Post Top Ad

1 juin 2013

Nos étoiles contraires

Nos étoiles contraires

Titre : Nos étoiles contraires
Auteur : John Green
Editions : Nathan
Année de parution : 2013
Pages : 327 pages

Résumé :

Hazel, 16 ans, est atteinte d’un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l’évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu'elle s'y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d'autres jeunes malades. C’est là qu’elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature. Entre les deux adolescents, l'attirance est immédiate. Et malgré les réticences d’Hazel, qui a peur de s’impliquer dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d’amour commence… les entraînant vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie

Mon opinion personnelle :

Ça y est, je l'ai enfin lu ! Nos étoiles contraires, c'est LE livre de la blogosphère en ce moment, et ce depuis sa sortie. Alors je voulais absolument le lire, évidemment. J'étais folle quand je suis tombée dessus dans ma médiathèque secondaire. Je l'ai emprunté directement, et l'ai dévoré en un après-midi. J'en attendais énormément, et, il faut le dire, j'ai été un peu déçue. Je crois qu'en fait, il a fait tellement de bruit, qu'à présent ceux qui le lisent en attendent énormément et se préparent à une lecture incroyable, mais en fait, non. Je commence par les personnages. Là, rien à dire, je les ai adorés. Hazel était une jeune fille malade, un peu dégoûtée de la vie au départ, condamnée, et qui a peur de commencer quelque chose dans sa vie, et de devoir tout lâcher d'un coup. Je me suis vite attachée à elle, qui est la narratrice, et avait vraiment envie de l'encourager. Je me battais toujours à ses côtés. Augustus était un jeune homme aussi plaisant, en rémission de cancer des os. Lui était beau, drôle, fort, courageux, romantique, intelligent, enfin bref, tous les atouts d'un prince de roman. Leurs familles respectives étaient elle aussi très intéressantes, aimantes et douces. J'ai été en revanche très déçue par le personnage de Peter Van Houten, du début à la fin. Je n'en dis pas plus pour préserver le suspense. Pour ce qui est du style de l'auteur, j'avoue avoir eu un peu de mal. C'est ce qui a joué le plus dans ma déception. Je trouvais les éléments clés de l'intrigue un peu balancés comme ça, sans prendre de temps. Certes, c'était émouvant, mais ça ne m'a pas fait pleurer... Je m'attendais à beaucoup plus de force et de poigne. Par contre, j'ai beaucoup aimé son humour ! Et son imagination sans limite m'a aussi beaucoup plu. La maladie est un sujet que j'affectionne, et j'ai trouvé que cette histoire d'amour entre deux malades était passionnante et innovante. Le voyage à Amsterdam et tout son contexte était extraordinaire, mes yeux pétillaient en même temps que ceux de Gus et Hazel. Tous les rebondissements de l'histoire m'ont touchée, particulièrement celui qui concerne Augustus vers la fin du livre. Après celui-ci, tout allait très vite, ce qui peu "choquer" dans la lecture, mais qui montre très bien que la maladie est puissante et rapide. Tout au long du roman, je me posais beaucoup de questions sur l'issue que j'allais trouver. Et je crois qu'au début, je ne me suis jamais doutée qu'elle aurait pu être ainsi. Certes, elle était très forte et poignante, mais elle était aussi très frustrante. Pour moi, je n'en n'avais pas assez... J'en voulais encore, plus de détails, plus de temps... C'était un peu dommage. Mais cela n'empêche pas sa beauté et son humanité, avec une belle morale : Croquez la vie à pleines dents, profitez d'un bonheur que certains n'atteindront jamais... Je n'ai pas non plus accroché avec la couverture, un peu trop étrange et vague. Mais malgré ces détails négatifs, il s'agit tout de même d'un très beau roman, vrai, touchant, et moral. Je le recommande très vivement afin de passer un moment magique et inoubliable en compagnie d'Hazel et Augustus, deux ados en pleine course contre la mort... A lire d'urgence !
Le 1 juin 2013 à 22:27 / Par / 5 Commentaire(s)

5 commentaires:

  1. Ah oui, il ne t'a pas tant plu que ça, finalement? Ben dis donc, je ne sais pas comment tu as fait, parce que, moi...c'était le plus beau coup de cœur de l'année 2013 pour l'instant! Après, les goûts et les couleurs...
    Mais pour Peter Van Houten, je crois, que c'est le but, qu'il nous déçoive...! =)

    RépondreSupprimer
  2. J'ai adoré ce livre, mais je comprends ton point de vue, ça m'a un peut fait pareil, je m'attendais à du grandiose aussi, mais il est bien quand même !!!

    RépondreSupprimer
  3. "Je crois qu'en fait, il a fait tellement de bruit, qu'à présent ceux qui le lisent en attendent énormément et se préparent à une lecture incroyable, mais en fait, non. " Wow, avec cette phrase, tu résumes parfaitement ce que je pense de ce livre !!!
    J'ai bien aimé, hein, mais sans plus..... Et puisque j'avais deviné la fin dès le départ, je n'ai pas été surprise et je n'ai pas pleuré. J'aurais moi aussi qu'il soit plus "poignant" comme tu dis.

    RépondreSupprimer

Petite explication pour mettre un commentaire :

- Ecrivez dans le cadre dédié à cet usage.
- Choisissez votre profil. Je vous recommande "Anonyme", "Compte Google" ou "Nom/URL".
- Cliquer sur "Publier".

Et le tour est joué ! Merci !

Post Top Ad