28 novembre 2012

A la vie à la mort

A la vie à la mort

Titre : A la vie à la mort
Auteur : Paule du Bouchet
Editions : Gallimard
Pages : 124 pages

Résumé :

Mai 1944. Il neige. Il neige des fleurs de cerisier. Derrière ce brouillard de neige, un brouillard de larmes. Un petit garçon voit sa mère disparaître à jamais au bout d'un champ. Avril 1918. Le soldat est beau comme une photo. Il a dit qu'il était américain. Qu'il repartait pour le front et qu'il voulait offrir un cadeau à une femme. Juliette l'a conseillé au mieux, elle y a mis tout son cœur. Un poudrier. Il a dit qu'il voulait y faire graver des initiales... A travers sept nouvelles de guerre, des guerres de notre histoire proche, un fil, ténu comme une anecdote : celui de la vie qui continue, de la conscience qui parle trop clair, de l'amour plus fort que la pierre, de la mémoire qui ne s'éteint jamais. A la vie, à la mort.

Mon opinion personnelle :

J'ai beaucoup apprécié ce petit recueil de nouvelles sur la guerre. Je l'ai trouvé très beau, très émouvant. Toutes les nouvelles étaient tristes et sanglantes, mais elles étaient tout de même passionnantes. J'ai eu un coup de coeur pour Père et fils et Initiales, les deux plus belles nouvelles d'après moi. La couverture était aussi très jolie. L'émotion que dégageait l'auteur dans ses textes était prenante, et vraie. Des vrais coups au coeur lors des décès, il me fallait relire le passage pour y croire. Humainement, il s'agit d'un splendide ouvrage, que je vous recommande très vivement. Mais il ne faut pas être trop sensible, ou vous serrez vite en larmes !!

Petite anecdote... :

J'ai vraiment accroché avec ce recueil. En ce moment, nous sommes à fond sur la Première Guerre Mondiale, au collège, que ce soit en Français ou en Histoire. Aussi, j'ai donc eu, le lendemain du jour où j'ai fini ce roman, une compréhension de texte en Français. Et devinez quel était le sujet ? Père et Fils, ma nouvelle favorite ! J'étais toute contente ! Voilà, c'était ma petite note du soir...

[Ce livre fait partie du Challenge Lecture Inversé avec Marie !]

26 novembre 2012

Des baisers pour plus tard

Des baisers pour plus tard

 Titre : Des baisers pour plus tard
Auteur : Rose Lagercrantz
Editons : De la Martinière
Pages : 205 pages

Résumé :

Il était une fois dans la ville dorée de Prague une petite fille qui ne voulait embrasser personne. " Je garde mes baisers pour quelque chose de plus important ", avait-elle dit une fois, quand elle avait cinq ans, et elle avait raison car un jour viendrait celui qui serait digne de chacun de ses baisers. (...) Georges, c'était son nom, mais la plupart des gens ne prononçaient que la fin, orge. C'était un vrai bagarreur. Mais il ne frappait jamais pour s'amuser, et réfléchissait à la façon dont on pouvait s'en sortir dans un monde où, pour n'avoir rien fait d'autre que se défendre, on pouvait être passé à tabac. C'était juste avant que Hitler et son parti nazi n'arrivent au pouvoir, après avoir promis au peuple allemand que son pays serait le plus grand et le plus puissant au monde, et cela pour mille ans. Parmi ceux qui allaient bientôt être emprisonnés, il y avait Orge.Les baisers qu'Annie gardait, là-bas, à Prague, étaient encore loin...

Mon opinion personnelle :

Je n'ai pas vraiment aimé ce roman, cette fois-ci sur la Seconde Guerre mondiale. En effet, je le trouvait lent et répétitif... De plus, les émotions n'étaient pas assez développées, je n'ai strictement rien ressenti, ni tristesse, ni colère, rien ! J'ai été déçue aussi d'Annie ne soit en fait rien de plus qu'un personnage secondaire. L'écriture était à mon goût trop simple pour des choses si dures et graves. C'était pourtant un témoignage réel relaté par la fille d'Orge... Mais ça n'a pas suffit à m'emballer. Bref, je n'ai pas accroché et je me suis ennuyée. Dommage !

[Ce livre fait partie du Challenge Lecture Inversé avec Marie !]

Le journal d'Adèle

Le journal d'Adèle

Titre : Le journal d'Adèle
Auteur : Paule du Bouchet
Editions : Folio (Junior)
Pages : 125 pages

Résumé :

Jeudi 30 juillet 1914... Adèle commence le journal qu'elle a reçu pour Noël : un ami auquel elle peut raconter sa vie, confier ses espoirs, ses craintes et ses secrets. Les années passent dans le petit village de Crécy, en Bourgogne, rythmées par les travaux des champs, les nouvelles du front... La guerre tue, mutile les soldats, affame les gens de " l'arrière ", endeuille les campagnes. Adèle grandit et rêve de devenir institutrice dans un monde meilleur...

Mon opinion personnelle :

J'ai beaucoup aimé ce court roman, qui parle de la Première Guerre mondiale. Je l'avais déjà lu, mais je l'ai relu, et je l'ai toujours autant apprecié. Historiquement, elle était très intéressante, et humainement aussi. On suit à travers le journal d'une jeune fille qui a 13 ans au début de la guerre, 18 à la fin. C'est très touchant, bon nombre de choses lui arrivent, dramatiques ou heureuses. Le fait que ce soit un journal intime était également encore plus parlant. Seuls points noirs, je l'ai trouvé un peu trop court. Et parfois, souvent même, les émotions du personnage principal n'étaient pas assez décrites et réalistes. Mais sinon, il est vraiment à lire !

25 novembre 2012

Boys don't cry

Boys don't cry

Titre : Boys don't cry
Auteur : Malorie Blackman
Editions : Milan
Pages : 287 pages

Résumé :

Dante attend les résultats de ses examens. Le courrier qui lui ouvrira les portes de l'université. De sa future vie. Celle dont il a toujours rêvé. Mais quand on sonne enfin à la porte, ce n'est pas le facteur, c'est Mélanie. Son ex-copine, dont il n'a plus entendu parler depuis des mois. Avec un bébé. Le sien. Le leur. Etre père à 17 ans ? Il y a de quoi pleurer. Mais les garçons ne pleurent jamais...

Mon opinion personnelle :

Lorsque Mélanie sonne chez Dante avec son bébé, qui se révèle être aussi celui du personnage principal, il l'entend d'abord dire : "Je serai là dans quinze minutes". Mais une heure après, la phrase change quelque peu : "Je ne reviens pas, Dante." Et tout se bouscule.
Oui, pour une fois, ici, c'est le père qui a la charge de l'enfant indésiré. Car c'est la mère qui l'abandonne. L'histoire était originale et excellement bien écrite. On ne s'ennuyait jamais, il se passait toujours tout un tas de choses différentes ! Du jour au lendemain, Dante, même pas 18 ans, se retrouve avec un bébé de 11 mois sur le dos... Pas facile facile, quand on ne vit qu'avec son père et son frère de 16 ans ! Et pourtant, pas le choix... Le rythme était bon, et soutenu. Il y avait deux personnages qui parlaient, Dante, et son jeune frère homosexuel, Adam. D'ailleurs, une deuxième histoire sur l'intolérance se glisse au fur et à mesure dans le roman... A vous de voir ! Mais très franchement, j'ai rarement lu un livre aussi beau et touchant. Emma, la fille de Mélanie et du héros, était vraiment mignonne et attachante. Les personnages ne m'agaçaient jamais. De plus, le lecteur n'est jamais perdu dans l'histoire, c'est toujours facile à suivre. J'avais repéré ce livre, j'avais vraiment envie de le lire. Et bien je n'ai pas été déçue, ça, je peux vous l'assurer ! Je vous recommande vraiment ce bouquin. Il s'agit d'un vrai coup de coeur !

Merci à Liberty de Lecture-Academy pour m'avoir conseillé ce roman !

23 novembre 2012

Victoria

Victoria

Titre : Victoria
Auteur : Rosie Rushton
Editions : Pocket (Junior)
Pages : 215 pages

Résumé :

Victoria est comblée ! Sa famille ? Modèle ! Son visage ? Ravissant ! Son énergie ? Inépuisable ! Son agenda ? Rempli ! Organiser une fête, révolutionner la vie au collège, réconforter son amie Livie qui déprime : rien ne l'arrête. Vickie maîtrise tout ! Vraiment ? Et quand son père craque ? Présente ! hurle Vickie. Elle va le sortir du pétrin, promis, juré ! Et au pas de course !

Mon opinion personnelle :

Un petit roman fort sympathique, qui, pour une fois, ne comporte pas que des éléments roses. Ils sont surtout gris. Le pire est celui qui surgit vers la fin du livre, car la fin en elle-même n'est pas très jouissante. Le personnage principal, Vickie, était un peu lourd à la longue, avec son caractère hyperactif. Mais bon, l'histoire m'a assez plu. J'ai bien aimé le personnage d'Ada, cette vieille femme SDF si particulière. Bref, je vous recommande ce roman si vous voulez vous occuper une petite heure environ. Mais sans vous prendre la tête, même s'il fait réfléchir sur l'amour, la mort, le chômage, le divorce... Beaucoup de sujets dans un petit livre !

Livre se trouvant dans ma propre bibliothèque.

22 novembre 2012

Tara Duncan Tome 1 : Les Sortceliers

Tara Duncan Tome 1 : Les Sortceliers

Titre de la série : Tara Duncan
Titre du tome : 1. Les Sortceliers
Auteur : Sophie Audoin-Mamikonian
Editions : Seuil
Pages : 462 pages

Résumé :

Lorsque Tara'tylanhnem Duncan, dite Tara, découvre que sa mère est toujours vivante et prisonnière de Magister, le terrible Maître des Sangraves, elle part sur AutreMonde, la planète des Hauts mages. En compagnie de Manitou, son arrière-grand-père, transformé en labrador par un sort raté, elle y rencontrera le fantasque Maître Chem, le malicieux Palais Vivant, les Vampyrs, les Chimères, les vemineuses Harpies et s'y fera toute une pléiade d'amis parfois... Inattendus. Du Royaume des Limbes à l'île des Roses Noires, Tara mène son enquête. Mais son trop puissant pouvoir fait bien des envieux et, bientôt Tara, devient le centre de complots qu'elle devra absolument déjouer afin de retrouver l'endroit secret où Magister a emprisonné sa mère.

Mon opinion personelle :

Ce roman, du même type que la fameuse série Oksa Pollock, m'en a fait voir de toutes les couleurs. Au début, je n'étais pas très très emballée, je trouvais le style de l'auteur étrange, je n'accrochais pas du tout. Je trouvais que les tournures des phrases étaient étranges, et parfois peu françaises. Mais l'histoire me plaisant, j'ai persisté... Et j'ai bien fait ! Après, je me suis habituée à l'écriture de S. Audoin-Mamikonian, et j'ai beaucoup aimé. C'était bien construit, et intéressant. Les personnages avaient tous une identité propre et plaisante. J'ai eu une préférence pour le personnage de Moineau, qui cache un secret et qui garde en elle un drôle d'animal. Mais Tara m'a aussi bien sûr impressionnée par sa maturité et sa force. Je n'aimerais pas avoir à faire à elle ! Les Familiers étaient également passionnants et touchants. Malheureusement, parfois, certains passages allaient trop vites, et n'étaient pas assez détaillés, mais globalement, c'était bien. Au bout de 200 pages; impossible de lâcher ce livre ! J'ai hâte de lire le tome suivant, en tout cas !

Merci à une super bloggeuse, Vanille159, que j'adore, pour m'avoir fait découvrir cette série !

16 novembre 2012

A l'ouest rien de nouveau

A l'ouest rien de nouveau

Titre : A l'ouest rien de nouveau
Auteur : Erich Maria Remarque
Editions : Le Livre de Poche
Pages : 254 pages

Résumé :

" Quand nous partons, nous ne sommes que de vulgaires soldats, maussades ou de bonne humeur et, quand nous arrivons dans la zone où commence le front, nous sommes devenus des hommes-bêtes. " Témoignage d'un simple soldat allemand de la guerre 1914-1918,
Mon opinion personnelle :
J'ai dû lire ce roman pour mon cours de Français niveau 3ème, séquence "La Première Guerre mondiale". Au début, je n'étais pas très emballée, je ne suis pas trop roman sur la guerre, et je le trouvais dur. Mais en fait, au bout de 100 pages, je suis rentrée dans l'histoire, et j'ai aimé ! C'était très touchant, on ressentait vraiment les émotions des personnages. Les descriptions étaient excellentes et explicites. J'avais du mal à me dire que le soldat était Allemand et non Français, il manquait quelques rappels, mais ça passait. J'en sais à présent mieux sur cette fameuse guerre si tragique. La fin, et sa date, est très émouvante, mais prévisible. Même dans ce roman tragique, l'humour savait parfois être là. Je me suis attachée au personnage principal, Paul, et j'ai grâce à lui dévoré le roman. Il n'y avait aucune censure, et c'est ce qui a rendu le livre unique. Certes, certains passages étaient un peu durs et glauques, mais bon, c'était normal ! C'était le contexte qui faisait ça. Vraiment, cela a été une bonne surprise.
Livre se trouvant dans ma propre bibliothèque.

14 novembre 2012

Un amour de bentô Tome 3

Un amour de bentô Tome 3

Titre de la série : Un amour de bentô
Numéro du tome : 3
Auteur : Nao Kodaka
Editions : Fika
Pages : 160 pages

Résumé :

Yûki et Saé sont tous les deux troublés devant la feuille d’orientation que leur professeur leur a distribuée. Alors que Saé ne sait pas quel métier faire plus tard, Yûki est confronté à l’obstination de son père, qui ne souhaite pas que son fils devienne un chef-cuisinier. Saé décide alors de le convaincre pour qu’il laisse Yûki poursuivre son grand rêve…
Mon opinion personnelle :
Le tout dernier tome de cette super série de manga qui mélange amour et cuisine japonaise. J'ai encore une fois bien aimé, les illustrations étaient superbes, fines, les plats alléchants, c'était rythmé. Très bonne idée, très bons personnages. Rien à redire !

12 novembre 2012

Challenge Lecture : Challenge inversé !

Bonsoir à tous !

Aujourd'hui, je vous annonce l'ouverture d'un nouveau challenge lecture avec, comme la dernière fois, Marie, du blog "Les livres de Marie" !

Et cette fois-ci, il a un intitulé un peu particulier... Et une règle change !

Il s'agit d'un Challenge inversé. En effet, comme vous avez pu le constater si vous avez suivi nos blogs, Marie est très portée sur le genre fantastique, et moi, plutôt sur le réaliste.
Alors, cette fois, je n'ai pu proposer à Marie que des livres fantastiques, et elle n'a pu me proposer que des livres réalistes !

Et également, au lieu d'avoir tout notre temps, nous avons du 12/11/12 au 31/01/13 !

Mais je vais à présent vous dévoiler les listes...

Voici MA liste pour MARIE :

1. Oksa Pollock Tome 1 : L'Inespérée de Cendrine Wolf et Anne Plichota
2. Coraline de Neil Gaisman
3. Le Secret de Moonacre d'Elizabeth Goudge
4. Aria Marcella et autres nouvelles fantastiques de Théophile Gautier, Prosper Mérimée et Edgar Allan Poe
5. Tara Duncan Tome 1 : Les sortcelliers de Sophie Audoin-Mamikonian
6. Coeur d'Encre de Cornelia Funke
7. Mon plan de destructions des pouvoirs de mon petit frère de Mélanie Lafrenière

Bonus :

8. Alice au Pays des Merveilles Le roman du film de Disney-Tim Burton
9. La photo qui tue et 9 autres histoires à vous glacer le sang d'Anthony Horowitz
10. L'Elue de Loïs Lowry

Puis la liste de MARIE pour MOI :

1. La voleuse de livres de Markus Zusak
2. Comment (bien) rater ses vacances d'Anne Percin
3. Quatre filles et un jean Tome 5 : Pour toujours d'Ann Brashares
4. Cavale d'Holly Goldberg Sloan
5. Les Confidences de Calypso Tome 1 : Romance Royale de Tyne O'Connell
6. Cool de chez cool de Ned Vizzini
7. L'arbre de Noël de Michel Bataille


Bonus :

8. A la vie, à la mort de Paule du Bouchet
9. Des baisers pour plus tard de Rose Lagercrantz
10. Toi et moi à jamais d'Ann Brashares


Voilà, chers lecteurs, notre nouveau challenge ! Nous vous tiendrons au courant de l'avancé des choses en rayant comme la dernière fois au fur et à mesure !

Bonne soirée,

Mlle Mathilde, administratrice du blog.

11 novembre 2012

Nouvelle modification !!

Hello !

Aujourd'hui, j'ai fait une nouvelle modification sur le blog : Désormais, les livres qui se trouvent en ma possession ne seront plus marqués de "**" mais de "Livre se trouvant dans ma propre bibliothèque".
J'ai trouvé ça plus simple à comprendre, et plus clair pour les nouveaux lecteurs !

Bonne journée,

Mlle Mathilde, administratrice du blog.

L'Avare

L'Avare

Titre : L'Avare
Auteur : Molière
Editions : Hachette (Education)
Pages : 176 pages

Résumé :

" La peste soit de l'avarice et des avaricieux ! "... Car tous ceux qui ont le malheur de fréquenter Harpagon ont à se plaindre de lui, tous ont à subir la tyrannie de ce vieillard rongé par le désir de posséder toujours plus d'argent et d'en dépenser toujours moins. L'Avare refuse à ses enfants des mariages d'amour et impose à tous les pires supplices au nom de cet argent qu'il entasse dans sa " chère cassette ". Mais un jour, la cassette disparaît...
Mon opinion personnelle :
Il s'agit d'une excellente pièce de Molière, que j'ai étudiée en cours de Français niveau 4ème. L'intrigue est bien menée, les personnages caricaturés amusent le lecteur/spectateur. La fin était comme souvent une fin "happy end", mais je l'ai aimée tout de même. Le personnage de Frosine m'a beaucoup amusé. J'ai eu la chance de voir cette pièce être jouée par des professionnels, et cela était une pure merveille, tout comme l'adaptation cinématographique de Louis de Funès. A lire, à voir, à jouer !!
Livre se trouvant dans ma propre bibliothèque.

10 novembre 2012

Cathy's Book

Cathy's Book

Titre : Cathy's Book
Auteur : Weisman
Editions : Bayard (Jeunesse)
Pages : 192 pages

Résumé :

Si tu n'es pas Emma, repose immédiatement ce carnet ! Emma, je sais que cette histoire parait dingue. Maman et toi, vous devez vous demander où je suis passée et quand je reviendrai. Voilà pourquoi je te laisse ce carnet, au cas où il m'arriverait quelque chose et qu'on ne me revoit plus jamais. Regarde bien tout ce qu'il y a là-dedans. Appelle les numéros de téléphone. Va sur les sites internet. Mais surtout pas un mot à personne, sauf si tu as envie de finir impliquée jusqu'au cou comme moi. Ne t'en fais pas, je m'en sortirai (enfin j'espère). Après tout, c'est peut-être le début d'une nouvelle vie pour moi. Ce qui est sûr, c'est que plus rien ne sera comme avant. Appelle-moi. Bisous. Cathy.
Mon opinion personnelle :
J'avais déjà lu ce premier tome, mais je ne m'en rappelais plus très bien, alors j'ai voulu le relire pour mieux me souvenir. Et bien, j'ai toujours été aussi éblouie, c'est génial, les illustrations sont superbes (Même si elles gênent parfois pour la lecture du texte), les personnages superbes mais en revanche parfois impulsifs et surprenants. J'ai adoré la dernière grande scène. Victor m'a beaucoup plu. Mais parfois, j'ai trouvé cela un peu répétitif... J'aimerai pouvoir lire les tomes suivants à présent !

9 novembre 2012

Les cheveux de la poupée

Les cheveux de la poupée

Titre : Les cheveux de la poupée
Auteur : Eva Almassy
Editions : L'Ecole des Loisirs (Médium)
Pages : 61 pages

Résumé :

Pour ses dix ans, Charlotte a eu le droit de choisir une poupée dans la collection de son oncle. C'était impossible et pourtant, soudain, elle fut là. La poupée parfaite, avec son beau sourire triste, ses veux riboulants et ses cheveux naturels, humains et vivants. Alors, dans le noir de la chambre, Charlotte et la poupée se parlent. Elles s'aiment. Elles se ressemblent, comme deux soeurs, comme une mère et son enfant. Marianne, son amie, voudrait lui apprendre à se maquiller, à mûrir et mentir, à se vieillir. Marianne, elle, n'est plus une petite fille. Elle connaît les choses qui font grandir. Les histoires des adultes, par exemple Les secrets de fabrication des poupées aussi, avec leurs cheveux de morte. Marianne raconte, Charlotte ne comprend pas. C'est impossible. Toutes ces horreurs, les mots se bousculent, les images blessent les yeux. Charlotte doit découvrir la vérité. Mais la poupée, cette enfant des morts, est toujours là.

Mon opinion personnelle :

Bon, il est tard, mais hors de question de me coucher sans avoir donné mon avis sur ce petit roman ! Certes, il était court, mais passionnant. Je m'attendais à un livre un peu d'horreur, mais pas du tout ! Ici, il est question d'enfance et de guerre. C'est un très beau roman, avec une petite fille qui veut haïr sa nouvelle poupée, qu'elle soupçonne de "participer" au nazisme en portant des cheveux de déportés morts, mais qui, au fond, l'aime comme une soeur. Très belle histoire, intéressante, émouvante et bien pensée. Les mots sont faciles, l'écriture fluide, le sytle sans remarque à faire. Bravo !

L'homme à l'oreille coupée

L'homme à l'oreille coupée

Titre : L'homme à l'oreille coupée
Auteur : Jean-Claude Mourlevat
Editions : Thierry Magnier
Pages : 43 pages

Résumé :

Dans un port de Norvège, un vieux marin raconte chaque soir comment il a perdu l'oreille qui lui manque. Mais ce n'est jamais la même histoire ! A l'écouter, il a eu mille vies et l'a perdue mille fois, cette fameuse oreille... Qui saura un jour la vérité ? Personne sans doute, mais quel conteur !
Mon opinion personnelle :
Je me baladais dans la médiathèque quand tout à coup, je suis tombée sur ce minuscule roman. Et là, souvenir ! En CM2, mon institutrice était déchargée le mardi, et pendant 2 mois (Car elle fût longtemps en congé maternité), tous les mardis, une autre professeur des écoles la remplaçait. Pendant un petit temps, pendant 9 semaines exactement, tous les mardis matins, nous avions la lecture d'un chapitre de L'homme à l'oreille coupée. Alors j'ai voulu le relire, juste pour le plaisir ! C'est une petite histoire très sympathique, simple, mais efficace. Le dernier chapitre est surprenant, mais m'a bien plu. Lecture très facile.

La grammaire est une chanson douce

La grammaire est une chanson douce

Titre : La grammaire est une chanson douce
Auteur : Erik Orsenna de l'Académie Française
Editions : Le Livre de Poche
Pages : 151 pages

Résumé :

" Elle était là, immobile sur son lit, la petite phrase bien connue, trop connue : Je t'aime. Trois mots maigres et pâles, si pâles. Les sept lettres ressortaient à peine sur la blancheur des draps. Il me sembla qu'elle nous souriait, la petite phrase. Il me sembla qu'elle nous parlait : - Je suis un peu fatiguée. Il paraît que j'ai trop travaillé. Il faut que je me repose. - Allons, allons, je t'aime, lui répondit Monsieur Henri, je te connais. Depuis le temps que tu existes. Tu es solide. Quelques jours de repos et tu seras sur pied. Monsieur Henri était aussi bouleversé que moi. Tout le monde dit et répète " Je t'aime ". Il faut faire attention aux mots. Ne pas les répéter à tout bout de champ. Ni les employer à tort et à travers, les uns pour les autres, en racontant des mensonges. Autrement, les mots s'usent. Et parfois, il est trop tard pour les sauver. "

Mon opinion personnelle :

Il s'agit là d'un beau livre, sur les mots, leur valeurs, leurs personnalités. J'ai bien aimé la façon dont l'histoire était ammenée, c'était apaisant et doux. Certains passages étaient assez succincts et compliqués, mais c'était globalement facile à lire et bien développé. J'ai beaucoup aimé le personnage de la nommeuse de mots, qui dit et redit à longueurs de journées des mots oubliés pour les faire revivre. Le passage à l'hôpital était très touchant également. Bref, j'en ressors avec plus de vocabulaire, et une bonne morale : Les mots sont précieux, ne les utilisés pas à tort et à travers !

Livre se trouvant dans ma propre bibliothèque.

8 novembre 2012

Et après...

Et après...

Titre : Et après...
Auteur : Guillaume Musso
Editions : Pocket
Pages : 357 pages

Résumé :

A huit ans, Nathan est entré dans le tunnel lumineux de la " mort imminente ". Plongeant dans un lac pour aider une fillette, l'enfant s'est noyé. Arrêt cardiaque, mort clinique. Et puis, contre toute attente, de nouveau, la vie. Vingt ans plus tard, Nathan est devenu l'un des plus brillants avocats de New York. Il a tout oublié de cet épisode traumatisant. Il a même fini par épouser la " petite fille du lac ", Mallory, sa femme qu'il a passionnément aimée, puis qui l'a quitté, et qui lui manque comme au premier jour... Mais Nathan ignore que ceux qui reviennent de l'autre côté ne sont plus tout à fait les mêmes. Aujourd'hui il connaît la réussite, la notoriété et la prospérité. Il est temps pour lui de découvrir pourquoi il est revenu.
Mon opinion personnelle :
Ce roman m'a un peu déçue. En effet, déjà, le début est assez long et ennuyeux, j'ai eu vraiment du mal à m'y fondre. Après, ça défilé assez vite, c'est mignon, surprenant, choquant, joyeux... Un peu de tout. Mais la fin... La fin m'a surprise, elle m'a heurtée de plein fouet. Jamais je n'aurai imaginé cela ! C'était déprimant. Je suis sortie du livre complètement abattue et effondrée. Musso m'a encore une fois bien surprise, mais cette fois-ci, pas de manière heureuse... Mais sinon, l'idée de base était bonne et bien pensée. Globalement, j'ai eu un peu de mal avec ce bouquin, mais je me suis attachée à Bonnie, la fille de Mallory et Nathan, si grande et mature malgré son âge, et à Sean, ce bout de chou mort à 3 mois, même s'il n'est jamais vraiment dans le roman, fils de Mallory et Nathan également. Bref, je recommande ce roman, mais il faut s'accrocher !
Livre se trouvant dans ma propre bibliothèque.