Post Top Ad

8 mai 2013

La piscine était vide

La piscine était vide

Titre : La piscine était vide
Auteur : Gilles Abier
Editions : Actes Sud (Junior)
Année de parution : 2008
Pages : 66 pages

Résumé :

Le bonheur et la honte après l'annonce de l'acquittement. Mais pour Célia, c'est de sa vie qu'il s'agit. Une vie sans Alex, et pourtant une vie à vivre.

Mon opinion personnelle :

A vrai dire, je ne sais pas pourquoi j'ai emprunté ce livre, puisque je n'avais pas aimé Le jour où je suis devenue mytho du même auteur. Mais le titre, le résumé et la couverture m'ont intriguée, alors en voyant la taille, j'ai pris. Et j'ai bien fait. Je ne comprends toujours pas l'écart entre les deux ouvrages. Mais celui-ci était brillant. Célia, 16 ans, est accusée de la mort de son petit ami, Alex, 18 ans. Dès la première ligne, le lecteur sait qu'elle est innocentée. Mais ce n'est pas ça le centre du bouquin. C'est plutôt de voir ce qui s'est passé qui est intéressant. J'ai cette fois-ci beaucoup aimé le style de l'auteur, fluide, direct, et touchant. L'héroïne, un peu trop sûre d'elle à mon goût, m'a quand même bien plu, surtout vers la fin, dans sa douleur. J'ai beaucoup aimé l'histoire d'Alex et Célia, la façon dont elle était racontée. Toujours avec du suspenses, de l'émotion, de la réserve, et de l'action. Le lecteur en apprenait plus petit à petit, sans être brusqué. Ce que j'ai adoré, c'est la fin. Excellente, surprenante, frappante. Je ne m'y attendais absolument pas. La dernière révélation, déjà, puis surtout la dernière phrase... Pleine de sous-entendus, mais excellente ! J'ai juste un problème avec la couverture, qui représente bien l'écharpe d'Alex, mais flottante sur une piscine pleine... Alors que le titre et l'intrigue reposent justement sur le fait que cette piscine était justement et malheureusement vide. Dommage ! Sinon, je recommande vraiment ce roman, qui se lit très très vite, très bien, avec puissance et audace. Il est tellement petit qu'il ne vous prendra que quelques minutes, 15 tout au plus, mais 15 min à savourer. Bravo à l'auteur pour ce délicieux changement d'écriture !
Le 8 mai 2013 à 22:28 / Par / 4 Commentaire(s)

4 commentaires:

  1. Ca a l'air intéressant, en effet, et je ne connaissais pas du tout! Pour ce qui est de la couverture, c'est peut-être pour une touche ironique, ou pour ajouter du suspense... Ca m'étonnerait qu'ils aient négligé un détail si important.
    En tout cas merci pour la découverte! =D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te le recommande vraiment !
      Pour la couverture, je ne sais pas, mais une fois j'ai lu un bouquin avec une héroïne blonde comme les blés, et sur la couverture, elle était brune... Donc je me méfie maintenant ^^
      Le suspense n'est pas possible vu que dès les premières lignes, tu apprends que l'histoire est basée sur ça, et l'ironie, après avoir lu le bouquin, je ne pense pas non plus... Après, je ne sais pas, c'est peut-être une représentation de la vie d'après la mort d'Alex !

      Supprimer
  2. Coucou ^^
    Je viens de lire ce roman et d'écrire mon billet alors je fais maintenant le tour des blogs pour voir si les autres lecteurs ont été aussi surpris que moi par cette lecture !
    Et en effet, je vois que je n'ai pas été là seule à être séduite ! Comme tu dis, cette dernière phrase, wow ! Quant à la couverture tu as raison, c'est bizarre la piscine remplie... moi j'ai une nouvelle édition sans piscine et c'est mieux
    Au plaisir de te lire,
    Cajou

    RépondreSupprimer

Petite explication pour mettre un commentaire :

- Ecrivez dans le cadre dédié à cet usage.
- Choisissez votre profil. Je vous recommande "Anonyme", "Compte Google" ou "Nom/URL".
- Cliquer sur "Publier".

Et le tour est joué ! Merci !

Post Top Ad