Post Top Ad

28 mars 2013

Bal de Givre à New-York

Bal de Givre à New-York

Titre : Bal de Givre à New-York
Auteur : Fabrice Colin
Editions : Albin Michel (Wiz)
Pages : 294 pages

Résumé :

Depuis l'accident, je ne me souviens plus de rien. Je sais juste que je m'appelle Anna. Tout est blanc, beau, léger autour de moi. Pourtant, je sens qu'il y a quelque chose qui ne va pas. Que je suis en danger. Il faut que je me souvienne.

Mon opinion personnelle :

J'ai un vrai problème avec ce roman. Mais un très sérieux problème. Un gros souci pour vous en parler. Voilà : Je n'ai rien compris. Jusqu'à l'épilogue. Sérieusement. Je lisais en me disant : Ca s'installe, je vais comprendre au fur et à mesure. Sauf que je suis arrivée à l'épilogue, et j'étais toujours à côté de la plaque. J'en suis moi-même très étonnée, car sans vouloir me vanter, habituellement, je suis tout de même assez ouverte d'esprit niveau lecture, et ça ne m'était jamais arrivée de ne pas comprendre un bouquin entier. Mais là, le néant ! Je vais tout de même essayer de vous faire une chronique digne de ce nom. Je ne me suis pas vraiment sentie proche des personnages. En effet, je les trouvais plutôt froids, distants avec le lecteur. Anna, l'héroïne, n'avait rien d'intéressant. Le Masque m'intriguait beaucoup, mais je n'ai jamais été rassasiée à son propos. Wynter, lui, je l'ai détesté. Dès le début, je le sentais mal venir. Les autres personnages ne m'ont pas appris grand chose non plus. Déception à propos d'Iris, j'aurais aimé en savoir plus sur elle. Ensuite, l'histoire. Alors là... Dur dur... Durant tout le roman, le lecteur est perdu, dans un univers qu'il ne comprend pas, ne connait pas. Plus le livre avance, moins il parait crédible. Mais cependant, on est totalement chamboulé par l'histoire. On avance sans s'en rendre compte, et à la fin, on en ressort avec un goût d'inachevé... Dommage. Alors, forcément, quand on arrive à l'épilogue, on comprend mieux. Enfin, un peu mieux, car pas totalement non plus. Le lecteur arrive à saisir ce que racontait l'histoire, ce que représentaient les personnages, qui ils étaient, pourquoi toute cette intrigue... Alors certes, le suspense est très bien gardé, mais... Trop. Je trouve cela très pénible de ne comprendre un bouquin qu'en le refermant. C'est frustrant en fait. Je pense qu'avec des choses un peu plus explicites, un peu moins de suspense, ce roman aurait pu être un coup de coeur pour moi. Je note aussi une superbe couverture. Mais voilà, je suis déçue et frustée par la difficulté de compréhension de cet ouvrage. Mais je le recommande tout de même, car il est vraiment à découvrir et à lire, et aussi car peut-être que ce problème vient de moi !
Le 28 mars 2013 à 20:28 / Par / 2 Commentaire(s)

2 commentaires:

  1. Ce livre est très bizarre , il a des opinions trsè divergentes. Quant à moi , j'ai vu venir la fin à la moitié du livre: je n'aime pas quand on devine la fin.

    RépondreSupprimer
  2. Personnellement j'ai beaucoup aimé ce livre. Mais il est vrai qu'il est un peu dur à comprendre.
    Puis-je te conseiller un blog? C'est fantastic Roman. Une jeune écrivain qui publie ses livres. Moi j'ai beaucoup aimé Le prisonnier de l'ange et La louve et le prince... sauf la fin!
    Méli

    RépondreSupprimer

Petite explication pour mettre un commentaire :

- Ecrivez dans le cadre dédié à cet usage.
- Choisissez votre profil. Je vous recommande "Anonyme", "Compte Google" ou "Nom/URL".
- Cliquer sur "Publier".

Et le tour est joué ! Merci !

Post Top Ad