31 décembre 2012

Les Nouvelles Petite Filles Modèles Tome 1 : L'accident

Les Nouvelles Petites Filles Modèles Tome 1 : L'accident

Titre de la série : Les Nouvelles Petites Filles Modèles
Titre du tome : 1. L'accident
Auteur : Rosalind Elland-Goldsmith
Editions : Hachette (Jeunesse)
Pages : 306 pages

Résumé :

C’est l’été. Le chant des cigales monte jusqu’au vieux moulin. Madeleine somnole, bercée par la chaleur et les senteurs de la Provence. Soudain, un bruit épouvantable. Un accident ?Camille, Madeleine, Marguerite, et l’inoubliable Sophie… Les petites filles modèles de la Comtesse de Ségur reviennent, et elles ont grandi ! Elles désobéissent et se chamaillent encore, mais la recherche du bonheur occupe toujours leur cœur.

Mon opinion personnelle :

Cela faisait un petit temps que j'avais repéré ce rafraîchissement de classique, et j'en ai été très convaincue ! Ici, on retrouve nos héroïnes adorées, Camille, Madeleine, Marguerite, et Sophie. Mais gros changement : Maintenant, elles sont en jeans et surfent sur Internet ! Elles ont été remodernisées, cela leur réussit très bien. Les anecdotes sont reprises d'une façon exquise. L'histoire se passe au Soleil, dans le Sud. Après le décès de leur père, Camille et Madeleine partent avec leur mère Clélia,  ouvrir une maison d'hôtes dans un vieux moulin. Elles sont rapidement rejointes par leur cousine, Marguerite, et sa mère, Colomba. Mais sur la route, celles-ci ont un accident... Un peu plus tard dans le roman, c'est Sophie, dont les parents sont morts, qui les rejoint, avec sa tante Fédora. Ce personnage m'a horripilée durant tout le livre : Mais quelle femme désobligeante et méchante ! J'avais envie de la frapper dès qu'elle ouvrait la bouche. Sophie m'a également agacée, elle est devenue vraiment trop méchante également ! Les autres personnages m'ont bien plu. Il n'y avait pas vraiment d'intrigue, mais ce n'était pas gênant du tout. J'ai même trouvé que c'était mieux ainsi. Les descriptions sont tellement belles que j'avais parfois l'impression de sentir l'odeur des fruits mûrs et d'avoir la sensation du soleil chaud sur ma peau ! Bravo sur ce point ! Petit détail sur Valentine et Roman : J'ai beaucoup aimé ces deux personnages, mais j'aurais aimé en savoir plus sur l'accouchement de Valentine. J'espère qu'ils vont revenir dans les prochains tomes ! D'ailleurs, j'ai très envie à présent de lire les tomes suivants ! Vraiment, c'est un très bon résultat qui sort de ce livre. A lire !

Livre se trouvant dans ma propre bibliothèque.

29 décembre 2012

Les Tribulations d'une Caissière

Les Tribulations d'une Caissière

Titre : Les Tribulations d'une Caissière
Auteur : Anna Sam
Editions : Le Livre de Poche
Pages : 186 pages

Résumé :

Elle s’appelle Anna, elle a vingt-huit ans, un diplôme universitaire de littérature et huit ans d’expérience derrière une caisse de supermarché. Un métier peu propice aux échanges, ponctué de gestes automatiques…Anna aurait pu se sentir devenir un robot si elle n’avait eu l’idée de raconter son travail, jour après jour.Elle vous a vu passer à la caisse. Vous avez été des clients faciles ou des emmerdeurs, riches ou pauvres, complexés de la consommation ou frimeurs.
Vous l’avez confondue avec une plante verte ou vous lui avez dit bonjour, vous avez trépigné à l’ouverture du magasin ou avez été l’habitué nonchalant des fermetures. Anna, vous l’avez draguée, méprisée, insultée.Il ne se passe rien dans la vie d’une caissière ? Maintenant, prenez votre chariot et suivez Anna jusqu’à sa caisse.

Mon opinion personnelle :

J'ai regardé le film hier, et je l'ai tellement aimé que, ayant le livre dans ma PAL, j'ai décidé de le lire de suite. J'aurais vraiment aimé pouvoir dire que j'ai adoré ce roman. Vraiment. Mais malheureusement, ce n'est pas le cas. Il manquait un petit quelque chose. Pas grand chose, mais un truc quand même. Le déclic quoi. L'idée globale était excellente. Très personnellement, j'ai toujours considéré les hôtesses de caisse comme des femmes normales, pas plus hautes ou basses que moi. Mais je vois bien, dès que je vais faire mes courses, que tous les gens ne sont pas ainsi... Anna Sam raconte donc dans ce petit roman son histoire, son expérience. Des anecdotes amusantes, d'autres révoltantes... Il y avait vraiment de tout. La partie la plus outrageante était sans doute J'accuse, et la plus amusante ironiquement Les articles gênants. Celles-ci étaient vraiment réussies ! Mais je crois que je m'attendais à autre chose. Surtout après avoir vu l'adaptation cinématographique... Qui n'a pas grand chose à voir avec le bouquin, à vrai dire. Seulement deux-trois répliques reprises. Certains passages étaient parfaits, correspondaient à ce que je pensais avoir, mais d'autres coulaient le bouquin... Dommage ! Parfois, c'était long, trop long. Il aurait peut-être fallut le rendre encore plus vivant... Mais je me suis tout de même bien amusée ! Je recommande d'ailleurs ce roman, bien écrit, bien pensé, bourré de réalité, qu'il faut prendre au second degré, sinon, vous déprimez vite. Tout le monde devrait le lire, pour se rendre compte de l'envers du décor des caisses de notre supermarché. Et puis se remettre un peu en cause, pour beaucoup. Mais BRAVO à Anna Sam, qui a su dire, ou plutôt écrire tout haut ce que les autres pensent ou vivent tout bas.
Livre se trouvant dans ma propre bibliothèque.

28 décembre 2012

La Petite Fadette

La Petite Fadette

Titre : La Petite Fadette
Auteur : George Sand
Editions : Le Livre de Poche
Pages : 248 pages

Résumé :

Dans le pays, on l'appelait la petite Fadette, car elle avait la taille d'un farfadet et les pouvoirs d'une fée. Comme sa grand-mère, elle guérissait les hommes et les animaux. Landry, l'un des jumeaux de la ferme voisine, tombe amoureux d'elle. Mais l'amour d'une sorcière est mal vu dans cette famille, et il rend malade de jalousie Sylvinet, l'autre " besson ".

Mon opinion personnelle :

Toujours sur les conseils de mon professeur de Français, je continue dans mes lectures de classiques. J'ai donc lu ce roman, que j'avais dans ma PAL de secours. J'étais septique, et j'ai eu beaucoup de mal à entrer dans l'histoire. Mais finalement, j'ai bien aimé ! On y retrouve principalement la Petite Fadette et Landry. L'une est laide, mal-aimée et pauvre, l'autre est beau, considéré et aisé. Tout les sépare, et pourtant, un jour, alors que Landry requiert l'aide de la jeune fille pour aider son frère jumeau, c'est le coup de foudre. Mais aucun ne le dit à l'autre... On les suit donc dans leur progression amoureuse. Le style était très classique, mais intéressant. J'ai beaucoup aimé la Petite Fadette, en tant que personnage. Sylvinet m'a plutôt exaspérée, en effet, la jalousie et l'égoïsme l'étouffaient et le rendaient imbuvable. J'aurais aimé plus d'approfondissement par rapport au personnage de Nanette, jeune soeur des bessons. La fin était plaisante. Je crois qu'en revanche, le début était un peu râté... Le préface était de trop, il perturbait la lecture. Et le personnage principal était trop long à arriver. Dommage ! Mais sinon, il s'agit d'un très bon classique que je vous conseille vivement. Ne vous arrêtez pas au début si vous le trouvez comme moi long, accélérez un peu, et là, vous trouverez quelque chose de très bon !

Un petit avis supplémentaire, par rapport à l'adaptation cinématographique. En regardant de près, j'ai été très déçue : Dans le livre, la Petite Fadette est décrite comme étant laide, avec comme unique atout son regard. Et bien dans le film, elle est interprêtée par une magnifique actrice, qui n'a rien d'une sorcière terrifiante... Dommage !

Livre se trouvant dans ma propre bibliothèque.

27 décembre 2012

Relooking !

Bonsoir,

Ca faisait longtemps que le blog était identique...
Alors je l'ai remis à neuf !
J'espère que cela vous plaira. J'ai fait selon mon humeur actuelle...

Bonne suite de vacances, de fêtes de fin d'année et bonne lecture,

Mlle Mathilde, administratrice du blog.

26 décembre 2012

Quatre filles et un jean Tome 5 : Pour toujours

Quatre filles et un jean tome 5 : Pour toujours

Titre de la série : Quatre filles et un jean
Titre du tome : 5. Pour toujours
Auteur : Ann Brashares
Editions : Gallimard
Pages : 423 pages

Résumé :

Tibby, Lena, Carmen et Bridget ont grandi. La vie les a éloignées. Et, au-delà de la carrière professionnelle et de leur vie amoureuse, chacune sait que quelque chose leur manque... La proximité qu'elles ont toujours connue jusqu'ici. Un beau jour, enfin, Tibby qui vit en Australie leur envoie des billets d'avion pour organiser des retrouvailles en Grèce ! Aucune des quatre amies ne se doute à quel point leur vie en sera bouleversée, à jamais...

Mon opinion personnelle :

Ah, ce dernier tome... Personne ne s'y attendait ! Je l'ai lu en l'espace d'une heure et demie, et croyez-moi, cela sera de même pour vous. On est happé, impossible de s'en défaire !! Au début, j'étais persuadée de trouver un tome plutôt moyen, écrit pour l'argent. Et bien, absolument pas ! Je crois bien qu'il s'agit du meilleur de la série. Le style était toujours le même, explicite, enchanteur, plaisant, et entraînant. Ici, Tibby, Bridget, Carmen et Lena ont presque 30 ans. Toutes éloignées, dans des situations toutes différentes... Elles se retrouveront pour un évènnement très malheureux, qui m'a fort attristée. Comment donner mon avis sans en parler ? Il survient à peu près au bout de 50 pages, et tout le roman est basé sur ça... Je me dois bien d'en révéler un peu. Si vous voulez le suspense des 30 premières pages, arrêtez-vous ici. Voilà, une des quatre filles ne reverra jamais les autres, car elle meurt. Le jour même où elles devaient se revoir. Après ce décès, les filles restantes sont dévastées, et se cherchent. Leur vie actuelle est-elle vraiment faite pour elles ? Toutes ont eu un évènnement important dans leur vie. J'ai particulièrement aimé celui de Bridget. La petite Bee sportive et audacieuse est bien loin à présent... Carmen, devenue une actrice, fiancée à un homme qu'elle n'aime pas vraiment, est toujours un peu notre bonne vieille Carmen. Tibby, dans l'amour des filles, de Brian, et de sa famille, a encore cette esprit enfantin. Lena, la douce Lena, est toujours à la recherche de son Kostos adoré... On suit leur changement de vie. La fille disparue aidera chacune d'entre elles  à se trouver. Jones, le copain de Carmen, m'a profondément énervée. Je le détestais ! Eric était charmant, peut-être un peu trop gentil parfois. Les quatres filles étaient toujours géniales, et attachantes. Ici, on était plus sur leurs amours, et c'était intéressant. Ceux qui ont trouvé que ce tome était plus pour les adultes ont pour moi un avis totalement faux. En effet, elles ont beau avoir 30 ans, être mariée, maman, morte, connue, elles sont toujours nos quatre filles. Peut-être que le jean était en revanche trop absent... Le titre de la série perd donc de sa valeur. Mais ce n'est qu'un détail ! J'ai apprécié la fin, qui était Happy End, mais pas trop. Bref, un excellent tome, qu'il faut absolument lire, car je l'ai adoré !

Merci à Marion qui m'a prêtée ce dernier tome !

[Ce livre fait partie du Challenge Lecture Inversé avec Marie !]

A nous deux !

A nous deux !

Titre : A nous deux !
Auteur : Jacqueline Wilson
Editions : Gallimard (Jeunesse)
Pages : 175 pages

Résumé :

Rubis et Jade sont sœurs jumelles. Rubis est une vraie tornade, alors que Jade est rêveuse et discrète. Pourtant, elles sont inséparables. Depuis la mort de leur mère, elles vivent avec leur père et leur grand-mère. Quand arrive Rose, la nouvelle amie de leur père, leur existence est bouleversée. Les jumelles la détestent et se promettent de lui en faire voir de toutes les couleurs. Jusqu'au jour où Rubis et Jade se disputent...

Mon opinion personnelle :

Ce livre est très simple à lire. L'histoire, bien que peu poussée, est plaisante. Comme à son habitude, l'auteur aborde un sujet qui concerne beaucoup de jeunes filles actuelles, en mettant en scène des personnages presque exclusivement féminins. Ce qui m'a beaucoup plu a été le fait d'un roman à double voix, mais en même temps. Rubis et Jade partageaient le récit entre elles, d'une façon équitable. Un gros problème en revanche : Les deux filles se présentent comme ayant dix ans. Là, je dis non ! Les jumelles ne font pas du tout dix ans, elles font beaucoup trop matures, on leur en donne douze voir treize, mais certainement pas dix. J'ai trouvé que leurs façons de faire et de parler donner beaucoup plus que ça. J'ai eu une préférence pour les passages du casting et de la pension. La fin était un peu baclée à mon goût. Je n'ai pas du tout apprécié les illustrations, je les trouvais très peu adaptées au niveau du texte. Les personnages faisaient presque grotesques ou pire, caricaturés ! Ce n'était pas du tout l'aspect qui ressortait du bouquin. Je note tout de même la bonne idée d'attribuer à chaque jumelle une illustratrice différente, même si on ne voyait pas du tout que le travail ne venait pas de la même personne. J'aurai préféré le type d'illustrations de la couverture ! Ce qui m'a également ennuyée a été le passage où les jumelles ne se parlent plus. C'était trop long et monotone. En revanche, ce qui était excellent, ce fût les passages où elles s'imitaient ou parlaient en même temps. Génial ! Le retournement de situation après la visite de la pension était bien vu, même si on s'y attendait quand même un peu. Donc pour conclure, un bon roman, mais qui aurait nécéssité d'autres illustrations, et une fin plus approfondie. Pour des lecteurs plus jeunes, car moi, j'avais un peu passé l'âge ! Mais j'ai tout de même passé un bon moment à le lire.

25 décembre 2012

Joyeux Noël !

Tumblr_mf4dq9uwyw1s0yckco1_500_largeBonsoir chers lecteurs !

Bon, il est un peu tard, j'en conviens, mais bon...
Je vous souhaite à toutes et à tous un EXCELLENT NOËL !

J'espère que vous avez bien profité de votre réveillon, que vous avez été bien gâtés, tout comme moi ! Bon, quelques rebondissements imprévus durant cette fête, mais je m'en suis bien sortie !

Et comme dirait une certaine Madame, "N'abusez pas trop de chocolats !"
Je rajoute ma touche perso, ce qui devient : "N'abusez pas trop de chocolats, en revanche, abusez sans problème de lecture !" Ca, c'est bon pour la santé, et la culture !

Et on se retrouve dans moins d'une semaine pour le Nouvel An... Pfiou ! Tout d'un coup ! On devrait étaler ! Et si on fêtait Noël en Juin ?...

Bonne nuit !

Mlle Mathilde, administratrice du blog.

L'arbre de Noël

L'arbre de Noël

Titre : L'arbre de Noël
Auteur : Michel Bataille
Editions : Le Livre de Poche
Pages : 285 pages

Résumé :

Laurent Ségur et son fils Pascal ne résistent pas au charme d'une petite baie découverte à la fin de leur séjour en Corse. Ils lancent leur canot sur les eaux claires de la crique. Un vrombissement de moteur, un fracas d'explosion, un bruit d'éclaboussures rompent la paix du jour : au-dessus d'eux, un avion se désintègre ; à côté d'eux, un container éventré tombe. Il y avait dedans une charge atomique, Pascal est contaminé : il lui reste à peine quelques semaines à vivre. Son père décide de l'emmener aux Tours d'Hérode, le château qu'il possède en Auvergne. Dans la demeure médiévale, le père et l'enfant commencent alors une existence fantastique, échappant aux rythmes et aux contraintes du réel...

Mon opinion personnelle :

Curieuse coincidence, j'ai achevé ce roman le 24 Décembre, tandis que lui-même se finit à cette date.Très émouvant comme livre. Il s'agit d'une course contre la mort pour un père et son fils, condamné à mourir jeune. Assez surréaliste, ce bouquin a tout de même un fort caractère. La fin est à mon goût trop brutale, on aimerait en savoir plus sur l'après. Je n'ai pas réussi à m'attacher à un personnage en particulier. Les passages avec les loups étaient peut-être ennuyants et longs. Je me suis peut-être embêtée à certains moments, mais j'ai tout de même globalement apprécié cet ouvrage. J'aurais souhaité plus de présence pour le personnage de Victoire. Peut-être que les réactions de Pascal étaient parfois trop matures pour être vraies...La couverture est très symbolisante par rapport au roman, le titre peut-être un peu moins. Néanmoins j'ai passé un bon moment à lire ce livre, que je recommande, rien que pour vivre les émotions, très bien d'écrites et ressenties. Bravo !

[Ce livre fait partie du Challenge Lecture Inversé avec Marie !]

23 décembre 2012

Les Confidences de Calypso Tome 1 : Romance Royale

Les Confidences de Calypso Tome 1 : Romance Royale

Titre de la série : Les Confidences de Calypso
Titre du tome : 1. Romance Royale
Auteur : Tyne O'Connell
Editions : Gallimard (Jeunesse)
Pages : 259 pages

Résumé :

Pas facile pour Calypso, américaine, de se faire accepter par les autres élèves du pensionnat le plus chic d'Angleterre... Surtout lorsque le prince Freddie tombe sous son charme... Jalousies en perspective !

Mon opinion personnelle :

J'ai adoré ce premier tome. C'est assez banal, mais très efficace. Les personnages m'ont beaucoup plu, notamment Georgina, même si j'ai trouvé qu'elle devenait trop facilement un ange après être une vraie démon. Néanmoins, je pense que l'auteur a eu une bonne idée en inversant : Ici, le prince tome amoureuse de la mal-aimée, et non pas l'inverse ! (Même si la relation est à double-sens, bien entendu.) Les parents de Calypso étaient un peu étranges à mon goût, iréels. Le personnage principal en lui-même m'a beaucoup amusée. La peste, Honey, était assez lunatique, ce qui parfois était déroutant pour le lecteur. Beaucoup de passages hilarants combinés à quelques uns plutôt tristes, c'était un excellent cocktail. Le style de l'auteur était fluide et entraînant. J'ai également trouvé la couverture superbe. Rien à redire ! J'ai vraiment hâte de lire les tomes suivants !!

Livre se trouvant dans ma propre bibliothèque.

[Ce livre fait partie du Challenge Lecture Inversé avec Marie !]

Sortie prochaine de "Mal fringuée"

Bonjour !

Aujourd'hui, en me promenant sur le site Decitre (Que je recommande d'ailleurs très fortement), j'ai remarqué qu'un nouveau livre de Susie Morgensten, une auteur que j'apprécie et dont j'ai déjà parlé, allait bientôt sortir... Le titre et le résumé étaient tellement vrais qu'ils m'ont marquée, et je voulais vous en faire part. Voici la fiche du livre :

Titre : Mal fringuée
Auteur : Susie Morgensten
Editions : Actes Sud (Jeunesse)
Pages : 80 pages
Date de sortie : 03/01/13
Prix : 8 €
Résumé :

La vie d’une adolescente à travers les errements malheureux de sa garde-robe : fringues bon marché, soldes, vêtements usagés offerts par des cousines éloignées, reprisés par sa mère, cousus par ses soeurs. Dans cet univers exclusivement féminin, Susie Morgenstern détaille avec humour et malice les codes vestimentaires surannés de son école pour filles, la folie des bonnes affaires de sa mère et le diktat impitoyable exercé par la mode sur le corps des femmes.

Qu'en pensez-vous ? Personnellement, ce roman me tente beaucoup. Je trouve que c'est une bonne idée de la part de l'auteur de parler des jugements souvent injustes apportés aux tenues des gens.

Bonne journée,

Mlle Mathilde, administratrice du blog.

Comment (bien) rater ses vacances

Comment (bien) rater ses vacances

Titre : Comment (bien) rater ses vacances
Auteur : Anne Percin
Editions : Le Rouergue
Pages : 186 pages

Résumé :

Cet été, Maxime a 17 ans. Il ne veut plus partir en vacances avec ses parents. Il préfère rester chez sa Mamie pour glander devant l'ordinateur. Tant pis pour lui. Il va vivre des journées délirantes !
Mon opinion personnelle :
Agréable roman, que j'ai dévoré. J'ai assez aimé, même si ce ne fût pas le coup de coeur. J'ai trouvé que c'était un peu répétitif, et monotome parfois même. Egalement, l'action était un peu plate au milieu du livre. En revanche, j'ai trouvé la chute bien pensée, et amusante. Christian m'a beaucoup intéressée, d'un point de vue familial. Sinon, j'ai trouvé que le personnage principal pouvait se montrer un poil pénible, mais ça restait dans le cadre de l'histoire. J'aurais peut-être aimé une plus grosse révélation concernant Pika. La couverture m'a assez plue également. Et j'ai aimé le début du scénario, avec l'histoire de Police, très plaisante et embêtante pour le héros. Les allusions à diverses chansons durant tout le bouquin étaient bien pensées. Peut-être que la Mamie de Maxime aurait dû être beaucoup plus classique, car là, le fait qu'elle soit du style "Mamie en jean" était un peu décevant. Un personnage, Alexandra, était à mon goût trop absent. Mais bon, j'ai beaucoup aimé tout de même. A lire !
[Ce livre fait partie du Challenge Lecture Inversé avec Marie !]

22 décembre 2012

Phaenomen Tome 1

Phaenomen Tome 1

Titre de la série : Phaenomen
Numéro du tome : 1
Auteur : Erik L'Homme
Editions : Gallimard (Jeunesse)
Pages : 232 pages

Résumé :

Fous ? Idiots ? Bons à rien ? Aux yeux du personnel de la Clinique du Lac, Violaine, Claire, Nicolas et Arthur sont un peu tout ça à la fois. Pas vraiment des héros. Et pourtant... Quand le seul médecin qui se soucie de leur sort disparaît, enlevé par de mystérieux agents, ses jeunes protégés n'hésitent pas : ils se lancent sur ses traces. Sans se douter qu'ils sont aussi sur la piste d'un des plus grands secrets du XXe siècle.
Leur vie ne sera plus jamais la même. L'historie de l'humanité non plus.

Mon opinion personnelle :

Très bonne découverte. Le premier tome de cette série m'a enchantée. Je n'ai pas vraiment eu de difficultés pour rentrer dans l'histoire. Le scénario était très original, et les personnages, avec les pouvoirs surnaturels considérés comme des handicaps par les autres, étaient très attachants. J'ai eu notamment une préférence bien marquée pour Claire et Violaine. C'était une très bonne idée de la part de l'auteur de faire passer ces adolescents pour des fous, alors qu'ils sont très intelligents. Le principe de la chasse au trésor pleine d'énigmes compliquées m'a beaucoup interessée, mais j'ai trouvé un peu irréaliste la facilité qu'avaient les jeunes pour les décrypter. Peu de descriptions dans ce roman, mais ce n'était pas gênant. De plus, le fameux secret qu'on découvre vers la fin du livre est excellement bien pensé !! Je trouve que l'idée était très riche. Et d'un point de vue médical, les problèmes présentés par les héros se combinaient très bien entre le surnaturel et la folie. La couverture, assez étrange aux premiers abords, très "science-fiction", a finalement, avec du recul, une vraie signification, qu'il faut méditer après avoir lu le bouquin. Vraiment, une excellente surprise ! Je compte bien sûr lire les tomes suivants, sans hésitation !

Merci à Lucile alias Adara, qui m'a conseillée cette superbe série !

18 décembre 2012

Cool de chez cool

Cool de chez cool

Titre : Cool de chez cool
Auteur : Ned Vizzini
Editions : Gallimard (Jeunesse)
Pages : 363 pages

Résumé :

Je m'appelle Jeremy. J'ai seize ans et je suis un vrai naze. Je donnerais n'importe quoi pour avoir l'air Cool. Cool, populaire, quoi ! Avoir toutes les filles à mes pieds. Surtout une, la seule, celle qui les surpasse toutes et me paralyse : Christine. Si seulement une pilule magique pouvait me connecter à mon cerveau et me dicter, en toutes circonstances, la " cool attitude ". Bon, je délire là. A moins que...

Mon opinion personnelle :

Drôle de roman, vraiment. Bonne idée de base. Style d'écriture qui laisse à désirer. Et un vocabulaire... Terrifiant ! C'était vraiment très, trop vulgaire. Le personnage m'énervait rien qu'à le lire parler. Jeremy et le Dekal formaient une bonne équipe, mais étaient lourds. Il n'y avait pas vraiment de morale. A la place, on avait beaucoup de propos très mal dits, très vulgaires. On peut donc dire que je n'ai pas aimé ce livre, qui m'a déçu. Il aurait pu être bien, si l'auteur avait adopté des mots plus adaptés, et s'il avait creusé plus son style. Mais je reconnais que le scénario de base est original et bien pensé. Néanmoins, il n'y avait que cela de plaisant... C'est vrai, il faut le dire, parfois, ça devenait vraiment limite pervers... Dommage ! Bref, je ne recommande pas du tout cet ouvrage, un peu choquant, et très peu instructif. Il faut vraiment le prendre au second degré ! Egalement, la chute m'a un peu déçue, j'aurais aimé plus de précisions sur l'histoire entre Christine et Jeremy.

[Ce livre fait partie du Challenge Lecture Inversé avec Marie !]

15 décembre 2012

Dans Paris occupé

Dans Paris occupé

Titre : Dans Paris occupé
Auteur : Paule du Bouchet
Editions : Gallimard (Jeunesse)
Pages : 195 pages

Résumé :

Partage le journal intime d'Hélène, et affronte avec elle les tourments de la Seconde guerre mondiale à Paris.
" Jeudi 31 octobre 1940. C'est une honte : Pétain a appelé les Français à " collaborer avec les Allemands ". et papa est prisonnier de ces gens avec qui il faudrait " collaborer " ! Maman sort souvent sans me dire où elle va, ça m'énerve ; je sais qu'elle fait la queue pendant des heures pour essayer d'acheter de quoi manger parce qu'il n'y a plus grand-chose dans les magasins, mais parfois, j'imagine qu'elle va je ne sais où, faire des choses dangereuses et ça me fait peur.

Mon opinion personnelle :

Ce livre est le troisième de Paule du Bouchet que je lis, toujours sur la guerre. Et j'ai encore une fois vraiment beaucoup aimé ! Je trouve son style d'écriture fluide et explicite, très enrichissant. La collection Mon Histoire me plait beaucoup, c'est un très bon principe. Etudiant en ce moment Hitler et son régime nazi en Histoire, j'étais pile dans la bonne période. Parfois, les passages étaient un peu longs et répétitifs, mais cela ne durait jamais longtemps. La mort d'un des personnages m'a attristée, autant que la déportation de d'autres. Mais l'heureux évènement qui arrive à la fin du roman est très plaisant ! On voit au fur et à mesure qu'Hélène devient plus mature à cause de cette guerre et de tous ces malheurs. Il n'y avait pas beaucoup de descriptions, mais ça ne m'a pas gêné, étant donné qu'on partait plus sur un principe de journal intime. Bref, j'ai passé un bon moment à lire ce roman, que je recommande vivement !

13 décembre 2012

Tara Duncan Tome 2 : Le Livre Interdit

Tara Duncan Tome 2 : Le Livre Interdit

Titre de la série : Tara Duncan
Titre du tome : 2. Le Livre Interdit
Auteur : Sophie Audouin-Mamikonian
Editions : Seuil
Pages : 458 pages

Résumé :

Cal est en prison ! Après avoir échappé aux griffes du Maître des Sangraves, Tara doit repartir sur AutreMonde. Une entreprise périlleuse qui la verra affronter des monstres aux crocs désagréablement pointus et des souverains sans scrupules, déjouer les ruses du Ravageur d'Ame, ou combattre les sombres desseins du terrible Magister. Ce qui fait tout de même beaucoup pour la jeune sortcelière et son incontrôlable pouvoir ! Aidée de Moineau, la terrifiante Bête du Lancovit, de Manitou, son grand-père transformé en labrador, de Robin, le séduisant demi-elfe, et de Fabrice, le terrien, Tara parviendra-t-elle à libérer son ami ? Et lorsqu'elle rencontrera le fantôme de son père, quel secret lui révèlera-t-il ? Humour, magie et suspense pour une nouvelle aventure de Tara Duncan, une sortcelière pas comme les autres.

Mon opinion personnelle :

Ce second tome de la série Tara Duncan m'a bien plu. J'ai eu, encore une fois, du mal à rentrer dans le volume. Mais ensuite, j'ai adoré ! Il y a énormément de rebondissements, d'actions insolites... Ce livre dégouline de suspense et de surprise. J'ai peut-être été un peu déçue par la présence assez réduite de Fafnir et de Moineau, qui, pour moi, sont des personnages intéressants. Au contraire, j'ai trouvé que Cal monopolisait un peu le tome. Mais étant donné qu'il est reponsable de beaucoup de choses, je comprends. Petit changement par rapport au premier tome, ici, le ressenti des personnages prend le dessus sur les descriptions. Les péripéties ne s'arrêtent jamais pour Tara et ses amis. C'est certes prenant, mais parfois, j'ai trouvé que c'était un peu trop important pour être vrai. Un personnage qui m'a fort attrayée dans ce tome : Le Vampyr Dragosh. En effet, il était assez mis en avant, et on en a appris un peu plus sur lui. J'ai été un peu frustrée en revanche de ne pas en savoir plus sur sa fiancée, La Vampyr. Elle n'apparaît qu'à la fin du livre, et très succinctement. Gros coup de coeur pour le chapitre XX. Beaucoup de dialogues, mais aussi d'explications ! (J'aime les explications, je suis très curieuse !) Ce qui m'a également beaucoup satisfaite a été le final. Il était parfait ! Et j'ai aussi apprécié de pouvoir enfin visualiser Moineau lorsqu'elle est en Bête grâce à la couverture, car j'avais eu du mal à me l'imaginer. Je pense lire le troisième tome sans hésitation !

12 décembre 2012

Nouveauté !

Bonjour !

Aujourd'hui, je mets en route une petit nouveauté...

A présent, dans la rubrique "Lecture(s) en cours..." sur le côté gauche du blog, il y aura non seulement le titre du roman, mais aussi la couverture !!

Sympa non ?

Merci à Marie qui m'a aidée à trouver cette fonction !

Bonne journée,

Mlle Mathilde, administratrice du blog.

3 décembre 2012

La Rose Ecarlate Tome 8 : Où es-tu ?

La Rose Ecarlate Tome 8 : Où es-tu ?

Titre de la série : La Rose Ecarlate
Titre du tome : 8. Où es-tu ?
Auteur : Patricia Lyfoung
Editions : Delcourt
Nombre de pages : 46 pages

Résumé :

Maud est encore sous le choc. Abandonnée devant l'autel de l'église le jour de son mariage, elle ne se remet pas du départ soudain de Guilhem, parti de surcroît avec une autre, la mystérieuse Natalia. Contre l'avis de son grand-père, Maud part à la recherche de celui qu'elle aime toujours éperdument. Mais Guilhem, alias le Renard, le bandit au grand coeur, semble être devenu un vrai brigand...

Mon opinion personnelle :

Ce huitième tome, très attendu par les fans, m'a quelque peu dérangée. En effet, j'avais entendu, vu et lu beaucoup de commentaires négatifs, sur l'histoire, et les graphismes. Grâce à Marie, qui me l'a prêté, j'ai enfin pu m'en faire ma propre idée. Côté histoire, il est vrai qu'il ne se passe pas grand chose, c'est un tome un peu plat, que j'ai ressenti comme une trève, une "pause". Guilhem et Maud ne sont ensemble que l'espace de trois planches, ce qui est d'une part dommage. Il se passe trop de choses incohérentes et étranges pour que ce soit réel. De plus, la fin s'arrête à un moment propice, et étant donné que le tome 9 ne sortira que dans un an, c'est un peu limite à mon goût. Et malheureusement, j'ai été déçue par un point : Pas une seule fois Maud ne revet son costume de Rose Ecarlate !! Elle passe son temps en robes chics ou tenue de Templier. Niveau graphisme, on m'avait signalé une baisse de niveau. Personnellement, je n'ai pas trouvé cela flagrant. Certes, c'était sûrement un peu moins détaillé que d'habitude, mais c'était tout de même un délice pour les yeux. La couverture ne m'a pas plu du tout. Elle ne signifiait pas grand chose, était assez floue, et les jeux de lumières gênants. Il faut avouer que Patricia Lyfoung m'a un petit peu déçue sur ce coup... A espérer que le prochain tome sera digne de ce nom... Il a intérêt, vu le temps qu'on nous fait attendre pour l'avoir... Il paraît déjà plus intéressant que celui-ci. Enfin bon, j'ai tout de même passé un bon moment à lire ce tome, même si je suis assez partagée.

2 décembre 2012

Autoportraits

Autoportraits

Titre : Autoportraits
Auteur : Christian Demilly
Editions : Palette
Pages : 73 pages

Résumé :

Vélasquez, Rembrandt, Goya, Delacroix, Van Gogh, Cézanne, Picasso, Warhol, nombre de grands maîtres ont réalisé leur autoportrait. Qu'est-ce qui pousse ainsi les artistes à se représenter eux-mêmes ? Mégalomanie ? Narcissisme ? Ou bien plutôt la volonté de s'interroger : qui suis-je ? Qu'est-ce qu'être artiste ? Qu'est-ce que peindre ? Plus qu'une genre en soi, l'autoportrait semble indissociable de l'acte même de créer. En se regardant dans le miroir, les artistes s'observent, tentent de percer leur propre mystère et nous livrent ensuite leur étrange reflet. Vaste panorama des chefs-d'œuvre du genre, du XVe siècle à nos jours, cet ouvrage invite à la contemplation autant qu'à la réflexion. De manière simple et sensible, toujours en partant des œuvres, il tente de donner des clés pour mieux appréhender et découvrir ces artistes qui ont décidé" de se représenter et de se montrer. Autant de témoignages qui se dessinent, au fil des pages, une véritable petite histoire de l'art racontée par les artistes eux-mêmes.

Mon opinion personnelle :

Dans le cadre du Brevet des Collèges, je dois passer fin Mai l'épreuve d'Histoire des Arts. Pour cette épreuve, j'ai choisi comme thème global : "Se représenter par image, se raconter par écrit", donc sur les autoportraits et autobiographies. Mon premier sujet étant un autoportrait d'Andy Warhol, j'ai voulu emprunter ce livre pour me documenter. Je l'ai trouvé excellent, très explicite, avec plein d'exemples et d'illustrations. Les textes étaient toujours clairs et pertinents, les définitions compréhensibles... Toutes les catégories de ce style d'oeuvre étaient décrites et approfondies. Pour chaque oeuvre présentée, il y avait une petite analyse détaillée. La couverture était aussi très bien pensée et attrayante. Vraiment, merci pour cet ouvrage qui m'a bien aidé !

Le Horla

Le Horla -Et autres récits-

Titre : Le Horla
Auteur : Guy de Maupassant
Editions : Le Livre de Poche
Pages : 180 pages

Résumé :

" Cette nuit, j'ai senti quelqu'un accroupi sur moi, et qui, sa bouche sur la mienne, buvait ma vie entre mes lèvres. " Etre surnaturel, démon de la folie, le Horla dévore l'âme de Maupassant. Avec un réalisme étonnant, ce, génial conteur décrit le mal qui l'emportera. Une autre folie, tragique, est celle du guide de montagne, isolé dans la neige et angoissé de solitude. Maupassant sait dire aussi l'amour, celui de la sarcelle pour sa femelle abattue, celui de la jeune fille, Clochette, qui se jette par la fenêtre. On sent la mort s'approcher du vieil aristocrate jouisseur comme de la paysanne rusée. Le ton de ces nouvelles varie, tour à tour cynique, grivois ou sentimental. Maupassant voulait " écrire l'émotion de la simple réalité ". Mais sous l'apparente simplicité du conteur, cette réalité, toujours frémissante, peut devenir inquiétante, saisissante, terrible.
Mon opinion personnelle :
Mon professeur de Français m'avait conseillé de me mettre aux classiques, en vue de mes futures études littéraires. J'ai donc décidé de rechercher une liste de classiques, ce qui fût rapidement fait. Je n'avais plus qu'à me les procurer ! Le premier fut Le Horla.
J'ai assez aimé ce recueil. Certaines nouvelles étaient plus attrayantes et intéressantes que d'autres, mais globalement, j'ai passé un bon moment à les lire. Aucune n'était très joyeuse, mais toutes avaient un sens et une morale.
Ma préférée fût sans doute Sauvée, histoire d'une femme dont le mari la trompe, et qui fait tout pour le surprendre en flagrant délit, allant même jusqu'à embaucher quelqu'un pour ce faire... Le style de Maupassant m'a bien plu, ce n'était pas les premiers textes de lui que je lisais, et j'ai toujours beaucoup aimé. Pour du classique, j'ai trouvé ça assez moderne.
La couverture m'a aussi attirée, cette peinture (Désespéré de Courbet) est exactement ce que ressent le narrateur dans Le Horla, à croire qu'elle a été peinte pour cette nouvelle. Bref, une bonne découverte. Deux choses à dire : Je vous le conseille, et Bravo à Maupassant !

Livre se trouvant dans ma propre bibliothèque.

1 décembre 2012

Toi et moi à jamais

Toi et moi à jamais

Titre : Toi et moi à jamais
Auteur : Ann Brashares
Editions : Gallimard (Jeunesse)
Pages : 335 pages

Résumé :

Riley, Alice et Paul.
Les deux sœurs et l'ami d'enfance. Voici l'été de leurs retrouvailles. La côte Est des Etats-Unis, les maisons de vacances, les plages de l'île qu'on connaît par cœur. Et pourtant tout a changé. Ils ont vingt ans. L'amitié se trouble. Entre Alice et Paul, une attirance nouvelle s'installe. C'est alors que la tragédie frappe et vient changer le cours du destin...

Mon opinion personnelle :

J'avais déjà voulu lire ce livre il y a environ un an. Je l'avais commencé, mais j'avais détesté, rien n'accrochait, à tel point que je m'étais arrêtée autour du chapitre 8. Je ne voyais pas l'intérêt, et je trouvais ça monotome. Ma chère Marie m'a forcé à le relire pour le challenge. Cette fois-ci, je me suis toujours aussi ennuyée, en tout cas dans les 10 premiers chapitres. Ensuite, ça s'est un peu décoincé... Mais pas de là à me faire vraiment adorer. J'ai aimé un seul passage dans ce roman. J'ai trouvé qu'il ne se passait rien, que les personnages n'étaient pas intéressants. Alice et Paul étaient agaçants. Riley m'a un peu plus plu, mais c'était limite. J'ai trouvé qu'on s'attendait trop à ce qui allait se passer, et que l'histoire d'amour était trop brève, trop évidente, et surtout trop facile à venir. Bref, je n'ai pas accroché du tout. Je déconseille ce roman, plat et trop logique. L'auteur de Quatre filles et un jean m'a bien déçue sur ce coup !

[Ce livre fait partie du Challenge Lecture Inversé avec Marie !]