28 février 2013

Poulet aux prunes

Poulet aux prunes

Titre : Poulet aux prunes
Auteur : Marjane Satrapi
Editions : L'Association
Pages : 84 pages

Résumé :

L'intrigue se déroule en 1958 en Iran. Nasser Ali Khan, grand musicien de son époque, décide de se laisser mourir suite à la casse de son târ. En effet, même avec les târs les plus fameux et onéreux, Nasser Ali ne retrouve pas le goût de jouer. La bande-dessinée relate les 8 jours durant lesquels le musicien se laisse dépérir, entre ses souvenirs, ses fantasmes et ses rencontres.

Mon opinion personnelle :

Cette bande-dessinée est très étrange, mais m'a beaucoup plu. En effet, le résumé cité ci-dessus n'est pas présenté sur l'ouvrage en lui-même, je l'ai trouvé sur Internet. Alors, quand au bout d'exactement 16 pages, le personnage principal est enterré, je n'ai pas compris. Je me suis dit : "Pardon ?", j'ai réfléchi, et j'ai continué. En effet, ensuite, ses huit derniers jours sont racontés en long et en large, de façon très touchante, très dure, mais très intéressante. On y voit son présent, mais aussi son passé. On sent le personnage se laisser aller au fur et à mesure des pages. Mais on sent aussi les regrets qui s'installent peu à peu... N'oublions pas que cette histoire est celle de l'oncle de la mère de Marjane Satrapi, et qu'elle est vraie. D'ailleurs, dans le milieu du livre, Marjane fait une brève apparition avec sa mère, lors qu'une visite à la fille de Nasser Ali. Cet homme était un curieux personnage, que j'avais envie de secouer. Se laisser mourir pour un instrument de musique ! Préférer une de ses enfants ! Ne pas en aimer un ! Tout cela pour voir que c'est celui là qui prie le plus pour lui ! Parler ainsi à sa femme ! A son frère ! Il me faisait honte. Mais c'est sans doute la véritable nature de l'homme qu'il est, non retravaillée. Pour terminer, je peux dire que Marjane Satrapi réussit vraiment une superbe oeuvre avec cette bande-dessinée. Après Persepolis, qui est son histoire, voici l'histoire d'un de ses proches, aussi vivante et bien narrée. Bravo ! Le style de dessin m'a toujours fort plu, même si ce n'était pas très gaie. En revanche, Marjane est très différente par rapport à Perspolis, physiquement... Etrange ! Le titre était bien trouvé, on avait envie d'en savoir plus rien qu'en le lisant, et il était également source des fantasmes de Nasser Ali. Peut-être était-il en revanche moyennement en rapport avec l'idée principale du bouquin... Mais sinon, je conseille vivement cette lecture, très belle et bien écrite.



Livre faisant partie du Challenge Petit Bac 2013, catégorie "Aliment".

La place

La place

Titre : La place
Auteur : Annie Ernaux
Editions : Gallimard (Folio)
Pages : 114 pages

Résumé :

Il n'est jamais entré dans un musée, il ne lisait que Paris-Normandie et se servait toujours de son Opinel pour manger. Ouvrier devenu petit commerçant, il espérait que sa fille, grâce aux études, serait mieux que lui. Cette fille, Annie Ernaux, refuse l'oubli des origines. Elle retrace la vie et la mort de celui qui avait conquis sa petite "place au soleil". Et dévoile aussi la distance, douloureuse, survenue entre elle, étudiante, ce père aimé qui disait : "Les livres, la musique, c'est bon pour toi. Moi, je n'en ai pas besoin pour vivre."

Mon opinion personnelle :

Etant en pleine séquence sur l'autobiographie niveau enfance-adolescence en cours de Français niveau 3ème, j'ai une petite liste de romans de ce genre à lire. La place en faisait partie. C'est le premier que j'ai lu, non pas pour sa taille, vraiment ridicule, mais pour son résumé. Il m'a vraiment attrapée au premier coup d'oeil, et j'ai bien fait, car je l'ai beaucoup aimé. L'auteur parle beaucoup de son père. Celui-ci vient de mourir, et elle se remémore tout ce qu'elle sait de lui, tout en faisant évoluer le narrateur. On a donc leur histoire de la naissance de son père, à sa mort. On ne peut pas dire que je me suis amusée à lire ce récit, mais j'ai trouvé cela relativement plaisant. Moi qui suis très curieuse, être immunisée dans la vie de l'auteur, tout savoir ou presque, m'a beaucoup plu. On sentait qu'Annie Ernaux ne censurait rien, qu'elle disait vraiment tous ses ressentis. C'est ce qui a fait le charme du livre. Mais quelque part, c'était étrange de se dire que tout ce qui était dit était vrai, ou en tout cas à peu près. Le style de l'auteur était simple, bien narrant. J'ai lu ce roman vraiment très rapidement, et ne me suis presque pas ennuyée, même s'il y avait quelques passages un peu morts. En tout cas, cela se lit très vite. L'auteur conserve tout de même un peu de mystère autour des villes, car uniquement la première lettre du lieu est révélée. Quelque part, ça m'a un peu gênée, j'aurais mieux compris qu'elle dissimule des éléments bien plus personnels que le nom d'une ville. La couverture, et le titre, ne me parlent pas trop, j'ai compris le lien entre le texte et ces parties de l'ouvrage, mais j'aurais préféré autre chose. Bref, un bon roman un peu étrange, mais rempli de vérité et d'émotions.

Concours du blog de Tessa !

[Concours] 18 - BanBonsoir !

Il est tard, mais je passe tout de même pour vous parler d'un petit concours que j'ai trouvé hier sur la blogosphère...
Il s'agit d'un concours organisé par Tessa du blog Le Fauteuil !
Le principe est très simple, et expliqué ici.
Sept livres sont mis en jeu : Trois exemplaires de Parallon, deux exemplaires de Glow et deux exemplaires de Ne me touche pas, d’Insaisissable.
N'hésitez surtout pas à participer, il est ouvert jusqu'au 28 Février, minuit !

Bonne nuit !

Mlle Mathilde, administratrice du blog.

26 février 2013

Une Vie Ailleurs

Une Vie Ailleurs

Titre : Une Vie Ailleurs
Auteur : Gabrielle Zevin
Editions : Albin Michel (Wiz)
Pages : 311 pages

Résumé :

Liz Hall, 15 ans, vient de mourir dans un accident de vélo. Elle se retrouve sur Ailleurs, un lieu où les défunts rajeunissent jusqu'à redevenir bébés et repartir dans le grand cycle de l'humanité. Pour Liz, qui rêvait d'atteindre enfin ses seize ans, le choc est brutal. Car elle n'a aucune envie de rajeunir. Ce qu'elle voulait, c'était décrocher son permis. Entrer à la fac. Connaître le grand amour ! Il va pourtant lui falloir faire le deuil de son ancienne vie sur Terre avant de trouver un sens à cette nouvelle existence...

Mon opinion personnelle :

Une Vie Ailleurs est le troisième roman de Gabrielle Zevin que je lis, après Je ne sais plus pourquoi je t'aime et La Mafia du Chocolat. J'avais beaucoup aimé ces deux romans, et j'espérais vraiment avoir à présent un ouvrage aussi fantastique. Le moindre qu'on puisse dire, c'est que je n'ai pas été déçue. J'ai vraiment adoré ce bouquin. Tellement, qu'il s'est fait directement une place parmi ma tant convoitée liste des 10 coups de coeurs ! Sincèrement, il s'agit d'une véritable perle. L'héroïne, Liz, peut paraître agaçante, mais est fantastique. Je l'ai adorée, et elle m'a beaucoup touché, notamment avec sa détresse et son amour. Les autres personnages, Thandi, Owen, Betty, Curtis, Emily, et j'en oublie sûrement, étaient tout aussi intéressants, mais moins profond. J'ose à peine parler du scénario. Il était... Wouah. Grandiose. Prenant. Quelle idée magnifique ! L'imagination de l'auteur était débordante et incroyable. Je trouve que c'était totalement le genre de choses qui sont écrites avec l'âme et l'envie, qui changent de l'ordinaire. Peu de livres sur la vie après la Mort existent, et là, c'était un pur délice. Ailleurs était vraiment un lieu totalement délirant, mais bien pensé. Le principe du rajeunissement vers une nouvelle vie était aussi très réussi. Ensuite, j'ai trouvé que tout était écrit exactement comme il le fallait : Des surprises, du suspense, de l'amour, de l'humour, de la peur, des rebondissements, des quiproquos... Le cocktail parfait quoi ! J'avais un peu peur avant de commencer le livre, même s'il me tentait beaucoup. Mais je n'ai pas eu une seconde d'ennui ! J'avais toujours besoin, envie d'en savoir plus. J'étais hypnotisée ! Le début m'a tout de suite envoûtée, et jusqu'à la fin, qui était très réussie, je n'ai pas décroché, pas même le temps d'une ligne. La couverture était aussi une pure beauté, très intrigante, très bien pensée, avec un soupçon de Titanic, pour mon plus grand plaisir ! Bref, je ne sais que dire de plus, si ce n'est qu'il s'agit là d'un trésor rare, à lire de toute urgence, et qui va directement dans ma liste des coups de coeur ! Bravo ! J'ai découvert ici une autre facette de Gabrielle Zevin, celle de la profondeur et de l'innovation. Merci à elle !



Livre faisant partie du Challenge Petit Bac 2013, catégorie "Lieu".

25 février 2013

Je veux être écrivain

Je veux être écrivain

Titre : Je veux être écrivain
Auteur : Paola Zannoner
Editions : Prisma
Pages : 445 pages

Résumé :

Devenir écrivain,c'est le rêve le plus cher de Mia, 13 ans. Avec le concours d'écriture annoncé dans la presse, elle va enfin le réaliser. Pour l'inspiration, pas de problème ! Mia n'a qu'à puiser dans son journal intime ses histoires rocambolesques, elle qui a été tour à tour magicienne, danseuse ou pirate. Le seul souci, c'est le beau Sean : Comment le rendre amoureux ?

Mon opinion personnelle :

J'ai bien aimé ce livre, mais j'ai été un peu déçue. Il y a un bon nombre d'histoires dans un seul roman : Le présent, Mia qui est ado, qui doit écrire un texte pour gagner un concours, et qui veut séduire son camarade Sean, et Mia plus jeune qui est magicienne, pirate, demoiselle d'honneur, archéologue... C'était sympathique, mais pas assez poussé. En effet, j'ai trouvé ça un peu brouillon. Les passages en italiques coupaient trop du récit du passé, et j'avais parfois du mal à suivre. Néanmoins, l'auteure a réussi à me surprendre plusieurs fois, et à instaurer du suspense dans toutes ces petites anecdotes. Mais je pense que j'étais un peu trop âgée pour apprécier vraiment ce roman. C'est dommage, car je suis sûre qu'il y avait un bon fond et une bonne idée, car le scénario est relativement original, mais découpé de manière trop atypique. Il y avait trop de choses. Je pense que je l'aurais plus apprécié si cela avait été en journal intime... Cependant les sujets choisis étaient plaisants et variés. J'ai particulièrement aimé la partie où Mia est demoiselle d'honneur, avec le mariage de sa cousine. La couverture et l'esthétique du livre m'ont également vraiment plu. Bref, je recommande tout de même cet ouvrage, mais à un public d'environ 10-13 ans, et qui ne cherche pas de la littérature très compliquée. A lire en vacances !

Livre se trouvant dans ma propre bibliothèque.

17 février 2013

Les Confidences de Calypso Tome 3 : Duel princier

Les Confidences de Calypso Tome 3 : Duel princier

Titre de la série : Les Confidences de Calypso
Titre du tome : 3. Duel princier
Auteur : Tyne O'Connell
Editions : Gallimard (Scripto)
Pages : 302 pages

Résumé :

Après quatre années passées dans le très chic pensionnat anglais pour jeunes filles de Saint-Augustin, Calypso est enfin parfaitement intégrée. La petite Américaine pétillante et spontanée a même conquis le prince Freddie en personne... Et cette année, elle est bien décidée à se qualifier pour le championnat national d'escrime. Mais pourquoi faut-il que Sarah, son excentrique et si peu discrète maman, débarque un matin de Los Angeles pour s'installer à Londres ? C'est que les parents de Calypso sont en pleine crise conjugale. Et Sarah a soudain besoin de rattraper le temps perdu avec sa fille !

Mon opinion personnelle :

Je vais commencer par ouvrir une parenthèse à cause de mon tic anti-fautes : J'ai eu très peur en ouvrant la première page de ce bouquin. Je commence à lire la dédicace, ce que je ne fais pas souvent, mais là, j'ai été mortifiée en lisant cette horreur : "A mon fils [...] le plus désespérément craquant qui est jamais manié un sabre..." WHAT ? Mais où était la correctrice ? Laisser passer une faute comme ça, pas très pro, mhum ? Je trouve ça vraiment limite pour une grande maison d'édition comme Gallimard de laisser passer un truc pareil. Je corrige : "A mon fils [...] le plus désespérément craquant qui ait jamais manié un sabre..." Et on ne peut pas dire que c'est une faute de frappe... Même si je sais bien qu'aucune orthographe n'est parfaite, là, quand même, une ado de même pas 15 ans a pu le voir, alors bon... Enfin, je ferme la parenthèse, sinon elle va devenir plus longue que ma chronique en elle-même.

J'ai beaucoup aimé ce tome. Ici, Calypso est confrontée à plusieurs problèmes : Son petit ami Freddie, Honey la peste, la crise conjugale de ses parents, la folie de sa mère, le championnat d'escrime, le concours de nouvelles... On la retrouve vraiment dans ce troisième tome, elle était moins agaçante que dans le second. Ses amies étaient encore très amusantes, mais celles qui m'ont tué, ce fût bien Sarah, sa mère, Braquemart, son maître d'escrime, et soeur Regina, qui l'accompagne tout au long de ses prouesses en escrime ! Ce trio était à mourir de rire : Totalement déjanté, immunisé face à la peur du ridicule, et tout à fait en harmonie ! Les bagarres, la chasse à Bob... C'était excellent ! L'escapade nocturne de Calypso m'a également beaucoup plus, ainsi que tout ce qui s'en est ensuivi. Le couple Freddie-Calypso est mis à rude épreuve, pour mon plus grand plaisir ! (Et oui, j'adore les tourmentes entre couples ! Du moment qu'elles terminent bien !) L'intrigue était rondement menée, je me suis quelque fois un peu ennuyée je l'avoue (Notamment au début, malheureusement !), mais c'était à chaque fois vite rattrapé. Le style de l'auteur n'a pas changé, et est toujours plaisant et divertissant. J'ai très hâte de lire le dernier tome de la série, qui se termine à mon goût trop vite ! Sinon, jolie couverture, mais avec un effet vieilli-flouté un peu bizarre... Dommage ! Voilà, je recommande vraiment cette très bonne série, qui se lit vite, et qui n'est pas prise de tête du tout !

16 février 2013

Angel Mike

Angel Mike

Titre : Angel Mike
Auteur : Régine Beckmann
Editions : Bayard (Jeunesse)
Pages : 193 pages

Résumé :

Au cours d'un voyage en auto-stop, Sandra, une jeune Allemande, fait la connaissance de Margaret, qui l'invite à passer les vacances chez elle, au Pays de Galles. Là-bas, Sandra rencontre Mike, un adolescent au visage d'ange et aux boucles blondes, dont le rêve est... de devenir le bouffon de la reine mère ! Son comportement fantasque et imprévisible exaspère ses proches. Cependant, Sandra, qui n'est pas insensible au charme d'Angel Mike, accepte de partir visiter le pays avec lui...

Mon opinion personnelle :

Ce bouquin faisait partie de deux challenges à la fois, alors j'ai un peu bousculé ma PAL pour le lire rapidement. Quand on lit le résumé, on s'attend à une histoire d'amour, à Sandra qui tombe raide dingue de Mike. STOP ! Je vous arrête de suite. Il s'agit d'une histoire d'amitié entre une jeune fille et un ado un peu dérangé célébralement. Un ado qui lui apporte du café en pleine nuit, et qui lui répète toujours : Don't worry, darling, I've just got small-pox, à savoir "T'inquiète pas, chérie, j'ai juste la petite vérole !" en l'embrassant sur le front. Sandra compte partir en France chez des amis pour les vacances, elle se retrouve finalement au Pays de Galle chez sa nouvelle amie et toute sa bande. Puis elle partira avec Mike explorer ce pays qui lui est inconnu, tandis que lui partira à la conquête de son rêve... C'était très beau, très intéressant, très bien écrit, très touchant, très prenant. Je ne me suis jamais ennuyée ! Les personnages m'ont tous plu, même si j'aurais aimé en savoir un peu plus sur Margaret et Jeff, qui ne sont pas là bien longtemps. Mais ce n'est qu'un détail ! Tout m'a plu dans cette histoire : L'intrigue, les personnages, la couverture, le style d'écriture... Mais une petite chose empêche le coup de coeur : En effet, la fin était médiocre et baclée. Je ne m'attendais pas du tout à ça, et j'avoue avoir été un peu déçue tout de même. Il aurait été préférable d'en savoir un peu plus, plutôt que de se recevoir cette gifle en pleine figure, et de tourner la page qui, malheureusement, est vierge... Vraiment dommage ! Sinon, je sens qu'Angel Mike aurait pu être un coup de coeur, vraiment. En tout cas, je recommande vraiment ce bouquin, que j'ai acheté d'occasion dans une bouquinerie pour un prix dérisoire, mais qui m'a totalement envoûtée !

Livre se trouvant dans ma propre bibliothèque.



Livre faisant partie du Challenge Petit Bac 2013, catégorie "Prénom".



Livre faisant partie du Challenge Livra'deux pour PAL'Addict, avec Marie !

300 articles ! Merci !

Hello mes amis lecteurs !

Aujourd'hui, j'ai posté mon 300ème article sur Ma malle aux livres, avec Innocents...

Je tenais donc à faire un petit post pour ça... Je suis toujours ravie d'aller sur mon blog, j'en suis très fière, et je suis vraiment heureuse de voir que depuis quelques mois, les visites sont à leur apogée ! En effet, vous êtes de plus en plus nombreux à venir quotidiennement sur Ma malle aux livres, et ça me touche vraiment !

Merci pour vos commentaires, vos réactions, vos avis, vos mails... C'est totalement fantastique !

Petites dédicaces particulières : 

- Marie, mon amie blogueuse avec qui je m'éclate à bloguer et à découvrir de belles choses,
- Liberty, qui est une visiteuse assidue,
- Tous ceux qui m'ont prêté des livres, dont Marie, l'autre Marie, Aurore, Anna, Camille, Mme Chocolat, Charlotte, Marion,
- Les visiteurs qui sont venus une ou plusieurs fois, sur mes conseils ou de leur propre initative : Liberty, Lucille, Ly, Louise, Aurore, Marion, les 2 Marie, Enna, ect... J'en oublie sûrement plein, mais vous remercie quand même !

Et on se retrouve dans peu de temps pour l'anniversaire du blog, sa première année s'achève à grands pas...

Encore merci à vous !

Mlle Mathilde, administratrice du blog.

Innocents

Innocents

Titre : Innocents
Auteur : Anne Cassidy
Editions : Milan (Macadam)
Pages : 211 pages

Résumé :

Innocent. Charlotte est sûre que Bradley, son frère, est innocent. Qu'il n'a pas jeté les pierres sur les voitures, qu'il n'a pas causé l'accident, qu'il n'a pas tué le chauffeur. Innocente. Charlotte se laisse aimer par Denny, le meilleur ami de Bradley. Et elle l'aime innocemment, de tout son cœur, de toute son âme. Innocents, le sont-ils vraiment ? Vont-ils le rester ?

Mon opinion personnelle :

Ayant adoré les deux autres romans d'Anne Cassidy que j'ai lus, j'espérais bien trouver ici un bon roman. Et je n'ai pas été déçue ! C'était superbe. Le frère de Charlie est accusé d'avoir provoqué un mortel accident de la route avec des pierres lancées. Innocent ? Coupable ? Les deux à la fois ? Le lecteur ne sait jamais que penser. A chaque fois, l'auteur parvient à nous embrouiller les pistes, à tout emmêler... On est persuadé vingt pages d'une solution, qui s'avère presque toujours se révéler fausse... C'était vraiment bien fait ! Le style d'écriture m'a toujours autant intéressé. En revanche, j'ai été un peu déçue par les personnages, je n'ai pas totalement réussi à m'y attacher... D'ailleurs, clin d'oeil : Au début du roman, le faux petit-ami de Charlotte s'appelle Denny. Fin du bouquin, c'est passé à Dennis... Ça m'a bien fait rire ! L'intrigue était bonne, assez originale, toujours très proche de L'affaire Jennifer Jones ou Judy portée disparue, un policier d'ados. C'était vraiment une lecture très sympathique et fraîche, avec un suspense très appréciable et bien mené. Bref, je recommande vivement ce roman, avec lequel on ne s'ennuie jamais, à tous ceux qui souhaitent lire une petite histoire d'amour policière !

15 février 2013

Persepolis Tome 4

Persepolis Tome 4

Titre de la série : Persepolis
Numéro du tome : 4
Auteur : Marjane Satrapi
Editions : L'Association
Pages : 100 pages

Résumé :

Après quatre ans d'absence, revoilà Marjane à Téhéran ; nous sommes en 1988. La guerre contre l'Irak est terminée mais le pays est en ruines et le régime toujours aussi répressif. Marjane, au début plus qu'heureuse de retrouver sa famille, son pays et sa chambre d'enfant, découvre rapidement qu'elle est aussi bien une occidentale en Iran qu'une iranienne en Europe, dans une ville devenue fantôme et une chambre vidée de beaucoup de ses souvenirs. Elle doit reprendre le dessus et décide d'appliquer à la lettre le conseil de sa grand-mère : être soi-même.

Mon opinion personnelle :

Ce dernier tome est sûrement celui que j'ai le moins aimé de la série. En effet, Marjane est presque trop âgée pour vraiment m'intéresser. Ici, on y découvre plus l'après-guerre, les blessures... L'auteur tente de se reconstruire, de réussir à revivre et comprendre ce qui s'est passé durant son absence. Plusieurs choses importantes lui arrivent : Amour, mort, découvertes... Toujours avec délicatesse et humour, Marjane réussit à faire passer un message de paix à ses lecteurs, en racontant de manière tout à fait appréciable. Pour conclure, ce fût une excellente série, très fraîche et dure à la fois, illustrée et narrée de façon très intéressante.  J'ai pris beaucoup de plaisir à la lire, et, malgré le thème totalement triste de l'intrigue, il y avait toujours cette lueur de joie que j'aime avoir dans un bouquin. Bref, une lecture que je recommande totalement, tout de même pour les plus âgés ayant le coeur bien accroché, car il s'agit tout de même de choses assez cash. Bravo et merci à Madame Satrapi pour l'histoire qu'elle nous a fait partager dans Persepolis, son histoire.

Le film, sorti en 2007, est également une pure merveille, que je recommande vivement également.

pett bac 2013

Livre faisant partie du challenge Petit Bac 2013, catégorie "Lieu".

13 février 2013

Persepolis Tome 3

Persepolis Tome 3

Titre de la série : Persepolis
Numéro du tome : 3
Auteur : Marjane Satrapi
Editions : L'Association
Pages : 88 pages

Résumé :

Dans ce troisième tome, revoilà la petite Marji... À la fin du précédent volume, Marjane Satrapi quittait ses parents et s'envolait pour l'Autriche, loin de la révolution islamique et de ses excès. Nous la retrouvons donc sur le sol autrichien, hébergée par des amis iraniens. Nous sommes en 1984. Marji est curieuse de découvrir cette Europe "laïque et ouverte", qu'elle espère différente de l'Iran et de son quotidien corseté par la morale et la religion. Mais elle va vite déchanter... Ballottée de famille d'accueil en foyer de bonnes sœurs – d'où elle se fera expulser pour avoir répondu un peu trop vertement à une réflexion blessante –, Marji doit surmonter la différence de langue et de culture qui rend son intégration difficile.

Mon opinion personnelle :

Il s'agit là pour moi, pour le moment, du meilleur tome de la série. Marjane est en Autriche, et se "promène" d'hébergement en hébergement pour tâcher de vivre une vie normale de jeune fille européenne. Toujours autant d'humour et de drame, des anecdotes tordantes, et des poids sur le coeur. C'est ce que nous offre l'auteur dans ce troisième volet de la saga. C'était magnifique, j'ai été emportée. J'ai particulièrement aimé "Le cheval", chapitre où Marjane revoit sa mère après 19 mois d'absence. C'était très émouvant. J'ai d'ailleurs été choquée en voyant à quel point ses parents avaient vieilli...   La guerre est plus mise de côté dans ce volume, la priorité est centrée sur les changements de l'enfance à l'adolescence. Il n'y a que des allusions, des souvenirs, mais jamais de scène directe. On sent Marjane encore plus mature dans ce tome, et c'est très agréable. J'ai en revanche été surprise par certaines de ses réactions ou attitudes. La fin était très dure, très trash, elle m'a bien fait peur, mais était racontée avec finesse. Encore une fois, les graphismes en noir et blanc étaient parfaits, totalement en harmonie avec le scénario. Un grand bravo à l'auteur. J'ai vraiment très hâte de lire la suite ! Et dire qu'il ne reste qu'un tome...

D'espoir et de promesse

D'espoir et de promesse

Titre : D'espoir et de promesse
Auteur : Françoise Bourdin
Editions : Pocket
Pages : 351 pages

Résumé :

Anaba Rivière, une Française d’origine amérindienne, s’apprête à épouser Lawrence Kendall, un brillant avocat canadien. Le jour du mariage, devant le Palais de Justice de Montréal, Anaba et sa soeur Stéphanie attendent en vain le marié. C’est son témoin et ami Augustin, auteur de romans policiers, qui annonce à la jeune femme la mauvaise nouvelle : Lawrence a eu peur de s’engager et a subitement quitté la ville.
Anéantie, Anaba rentre en France et s’installe chez sa soeur, antiquaire en Normandie. Peu à peu, la jeune femme se bâtit une nouvelle vie… À Montréal, Lawrence est aux abois. Il perd son poste dans le prestigieux cabinet d’avocats où il travaillait, puis doit se résoudre à vendre son duplex pour payer ses créanciers. Mais, surtout, pas un jour ne se passe sans qu’il pense à Anaba. Il l’aime toujours, mais comment revenir à elle ?

Mon opinion personnelle :

Je suis assez partagée en ce qui concerne ce livre. Organisons-nous dans l'ordre. Le début a été très long, très plat, très lent, sans suspense étant donné que le résumé révèle tout. Il ne se passait rien d'intéressant, les personnages étaient déprimants... Pour parler des personnages, j'ai adoré Stéphanie, suivie par Anaba, Augustin, et enfin Lawrence. Ils avaient chacun leur grain, leur identité, leur charme, et formaient à eux quatre un quatuor irrésistible. Cependant, j'ai trouvé Lawrence, qui fuit devant l'autel l'idée de fonder une famille avec celle qu'il appelle "la femme de sa vie", vraiment lâche et injuste envers Anaba. Celle-ci était bien trop aimable et amoureuse. Stéphanie était géniale, pleine de vitalité et de tendresse pour sa petite soeur. Quant à Augustin, je l'ai beaucoup apprécié pour sa franchise et sa naïveté. Le cadre, alternant entre la France et le Canada, était très plaisant, mais peut-être pas assez décrit. 150 pages plus loin, j'étais dans l'histoire, je voulais toujours en savoir plus... Ca m'a plu ! Mais la fin était, encore une fois, bien trop simple et peu approfondie. Dommage, ça a gâché le plaisir que je prenais à lire juste avant ! Le style de l'auteur était romantique, doux, apaisant et vrai. J'ai aimé cette particularité, car elle collait très bien avec le texte, tout comme le titre. La couverture était charmante, et symbolique. On reconnaissait Anaba avec le temps qui passe, mais l'Amour qui reste... Bref, une bonne découverte, mais trop longue à la détente, et un peu trop rapide à la fin en revanche !

Merci à Mme Chocolat pour le prêt de ce bouquin !

pett bac 2013 
Ce livre fait partie du challenge Petit Bac 2013, catégorie "Sentiment".

11 février 2013

Challenge Petit Bac 2013 : Je m'inscris !

pett bac 2013Bonsoir amis lecteurs !!!

Aujourd'hui, enfin ce soir, je viens vous annoncer mon inscription à un challenge lecture ! Et oui, encore !

Il s'agit du Challenge Petit Bac 2013, organisé par Enna du blog Enna lit, Enna vit !

Les règles détaillées : Ici et !

Je compte bien y arriver dans chaque catégorie... Je vous fais un rappel ici de toutes celles proposées cette année, et je viendrai mettre au fur et à mesure mes articles correspondants, avec en rouge le mot référent à la catégorie ! Chaque article référent au challenge aura à la fin la bannière de droite ainsi qu'un lien vers le challenge.

Prénom :

Lieu : Persepolis Tome 4 / Une Vie Ailleurs

Animal : Le cri de la mouette

Objet :

Couleur :

Partie du corps : La mécanique du coeur 

Chiffre/Nombre :

Aliment : Poulet aux prunes

Météo : Missing Tome 1 : Coup de foudre

Sentiment : D'espoir et de promesse / Je t'aime comme ça

Gros mot [Bonus] :

Merci à Enna pour l'organisation du Challenge, et à vous, lecteurs, pour vos lectures de mes articles !

Bonne soirée !

Mlle Mathilde, administratrice du blog.

Persepolis Tome 2

Persepolis Tome 2

Titre de la série : Persepolis
Numéro du tome : 2
Auteur : Marjane Satrapi
Editions : L'Association
Pages : 88 pages

Résumé :

Cette fois, l'histoire se déroule sur fond de conflit Iran-Irak. La petite Marjane a grandi. C'est désormais une adolescente déterminée et à la langue bien pendue. Son tempérament indépendant et son goût de la liberté s'accommodent mal des contraintes que fait peser le nouveau régime. À l'école, Marjane et ses copines laissent s'exprimer leur esprit frondeur : elles adorent tourner en dérision les séances de supplice virtuel, organisées par les professeurs en hommage aux soldats tombés au front… ! Mais l'heure est à la gravité. Et pendant que Marjane se rend à sa première boum avec un pull plein de trous tricoté par sa mère, les jeunes Iraniens pauvres sautent sur des champs de mines. À leur cou est accrochée une clé dérisoire censée leur ouvrir les portes du paradis…

Mon opinion personnelle :

Enfin le second tome de la série Persepolis ! J'ai été ravie de le lire. Ce fût une véritable partie de plaisir ! Marjane Satrapi nous offrait le même cocktail : Humour couplé à horreur. H&H, le duo qui fait fureur ! Encore une fois, j'ai été emballée. J'avais toujours envie d'en savoir plus... Je ressentais de réelles choses à chaque page. Les graphismes correspondaient encore une fois totalement avec le contexte. Ce qui m'a le plus marqué a sûrement été le bombardement dans l'immeuble des voisins, avec le bracelet en turquoise... Touchant, beau, drôle, il s'agit là d'une véritable oeuvre d'art. On sait bien que Marjane grandit, sa vision des choses n'est plus la même, elle est plus mature, sans en avoir vraiment le choix du fait de la guerre... C'est donc de plus en plus intéressant, car les répliques naïves qui disparaissent sont remplacées par des répliques cinglantes, toujours aussi divertissantes !! C'est un travail excellent, je n'ai rien à redire, si ce n'est : Bravo ! Surtout quand on sait que tout cela est réel, qu'il s'agit d'une autobiographie... Qui mérite le surnom d'Autobriographie ! On sentait tout à fait la profondeur du récit et des émotions qu'il suscitait. J'ai vraiment hâte de lire le troisième tome.

10 février 2013

Encore une danse

Encore une danse

Titre : Encore une danse
Auteur : Katherine Pancol
Editions : Le Livre de Poche
Pages : 316 pages

Résumé :

Clara, Joséphine, Lucille, Agnès, Philippe et Rapha ont grandi ensemble à Montrouge. Ils ont habité le même immeuble et sont allés dans les mêmes écoles. Depuis, leurs vies ont pris des tournants différents mais leur amitié a résisté au temps, à la réussite des uns, aux échecs des autres. Ils pratiquent toujours leurs rites d'amitié, même si leur "musique", parfois, émet quelques fausses notes. Mais une nouvelle épreuve, plus sournoise, plus terrible, s'annonce, et le groupe menace de voler en éclats...

Mon opinion personnelle :

Bon. Ce roman était assez étrange. C'était une ambiance particulière. Une bande de copains. Une maladie transmissible. Des relations entre un peu tout le monde. Une contamination possible ? C'était bien pensé, bien imaginé. Mais... Mal écrit, mal raconté. Tout d'abord, il n'y avait aucune égalité dans les proportions d'apparitions des personnages. On avait Clara pendant tout le bouquin, mais Philippe que dans les dernières pages... Dommage. Ensuite, c'était un peu ennuyeux. Un bon bout de temps a été nécessaire pour avoir vraiment l'intrigue révélée. Elle était bonne, mais un peu brouillon... On avait un peu de mal à suivre. Et puis, soyons sincère. Cette histoire est impossible... Expliquez-moi comment des enfants qui vivent avec leur mère qui peine à les faire survivre peuvent habiter le même immeuble qu'une famille de comtes ? Vraiment étrange. Ça m'a un peu déçu. J'aurais aimé plus de vérité. Je m'attendais vraiment à une histoire d'amour et d'amitié, et là, c'était plutôt une marmelade de je ne sais quoi... De la part de Katherine Pancol, je m'attendais à mieux. C'est le premier roman qui ne fait pas partie d'une série que je lisais d'elle, et ce n'était pas fameux... Bref, je ne recommande pas vraiment ce bouquin, qui aurait pu être un premier essai, mais pas une version définitive. Sinon, la couverture était très jolie et symbolique.

Merci à Mme Chocolat qui m'a prêté ce livre !

La toute première fois

La toute première fois

Titre : La toute première fois
Auteur : Lauren Strasnick
Editions : Albin Michel
Pages : 280 pages

Résumé :

Depuis la mort de sa mère, Holly cherche à ressentir quelque chose, n’importe quoi. Quand elle rencontre Paul, un garçon qu’elle trouve trop beau pour elle, elle pense à une aventure d’un soir. Mais Paul veut la revoir, et Holly accepte. Seulement voilà, Paul n’est pas libre. Il y a Saskia, la fille parfaite, aérienne et délicate, vers qui Paul ne cesse de revenir. Sans comprendre pourquoi, Holly accepte la situation, car elle se sent enfin vivante à nouveau.
Les choses se compliquent lorsqu'elle se rapproche de Saskia, et découvre qu’elle n’a pas envie de lui faire du mal… Mais il est trop tard pour sortir indemne de ce dernier été avant l’âge adulte.

Mon opinion personnelle :

Ce livre avait totalement bouleversé ma chère compatriote de lecture Marie. Alors j'ai voulu le lire à mon tour rapidement. Je l'ai donc dévoré. J'ai aimé, mais sans plus. Je n'ai pas ressenti autant de choses que Marie. L'histoire est assez originale : C'est une jeune fille qui cherche aveuglement l'amour, et qui se fait manipuler par un garçon de son lycée. Certes, c'est un scénario très dur et très beau, très émouvant. Mais il m'a manqué ce déclic qui aurait pu me bouleverser... Les personnages ne m'ont pas vraiment plu. Au lieu de m'inspirer de la pitié, Holly m'inspirait plutôt de la colère : Pourquoi avoir des relations avec le petit ami de sa meilleure amie, presque sans en rougir ? Pourquoi se laisser faire ? C'était un peu tiré par les cheveux. Quant à Paul et Nils, ils n'étaient pas très futés non plus. J'ai en revanche bien aimé Saskia, très mature et intéressante. Sinon, le style de l'auteur collait bien avec le type du roman, simple mais profond. La fin m'a semblé inachevée, j'aurais aimé en savoir un peu plus... Aimant les détails, là, je n'en avais pas vraiment, je n'ai même pas pu m'imaginer la suite... Dommage. Peut-être que c'était un peu baclé et rapide. La couverture était elle, superbe, elle allait bien avec l'histoire. Voilà, donc une lecture agréable mais pas très drôle, avec une fin peu détaillée, mais un joli fond et un style appréciable. Je le recommande en revanche plus aux lecteurs d'environ 15 ans, car il y a des choses vraiment dures et choquantes.

Merci à Marie qui m'a prêté ce livre !

9 février 2013

Ni vu ni connu

Ni vu ni connu

Titre : Ni vu ni connu
Auteur : Olivier Adam
Editions : L'Ecole des Loisirs
Pages : 94 pages

Résumé :

Caché dans la chambre des parents de Thomas, Antoine attend qu'on le trouve. Aujourd'hui, c'est l'anniversaire de Thomas et tous les invités jouent à cache-cache. Sauf que personne n'est venu et que les autres sont partis jouer aux fléchettes dans le jardin, sans Antoine. Personne ne l'a trouvé parce que personne ne l'a cherché. Ça se passe toujours comme ça pour Antoine. On ne se souvient jamais qu'il est là, qu'il joue, qu'il existe. Au fond, personne ne l'aime ou le déteste vraiment. C'est comme s'il était invisible. Ce jour-là, Antoine décide de se faire oublier pour de bon. Il ne rejoint pas le groupe dans le jardin, il veut rester caché. Puisqu'il a un don pour passer inaperçu, il va s'en servir. Ni vu ni connu, il va espionner les autres. Et découvrir leurs secrets.

Mon opinion personnelle :

J'ai été un peu déçue par ce livre. Tout d'abord, les personnages n'étaient pas vraiment intéressants. J'aurais aimé plus de détails, moins de distance. En revanche, l'idée du scénario était bonne. Antoine est un petit garçon qui se sent oublié de tous, qui passe inaperçu. Un jour, il décide de disparaître le plus longtemps possible, tout en restant auprès de sa classe, de sa famille, de ses "amis"... Ainsi, il va apprendre beaucoup de choses sur la vie des autres. Jusque là, c'était pas mal. Mais la fin m'a un peu laissé sur ma faim... Elle se finit moyen à mon goût. Tout va mal pour le héros, il se retrouve dans une situation désolante... Et le roman se clôture. Dommage, non ? Il aurait fallu plus pousser, et faire briller une ou deux étincelles dans ce paysage noir. Mais je pense que cela est dû au style d'Olivier Adam. Comme dans chacun de ses bouquins, c'est assez froid, dur et noir. Malgré tout, pour un roman jeunesse, il aurait été plus approprié d'écrire une fin moins trash. La couverture n'était également pas à mon goût, et ne collait pas ni avec le héros, ni avec l'histoire. 

8 février 2013

Persepolis Tome 1

Persepolis Tome 1

Titre de la série : Persepolis
Numéro du tome : 1
Auteur : Marjane Satrapi
Editions : L'Association
Pages : 76 pages

Résumé :

Toute petite, Marjane voulait être prophète. Elle se disait qu'elle pourrait ainsi soigner le mal de genoux de sa grand-mère. En 1979, l'année de ses dix ans et de la révolution iranienne, elle a un peu oublié Dieu. Elle s'est mise à manifester dans le jardin de ses parents en criant "à bas le roi !". Là, elle s'imaginait plutôt en Che Guevara. Il faut dire qu'à l'époque, son livre préféré s'appelait Le Matérialisme dialectique. Marjane trouvait d'ailleurs que Marx et Dieu se ressemblaient. Marx était juste un peu plus frisé, voilà tout. Après, la vie a continué, mais en beaucoup moins drôle. La révolution s'est un peu emballée. Et la guerre contre l'Irak est arrivée…

Mon opinion personnelle :

J'avais très envie de lire cette série BD, et je n'ai pas été déçue. J'ai vraiment adoré l'histoire, très touchante, un très beau témoignage autobiographique. Dans ce premier tome, Marjane est enfant, et il y a de ce fait beaucoup de répliques naïves très drôles. Le personnage principal est toujours frais et humoristique malgré l'ambiance plutôt sombre du récit. C'est une véritable mine d'informations historiques très bien relatées, qui ont enrichies ma culture générale. Les graphismes étaient assez simples et épurés, mais collaient avec le cadre, on se concentrait plus sur l'histoire que sur les dessins. C'était ce qu'il fallait. Je recommande donc vivement ce superbe travail, avec des choses horribles mais très bien tournées, à ceux qui ont le coeur bien accroché. Et j'ai hâte de lire les tomes suivants !

6 février 2013

Cher inconnu

Cher inconnu

Titre : Cher inconnu
Auteur : Berlie Doherty
Editions : Gallimard (Scripto)
Pages : 256 pages

Résumé :

La vie est facile et légère pour Chris et Helen. Ils s'aiment. Quand Helen découvre qu'elle est enceinte, elle n'a que seize ans. L'univers bascule. A qui parler, que faut-il faire? Elle entreprend de se confier à cet être qui prend peu à peu possession de sa vie, de son corps. Cet inconnu qu'elle rejette tout d'abord puis qu'elle apprend à accepter. Ses relations avec Chris, avec ses parents, avec ses amis se transforment, ses certitudes sont ébranlées.

Mon opinion personnelle :

J'ai adoré ce roman ! Il était très beau, très touchant. L'histoire, assez peu originale pourtant, m'a enchanté. J'ai trouvé le scénario bien écrit et le style très fluide. Les personnages étaient un peu opposés dans mon coeur : J'ai adoré Helen, fragile, courageuse, douce, hésitante et sûre d'elle à la fois... Je me sentais vraiment proche d'elle. Ses lettres étaient les meilleures parties du texte. En revanche, j'ai moins aimé Chris. Je l'ai presque trouvé égoïste ! Il ne pensait jamais au bébé. C'était dommage... Ses parties narratives étaient à mon goût moins réussies que les passages épistolaires d'Helen. Mais elles étaient tout de même appréciables. J'ai trouvé que les dosages entre l'amour, le bébé, le lycée, les amis, les examens, la quête d'identité étaient parfaits. Jamais trop ou moins ! La fin m'a en revanche un peu déçu. Je l'ai trouvée un peu trop rapide et pas assez complète. J'aurais aimé découvrir un peu plus de choses sur le bébé, et mieux comprendre ce qu'il advenait du couple Chris-Helen. Mais bon, ce n'est qu'un détail. La couverture était étrange et pas vraiment à mon goût, mais elle était très symbolique, surtout si on la superposait avec les petites images de la quatrième de couverture... A vous de voir ! Pour conclure, il s'agit là d'un superbe roman, facile à lire, que je recommande vraiment à toutes les jeunes filles principalement. Bravo à l'auteur ! Ca frôle le coup de coeur...

Merci à Marie qui m'a prêté ce roman !

Challenge Livra'Deux pour PAL'Addict !

http://img19.imageshack.us/img19/7835/challenge3.png

Bonjour, Bonsoir, Coucou, Hello, Hi, Hey, Holà, Salut...,

Aujourd'hui, je vous annonce l'ouverture d'un nouveau challenge avec Marie du blog Les Livres de Marie, toujours et encore ! 

Cette fois-ci, ce challenge ne sort pas tout droit de notre imagination, mais vient du site Livraddict, sur lequel je suis inscrite sous le pseudo de Mlle Mathilde, le même qu'ici en gros.

Nommé Challenge Livra'Deux pour PAL'Addict, il s'agit d'un challenge basé uniquement sur nos PAL, soit Piles à Lire. Pour consulter le principe, le règlement, etc, cliquez juste là !

Mais Marie et moi sommes de grosses lectrices, alors nous avons décidé de remixer les règles. Nous ne proposons plus trois livres, mais six, et n'en lisons pas un, mais quatre. On a trouvé ça plus fun, et nous aurons le temps, en deux mois à peu près !

Mais ne nous éternisons pas là dessus, je vous propose tout de suite de découvrir les livres mis en challenge.

Voici la liste que j'ai proposé à Marie. Les titres soulignés et en rouge sont ceux choisis par Marie : 

1. Mes amis Mes amours de Marc Levy
2. La Sélection Tome 1 de Kiera Cass
3. Une (irrésistible) envie de sucré de Meg Cabot
4. Sauve-moi de Guillaume Musso
5. Je t'aime comme ça de Francesco Gungui
6. La toute première fois de Lauren Strasnick

Puis la liste de Marie à mon attention, avec la même légende que ci-dessus :

1. Angel Mike de Régine Beckmann
2. L'Ombre du vent de Carlos Ruiz Zafon
3. Cher inconnu de Berlie Doherty
4. Nouvelles d'ados des lauréats du Prix Clara
5. La prochaine fois de Marc Levy 
6. Running Man de Stephen King                        

Voilà donc, chers lecteurs, l'ouverture du nouveau challenge !
Je viendrai, comme d'habitude, rayer les livres au fur et à mesure qu'ils seront lus par Marie ou moi.

Merci de votre fidélité, car plus le temps passe et plus vos visistes sont nombreuses et régulières !!

Bonne soirée !

Mlle Mathilde, administratrice du blog

Marie-Anne, fille du Roi Tome 5 : La malédiction du diamant bleu

Marie-Anne, fille du Roi Tome 5 : La malédiction du diamant bleu


Titre de la série : Marie-Anne, fille du Roi
Titre du tome : 5. La malédiction du diamant bleu
Auteur : Anne-Marie Desplat-Duc
Editions : Flammarion
Pages : 199 pages

Résumé :

Jean-Baptiste Tavernier, grand voyageur, est de retour des Indes avec de nombreuses pierres précieuses dont un diamant bleu d'une exceptionnelle grosseur. Il compte bien le vendre un très bon prix à Louis XIV. Mais Marie-Anne apprend que ce diamant est frappé par une malédiction. Parviendra-t-elle à empêcher son père de l'acquérir ?

Mon opinion personnelle :

J'ai été un peu déçue par ce tome. En effet, je l'ai trouvé vraiment très répétitif par rapport aux autres. Marie-Anne doit encore et toujours enquêter sur un sujet "maudit"... Ça commence à devenir un peu lourd. De plus, tout était trop facile ! Elle arrivait toujours à ses fins, sans encombre ou presque... Dommage ! J'aurais aimé plus de suspense... Elle avait même tendance à m'agacer, à toujours jouer de son sang de princesse. Et puis ses gouvernantes avaient toujours le même caractère, je les imaginais crier de façon hautement perchée, très bourgeoises... Ça ne me plaisait pas vraiment. Après, je pense que je suis peut-être trop âgée pour apprécier cette histoire à sa juste valeur, mais en tout cas, par rapport aux autres tomes qui m'ont bien plus, celui-ci ne vaut pas grand chose à mon goût. Et les thèmes des enquêtes se rapprochent beaucoup trop des Colombes du Roi-Soleil. Bref, ce tome m'a déçu, j'espère donc trouver mieux la prochaine fois ! Sinon, la couverture était jolie, mais Marie-Anne ne faisait absolument pas adolescente... Je lui donnais quoi, cinq ans ? Étrange !

Merci à Marie M de m'avoir prêté ce roman !

3 février 2013

Je vais bien, ne t'en fais pas

Je vais bien, ne t'en fais pas

Titre : Je vais bien, ne t'en fais pas
Auteur : Olivier Adam
Editions : Pocket
Pages : 156 pages

Résumé :

Une autre lettre de Loïc. Elles sont rares. Quelques phrases griffonnées sur un papier. Il va bien. Il n'a pas pardonné. Il ne rentrera pas. Il l'aime. Rien d'autre. Rien sur son départ précipité. Deux ans déjà qu'il est parti. Peu après que Claire a obtenu son bac. A son retour de vacances, il n'était plus là. Son frère avait disparu, sans raison. Sans un mot d'explication. Claire croit du bout des lèvres à une dispute entre Loïc et son père. Demain, elle quittera son poste de caissière au supermarché et se rendra à Portbail. C'est de là-bas que la lettre a été postée. Claire dispose d'une semaine de congé
pour retrouver Loïc. Lui parler. Comprendre.

Mon opinion personnelle :

J'avais très envie de lire ce roman, et à vrai dire, j'ai été un peu déçue. Tout d'abord, le style de l'auteur était très étrange. Je ne me sentais pas proches des personnages, il y avait une distance. J'avais du mal à ressentir les émotions de Claire, surtout. Dès qu'il lui arrivait quelque chose, c'était très vite résumé, superficiel, artificiel. Dommage. Je n'ai pas réussi à m'intégrer réellement dans l'histoire. D'ailleurs, l'histoire était bizarre. Au début, tout va bien, je suis à fond dedans, et puis la vérité tombe, et puis boum, et puis gros vide. Certes, c'était un coup de maître d'Olivier Adam. Mais... Pourquoi ?? Pourquoi cette fin ? Je n'en revenais pas. Car je ne l'ai pas comprise... Oui, et apparemment, après avoir lu plusieurs critiques, je ne suis pas seule ! On comprend où est Loïc, mais on ne comprend pas pourquoi il est là... C'est dommage ! Je n'aime pas les fins où il reste du flou. Je préfère quand tout est clair, net et cadré. Donc là, j'ai trouvé ça limite. On est entraîné tout au long de la première partie du  bouquin sur une piste, puis, milieu du roman, elle se révèle fausse. Bon. Ça c'est bien, c'est juste ce qu'il faut, ça surprend. Mais pourquoi lâcher une deuxième bombe à la fin du livre ? Surtout qu'elle tombe, mais sans exploser... Donc oui, c'est vraiment décevant. Néanmoins, j'ai quand même apprécié la beauté de ce livre, sa douceur. Il était très touchant, et, malgré la distance palpable entre le lecteur et les personnages, c'était une bonne lecture.

Livre se trouvant dans ma propre bibliothèque.