31 juillet 2013

Bilan n°1 : Juillet 2013

Bonsoir à tous !

Aujourd'hui, je me mets, comme la plupart d'entre vous, à faire des bilans mensuels... 

Let's go !


Alors ce mois-ci, c'est :

33 livres lus, 32 chroniqués

2 lectures en cours

107 livres dans ma PAL

152 livres dans ma Wish-List

6 nouvelles partenaires (Les Livres de Marie, Rivière de mots, Plume and Books, A l'encre de plume, Livresquement, Les lectures de Marinette, merci à elles !!)

1 échange avec l'auteur Camille Thomas ("Au travers des mots")

21 membres pour le blog

1 relooking du blog

1 nouveau gadget pour les concours en cours

1 sondage en cours (Utilisez-vous les onglets d'âge en haut du blog ?)

6 lectures communes en cours

Le compteur ? :

22 797 pages vues depuis le début du blog

730 commentaires publiés

490 articles sur le blog

Et tout ça, grâce à vous ! Vous me faites vivre une superbe aventure, et j'en suis super fière !

Alors : MERCI ! <3

Bonne soirée !!

Mathilde

30 juillet 2013

Mauvaise graine

Mauvaise graine

Titre : Mauvaise graine
Auteur : Orianne Charpentier
Editions : Gallimard (Scripto)
Année de parution : 2010
Pages : 134 pages
Prix : 7,50 €

Résumé :

Jeremy ne semble pas à plaindre. Une vie tranquille à la campagne, des parents aimants, une soeur aînée brillante. Pourtant, un profond malaise l'envahit. Il faut dire que rien ne l'intéresse et surtout pas les cours. De toute façon, quand on est bon à rien... Trop banal, trop petit, trop nul. Et puis, si son père pouvait être un peu plus "classe", il aurait moins honte. D'ailleurs, ses parents sont un peu bizarres en ce moment. On dirait qu'il lui cachent quelque chose...

Mon opinion personnelle :

Je voulais attraper un autre livre dans ma médiathèque principale quand celui-ci est venu avec. J'ai lu le résumé, et, vu la taille, j'ai décidé de tenter. J'ai bien fait, car j'ai adoré.

Les personnages étaient très touchants. Jeremy, qui se rabaisse sans cesse, m'a particulièrement plu, j'avais envie de l'aider. Sa soeur ne me plaisait pas trop au début du roman, et puis quand il lui arrive "quelque chose", je l'ai adoré. Quand aux parents, je les ai trouvés vraiment forts et gentils. J'aurais en revanche aimé en savoir plus sur Méthilde... (Oui, prénom étrange, on dirait le mien, mais non !)

L'auteur avait un style très intéressant, captivant, elle amenait les passages importants avec douceur, et les rendait vivants. J'ai beaucoup aimé les petites déductions qui se promenaient dans tout le roman, très sincères et vraies.

L'histoire était vraiment plaisante. Au début, j'étais un peu déçue, je ne voyais pas trop l'intérêt, c'était lent à lire et à développer. Je trouvais que ça ne sortait pas du lot, ça ressemblait beaucoup aux autres livres sur l'échec scolaire qu'on trouve un peu partout. Puis peu à peu, des thèmes très importants à mes yeux sont abordés, avec beauté. Tous mes préférés étaient réunis dedans. De très belles émotions se dégageaient durant la lecture. C'était simple et rapide à lire, mais très profond. L'histoire des arbres de Jeremy et Elisabeth était un très bon fil rouge, qui amenait le lecteur à espérer. J'ai trouvé que ce livre était un grand message d'espoir et de force, une invitation à l'ardeur. Ca m'a beaucoup plu. On sent que les personnages coulent, ensemble ou séparément, mais, avec de la rage, parviennent à refaire surface.

A la fin, j'étais satisfaite : J'y ai trouvé du bonheur, mais avec des traces de drame. C'est une très bonne conclusion morale qui prouve que si on en veut, on peut réussir. Elle amène des hypothèses différentes, et le lecteur est séduit par les derniers mots du livre.

Je suis séduite par le titre, qui colle vraiment bien avec l'idée donnée dans l'ouvrage, mais beaucoup moins par la couverture, que je n'aime pas, la trouvant trop pâle et pas forcément en accord avec le bouquin.

C'est donc ravie que j'ai fini ma lecture. Cet ouvrage est très fort, séduisant, avec des personnages plaisants, une intrigue à la base simple, parsemée de détails qui la font ressortir, avec des thèmes forts, et un très bon feeling. Je recommande donc tout naturellement cette lecture très rapide, mais chargée d'un beau message !
J'ai adoré !

C'est Lundi, que lisez-vous ? {20}


C'est Lundi, que lisez-vous ? {20}

Bonjour !


Nous sommes Lundi, c'est l'heure de notre rendez-vous hebdomadaire livresque !
Il s'agit d'un rendez-vous créé par Mallou, avec un récap situé juste là, et qui consiste à répondre à trois questions chaque Lundi. Je vous laisse découvrir mes lectures...

Ayant été absente la semaine dernière, je vous mets les lectures de mes deux dernières semaines...

Ce que j'ai lu la semaine passée 

:              

              

              

              


Ce que je suis en train de lire :

Lecture(s) en cours...

Pages lues : 230/292 pages

Trois livres à lire après :

              

Plein de belles découvertes faites, en train de se faire, ou encore à faire !

Bonne nuit, 

Mathilde *.*

29 juillet 2013

Journal d'un Dégonflé Tome 1 : Carnet de bord de Greg

Journal d'un Dégonflé Tome 1 : Carnet de bord de Greg

Titre de la série : Journal d'un Dégonflé
Titre du tome : 1. Carnet de bord de Greg
Auteur : Jeff Kinney
Editions : Seuil
Année de parution : 2008
Pages : 223 pages
Prix : 11,50 €

Résumé :

Greg a 12 ans, un grand frère musicien qui lui fait des blagues, un petit frère qui le colle, un copain qu'il supporte histoire de ne pas être seul, des problèmes avec les filles qui pouffent à longueur de journée, des parents qui ne comprennent jamais rien à ce qu'il demande...
Un jour sa mère lui offre un journal intime, que Greg rebaptise en carnet de bord.

Mon opinion personnelle :

Mon frère de 11 ans déteste lire. Cependant, il adore cette série, au point de la relire, de s'acheter tous les tomes, d'acheter le calendrier correspondant, de vouloir voir les films, et de se jeter à la librairie lorsqu'un tome sort. J'étais donc curieuse de voir ce qui peut ainsi retenir son attention... C'est fait, et je peux vous dire que j'ai passé en effet un bon moment distrayant.

Chaque pré-ado peut se reconnaître dans le personnage principal, Greg. Martyr de son grand frère, délaissé au profit de son petit frère, sous pression à cause de ses parents, avec des amis parfois un peu bizarres. Je me suis bien attachée à eux, assez caricaturés, mais plutôt sympas, bien qu'un point agaçants de temps en temps.

Le style de l'auteur était vraiment très simple, mais bourré d'humour. On sourit souvent, il y a des formulations de phrases vraiment bien pensées. L'ouvrage est agrémenté de pas mal de petits dessins humoristiques qui apportaient un important plus au livre.

Le scénario est bien mis en place, on suit la première année de collège d'un garçon pas très mûr et pas très bien dans sa peau. J'ai trouvé ça plutôt bien, pas forcément très innovant, mais intéressant. Par moments, je me suis reconnue à mon entrée en 6ème... Il y avait de bons gags assez enfantins, mais qui marchaient bien. Je précise qu'on voit quand même bien que c'est vraiment du jeunesse. Greg est un peu à la recherche de la popularité dans son collège, ce qui est amusant, car il tente toujours tout et n'importe quoi, en vain... C'est une bonne trame de base, mais je me demande comment elle peut évoluer dans les tomes suivants...

L'issue de ce premier tome est assez morale, ce qui m'a plu. Je la connaissais, étant donné que j'ai vu les trois films sortis, mais elle mettait en scène des valeurs très importantes. Elle n'amène pas tellement la suite, je me demande donc ce que ça va donner.

Le titre de la série me plaît beaucoup, j'avoue que ça correspond totalement au roman, à la série, au narrateur... J'accroche un peu moins avec la couverture, mais c'est dû au style d'illustrations avec lequel j'ai du mal.

Je recommande donc cette lecture à tous les jeunes ados qui n'aiment pas lire, car c'est détente, simple, et rapide à dévorer. (Testé et approuvé par mon frangin !) Autrement, pour les autres, c'est sympa, mais pas forcément à acheter. En tous cas, on s'amuse bien !

J'ai bien aimé !

In My MailBox {10}


In My MailBox {10}

Bonjour !


Rendez-vous qui vient de Lire ou mourir, avec un récap à trouver sur son blog ! Il a été crée afin de présenter les livres reçus dans notre boîte aux lettres, empruntés ou achetés cette semaine.

Voici donc les nouveautés de ma PAL, arrivées entre le Samedi 20 Juillet et le Samedi 27 Juillet 2013...

              

"Hush" est un achat neuf dans une boutique de déstockage de lives neufs pendant mes vacances (5 € au lieu de 19.90, ça valait le coup !), "Le mec de la tombe d'à côté" est un achat en vide-grenier, et "Journal d'un dégonflé Tome 2" est un emprunt à mon frère.

Bon, il n'y a rien eu il y a deux semaines, uniquement ces trois-là la semaine dernière, ça se calme enfin ! Quoique...

Bonnes lectures !

Mlle Mathilde, administratrice du blog.

Passer l'hiver

Passer l'hiver

Titre : Passer l'hiver
Auteur : Olivier Adam
Editions : Seuil (Points)
Année de parution : 2005
Pages : 167 pages
Prix : 5,80 €

Résumé :

Ils sont sonnés, lessivés, cassés. Un souffle suffirait à les faire tomber. Pourtant, les personnages de ce livre possèdent une force intérieure insoupçonnée. Chauffeur de taxi, infirmière, ex-taulard ou vendeuse de supermarché, ils s’accrochent à la vie avec l’énergie du désespoir. Ce sont des invaincus.

Mon opinion personnelle :

Et bien ! Il m'aura fallu lire ce recueil de nouvelles et Je vais bien, ne t'en fais pas pour comprendre que je n'aime vraiment pas la plume d'Olivier Adam, sauf en jeunesse. Je vais donc vous décrypter les nouvelles une par une...

Pialat est mort : Je n'ai vraiment pas aimé. Aucun sens, aucun intérêt, aucune morale... On partait sur deux idées qui n'allaient pas du tout ensemble, et les personnages étaient ingrats. De plus, la fin n'avait vraiment aucun sens et était très vulgaire.

A l'usure : Elle, je l'ai plutôt bien aimé. Bon, je n'aime toujours pas le style, mais là au moins, ça avait du sens. Le sujet m'a touché, les personnages aussi. Je digère juste mal la fin, j'ai une idée de ce qu'elle signifie, mais n'en suis pas sûre, et ça me travaille... Trop de non-dits tue les non-dits...

Cendres : Elle aussi, elle m'a plu. C'est tout doux, tout triste, mais beau. Le lecteur comprend bien, il est bien ancré dans l'histoire. Certes, on voudrait en savoir encore plus, il manque des détails, mais au moins, ça a le mérite d'être à peu près clair. Juste un peu déçue par la fin.

Nouvel an : Plutôt étrange, comme nouvelle. Ca partait bien, deux femmes coincées dans une station essence pour bosser un 31 décembre au soir. J'aimais bien, mais tout d'un coup, ça prend une tournure absurde, "violente", sans intérêt, et ça s'achève dans un désordre pas possible et déplaisant.

Bouche cousue : Je n'ai pas aimé non plus. Un bon thème complètement parasité par des éléments qui n'ont rien à faire ici et qui rendent la lecture désagréable. Encore une fois, on ne comprend pas ce qui se passe, rien n'est vraiment dit. On ne peut pas identifier tous les personnages.

De retour : Une nouvelle qui s'annonçait bien, avec un thème qui me plaisait, mais qui se dégrade en totalement autre chose, et qui part vraiment n'importe comment. Les personnages sont lunatiques, et froissent l'intérêt du lecteur. Par contre, la fin était mignonne et douce.

Lacanau : Nouvelle plutôt sympa, assez dépressive, avec des thèmes forts. C'est pas très gai, mais c'est pour une fois joliment dit et amené. Encore une fois, il manquait deux-trois petites choses, mais au moins, la trame était bonne et agréable à suivre, on comprenait ce qui se passait.

En douce : Beurk. Une nouvelle vraiment machiste, avec un narrateur horripilant. Au début, je détestais, à la fin, je détestais encore plus. Il ne se passe que des choses inintéressantes, sans intérêt. Je ne vois aucun message dans cette nouvelle, et plains les femmes.

Sous la neige : Ma nouvelle préférée. Superbe, je trouve. Le thème était très fort, et la façon dont il commençait et vivait m'a beaucoup plu. L'insouciance est mélangée au drame, et c'était magique. La fin, je la voulais depuis le début, mais elle m'a vraiment touché. Elle était triste et belle à la fois.

Le titre est plutôt pas mal, tous ses éclopés de la vie qui doivent en quelque sorte "survivre" à l'hiver. Quant à la couverture, trop sombre et sans grand rapport, elle n' a pas su me convaincre.

Voilà donc un recueil avec 4 nouvelles plaisantes, et 5 déplaisantes. Olivier Adam n'a pas su me combler, n'avait pas les mots qu'il fallait, et faisait partir ses textes dans tous les sens. Néanmoins, j'ai été plutôt contente de terminer ma lecture sur une belle note dramatique qui m'a enchanté. Si vous avez l'occasion de lire ce recueil, allez-y, juste pour la dernière. Mais ne l'achetez-pas ! (En gros, ne faites pas comme moi ^^ Je suis tombée dessus à 0,50 cts à Emmaüs, alors ça va, je voulais tester, mais... Raté !)
Je n'ai pas aimé...
Livre se trouvant dans ma propre bibliothèque.

28 juillet 2013

La fille du parrain

La fille du parrain

Titre : La fille du parrain
Auteur : Gabrielle Zevin
Editions : Albin Michel (Wiz)
Année de parution : 2013
Pages : 394 pages
Prix : 16,90 €

Résumé :

A sa sortie de prison, impossible pour Anya, héritière de la fabrique illégale de chocolat Balanchine, de reprendre une vie normale. Charles Delacroix, le père de son ex petit-ami, Win, fait tout pour les empêcher de se revoir, craignant que leur idylle ne porte préjudice à sa carrière politique. Et Anya sait de quoi ce dernier est capable…Sentant les ennuis venir, Anya prend la fuite pour le Mexique.
Dans ce pays, le chocolat est légal, et est même connu pour ses vertus thérapeutiques…Mais là-bas, l’entreprise Balanchine fait des envieux et Anya ne tarde pas à devenir la cible d’un immense complot…

Mon opinion personnelle :

J'ai lu le premier tome, La Mafia du Chocolat, en Février, pendant mon stage de 3ème à la bibliothèque départementale de prêt du Maine-et-Loire.J'avais adoré, et j'avais très hâte de découvrir la suite. Lorsqu'une amie m'a prêté ce second tome, j'étais ravie, et avais hâte de m'y plonger. A présent, je suis très satisfaite de mon voyage en 2083...

Les personnages n'ont pas vraiment évolué pendant ce tome. Anya est juste un peu plus déterminée dans son aventue. Mais les autres n'ont pas échangé, bien que Natty ait grandi. J'ai toujours autant apprécié mon aventure avec eux. Et Win me plait toujours autant !

Comme d'habitude, le style de l'auteur m'a enchanté. Gabrielle Zevin est une auteur que j'affectionne particulièrement, et elle ne m'a pas déçu. Avec de l'humour, elle savait aborder des sujets difficiles. Elle parvenait également à jouer avec les nerfs du lecteur, le stressant, avec des coups de maître...

Je me suis également régalée avec l'intrigue. J'avais peur d'avoIr oublié, mais tout revient rapidement. Dans ce volet, il y a énormément d'action. Entre romance, faux-semblants, crimes, questions, je ne savais plus où donner de la tête ! Anya est amené à prendre de grandes décisions, se balade un peu partout. J'ai juste été déçue de ne pas voir beaucoup Win dans ce tome... Mais ce qui m'a vraiment plu, c'est toutes les surprises réservées par l'auteur. En effet, beaucoup de révélations sont faites, d'actions ont lieu, mais sont-elles réelles ?... Le suspense plane, et quand tout éclate, on est scotché ! Une ambiance assez sombre plane pendant la lecture, puisque les pertes sont lourdes... J'ai peur pour le troisième ! J'ai été ravie de voir qu'un de mes thèmes favoris est abordé ici, et se poursuivra dans la suite. Je trouve que ça pimente un peu l'histoire des personnages secondaires ! Ici, j'ai été surprise, triste, émue, heureuse, angoissée... Je me suis donc régalée. Et j'attends l'auteur au tournant pour le troisième !

La fin m'a un peu laissé... Comment dire... Perplexe. L'idée qui pointe le bout de son nez est assez saugrenue, et m'étonne un peu. J'ai hâte de voir comment elle va être développée par la suite... Bien entendu, encore beaucoup de questions restent sans réponse, je les attends donc également. J'ai été légèrement froissée par un évènement, mais qui je pense se résoudra vite ensuite.

Le titre m'a fait sourire, l'allusion faite est plutôt sympa. La couverture est encore une fois superbe avec cette grenade en chocolat, créant une figure de style improbable, mais intéressante. Juste un peu déçue par le bandeau en bas... Après rose et vert, je parie sur du orange pour le 3 ! Et vous ?

Voilà au final une excellente suite, qui m'a rendu vraiment enthousiaste. L'action est bonne, les personnages aussi, le style superbe, l'intrigue vraiment bien, mais beaucoup de choses restent à résoudre pendant la suite... J'ai vraiment hâte de voir ce qui va se passer ! Ce n'est pas pour tout de suite, le 3 sort en Octobre aux USA, alors en France... En tous cas, si vous n'avez pas débuté cette série, il le faut absolument ! Et si vous ne l'avez pas continué, il le faut également !

J'ai adoré !
Merci à Marie (Non, pas la blogueuse !) pour le prêt du premier tome, et du second !! <3

Le théorème des Katherine

Le théorème des Katherine

Titre : Le théorème des Katherine
Auteur : John Green
Editions : Nathan
Année de parution : 2012
Pages : 267 pages
Prix : 14,50 €

Résumé :

Dix-neuf fois Colin est tombé amoureux. Dix-neuf fois la fille s'appelait Katherine. Pas Katie, ni Kat, ni Kittie, ni Cathy et surtout pas Catherine, mais KATHERINE. Et dix-neuf fois, il s'est fait larguer.

Mon opinion personnelle :

J'avais très envie de le lire, j'ai donc été ravie de tomber dessus dans les Nouveautés de ma médiathèque secondaire. Problème : C'est un John Green. Et si j'ai adoré Nos étoiles contraires, mais ai été déçue un peu quand même, sa notoriété promettant plus selon moi, je n'ai vraiment pas aimé Qui es-tu Alaska ?. J'avais donc peur en l'ouvrant... Et au final, tout s'est bien déroulé. Youpi !

Les personnages étaient assez délirants. Colin, enfant plus que précoce, très intelligent, qui ne voit qu'à travers l'intelligence et le savoir. Pourtant, il m'a attendri, avec ses Katherine/ Hassan, son meilleur ami, musulman qui se fait passer pour très croyant, mais qui en fait ne l'est presque pas, m'a bien fait rire. Et Lindsey, charmante jeune fille un peu dérangée, mais très attachante.

Ici, l'auteur a un style toujours aussi amusant et prenant. On le reconnaît bien grâce à son humour assez particulier et cinglant, mais on s'y accroche facilement. Il avait des mots plutôt saisissants qui savaient captiver le lecteur.

Je commence par ma grosse déception : Les Katherine ne sont que "racontées" par Colin. Aucune Katherine ne fait vraiment partie de l'histoire. Enfin si, deux en font partie, mais une page chacune. J'aurais aimé les découvrir plus précisément. Enfin bon. Je me débarrasse de ma deuxième hantise, et après, on passe au positif. Les Maths. Ce livre en est bourré, et j'étais un peu perdue... Non seulement Colin est en post-bac, mais en plus, il est surdoué !! J'étais un peu larguée.. Mais bon, ce n'était pas terriblement gênant non plus. Ensuite, il n'y avait quasiment que des bonnes idées dans ce livre. Le road-trip d'Hassan et Colin. Leur rencontre avec Lindsey. Et puis tout se qui s'ensuit. Ca m'a beaucoup plu, toutes ses petites anecdotes surprenantes et loufoques qui arrivaient de partout. Ensemble, elles fonctionnaient très bien. Et le fil rouge de cette épopée était plutôt origilnal : Colin veut créer une formule mathématique qui permet de calculer l'existence d'un couple, son histoire. Sympa ! Dans cet ouvrage, il y avait une sacrée dose d'humour, qui s'ajoutait très bien à de la romance, du suspense, du mystère et des rebondissements bien tournés.

La fin n'était pas trop surprenante. Mais c'était plutôt mignon, bien tourné, et laissait aller à l'imagination du lecteur. Certes, je pense que M. Green aurait pu trouver un peu mieux, mais on s'en contente quand même. L'issue de la formule de Colin s'achève elle plutôt bien, à mon grand bonheur.

L'originalité du titre m'a bien plu, ça résume plutôt bien l'histoire, et j'ai trouvé la couverture vive et attrayante.

Une histoire sympathique, décalée, drôle, avec des personnages vraiment plaisants, c'est ce qui rend cet ouvrage détente et agréable à lire. Il est simple, je vous le recommande donc pour passer un moment de lecture plutôt estival et pas prise de tête !

J(ai bien aimé !

Alera Tome 1 : La légende de la Lune Sanglante (Relecture)

Alera Tome 1 : La légende de la Lune Sanglante (Relecture)

Titre de la série : Alera
Titre du tome : 1. La légende de la Lune Sanglante
Auteur : Cayla Kluver
Editions : MSK
Année de parution : 2011
Pages : 448 pages
Prix : 17,50 €

Résumé :


À la perspective d’épouser l’homme que son père a choisi pour lui succéder à la tête du royaume d’Hytanica, la princesse Alera a la désagréable impression qu’on lui impose un destin dont elle ne veut pas. Lorsque Narian, un mystérieux jeune homme originaire du royaume ennemi de Cokyri, arrive avec un passé obscur dont il refuse de parler, les nouveaux désirs d’Alera menacent alors de détruire le royaume.

En découvrant le secret de Narian, la jeune fille se retrouve prise au piège de complots, de querelles familiales et de guerres ancestrales. Se résoudra-t-elle à écouter son cœur au détriment de sa famille, son royaume et son honneur ?

Mon opinion personnelle :

J'avais acheté, et lu ce premier tome à sa sortie, il y a... 2 ans. J'avais donc un peu plus de 13 ans, mon blog n'était pas encore ouvert. Il ne m'avait pas trop marqué, je ne m'en souvenais plus vraiment. Et puis, un tas de choses a fait que j'ai eu envie de le relire, afin de rejuger cet ouvrage : Le coup de coeur de Marie lors d'un challenge, la sortie des deux tomes suivants, le fait de le voir pas mal sur la blogo... Lorsque Marie m'avait demandé si je pensais acheter les tomes suivants, je lui avais répondu "Non". A présent, je lui réponds "Oui !!".

Les personnages m'ont captivé. Alera était un peu capricieuse et puérile, mais charmante, attachante et forte. Narian était très mystérieux mais génial, j'ai hâte d'en savoir plus sur lui. Steldor était horrible, vantard, prétentieux et égoïste. J'ai beaucoup aimé Miranna, jeune soeur d'Alera, pour son courage, sa détermination et son sens du sacrifice. Mais je suis une grande fan de Londo, garde du corps d'Alera. Sa personnalité m'a littéralement envoûté !!

Ce qui m'avait donné envie de lire cet ouvrage était la couverture, mais surtout l'âge de l'auteur lorsqu'elle l'a écrit : 16 ans. J'avais voulu voir ce que ça donnait. Je dois avouer que je suis frappée : C'est vraiment très bon pour cet âge ! Certes, des fois, ça se sent un peu. Mais pas toujours ! Il y avait de l'humour, du suspense, de la rage dans ces mots. Ca ajoutait un charme à ce roman déjà super.

L'intrigue était bien ficelée. Dans ce tome, l'action est plutôt basse, les bases sont posées. Mais on trouve tout de même tous les bons ingrédients pour réussir un livre ! De la romance, du suspense, du mystère, du sacrifice, des rebelles... Au début, c'est un peu long à se mettre en place. Ca traîne un peu, on se demande comment ça va finir...J'avoue, j'ai eu peur, ça m'a refroidi, car c'est lent à se mettre en place. Et puis ça se détend, les premières questions arrivent, et tout s'enchaîne. On suit les hésitations d'Alera, très partagée dans ce tome. Les descriptions sont très bonnes, que ce soit des tenues, des pièces, ou des caractères des personnages. Les nerfs du lecteur sont vivement suscités pendant cette lecture, car le stress et les questions sont bien présents. Bien qu'ici il ne se passe pas énormément de choses, l'auteur parvient tout de même à plonger son lecteur dans son univers. Beaucoup de petits détails partent dans tous les sens, annonçant une suite alléchante. On est vraiment emporté dans sa lecture !

La fin m'a laissé bouche bée. On ne peut pas dire que je m'y attendais vraiment (Enfin si, vu que je l'avez déjà lu, mais en tous cas à ma première lecture !), et ça m'a rendu hystérique de voir qu'il n'y avait rien après. Narian, Alera et Steldor se trouvent dans des situations tellement surprenantes et angoissantes qu'on ne peut s'empêcher d'en vouloir plus. C'est à la fois mystérieux, violent, surprenant et prometteur...

Si le titre me laisse un peu de marbre, la couverture m'enchante totalement. Bien qu'assez simple de loin, elle est sublime de près. Les couleurs, le toucher, les détails, les reliefs, tout m'emballe !!

Cette relecture a donc été bénéfique, car à présent, j'adore ce roman ! Un style incroyable, un intrigue plaisante, des personnages géniaux, une fin alléchante, une couverture superbe, que peut-on demander de plus ? J'en veux encore ! Je peux déjà vous dire que le tome 2 est sur ma liste d'anniversaire, reste à voir ce qu'il en adviendra ! Pour le moment, la série n'est pas coup de coeur, mais elle pourrait bien le devenir. En attendant, je vous recommande vivement ce premier tome !

J'ai adoré !
Livre se trouvant dans ma propre bibliothèque.

26 juillet 2013

Les Nouvelles Petites Filles Modèles Tome 2 : Le spectacle

Les Nouvelles Petites Filles Modèles Tome 2 : Le spectacle

Titre de la série : Les Nouvelles Petites Filles Modèles
Titre du tome : 2. Le spectacle
Auteur : Rosalind Elland-Goldsmith
Editions : Hachette (Jeunesse)
Année de parution : 2010
Pages : 309 pages
Prix : 13,90 €

Résumé :

Juillet. Le soleil chauffe la place principale d'Estérel, envahie par les décors du spectacle qui se prépare. Pour Camille, la pièce de théâtre est surtout l'occasion d'approcher le beau Manu...

Mon opinion personnelle :

J'avais trouvé le premier tome à 0,50 € en vide-grenier, et j'ai trouvé ce second tome abandonné seul dans un déstockage de livres neufs à 2,90 €... (Et le tome 3 est à 8 € dans ma bouquinerie...), ce qui ne m'a laissé aucune hésitation face à la découverte de cette série. J'avais adoré le premier tome, et c'est encore gagné avec le suivant !

Les personnages m'ont vraiment plu. Les filles me faisaient craquer grâce à leur gentillesse et leur bonté. Le genre des filles hyper sages que tous les parents rêveraient d'avoir ! Sophie était un peu plus turbulente et moins à mon goût, mais je me suis quand même attachée à elle. Colomba et Clélia étaient deux femmes vraiment superbes, Gabrielle m'a un peu agacé avec ses manies de star, et Fédora a reçu toute mon horreur.

Le style de l'auteur se lit très rapidement, c'est très frais, ensoleillé, on se croirait vraiment dans l'ambiance des filles ! Les mots sont assez simples mais judicieux. Je ne me suis jamais ennuyée pendant ma lecture. Elle sait captiver sn lecteur en l'ensorcelant, tout en conservant le style de la Comtesse, avec des dialogues sous forme de pièce de théâtre.

L'intrigue, bien que simple, se déroulait sans problème. Il y avait sans cesse de l'animation dans ce roman, bien qu'un peu enfantin, mais vraiment plaisant. J'ai beaucoup aimé suivre les filles, il y avait du suspense, de l'amour, et des machinations. J'ai également été intéressée par la préparation Du spectacle du 14 Juillet, plutôt bien amenée. Bon, c'est vrai que des fois, les filles s'en sortaient un peu facilement, ou des questions étaient survolées, ou sans réponse. Mais globalement, ça ne m'a pas trop gêné ! Le passage à la brocante m'a bien fait sourire, surtout grâce à Sophie. Je me suis aussi bien éclatée avec la virée clandestine des filles au début du livre. Mais j'ai été très effrayée par l'histoire de Beau-Minon !!

La fin m'a complètement rendu hystérique. Comment l'auteur peut-elle conclure son bouquin sur une phrase comme celle-ci ??? J'en suis malade ! C'est très cruelle, mais très prometteur. Je veux en savoir plus ! Une révélation énorme arrive, et annonce de grands tremblements pour nos héroïnes... Alléchant ! Je veux le 3 !

Le titre de la série et du tome sont assez simples, pas très recherchés. La couverture était plutôt jolie et chaleureuse, mais j'ai préféré celle du premier tome.

Une lecture qui est donc vraiment sympathique et rapide, avec tous les bons ingrédients pour se détendre, mais une fin juste incroyablement surprenante et stressante. J'ai vaiment hâte de lire le tome suivant ! J'hésitais à me l'acheter, mais l'affaire est conclue, j'espère encore le trouver en bouquinerie !! Si vous n'avez pas débuté la série, foncez !
J'ai adoré !
Livre se trouvant dans ma propre bibliothèque.

La salle de bains du Titanic

La salle de bains du Titanic

Titre : La salle de bains du Titanic
Auteur : Véronique Ovaldé
Editions : J'ai lu
Année de parution : 2012
Pages : 75 pages
Prix : 4,95 €

Résumé :


"Vienna aimerait redevenir une toute petite fille.
Juste avant l'été de ses six ans. L'été où elle s'est perdue dans les dunes. Et où un homme l'a finalement ramenée à ses parents.
Elle voudrait revenir avant. Avant l'été où les choses se sont gâtées. Et où le monde a changé sa révolution."

Trois instants où s'est joué le destin de Vienna.

Mon opinion personnelle :

Passionnée par le Titanic, j'ai tapé le nom de ce fameux bateau dans la barre de recherche de ma médiathèque secondaire, et suis tombée sur ce roman. J'ai pris, au hasard, et j'ai lu. Au final, j'aurais mieux fait de m'abstenir.

Premièrement, on suivait des personnages dénués d'expressions, de sentiments, de vie... J'avais envie de les secouer ! Ils étaient très ennuyeux, et se répétaient tous...

Le style était très mauvais, sans relief, sans expression, avec des sous-entendus horripilants, et des phrases sans logique. C'était en plus très répétitif. On ne comprenait rien, et ne ressentait rien.

L'intrigue n'en était même pas une, on survolait des brides de vie. Je n'avais qu'une envie : En finir. Il n'y avait aucun sens, aucune logique dans cette histoire. D'ailleurs, rien n'était vraiment dit, le lecteur suposait plus, et ça m'a beaucoup gêné. Malheureusement, il n'y avait aucun rapport avec le Titanic dans cet ouvrage. Heureusement qu'il était si court !

La fin m'a énervé. Elle aurait pu surprendre, être géniale... Si les mots, les noms étaient vraiment dits !! C'était bien trop confus. Trop de mystère tue le mystère !!

Le titre n'avait aucun rapport avec le livre. J'ai juste bien aimé la couverture et ses étranges couleurs.

Voilà, au final, un gros flop, très court, mais à ne pas lire. Le livre ne faisait pas fini, on avait l'impression de le survoler, qu'il manquait des pages !! Grosse déception. Ma chronique est courte, mais je n'ai pas envie de me donner de la peine pour un livre qui m'a fait perdre mon temps, et c'est en proportion de la taille de l'ouvrage !
Je suis déçue ...
Et...
Je n'ai pas aimé...

Au travers des mots


Au travers des mots

Titre : Au travers des mots
Auteur : Camille Thomas
Editions : Lulu.com
Année de parution : 2013
Pages : 322 pages
Prix : 18,60 €

Résumé :

Toutes les adolescentes rêvent aux contes de fée. Camille, 16 ans, ne fait pas exception à la règle. Quelle jeune fille n'a en effet jamais songé au mythe du beau jeune homme au doux regard qui pose les yeux sur elle et la remarque enfin ? C'est ce qui arrive à Camille lorsqu'Alex entre dans sa vie. Son monde d'adolescente se trouve totalement chamboulé à son contact et tout est mis sens dessus dessous par l'amour qui prend vie entre ces deux là. Une passion sans limite les unît pendant plusieurs mois jusqu'à ce jour d'avril où tout bascule…

Mon opinion personnelle :

Tout d’abord, un immense merci à l’auteur Camille Thomas, qui a accepté de m’envoyer la version PDF de son œuvre !

Chers lecteurs de blog, lisez bien cette chronique, car c’est la première, et sûrement la dernière fois que vous pourrez lire une telle chronique ici. D'ailleurs, vous n'en avez sûrement pas l'habitude ^^

J’ai été immédiatement attirée par la couverture et le résumé de cet ouvrage, c’est pour cela que j’ai eu envie de le lire. Je l’ai lu dans ma voiture, sur mon PC, avec en boucle dans mes oreilles deux chansons sublimes totalement en accord avec l’ouvrage : « Mon Essentiel », (BO de la comédie musicale « Le Roi Soleil », et « Aimer » (BO de la comédie musicale « Roméo et Juliette ») Maintenant, quand je les écoute, toutes les émotions ressenties pendant ma lecture refont surface et me chamboulent. A présent, je peux vous dire une chose sur « Au travers des mots » : Il s’agit de mon plus gros coup de cœur littéraire de tous les temps…

Je précise qu’il s’agit d’une autobiographie. Les personnages sont donc réels. Je les ai adorés. Tous. Camille, pour sa force incroyable, sa simplicité, sa douceur, et son courage. Alexandre, car il s’agit d’un homme magnifique, tellement gentil, agréable, avenant, doux, et sympathique… Il m’a fait rêver. Edouard, Thierry, Christophe, car ce sont des amis superbes, protecteurs, attachants, qu’on rêverait d’avoir. Et Antoine, car c’est le genre de frère qui mériterait une médaille, grâce à sa protection, sa prévention, son amour, et sa sensibilité. Bref, je suis persuadée que toutes ces personnes sont aussi dans la réalité des êtres en or.

Le style de l’auteur m’a donné des frissons, m’a fait pleurer, m’a vraiment ému. Les mots étaient choisis avec soin, ils préparaient le lecteur, dégageaient des émotions très vives, tellement fortes… On sentait ce que ressentait l’auteur pendant l’écriture. D’ailleurs, j’ai beaucoup aimé les passages narrant le présent de Camille, ceux en italique. J’ai été vraiment touchée comme jamais.

L’histoire étant vraie, je ne peux rien dire sur « J’aurais fait comme ça » ou « Il manquait ceci ». Ca tombe bien, puisque je n’ai rien à redire. Dès le début, le lecteur est plongé dans l’univers trépidant de Camille. Et ne peut plus s’en passer. La magie de l’amour l’emporte. Tout est tellement bien décrit, on sent que les émotions sont réelles. J’ai énormément aimé tous les petits détails, qui rendaient l’histoire encore plus vivante. J’étais captivée, je voulais toujours en savoir plus. On peut même dire hypnotisée. J’ai ressenti beaucoup, beaucoup d’émotions que je ne peux décrire. Un mélange d’amour, de peur, de surprise, d’attente, de tristesse, de désespoir, de réflexion… C’était un bouquet superbe. Lorsque la fin Avril 1990 est arrivée, j’étais effondrée. Oui, je m’en doutais, l’auteur l’annonçait un peu plus tôt, et je pensais ressentir moins de choses. Mais non. C’était encore plus puissant que je ne le pensais. J’étais terrassée, mais je voulais encore en savoir plus.

La reconstruction de Camille était également vraiment très dure et très forte. C’était prenant, beaucoup plus dramatique que le début, mais tellement vrai. On touchait à pas mal de sujets pas très drôles, ce qui ajoutait à la lecture un plus important. C’était un peu plus rapide, mais toujours aussi passionnant. On ne pouvait pas en décrocher ! J’ai été très touchée par le comportement de certaines personnes, ainsi que par les anecdotes les plus récentes.

Pour ce qui est du titre, au début, je ne saisissais pas trop, mais, au fur et à mesure de ma lecture, j’ai compris le second degré, et j’ai beaucoup aimé. Mais mon gros flash est sur la couverture, juste magnifique, simple, et tellement symbolique… Après la lecture, on comprend vraiment chaque élément qu'elle contient, et on ne peut s'empêcher de la contempler encore et encore...

Voilà, au final, la plus belle lecture selon moi. Bouleversante, saisissante, prenante, Tellement bien écrit, et si réel… Je ne m’en remets pas. Alors s’il vous plaît, il faut tout faire pour lire ce chef- d’œuvre. Il en vaut le détour, vraiment. Car il s’agit là d’une merveille, un diamant tellement fin et brillant ! Bravo à l’auteur pour la justesse de ses mots, merci de nous avoir ouvert son cœur, et toute mon admiration se tourne vers elle pur son parcours…

Triple coup de coeur, exceptionnel, pour la première et dernière fois !

Livre se trouvant dans mes PDF.

Le site de l'auteur : Au travers des mots 

PS : Je tiens à remercier encore une fois (Oui, j'aime dire merci !) Camille, l'auteur, non seulement pour le voyage qu'elle m'a fait faire, mais aussi pour la personne incroyable qu'elle est.

25 juillet 2013

Autobiographie d'une Courgette

Autobiographie d'une Courgette

Titre : Autobiographie d'une Courgette
Auteur : Gilles Paris
Editions : Plon
Année de parution : 2001
Pages : 227 pages
Prix : 15,30 €

Résumé :

" Depuis tout petit, je veux tuer le ciel à cause de maman qui me dit souvent : - Le ciel, ma Courgette, c'est grand pour nous rappeler qu'on est pas grand-chose dessous. - La vie, ça ressemble en pire à tout ce gris du ciel avec ces saloperies de nuages qui pissent que du malheur. - Tous les hommes ont la tête dans les nuages. Qu'ils y restent donc, comme ton abruti de père qui est parti faire le tour du monde avec une poule. Des fois, maman dit n'importe quoi... "

Ainsi commence l'histoire de Courgette, un petit garçon de neuf ans, qui à défaut de tuer le ciel, tue accidentellement sa mère. Placé dans une maison d'accueil, il découvre l'amitié et les prémices des amours enfantines. Entre fous rires et larmes, naïveté et émotion, l'apprentissage d'une vie...

Mon opinion personnelle :

Une amie, Lucile, me l'avait vivement recommandé. D'ailleurs, si elle passe par là, j'aimerais savoir si elle reçoit bien mes mails... Bref ! Je l'ai donc emprunté à la médiathèque, histoire de voir ça de plus près.. Et j'ai adoré !

Les personnages étaient vraiment géniaux. J'ai juste bloqué sur le nom "Courgette", qui ne passait pas trop, allez savoir pourquoi. Mais sinon, c'était trop drôle ! Les enfants étaient tous bourrés d'innocence et de naïveté, c'était tendre et touchant. Ils me faisaient vraiment rire ! J'ai éprouvé beaucoup de sympathie envers les adultes, car je trouvais qu'ils avaient tous un grand coeur en s'occupant des enfants en difficulté...

Le style de l'auteur était très puéril, mais en accord avec le contexte. On sentait la dénonciation derrière chaque phrase, et ça m'a beaucoup plu. On avait vraiment l'impression que c'était Icare, euh pardon, Courgette, qui parlait, et c'était top !

Pour ce qui est de l'intrigue, au début, j'étais un peu à l'Ouest, un gosse qui tue sa mère, et à qui on ne dit presque rien... Speace ! Mais après, j'ai adoré ! Suivre la vie d'enfants dans un foyer était très touchant, et amusant. Leur innocence complétait parfaitement la nonchalance des adultes. J'a également beaucoup aimé tous les petits passages d'enfance heureuse un peu partout dans le livre. L'idée de base était bonne, et plutôt bien développée. Tous les passages avec Raymond et Victor étaient également très bien mis en scène.

Là où je suis un peu déçue, c'est que j'avais deviné dès le début l'issue que prendrait l'histoire. C'était assez évident, et pas très surprenant. D'ailleurs, j'ai trouvé que ça cassait un peu tout le charme du roman, et du foyer... Mais elle était tout de même assez mignonne.

Je n'ai pas accroché avec la couverture, n'appréciant pas les tons trop pâles et les dessins pas très flatteurs, mais au contraire, le titre m'a bien plu. C'était complètement décalé par rapport au roman : Très sérieux pour un univers totalement délirant.

Voilà donc une bonne lecture, qui m'a un peu laissé sur ma fin, mais qui, globalement, m'a emporté dans son monde et ramené en enfance. Très simple à lire et distrayant, je le recommande à tous, car il ne peut que vous faire sourire !

J'ai adoré !

24 juillet 2013

Missing Tome 3 : La maison du crime

Missing Tome 3 : La maison du crime

Titre de la série : Missing
Titre du tome : 3. La maison du crime
Auteur : Meg Cabot
Editions : Le Livre de Poche (Jeunesse)
Année de parution : 2009
Pages : 286 pages
Prix : 6,50 €

Résumé :

Il a suffi que Jessica parte en vacances deux semaines pour qu'une pom-pom girl de son lycée soit assassinée. La voilà accusée de négligence car elle n'a pu empêcher le drame malgré ses dons de médium. Qui a pu faire ça ? Le petit ami de la victime ? Un dégénéré ? Le temps presse car voilà qu'une autre pom-pom girl est enlevée à son tour !

Mon opinion personnelle :

J'aime beaucoup cette série, alors il était tout naturel que j'emprunte le tome suivant pour le dévorer pendant mes vacances. Et, à l'image des deux précédents, je l'ai beaucoup aimé !

Les personnages n'ont pas vraiment changé. Les pestes restent des pestes, les héros des héros, les ténébreux des ténébreux... Cependant, j'ai trouvé que Douglas faisait bien plus mature dans ce tome, malgré son handicap. Mais j'ai regretté un peu le peu de présence de Rob...

Le style de l'auteur n'a pas changé non plus, toujours aussi frais, drôle, simple, et tout de même surprenant. Il collait très bien avec l'ambiance de ce tome, encore mieux que pour les précédents.

Dans ce volet, c'est nettement plus "dark" que dans les précédents. Donc j'ai encore plus apprécié ! En effet, là, sang et angoisse se mélangent... C'était astucieux et "original" pour la série, car alors qu'on pensait commencer à tourner un peu en rond, ça vient tout relever. Toute cette ambiance m'a un peu fait penser à la série de la même auteur, "Une irrésistible envie de...", pour mon plus grand plaisir. L'accumulation d'évènements jouait avec les nerfs du lecteur, rendant la situation encore plus cocasse. Même dans les moments les plus creux, l'auteur savait combler les trous grâce à des anecdotes ou à des passages humoristiques. Cependant, parfois, je trouvais que tout allait un peu vite en besogne, mais globalement, l'auteur parvenait à installer un déco et un cadre sympas, et à attirer son lecteur dans un univers trépidant.

Je suis un peu partagée pour la fin : D'un côté, je m'en doutais, et j'ai trouvé ça un peu simplet et pas très approfondi. Mais de l'autre, il se passe un truc qui m'a surprise, et qui me donne envie d'en savoir plus, car il m'intrigue... A voir !

Le titre était plutôt intrigant et recherché, en harmonie avec l'intrigue. Quant à la couverture, elle est très sombre, mais pas forcément intéressante à contempler, il ma manquait certains détails qui auraient vraiment réussi à rendre cette maison angoissante.

Voilà, un tome qui m'a encore une fois bien plu, grâce à son côté sombre et son humour noir (Ou pas !), même si je suis un peu restée sur ma fin. J'ai hâte de lire les deux tomes restants, bien qu'ils ne soient pas dans ma médiathèque... A suivre ! En tous cas, je recommande vivement cette série très sympa et détente à lire.
J'ai bien aimé !

Gadget temporaire !

Hello à tous !

J'installe pour l'été (Minimum, ça continuera peut-être après !) un gadget temporaire : 

Une liste des concours actuels sur la blogosphère littéraire !

Vous avez pour chacun : Le nom du blog, le lot, et le lien !

Je crois avoir mis à peu près tous les concours auxquels j'ai participé, ou que je connais, mais si je vous ai oublié ou que vous voulez vous y rajouter, n'hésitez pas, laisser en commentaire un lien vers l'article correspondant au concours ;)

Au fait, c'est installé en haut, à droite ! :D

Bonnes lectures !

Mlle Mathilde, administratrice du blog.

EDIT 25/07/13 : Je m'excuse pour le lien vers le concours de Le coin lecture d'une grignoteuse d'histoires qui ne fonctionnait pas, c'est rectifié !

19 juillet 2013

Vacances !

Coucou !

Je vous annonce que je pars demain matin à l'aube en vacances !!

Je m'enfuie vers la Savoie, avec un passage par l'Italie ou la Suisse...


Je suis en gîte, et normalement, il y aura de la WiFi, mais ce n'est pas certain. De plus, je n'aurai peut-être pas trop le temps pour chroniquer, et mon rythme de lecture sera sûrement ralenti.

Le blog sera donc en pause ou tournera au ralenti, mais je rentre le 28 ou le 29 Juillet... Alors, ça ira vite !!

Je vous présente ma PAL de vacances... Les livres que j'emmène sont :

              

              

Relecture
             

(La plupart sont pour les trajets; en tout 17 heures de route, il faut bien s'occuper !)

En attendant, n'hésitez pas à aller consulter mes anciennes chroniques !

Vous pouvez bien sûr laisser des commentaires, je les validerai pendant la semaine ou à mon retour.

Bonnes vacances et bonnes lectures à vous tous !

Et merci d'être de plus en plus nombreux à me suivre !

A la prochaine !

Mlle Mathilde, administratrice du blog.