Post Top Ad

1 décembre 2013

Une part de ciel

Une part de ciel

Titre : Une part de ciel
Auteure : Claudie Gallay
Editions : Acte Sud
Année de parution : 2013
Pages : 446 pages
Prix : 22 €

Résumé :

Aux premiers jours de décembre, Carole regagne sa vallée natale, dans le massif de la Vanoise, où son père, Curtil, lui a donné rendez-vous. Elle retrouve son frère et sa soeur, restés depuis toujours dans le village de leur enfance. Garde forestier, Philippe rêve de baliser un sentier de randonnée suivant le chemin emprunté par Hannibal à travers les Alpes. Gaby, la plus jeune, vit dans un bungalow où elle attend son homme, en taule pour quelques mois, et élève une fille qui n’est pas la sienne. Dans le Val-des-Seuls, il y a aussi le vieux Sam, pourvoyeur de souvenirs, le beau Jean, la Baronne et ses chiens, le bar à Francky avec sa jolie serveuse…
Dans le gîte qu’elle loue, à côté de la scierie, Carole se consacre à une traduction sur la vie de Christo, l’artiste qui voile les choses pour mieux les révéler. Les jours passent, qui pourraient lui permettre de renouer avec Philippe et Gaby un lien qui n’a rien d’évident : Gaby et Philippe se comprennent, se ressemblent ; Carole est celle qui est partie, celle qui se pose trop de questions. Entre eux, comme une ombre, cet incendie qui a naguère détruit leur maison d’enfance et définitivement abîmé les poumons de Gaby. Décembre s’écoule, le froid s’installe, la neige arrive… Curtil sera-t-il là pour Noël ?

Mon opinion personnelle :

Merci d'abord à Price Minister pour cet envoi lors des Matchs Littéraires de la Rentrée 2013 !

On ne va pas se leurrer, la première chose qui m'a flashée sur ce livre, c'est la couverture. Quand j'ai lu le résumé, j'ai été très emballée, ça me paraissait être un excellent roman sur la famille, et ça m'a donnée envie. Sauf que finalement, cette lecture n'a pas été si agréable que ça...

Je dois admettre que les personnages étaient eux très plaisants. Carole, Gaby, et Philippe, trois frère et soeurs au passé étrange, gâché. Ils m'ont tous beaucoup touchée, surtout Gaby. J'ai vraiment trouvé que chacun avait dans son être une petite flamme, qui brillait de plus en plus ou de moins en moins durant l'évolution de l'histoire, c'était assez impressionnant. La Môme, une ado mystérieuse, mais intéressante. Curtil, un personnage fantôme, qui m'agaçait à cause de son absence... En effet, il plombait un peu trop l'ambiance du livre. Jean, que je n'ai pas porté dans mon coeur, ces machineries ont eu du mal à me convaincre. Et la Baronne, un personnage un peu barge, mais terriblement attachant, son amour pour ses chiens m'a réellement émue.Pour ce qui est des personnages secondaires, il y avait en chacun quelque chose de captivant, qui donnait envie de mieux les connaître. Ludo, et ses complots obscurs, la serveuse et ses habitudes... L'auteure parvenait à faire passer dans chaque protagoniste un sentiment, une face de la nature humaine...

L'auteure avait un style assez particulier, très lent, très détaillé, très cynique, qui m'a bien plu. J'y ai trouvé une sensibilité importante, de la délicatesse dans chaque phrase. Je regrette juste parfois la lenteur qui rendait l'histoire très fastidieuse. Néanmoins, elle savait surprendre, et parvenait à glisser dans son livre beaucoup d'émotions, de puissance. C'était assez hors du commun, ça sortait de l'ordinaire, ça surprenait pas mal. A côté de ça, certains choix de Claudie m'ont assez déstabilisée, j'avais du mal à les comprendre. Parfois, on plongeait un peu dans le brouillon, ce qui était assez dommage lorsqu'on part initialement avec une telle qualité d'écriture.

Vous me direz donc, mais qu'est-ce-qui cloche alors dans cet ouvrage ? Et bien, c'est de loin l'histoire qui ne va pas. En effet, pour moi, ça n'avait pas de sens et de but. On commence avec une très bonne idée, des personnages réunis après un long moment d'éloignement, un retour aux sources pour Carole... Et petit à petit, on s'éloigne, ça s'étire en longueur, c'est ennuyeux. Je vais d'abord vous parler des quelques petites choses qui m'ont terriblement gênée : L'élevage d'écureuils de Gaby, qui les tond ensuite pour faire des pinceaux avec leurs poils. Allez savoir pourquoi, mais ça m'a totalement écœurée, j'ai eu envie de me débarrasser du livre dès que j'ai vu ça, c'était horrible, ignoble, inhumain, je ne sais pas. Je ne comprends même pas le choix de l'auteure, où est l'intérêt ? Ensuite, je n'ai pas apprécié le fait de faire tourner en bourrique le lecteur. On ne savait jamais où on allait, à quoi servait chaque élément de l'histoire... C'était très pénible. Autrement, j'ai eu quand même quelques points positifs ! Par exemple, l'incendie. Cette idée était excellente. Les questions qui en découlaient, le malaise qu'il faisait planer pendant la lecture.... C'était un superbe choix, qui rendait l'histoire plus humaine. J'ai été très touchée par cette incident de jeunesse, et les répercussions qu'il a eu sur le destin de Carole et Gaby. J'ai également été charmée par les photos de la serveuse prises par Carole. Ce fil rouge apportait au roman une touche assez morale et philosophique sur la monotonie de la vie des gens. Toutes ces analyses étaient très agréables, mais cela n'a pas suffit à rendre le récit passionnant et dynamique. Le fait d'opter pour une intrigue durant la période des fêtes de fin d'années aurait pu rendre l'histoire plus chaleureuse, mais non, ça restait très froid. J'imagine que c'était un peu le but de l'auteure, mais cela n'a pas fonctionné sur moi. Quelques pages en moins auraient été appréciables. Là, le lecteur se lasse facilement, c'est très répétitif, il ne se passe grand chose, et à chaque fois qu'un espoir d'action s'allume, Claudie le fait taire très rapidement. Ca rendait vraiment la lecture difficile et inintéressante.

La chute ne m'a pas plus satisfaite. Effectivement, selon moi, ce n'était pas abouti. Il manquait tellement d'éléments clés ! C'était bien la peine de nous faire poireauter tout ce temps si c'est pour ne rien recevoir à la fin... L'amère sensation d'inachevée m'a beaucoup déçue. J'étais soulagée de pouvoir enfin refermer le livre, mais très fâchée de ne pas en savoir plus. Oui, certes, nous avons une minuscule étincelle qui brille... Mais c'est tout. Je n'ai pas senti d'évolution chez les personnages, il n'y avait pas de conclusion à retenir de cette lecture... C'était très frustrant, on avait l'impression d'avoir été dupé. De plus, il manquait selon moi quelque chose d'extraordinaire qui aurait pu renverser tout le cours de l'histoire. Je m'attendais réellement à être surprise, pour moi, on allait forcément avoir THE truc qui expliquerait la lenteur de ce début de livre... Mais non. Je me demandais un peu à quoi servait ce livre, je déteste dire ça d'un bouquin, mais là, c'est vraiment le cas. J'étais assez dégoûtée, je voulais tellement avoir la révélation qui aurait tout changé ! De plus, ici, on ne peut pas vraiment dire que cette fin est confortable pour nos géniaux protagonistes. Ca manquait de couleurs, on restait trop dans le black & white... J'aurais vraiment aussi aimé en savoir plus sur l'avenir de certains personnages, comme Ludo, la Baronne, la serveuse... Franchement, c'était inachevé.

Bon, alors la couverture, vous le savez déjà, est superbe. Bon, c'est un rabat et je n'aime pas ça, mais les couleurs, contrastées avec la neige et la boule de neige, ça rendait super bien. Le rapport avec le livre était correct, ce n'était pas non plus hors sujet. Par contre, le titre, je reste sceptique, je ne trouve pas vraiment que cela ait un grand rapport avec le texte, c'est un peu mensonger, et pas forcément attrayant. Donc mitigée pour le livre-objet.

C'est donc une lecture qui s'annonçait plaisante, mais qui ne l'a pas totalement été. Si le style et le personnages sont captivants, l'intrigue était un flop. Beaucoup trop d'ennui ! Je ne recommande pas vraiment cette lecture, qui ne vous ravira probablement pas, et qui vous paraîtra sans doute fastidieuse. Néanmoins, je pense tester d'autres romans de Claudie Gallay, qui seront je l'espère plus intéressants. Une déception qui m'a carrément désolée !
Je suis déçue...
Et...
Je n'ai pas aimé...
Livre se trouvant dans ma propre bibliothèque.

PRICEMINISTER l'Achat - Vente Garanti

Livre reçu dans le cadre des Matchs de la Rentrée Littéraire 2013 de Price Minister, merci à eux !
Le 1 décembre 2013 à 15:34 / Par / 8 Commentaire(s)

8 commentaires:

  1. Il est vrai que le résumé donne envie!

    RépondreSupprimer
  2. Mince , je l'ai pris en deuxième choix sur Price , je n'ai plus envie de le lire après ta chronique et une autre dont ressortent les mêmes choses .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Zut... Peut-être que tu l'aimeras plus que nous ? J'ai hâte de voir ton avis !

      Supprimer
  3. coucou
    tu parles de lire d'autres romans de l'auteure. personnellement, j'ai lu celui-ci et Les déferlantes, si tu n'as pas aimé une part de ciel, tu n'aimeras pas plus les Déferlantes, c'est le même style et le même genre d'histoire qui se passe très lentement. Moi j'avais bien aimé, mais je ne pense pas que tu aimeras. ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, mince... Bon, je pense quand même au moins essayer Les Déferlantes. Qui sait, ça passera peut-être mieux ?! Mais merci beaucoup pour ta mise en garde !

      Supprimer

Petite explication pour mettre un commentaire :

- Ecrivez dans le cadre dédié à cet usage.
- Choisissez votre profil. Je vous recommande "Anonyme", "Compte Google" ou "Nom/URL".
- Cliquer sur "Publier".

Et le tour est joué ! Merci !

Post Top Ad