Post Top Ad

5 janvier 2013

Où es-tu ?

Où es-tu ?

Titre: Où es-tu ?
Auteur : Marc Levy
Editions : Robert Laffont (Pocket)
Pages : 312 pages

Résumé :

Adolescents, Susan et Philip représentaient tout l'un pour l'autre. Avec l'optimisme de la jeunesse, ils s'étaient promis de s'aimer pour toujours. Mais la vie va les écarter l'un de l'autre comme deux étoiles soumises aux lois de la gravitation. Susan affrontera la violence des ouragans en Amérique centrale tandis que Philip réussira à Manhattan. A l'exception de quelques rencontres furtives à l'aéroport de Newark, ils ne sauront de leurs vies réciproques que ce que disent les lettres qu'ils vont s'écrire pendant des années. Sans que jamais ne se brise le lien qui les unit. Philip avait promis à Susan qu'il serait toujours là s'il lui arrivait quelque chose. Il ne pouvait pas savoir que cette promesse allait profondément bouleverser sa vie et que, pour l'honorer, il devrait ouvrir son cœur à l'inconnu.

Mon opinion personnelle :

Hum... Je suis assez partagée. En fait, en lisant le livre, je me suis rendue compte que j'avais vu le téléfilm, il y a plusieurs années, il y a exactement... Six ans, il me semble. Il m'avait marqué, je l'avais trouvé très beau, mais je n'arrivais pas à retrouver le titre... Quelle surprise se fût pour moi, en lisant, de comprendre que c'était l'histoire de ce fameux téléfilm qui m'avait tant plu ! Je compte bien évidemment le revoir. Nous avons ici l'histoire d'un amour raté. Lorsqu'Il est fou d'amour pour Elle, Elle ne veut pas dévoiler les siens et L'ignore. Mais quand Elle décide de L'aimer à son tour, c'est trop tard, Il en a trouvé une autre. Plus précisément, Susan s'engage en mission humanitaire dans les lieux touchés par les ouragans, et Philip reste à l'attendre à Manhattan. Mais les années passent, ils se voient deux heures tous les ans, et s'éloignent peu à peu l'un de l'autre. Philip se marie avec Mary, a un fils, Thomas, et n'a plus de nouvelles de Susan pendant de longues années. Ceci est la première partie du roman. La deuxième se corse. Un matin, très tôt, une femme en tailleur débarque chez Philip, une petite fille, Lisa, avec elle. Avec quelques explications, elle lui laisse la petit fille, enfant de Susan. La première phrase pronnoncée par l'enfant en Amérique ? "Maman est morte." Avec elle, Philip récupère une ultime lettre de Susan, qui explique beaucoup de choses. Philip ayant promis à son amie d'enfance qu'il sera toujours là s'il lui arrive quelque chose, se retrouve donc avec un deuxième enfant sur les bras, qu'il adopte immédiatement. C'est plus compliqué avec sa femme, Mary, qui elle, ne supporte pas d'aider et aimer l'enfant d'une autre... On suivra donc leur parcours remué, pour arriver à fonder une famille, et oublier le passé...
Niveau personnages, je les ai tous aimés, sauf Susan. Elle était agaçante, insolente, et... Stupide, il faut le dire. Dommage, je n'ai pas réussi à l'apprécier.
Niveau scénario, génial, bien pensé, presque rien à redire. Presque, car c'était trop long à débuter, la première partie était trop longue, il aurait fallut la réduire et concentrer le roman sur la deuxième, qui était à mes yeux, bien plus belle et émotionnelle.
Niveau écriture, j'ai adoré le style, mais, encore une fois, j'ai trouvé que le début était trop long et confus, on s'y perdait un peu... Mary et Philip, grand amour ou flirt ? Susan et Philip ado, grand amour en durée, ou flirt d'un jour à l'aéroport ? Compliqué à suivre et à comprendre.
Niveau émotion, c'était très chargé et très beau, rien à redire, j'ai adoré.
Niveau final... Très belle et grande surprise à la fin, (Sauf pour moi, qui commence toujours par la fin des romans) on ne s'y attend pas du tout, et c'est très agréable. L'excuse est bien trouvée. Mais TRES déçue par quelque chose : Un personnage commence à faire une révélation, mais... Ne la finit pas ! On a juste les premiers mots... Je me doute un peu de la suite, mais c'est très ambigüe, j'aurais aimé pouvoir le lire et en être sûre ! Dommage.
Le truc le plus beau du bouquin est probablement l'attachement que Mary a finalement pour Lisa, l'amour maternel, on peut le dire, qu'elle lui apporte au fur et à mesure du roman, alors qu'elle la détestait au début. C'était très bien fait, tout en douceur, mais tout en efficacité.
Sinon, très belle couverture, très représentative du livre. Je vous recommande vivement le livre, que j'ai adoré, en enlevant une bonne partie du début, et en achevant la révélation !
Livre se trouvant dans ma propre bibliothèque.
Le 5 janvier 2013 à 12:30 / Par / 0 Commentaire(s)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Petite explication pour mettre un commentaire :

- Ecrivez dans le cadre dédié à cet usage.
- Choisissez votre profil. Je vous recommande "Anonyme", "Compte Google" ou "Nom/URL".
- Cliquer sur "Publier".

Et le tour est joué ! Merci !

Post Top Ad