30 octobre 2013

Eugénie Grandet

Eugénie Grandet

Titre : Eugénie Grandet
Auteur : Honoré de Balzac
Editions : Le Livre de Poche (Classique)
Année de parution : 2011
Pages : 274 pages
Prix : 3,10 €

Résumé :

Félix Grandet a été tonnelier. Grâce à un sens aigu des affaires et une avarice plus que prononcée, il a réussi à faire fortune en profitant des événements de cette époque instable. Autrefois maire de Saumur, il fait maintenant fructifier sa grande fortune tout en faisant croire à sa femme et à sa fille Eugénie qu’ils sont moyennement riches. Les habitants de Saumur, plus au courant de la fortune du père Grandet, voient en Eugénie Grandet le plus beau parti de la ville, et deux notables la courtisent ardemment. Celle-ci, d’une innocence réelle et d'une naïveté prononcée, ne se doute de rien. Jusqu’au jour où arrive son cousin Charles Grandet, fils du frère du père Grandet. Celui-ci est envoyé à Saumur par son père, riche négociant de Paris qui ayant fait faillite éloigne son fils avant de se suicider. C'est Grandet qui annonce son malheur au jeune homme. Plongé dans le désespoir, Charles trouvera dans sa cousine une âme tendre, les deux jeunes gens ne tarderont pas à s'éprendre secrètement l'un de l'autre.

Mon opinion personnelle :

J'avais déjà lu ce classique il y a 6 ans sans savoir qu'il s'agissait d'un classique, et j'avais beaucoup aimé. Lorsque j'ai du le relire pour mon cours de Français, puis celui de Littérature & Société, j'étais donc ravie. Sauf qu'après relecture, je me suis rendue compte que je n'aimais plus tellement que ça...

Les personnages étaient assez étranges et clichés. Eugénie, la Sainte Nitouche parfaite, belle sans l'être, soumise et naïve. Sa mère, encore plus soumise, et un peu ringarde. Son père, n'en parlons pas, avare, menteur, méchant, violent, sans coeur, cruelle... Charles, que j'aimais bien au début, et que j'ai fini par détester. Nanon, seul personnage à peu près potable dans cette basse-cour, vaillante, forte, et fidèle.

Le style de Balzac m'a plutôt bien plu. C'était très descriptif et assez lourd, mais au moins, on savait ce qu'on lisait. Parfois je n'étais pas forcément emballée par certaines tournures de phrases, qui tuaient le suspense. Mais globalement, ça m'a bien plu. On trouvait pas mal d'ironie, ce que j'apprécie dans les classiques. Et pour une fois, j'ai vraiment apprécié le fait de pouvoir lire sans être concentré comme un fou sur son livre au risque de ne pas comprendre, car c'était simple à lire pour un roman aussi ancien.

Passons à l'intrigue. De mémoire, c'était super sympa, assez contemporain... En fait, j'ai été plutôt déçue au final. On part sur un roman qui parle d'amour, d'avarice, de famille et de faux-semblants. Vu comme ça, ça parait prenant, tentant. Mais là, j'ai trouvé ça assez terne et très cliché. Les Grandet sont riches, extrêmement riches, mais seul M. Grandet, le père, le sait. Cet avare horripilant dissimule tout son argent, faisant vivre sa famille dans la misère. L'histoire est basée sur ce mensonge, et c'est parfois un peu longuet. Après, on a l'arrivée de Charles, le cousin, qui bouscule toute la maisonnée. Eugénie tombe bien sûr amoureuse, et ça devient réciproque. Là, aucune surprise, on s'y attend. Justement, j'ai trouvé que ça manquait cruellement de surprises dans cet ouvrage. Puis on suit le quotidien de nos protagonistes, qui évoluent tous peu à peu. Mais le problème, c'est que ce n'est pas passionnant, puisqu'on sait tout ce qui se passe. C'était assez dommage. En plus, je ne sais pas, je n'ai pas réussi à entrer dans l'histoire, cette fois...

Il y a juste une chose que j'ai adorée, c'est la toute fin. Charles ne m'ayant jamais inspiré confiance, j'ai été ravie de voir cette chute bien choisie. Ce n'est absolument pas gai, au contraire, mais c'est très bien dit, on en comprend beaucoup plus sur les personnages, et franchement, ça m'a plu. La situation est carrément renversée, et ça fonctionne très bien. J'ai eu pitié d'Eugénie sur plusieurs points, mais je l'ai encouragée dans d'autres. En fait, il s'agit d'une fin vraiment appréciable, qui relève le niveau de ce livre pourtant mal parti.

Côté titre et couverture, on ne peut pas dire grand chose. Le titre est on ne peut plus clair, mais en même temps ne veut pas dire grand chose. Et la couverture, honnêtement, elle n'est pas hyper attrayante, mais pas repoussante non plus. Simplement trop simple. ^^

Bilan, lecture mitigée, protagonistes déplaisants, style appréciable, fin incroyable, intrigue terne, livre objet à revoir... En fait, c'est totalement différent de ma première lecture, allez savoir pourquoi. Je ne recommande cet ouvrage que pour sa fin plaisante. Heureusement qu'il n'est pas très long !

J'ai été déçue...
Mais...

J'ai bien aimé ! *La fin*

28 octobre 2013

Night School Tome 2 : Héritage

Night School Tome 2 : Héritage

Titre de la série : Night School
Titre du tome : 2. Héritage
Auteure : C. J Daugherty
Editions : Robert Laffont (R)
Année de parution : 2012
Pages : 398 pages
Prix : 17,90 €

Résumé :

Humiliée de devoir la vie sauve à d'autres qu'elle-même, Allie Sheridan finit par rejoindre en automne les rangs de la très sélective Night School. Commence alors le véritable apprentissage aux côtés du troublant Carter et du sulfureux Sylvain...
La société secrète combine cours de self-défense aux cadences infernales et entraînement à la survie digne des commandos d'élite. À Cimmeria, les pensionnaires doivent s'exercer à vivre comme les impitoyables personnages de pouvoir qu'ils sont appelés à devenir : politiciens de haute volée, PDG de multinationales ou conseillers de l'ombre.
Et le message de la Night School est clair : pour pouvoir dominer le monde, il faut renoncer à toute vie privée et se dévouer corps et âme à l'Organisation. Mais que faire quand l'amour et la mort s'invitent au bal des menteurs ?

Mon opinion personnelle :

Après avoir eu un gros coup de coeur pour le tome 1, je n'avais qu'une envie, lire la suite. Alors j'ai sauté dessus en arrivant au CDI, je l'ai dévoré, et je suis ravie de vous dire que le coup de coeur a réitéré !

Les personnages sont toujours aussi géniaux. On les sent un peu plus matures, ils ont légèrement évolué, mais globalement, ils restent les mêmes. Juste grosse déception pour Sylvain, que je trouvais assez viril et classe dans le tome 1, mais dans le tome 2, il ressemble à un chien battu. Autrement, Allie était toujours aussi attachante, et j'ai bien aimé la p'tite nouvelle Zoé, bien que j'en attende plus sur elle dans le tome 3.

Le style de l'auteure n'a pas changé, il est toujours aussi prenant, fascinant, bien rythmé. On continuait avec de bonnes touches d'amour et d'humour, et c'était toujours simple à lire. Le roman passait tout seul, et c'était très agréable. On ne s'ennuyait jamais, car on avait toujours beaucoup d'action, pour mon plus grand plaisir. C'était d'ailleurs encore plus mouvementé que dans le premier tome grâce à la Night School.

J'en viens à l'intrigue. Là, on ne peut pas dire que ce tome est plat. Pendant toute ma lecture, j'étais à fond dedans. On découvre peu à peu l'univers des Nocturnes, et la cruauté est encore plus précédentes. C'est également un tome de révélations, pas toutes, mais un bon nombre. On en apprend notamment plus sur les origines d'Allie, les motivations de certains personnages... Après, nous avons toujours la romance qui est présente. Sauf que là, à un moment, j'ai été un chouilla déçue, parce que tout est bousculé, et que ça ne me plait pas trop trop. M'enfin. Egalement, il se passe dans ce roman des trucs pas très nets. En effet, plus on avance, plus les questions se posent. Par contre, je dois avouer que là, j'ai été très surprise par certains partis pris de l'auteur. Enfin bon, si ça s'enchaîne bien dans le tome 3, why not ! En tous cas, j'ai adoré tous les revirements de situation un peu partout. Et puis tous les grands moments de suspense, ça en mettait plein la vue, et franchement, c'était une belle réussite qui ne faisait que confirmer le talent de l'auteure.

Mais l'énoooorme point fort de cette suite, c'est quand même la fin. Bon, je précise qu'à cause de la sortie du tome 3, je la connaissais déjà. Mais tout de même ! Quel coup de maître ! Quelle beauté ! Quelle surprise ! J'avais du mal à y croire. Alors que l'horizon devient plus lumineux pour notre joyeuse troupe, soudain, tout devient noir. Ca, c'est classe. L'incident qui survient pour un des personnages m'a beaucoup plu, car j'ai trouvé que c'était vraiment bien fait, avec tous les p'tits détails soignés. Et comme je n'étais pas particulièrement attachée à ce protagoniste, bah je n'y ai vu que du bien. En tous cas, c'est tout à fait le genre de truc qui fait péter des câbles au lecteur, et c'est top.

Je suis encore une fois totalement comblée par la couverture, j'adore les couleurs, l'ambiance, les détails, la jeune fille, la police... C'est sublime, et ça reste bien dans l'idée de la saga. Le titre de ce tome est également très bien, tout à fait symbolique, bref, ça me plait, et c'est parfait.

Même si je peux apparaître assez critique dans cette chronique, j'ai été comblée, et c'est un gros coup de coeur pour la saga. J'en veux encore, ça va être dur d'attendre Noël pour le tome 3 ! Tout se poursuit en beauté, personnages, intrigue, romances, action, style... Rien à redire, c'est au top ! Merci à l'auteur pour cette fabuleuse série !
Coup de coeur !

25 octobre 2013

Les Carnets de Cerise Tome 1 : Le zoo pétrifié

Les Carnets de Cerise Tome 1 : Le zoo pétrifié

Titre de la série : Les Carnets de Cerise
Titre du tome : 1. Le zoo pétrifié
Auteurs : Joris Chamblain & Aurélie Neyret
Editions : Editions du Soleil
Année de parution : 2012
Pages : 70 pages
Prix : 15,50 €

Résumé :

"Il était une fois... Quand j'étais petite, je me suis fait la promesse que si un jour, j'avais un journal intime, il commencerait comme ça. Il était une fois... ben moi, Cerise ! J'ai dix ans et demi et mon rêve, c'est de devenir romancière. Mon truc à moi pour raconter des histoires, c'est d'observer les gens, imaginer leur vie, leurs secrets. On a tous un secret enfoui que l'on ne dit pas, qui fait de nous ce que nous sommes...
En ce moment, avec les copines, on observe quelqu'un de vraiment mystérieux..."

Mon opinion personnelle :

J'avais vu cette BD sur plusieurs blogs, dans plusieurs sélections, j'avais vu l'auteur à la 25ème Heure du Livre au Mans, je trouvais la couverture superbe, aussi n'ai-je pas hésité lorsque je suis tombée dessus dans ma médiathèque secondaire. Je l'ai dévorée à mon retour, et j'ai adoré !

Les personnages étaient vraiment trop adorables. Cerise m'a beaucoup plu, elle était touchante, drôle, déterminée, je me suis beaucoup attachée à elle. L'homme mystère était un homme admirable, doué, et son passé m'a troublée. L'amie écrivaine de Cerise m'a bien plu, mais je l'ai trouvée un peu trop dans l'ombre, j'espère en avoir plus dans le second tome. Les amies de Cerise étaient également mignonnes à croquer.

J'ai beaucoup apprécié l'innocence qui se dégageait du style d'écriture et des illustrations. J'ai vraiment flashé sur celles-ci, détaillées, vives, agréables... C'était à la fois très enfantin et très beau. Le lecteur se retrouvait vraiment captivé dans l'histoire... Avec plaisir !

L'histoire était vraiment superbe. On commence par une intrigue assez douce, mignonne, banale... Et puis on arrive à quelque chose d'extraordinaire. J'ai trouvé l'idée de ce zoo à restaurer vraiment top, envoûtante, et innovante. C'était bon enfant, mais en même temps très touchant. Après, on suivait l'aventure de tout ce petit village mobilisé, et c'était vraiment chouette. Qu'on soit enfant, ado, adulte, je pense qu'on s'y retrouve toujours dans cette histoire. C'était rapide, et ça coulait tout seul. Mais déjà, je trouve que l'idée des fresques qui remplissent le zoo, c'était tout bonnement incroyable, recherché, et terriblement prenant. J'aimerais tellement découvrir un zoo comme celui-ci dans la réalité !

La fin était elle aussi super sympa. L'idée des coupures de presse, des lettres, ça rendait le récit encore plus vivant. On avait une belle morale pour clôturer l'histoire, c'était très bien fait. C'était une happy end, mais pas trop marquée, qui laisse imaginer plein de belles choses pour le second tome. J'ai d'ailleurs hâte de le lire et de retrouver Cerise !

Je vous l'ai déjà dit, je trouve la couverture super jolie, avec Cerise et Oscar. Ca donne vraiment envie, les couleurs chaudes, les reliefs, les dorures... C'est top ! Et le titre de la série, ça ressemble vraiment à l'idée un peu de journal intime présente dans la bande-dessinée, tout comme le titre du tome, qui allait à merveille avec l'intrigue.

Je pense que vous avez compris que je vous recommande très vivement ce premier tome. Des illustrations à tomber, des personnages géniaux, une intrigue surprenante, un style charmeur, ça rend très bien. J'attends donc la suite avec impatience, et en attendant, vous ordonne de vous jeter dessus !

J'ai adoré !

24 octobre 2013

La décision

La décision

Titre : La décision
Auteure : Isabelle Pandazopoulos
Editions : Gallimard (Scripto)
Année de parution : 2013
Pages : 245 pages
Prix : 9,50 €

Résumé :

Un matin, Louise, excellente élève de Terminale S, a un malaise en plein cours de maths. Quelques instants plus tard, elle accouche seule d'un enfant dont elle ne savait rien, qu'elle n'a pas attendu encore moins désiré. Assaillie de questions, Louise, la jeune fille sans histoire, croit devenir folle. Pourtant l'évidence est là : ce bébé de 3,3 kg, son fils. Comment l'accepter ? Soutenue par sa famille, ses amis et les professionnels qui l'entourent, Louise va découvrir la vérité et réapprendre à vivre. 

 Mon opinion personnelle :

J'avais repéré ce livre à sa sortie, manqué de l'acheter, puis je m'étais dit qu'il y avait des chances pour que ma médiathèque l'achète. Bingo, j'ai donc pu le lire dès son arrivée. Et je sors vraiment comblée par ma lecture, et surtout, j'ai appris plein de choses... Tout en étant touchée.

J'ai bien apprécié les personnages, même si j'ai eu un peu de mal à m'attacher à eux. En effet, j'ai remarqué une certaine distance mise entre le lecteur et les protagonistes. Néanmoins, je les ai bien aimés. J'ai eu pitié de Louise, et son histoire m'a captivée. Par contre, ce que je n'ai pas apprécié du tout, ça a été sa façon de changer d'avis toutes les 30 pages. On parlait d'un bébé, pas d'un tee-shirt acheté aux soldes ! J'ai trouvé que sa famille était assez peu proche d'elle, mais j'ai bien aimé son jeune frère et ses amies du planning.

Le style de l'auteur était assez touchant, et m'a bien plu. Elle a su employer un vocabulaire clair, précis et émouvant. Le lecteur se retrouvait vraiment captivé par sa lecture, et n'arrivait plus à lâcher le roman. Je ne m'ennuyais jamais, il y avait toujours quelque chose à découvrir. C'était vraiment prenant et entraînant, ce qui était assez curieux, car pour une intrigue qui pourrait paraître aux premiers abords assez plate, ça bougeait pas mal. 

J'en viens à présent au thème. Il y a déjà un énorme point fort, c'est qu'il est hyper original. En effet, il y a très peu voire pas du tout de romans adolescents qui abordent le sujet du déni de grossesse. Et malheureusement, c'est une problématique à traiter plus souvent. De plus, j'ai trouvé que pour une première, c'était efficace et réussi. L'auteure parvenait très bien à nous délivrer son important message. Dès le début du livre, le lecteur est mis dans le feu de l'action, et ce jusqu'à la dernière page. Pendant la lecture, beaucoup de questions se soulèvent, et les réponses viennent petit à petit. C'était une bonne évolution bien rythmée, qui rendait le récit très intéressant. J'ai quand même parfois été un peu gênée par certaines choses, comme le va et vient entre je le garde, je le place, je le garde, je le place... Un peu speace. Autrement, j'ai trouvé que le principe de parfois éloigner Noé de l'histoire était plutôt bon, cela permettait vraiment de se concentrer sur le ressenti de Louise, car c'est surtout ce que veut mettre en avant l'auteure.

La fin m'a un peu déçue. Oui, je ne vais pas vous le cacher, j'aurais préféré exactement l'inverse. Néanmoins, elle était emplie d'émotions, et surtout d'espoir. Cela prouvait vraiment qu'il ne fallait pas s'arrêter au premier coup dur de la vie. Mais j'ai été un peu frustrée de ne pas en savoir plus, à voir si un second tome peut s'envisager ? Toutefois, c'était en accord avec le livre, mais assez prévisible. On n'est pas vraiment surpris, on est surtout tourmenté. Ce qui était plutôt réconfortant, c'était d'avoir un épilogue dédoublé, qui laisse imaginer un avenir pour chacun des personnages. Même si j'aurais préféré être fixée ! Egalement, autre petite déception, c'est le comportement de Louise. Je ne veux pas trop en dire pour ne pas trop vous spoiler, mais je ne l'ai pas trouvée très vaillante. Par contre, je dois admettre que le dernier sujet traité m'a vraiment chamboulée, c'était très fort, on ressentait beaucoup d'émotions, et l'idée, bien qu'abordée en début de livre, parvenait tout de même à interpeller.

Un petit mot sur le titre, plutôt bien choisi, en accord avec le roman, très grave, tout comme l'ambiance qui règne pendant la lecture. Et puis la couverture, très moderne, pleine de détails, qui, assemblés les uns avec les autres, sont très symboliques, et m'ont beaucoup plu. J'ai trouvé ça assez attrayant pour l'oeil du lecteur, surtout qu'on découvre un peu tous les aspects de l'histoire.

Voilà donc une très bonne lecture, qui malgré quelques petits détails péjoratifs, était quand même marquante. J'en garde un bon souvenir, et je pense qu'il peut être un bon message d'alerte pour les adolescentes. Avec un bon style et un thème atypique et innovant, c'est un très bon cocktail final. Tout le monde devrait lire ce bouquin, il en vaut vraiment la peine ! Certes, ce n'est absolument pas gai, mais terriblement envoûtant et préventif. A lire donc, non pas pour vous amuser, mais pour vous informer, et être touché.
J'ai adoré !

23 octobre 2013

Candy

Candy

Titre : Candy
Auteur : Anne Loyer
Editions : Des ronds dans l'O (Text'O)
Année de parution : 2012
Pages : 53 pages
Prix : 6,90 €

Résumé :

Candy et Pamela sont les meilleures amies du monde. Les meilleures ennemies aussi. Un jour pourtant, leur amitié exclusive est fragilisée par l'arrivée des garçons. C'est l'heure des premiers baisers, des premières aventures amoureuses et des premières relations sexuelles pour les jeunes filles. Et puis tout va très vite. Candy devra se rendre à l'évidence : Elle se retrouve enceinte. Elle a 15 ans. Il faut prendre une décision. Candy est confrontée à son présent, les études, la famille, et son avenir.

Mon opinion personnelle :

Je m'en souviens très bien, j'avais repéré ce petit roman sur le blog Les lectures de Liyah il y a quelques mois. Par la suite, je m'étais retrouvée sur le blog de l'auteur. Je lui avais dit vouloir le lire, et quelques mois plus tard encore, je la rencontrais à la 25ème Heure du Livre au Mans, et lui achetais ce livre en le faisant bien entendu dédicacer. Je vous préviens, ce roman est très court, mais déjà énorme.

Dans ce peu de pages, il y avait déjà beaucoup de personnages. Pour ne décrypter que les principaux, je dirais que Candy était une jeune fille insouciante puis transformée par la vie. Je me suis beaucoup attachée à elle, j'avais vraiment envie de l'aider. Son amie, Pamela, m'a attirée un peu moins de sympathie au tout début, puis j'ai fini par vraiment l'apprécier. Si je la trouvais distante, j'ai fini par me rendre compte qu'elle était hyper solidaire envers sa meilleure amie. Si je devais claquer un personnage, ce serait sans hésitation Marc. Je ne comprendrais jamais un personnage comme lui, sa méchanceté, son machisme, sa façon de dédaigner Candy, de profiter d'elle... Rien à voir avec Pietr, le garçon idéal qu'on rêverait toutes d'avoir, et que j'ai beaucoup aimé. J'ai trouvé, chose étrange, que dans ce livre, les adultes étaient assez distants, plus mis à l'écart, ce qui permettait une concentration particulière sur les ados, et ça m'a bien plu.

J'ai trouvé le style d'Anne très agréable. Elle narrait par phrases courtes, ce qui permettait vraiment bien de comprendre ce qui se passait, de dégager les émotions. Car justement, j'ai trouvé qu'on en ressentait beaucoup. De la colère, de la pitié, de l'espoir... C'était un très bon cocktail. De plus, le vocabulaire employé était assez simple, mais en même temps efficace. Il s'adaptait très bien à des lecteurs adolescents. Justement, j'ai noté que si le thème abordé est assez dur, lourd et compliqué, le style rendait la lecture rapide, simple et surtout très efficace.

Je passe donc à l'intrigue. Vous le savez sans doute si vous êtes fidèle à mon blog, mais tous les romans sur les grossesse précoces me tiennent à coeur. J'attendais donc beaucoup de choses de la part de ce livre. Et je suis fière de pouvoir vous dire qu'il a été à la hauteur de mes attentes. Dès le début, le lecteur est mis au parfum. L'incipit est in medias res, (Dédicace à ma professeur de Français...) ce qui m'a permise de tout de suite me sentir concernée par l'histoire de Candy. Peu à peu ensuite, on revient sur les événements passés. J'ai bien sûr trouvé cette histoire vraiment très touchante. On alterne passages actuels avec passages passés, ce qui rendait la lecture moins dure. A chaque instant, le lecteur avait vraiment envie d'aider Candy, de la soutenir. Cela démontre que la narration était de qualité. Avec douceur et émotions, l'histoire passait, filait, rapidement, mais sûrement. Ce serait d'ailleurs le seul point négatif que je retiendrai pour ce livre ; ses pages si peu nombreuses... Néanmoins, on avait quand même beaucoup de détails, et je ne sais pas si le roman aurait été aussi puissant avec plus de pages pour étaler le scénario.

La fin était vraiment bien faite. En effet, on a vraiment une énorme sensation d'espérance. On sent qu'un important chapitre de vie est clôt, et c'est magique. Le sujet est tellement important que cette fin tente de l'adoucir, et même si elle n'est pas très joyeuse, elle prouve que la vie ne s'arrête pas. C'était une très belle conclusion, pas forcément très drôle, mais surtout très touchante et vivante. Sans oublier la morale...

Un mot sur le titre et la couverture. J'adore le prénom Candy, je trouve donc le titre très plaisant, et bien entendu très en rapport avec le titre. Et puis la couverture, qui est tellement simple, mais tellement belle... J'adore ce mélange de couleurs, cet aspect un peu vieilli, c'était tout à fait mon truc.

Il s'agit donc d'une excellent roman plein de tendresse, de force et de détermination. Avec des personnages aussi grandioses que le style, un superbe message d'espoir est délivré. Je le recommande à tous, car il se lit facilement, et le sujet traité est tellement important et essentiel... Foncez ! Merci Anne pour l'écriture de cette petite merveille. Et bravo !
J'ai adoré !
Livre se trouvant dans ma propre bibliothèque.

In My MailBox {19}

In My MailBox {19}

Bonjour !


Rendez-vous qui vient de Lire ou mourir, avec un récap à trouver sur son blog ! Il a été crée afin de présenter les livres reçus dans notre boîte aux lettres, empruntés ou achetés cette semaine.

Voici donc les nouveautés de ma PAL, arrivées entre le Dimanche 13 Octobre et le Dimanche 20 Octobre 2013... En vidéo ! (Hors 25ème Heure du Livre au Mans)



En images :

              

              

       Lecture(s) en cours...       

       

A bientôt !!

Mathilde ♥

21 octobre 2013

Big Easy

Big Easy

Titre : Big Easy
Auteur : Ruta Sepetys
Editions : Gallimard Jeunesse
Année de parution : 2013
Pages : 439 pages
Prix : 16 €

Résumé :

Années 50 à la Nouvelle-Orléans. Josie Moraine, 17 ans, n'a pas tiré le gros lot. Fille d'une prostituée qui n'a rien d'une mère attentionnée, elle grandit dans une maison close du Quartier français, celui de la mafia, des affaires louches et des gens sans avenir. Pourtant, Josie a un rêve : quitter cette villle, surnommée The Big Easy et pourtant si peu easy, pour entrer à Smith, prestigieuse université du Massachusetts. Impliquée dans une histoire de meurtre, dépouillée par sa mère et endettée, tout pousse la jeune fille à suivre, elle aussi, la voie de l'argent facile. Mais Jo vaut beaucoup mieux que cela... et ceux qui l'aiment le savent bien...

Mon opinion personnelle :

En premier lieu, je remercie les éditions Gallimard Jeunesse pour cet envoi plutôt sympathique !

Lorsque j'ai trouvé Big Easy dans ma boîte aux lettres, j'ai été assez surprise. Prostituées, maison close, mafia... Ok, mais où suis-je ?? Lorsque j'ai réalisé que l'auteur était celle de Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre, j'étais ravie de pouvoir lire son nouvel ouvrage en avant-première... Mais en fait, j'ai été un peu déçue.

Je n'ai pas tellement réussi à m'attacher aux personnages. Ils étaient agréables, mais sans plus. Josie était une battante, mais elle était parfois un peu pénible à passer de gauche à droite. Sa mère était juste insupportable et honteuse. J'ai bien aimé Willie, une drôle de femme très forte. Jesse m'a également bien plu, tout comme Patrick, qui a su m'attendrir. Et puis toutes les prostituées, des femmes très attachantes et intéressantes pour le roman.

Le style de l'auteur était très plaisant. Emouvant, direct, touchant, avec un vocabulaire très riche, il a su me plaire. Quelques touches d'humour garnissaient très bien ce mélange. Elle savait trouver les mots pour faire avancer le roman, même si parfois, je m'ennuyais quand même...

J'en viens donc à l'intrigue. Je dois avouer qu'initialement, il y avait une bonne idée de base. Cette idée de quête de l'éducation m'a beaucoup plu. La petite romance, c'était sympa. J'ai également bien accroché avec le principe de la relation mère-fille compliquée et mauvaise pour Josie. Mais le gros souci avec ce roman a été sa longueur. Parfois, ça se traînait, et je m'ennuyais... J'ai trouvé qu'un manque d'action était vraiment à relever. Je crois que le roman aurait dû être diviser par deux. Mais à côté, il y avait de bons éléments, comme un bon suspense, une bonne morale... Mais j'en aurais aimé un peu moins, car à la fin, ça devenait lourd. Par contre, je note bien qu'il y avait généralement de bonnes surprises, des revirements de situation intéressants. Mais malheureusement, il y a quelques plusieurs pistes qui restent sans réponse... Des idées lancées, des questions posées, mais plus rien après, et ça, c'est dommage. Je pense que c'est dû encore une fois à la longueur du bouquin. Toutefois, je pense quand même que ce roman peut-être bon et beaucoup plaire, car le tronc est excellent, mais selon moi, les fruits un peu acides...

Je suis assez partagée pour la fin. Il y a eu un truc carrément génial, qui m'a rendu folle mais qui en même temps relançait le livre, et allait bien avec le style de l'auteur. Là, c'était un énorme bon point. Mais à côté, je dois dire que c'était un peu facile et rapide, pour un roman aussi long. Et puis c'est assez frustrant... Enfin, ça laisse espérer une suite ! Mais s'il n'y a rien après, je trouve ça un peu vexant de persister comme ça dans la lecture pour pas grand chose...

Par contre, si je ne suis pas spécialement fan du titre, je suis amoureuse de la couverture. Les tons, l'aspect vintage, les timbres... C'est une belle réussite, qui donne vraiment envie de lire le livre. Et puis il faut admettre que ça correspond bien à l'ouvrage !

Bilan assez mitigé pour cette lecture, même si je dis quand même avoir bien aimé. Si l'univers n'a pas su me convaincre, je vous recommande tout de même cette lecture, car je suis peut-être passée totalement à côté. Mais pour ma part, ce n'est pas une grande beauté, juste un bon moment de lecture, qui ne gravera pas ma mémoire.
J'ai bien aimé !

Livre se trouvant dans ma propre bibliothèque.

Livre reçu dans le cadre du partenariat avec les éditions Gallimard Jeunesse.

20 octobre 2013

La 25ème Heure du Livre : Le Bilan !!

Coucou mes amis !

Je vous l'avais promis, voici enfin le bilan de mon WE du 12 et 13 Octobre, à la 25ème Heure du Livre au Mans !!

Au programme, vidéo, commentaires, photos, liens !

Un p'tit tour des livres achetés et dédicacés :

- Candy by Anne LOYER

- L'Ecrivain de la famille by Grégoire DELACOURT

- Le confident by Hélène GREMILLON

- Susan Hopper Tome 1 : Le Parfum Perdu by Anne PLICHOTA & Cendrine WOLF 

Je commence par ma vidéo, où je vous raconte un peu tout, vous montre mes achats, mes dédicaces, mes nouveaux marques-page, et vous raconte quelques anecdotes...




Ensuite, quelques photos... Des écrivains avec qui j'ai papoté, et en bonus, Douglas Kennedy !


En pleine discussion animée avec Anne Loyer ! (Oui, c'est moi à gauche ;P)

Anne Loyer me dédicace mon exemplaire de Candy...

Grégoire Delacourt qui s'éclatait avec sa pancarte...

Ou en train de papoter !

La discrète Hélène Grémillon en pleine dédicace... (C'est toujours moi à gauche, j'avais froid ^^)

(J'adore la couleur de ses cheveux !) 

Les auteurs d'Oksa Pollock, Anne Plichota et Cendrine Wolf...

Elles sont vraiment incroyables, hyper ouvertes et toujours à discuter !

Désolée pour la qualité pas top, c'est pris avec mon portable... Douglas Kennedy !

Il m'a épaté : Pour un auteur international hyper connu, il sert dans ses bras chaque lecteur avant et après la dédicace...

Quelques liens vers les sites/blogs des auteurs, vers le site de l’événement...

Blog d'Anne Loyer en tant qu'auteure : http://anne-loyer.blogspot.fr/

Blog d'Anne Loyer en tant que chroniqueuse : http://enfantipages.blog.lemonde.fr/

Site de Grégoire Delacourt : http://www.gregoiredelacourt.com/

Site d'Anne Plichota et Cendrine Wolf : http://www.officiel-oksapollock.fr

Site de l'évènement : http://www.la25eheuredulivre.fr/2013/

Voilà voilà !

Mon porte-monnaie est vide, ma PAL déborde, mais ce WE sera inoubliable ♥

Merci à tous ceux qui ont contribués à rendre ces instants magiques !

Bye bye !

Mathilde ♥

Relooking et autres nouveautés !

Coucou mes lecteurs !

Ca fait un petit temps que j'en parle, aujourd'hui, c'est enfin fini : 

Ma Malle aux Livres fait peau neuve !

Alors, voici un petit listing de ce qui change ou arrive...

- Vous l'avez déjà remarqué à en juger les commentaires, le design change totalement ! Petit commentaire à ce propos : Ma bannière est sublime, hein ?  Et bien, je n'y suis pas pour grand chose ! Vous voyez l'image du milieu avec la malle et le texte ? Et bien elle n'est pas de moi ! C'est l'adorable Fanny du blog Une jeune fille qui lit beaucoup qui me l'a trèèèès gentiment conçue ! 

Malheureusement, comme elle était trop petite, j'ai dû la retravailler, en ajoutant les deux images des côtés. (Merci Weheartit !) Mais pour le centre, c'est made in Fanny, alors un immense merci à elle ! D'ailleurs Fanny se propose de vous réaliser aussi des bannières, alors voici son adresse mail :


Encore un énoooorme merci à elle pour son boulot :)

- Ensuite, quelques petits gadgets ont changé de place. Notamment les concours de la blogo, les archives, les membres... D'ailleurs, actuellement, le gadget des concours n'apparaît pas car il n'y a aucun lien à y insérer :) Mais laissez-moi un lien si vous voulez que je vous ajoute ! 

- Ah oui au fait, vous vous souvenez, ce gadget ne devait être que passager ? Et bien vous avez été tellement nombreux à me demander de le laisser, j'ai remarqué que ça a servi à beaucoup de blogueurs, que j'ai décidé de le laisser définitivement ! D'ailleurs, je compte sur vous pour m'envoyer vos liens de concours, toujours à mamalleauxlivres@gmail.com !

- Ensuite, la grooosse nouveauté quand même : Après Instagram, Youtube, le blog rejoint Facebook !! Alors je précise que n'ayant jamais eu de compte, je suis plus que novice, alors je compte sur votre aide ^^ En attendant je remercie de tout mon coeur ma Goutte qui m'a persuadée d'en créer une et qui m'aide déjà pour le moment ! Au fait, si vous êtes blogueur et sur Facebook, faites-moi signe, ma page est :) Mais je ne sais pas encore exactement qui est sur Facebook dans la blogo, alors aidez-moi ^^

Voilà voilà, c'est tout mes chers amis ! Enfin c'est déjà pas mal ^^

J'espère que ça va vous plaire !

Donnez-moi toutes vos impressions...

Bisouuus

Mathilde ♥

PS : Ah oui, je sais, il y a des trucs moches sur mes articles, des fonds blancs avec des écritures oranges... C'est dû à mes anciens copier-coller ! Sorry, ça va partir petit à petit !

19 octobre 2013

Travaux !

Coucou !

Je vous préviens juste que vous pouvez trouver ce WE des petits bugs, des incohérences au niveau des couleurs...

Pas d'panique, Ma Malle aux Livres se fait juste une nouvelle beauté !

Merci de votre compréhension !

Mathilde ♥

16 octobre 2013

In My MailBox {18}

In My MailBox {18}

Bonjour !


Rendez-vous qui vient de Lire ou mourir, avec un récap à trouver sur son blog ! Il a été crée afin de présenter les livres reçus dans notre boîte aux lettres, empruntés ou achetés cette semaine.

Voici donc les nouveautés de ma PAL, arrivées entre le Dimanche 29 Septembre et le Dimanche 13 Octobre 2013...

Comme prévu, pas de vidéo cette semaine pour cause d'absence totale ce WE... Désolée !
Egalement, je n'ai pas mis mes achats à la 25ème Heure du Livre au Mans, je veux vous faire une vidéo spéciale !

En images :

              

"Night School Tome 2" est un emprunt au CDI de mon lycée, "La décision" est un emprunt dans ma médiathèque et "Zelda la Rouge" est un SP Sarbacane, merci à Claire et aux éditions !

A pluch' !

Mathilde ♥

Night School Tome 1

Night School Tome 1

Titre de la série : Night School
Numéro du tome : 1
Auteur : C.J Daugherty
Editions : Robert Laffont (R)
Année de parution : 2012
Pages : 466 pages
Prix : 17,90 €

Résumé :

Allie Sheridan déteste son lycée. Son grand frère a disparu. Elle vient d'être arrêtée. Une énième fois. C’en est trop pour ses parents qui l’envoient dans un internat aux règles quasi militaire.
Contre toute attente, Allie s’y plaît. Elle se fait des amis et rencontre Carter, un garçon solitaire et ténébreux, aussi fascinant que difficile à apprivoiser…
Mais l'école privée Cimmeria n'a vraiment rien d'ordinaire. L’établissement est fréquenté par un fascinant mélange de surdoués, de rebelles et d'enfants de millionnaires. Plus étrange, certains élèves sont recrutés par le très discrète « Night School », dont les dangereuses activités et les rituels nocturnes demeurent un mystère pour qui n'y participe pas.
Allie en est convaincue : ses camarades, ses professeurs, et peut être même ses parents, lui cachent d'inavouables secrets. Elle devra vite choisi à qui se fier, et surtout qui aimer.

Mon opinion personnelle :

Je mourrais d'envie de débuter cette saga depuis longtemps, j'ai donc été hystérique de trouver les 2 tomes parus dans le CDI de mon lycée. Et bien je peux vous dire que c'est un premier tome coup de coeur, que le tome 2 est dans ma PAL, et que le 3 sera sur ma liste de Noël !

Je suis totalement accro aux personnages. Allie, jeune adolescente rebelle, blessée par la vie, touchante, et attachante, m'a emporté dans son monde. Ses amies, Rachel et Jo, étaient deux jeunes filles très différentes, mais à qui j'ai su m'attacher. Pour les garçons, je suis terriblement partagée. Au début, j'étais à fond Sylvain. Et puis y a eu "l’événement", et je l'ai détesté, j'ai adoré Carter, puis j'ai reaimé aussi un peu Sylvain... A suivre ^^ Très différent, le sombre ténébreux classe mystérieux Carter, et le chic intelligent sociable Sylvain...

Le style de l'auteur m'a vraiment bien accroché. Elle a su mélanger amour, humour, suspense, émotion, avec une facilité déconcertante, rendant la lecture passionnante. Je n'avais pas envie de lâcher mon livre, c'était une torture ! J'ai beaucoup apprécié le fait qu'elle parvenait à glisser action et description sans que le lecteur remarque vraiment le changement, ça glissait tout seul. J'ai été souvent surprise, ce qui a également beaucoup joué en la faveur du livre. Et puis, j'avais des vrais coups de poignards au cœur parfois, et ça, j'adore.

Pour l'intrigue, c'est totalement wouahou. Il y avait tout ce que j'aime. On commence dans une ambiance très sombre, lourde, pesante, et l'on découvre un peu du passé d'Allie, afin d'être, comme elle, immergé à Cimmeria. C'était une façon d'amener les choses très agréable. Ensuite, j'ai trouvé que toute la partie découverte était rondement menée. Après, quand l'action commence vraiment, quand le mystère s'installe, là, c'était dément. Je me suis retrouvée vraiment actrice de l'histoire, j'étais emportée. Je ne voyais pas les pages défiler, c'était magique. Une fois au cœur de l'action, c'était vraiment incroyable, car l'auteur parvenait à me rendre folle. Je me posais tout un tas de questions, et c'était magique. Au fur et à mesure que le scénario progressait, j'étais de plus en plus impressionnée. C'était vraiment de l'art, car on avait tellement de rebondissements, d'imprévus, de surprises, de révélations, que le roman se renversait totalement et devenait encore plus royal. On redécouvrait les personnages, et ça m'a vraiment bien plu. J'ai trouvé que pendant la lecture, on vivait un sublime voyage, avec des escales alléchantes et un confort de lecture quatre étoiles. Vraiment, c'était incroyable. Je m'attendais à trouver un aspect fantastique, mais non, on restait dans le réaliste, et ça ne m'a absolument pas gênée.

La fin était tip top. Je n'ai rien à redire, c'était pile ce qui me fallait, et c'était très alléchant. Encore une fois, le lecteur est surpris, mais toujours dans le bon sens. J'étais ravie, mais terriblement déçue de déjà quitter l'école, j'en voulais plus ! Un conseil, ayez le tome 1 sous la main rapidement ensuite ! Ce final promet une suite encore plus sublime que ce premier tome, pourtant déjà topissime.

Je suis à fond pour la couverture et le titre. Elle a de superbes couleurs chaudes, il a une symbolique. Elle intrigue, il est moderne. Elle reflète bien le livre, il a un petit côté sombre et mystique très plaisant. Un très bel ensemble !

Alors si vous ne l'avez pas encore compris, ce premier tome est un gros coup de cœur. Je meurs d'envie de lire la suite, vivement les vacances ! Avec des personnages, un style, une intrigue et une chute totalement dépaysants et plaisants, il ne pourra que vous séduire. Je vous le recommande de tout cœur ! N'hésitez pas, il en vaut la peine. Je veux le tome 2 !
Coup de coeur !

Attachiante

Attachiante

Titre : Attachiante
Auteur : Sarra Manning
Editions : Hachette (Jeunesse)
Année de parution : 2013
Pages : 416 pages
Prix : 14,50 €

Résumé :

A 17 ans, Jeane est une célébrité du Web grâce à son blog fashion et son concept de la « ringardise sublimée ». Jeane Smith, ce sont plus de 500 000 followers sur Twitter, une rubrique mode dans un magazine japonais, un style inégalable. Pourtant, malgré des centaines d’amitiés virtuelles et un petit ami cool, Jeane est la paria excentrique du lycée. En même temps, plus on la déteste, et plus elle adore, ça ! Lorsque Michael Lee, le prototype même du garçon ultra populaire bien sous tout rapport, vient annoncer à Jeane que son petit ami sort secrètement avec sa propre copine, c’est un véritable choc des cultures. Michael et Jeane n’ont absolument RIEN en commun. Ils se haïssent au premier regard, sans comprendre ni comment ni pourquoi ils sont autant attirés physiquement l’un par l’autre…

Mon opinion personnelle :

Je commence par remercier les éditions Hachette et surtout Svetlana Dobrosavljevic pour l'envoi de ce titre qui m'a totalement emballée !

J'ai été très intriguée par la couverture et le titre de ce roman, et j'avais donc très envie de le lire, notamment pour son côté blogosphère et vie virtuelle. J'ai été ravie de pouvoir le découvrir, surtout qu'au final, j'ai passé un superbe moment de lecture !

Les personnages étaient délicieusement géniaux. Totalement opposés, mais tout à fait coordonnés ! Jeane était loufoque, folle, drôle, cynique, attachiante, parfois un poil plus penchée vers la seconde partie du mot, mais toujours aussi attirante ! Michael était assez superficiel, mais en même temps doux, gentil, romantique, et assez amusant. J'ai trouvé qu'ils étaient trop bien ensemble, et que ça brisait enfin les clichés. C'était totalement délirant, mais ça fonctionnait très bien, ça m'a beaucoup plu.

La plume de l'auteur était magique. Hilarante, touchante, surprenante, attirante, captivante, elle avait tout pour réussir. Je n'arrivais pas à lâcher mon bouquin, je passais du rire aux larmes, je ne m'ennuyais jamais... Franchement, c'était déjà un excellent point pour le roman, car j'ai trouvé que ça mettait tout de suite dans une ambiance de lecture agréable.

Je passe donc à l'intrigue. C'était une histoire d'amour, mais pas n'importe laquelle... Celle-ci était démente ! Au début, le lecteur se retrouve tout de suite immergé dans la vie de deux ados, l'un classique, l'autre carrément barge. Pourtant, ça collait parfaitement. Si certains points étaient un peu étranges, ça ne m'a pas vraiment gêné, car c'était en harmonie avec le style de l'ouvrage. J'ai beaucoup apprécié l'idée d'insérer la blogosphère dans un roman. Ca tenait très bien la route, et ajoutait un plus non négociable au livre. J'ai trouvé que le lecteur se sentait vite intégrer dans l'histoire, il ne faut pas trop trop de pages pour démarrer, et après, on ne peut plus en décrocher. L'évolution de l'histoire était plutôt intéressante à suivre, avec ses hauts, et ses bas... On sentait vraiment qu'il y avait des étapes, et j'ai adoré le petit côté légèrement dramatique qu'on trouvait vers la fin du roman. C'était très touchant et moral, ce qui m'a bien accroché. Je peux d'ailleurs dire que globalement, ce roman est plein de pep's, innovant, et surtout bourré de bons éléments qui forment un mélange on ne peut plus délirant !

Justement, parlons de la fin. Elle était très sympa, mais il a manqué le petit quelque chose qui aurait rendu le livre coup de cœur. Je crois que j'ai été un peu frustrée et que le coup de "Oui mais Non mais Oui" m'a un peu surprise. Néanmoins, je l'ai appréciée, et elle convenait bien au reste du livre, qui lui par contre, m'a carrément convaincue.

Le titre est juste géniale, j'adore le jeu de mots, ça colle parfaitement avec l'esprit de Jeane, et c'est moderne. Pour la couverture, j'adhère aussi, le fond blanc avec les personnages hauts en couleurs, ça attire l'oeil, et c'est bien représentatif de ce qu'on trouve dans l'ouvrage.

C'est donc une superbe lecture que je recommande très vivement. Impossible de s'ennuyer, avec des personnages cro meugnons, un style qui déchire, et une histoire d'amour piquante et surprenante ! A vraiment lire, c'est rapide, simple et efficace, il ne faut pas passer à côté ! Cette lecture pleine d'énergie ne pourra que vous emporter dans son monde où geekeries, mode, amour, amitié et famille sont les règles d'or !

J'ai adoré !
Livre lu dans le cadre d'un partenariat avec les éditions Hachette. Merci à eux !


Livre se trouvant dans ma propre bibliothèque.

10 octobre 2013

Freak City

Freak City

Titre : Freak City
Auteur : Kathrin Schrocke
Editions : La Joie de Lire (Encrages)
Année de parution : 2013
Pages : 273 pages
Prix : 16,50 €

Résumé :

Mika vit dans le monde "normal" : ses potes, sa petite soeur envahissante, la musique et sa copine Sandra...qui veut faire une pause.
Léa vit dans un monde semblable : sa meilleure amie Franzie, sa famille difficile, le cinéma et les sorties au café Freak City. A une différence près : Léa est sourde.

Mon opinion personnelle :

J'ai lu ce livre totalement par hasard, grâce à une opération de ma médiathèque secondaire. Plus tard, j'ai entendu dire qu'il était génial. Et je suis ravie, car je l'ai vraiment moi aussi adoré !

Les deux personnages principaux m'ont plu. Mika était un garçon courageux, vaillant, un peu naïf, mais touchant. Mais c'est surtout Léa qui m'a captivé. Cette jeune fille sourde était vraiment incroyable, sa personnalité m'a charmé, sa force, son handicap qui avait quelque chose de fascinant... Je l'ai adorée. Par contre, j'ai détesté Sandra, l'ex de Mika. Une garce qui m'a agacé pendant toute ma lecture ! Quelle ingrate...

L'auteure avait un style assez banal, qui ne m'a pas marqué plus que ça. Ca coulait bien, il y avait des détails sympas, de l'humour bien choisi, mais rien de plus. Bref, ce n'est pas ce qui m'a vraiment marqué pendant ma lecture. Cependant, ce n'était pas mauvais non plus !

L'histoire m'a beaucoup emballé. Aborder la thématique du handicap, de la surdité, ça part déjà bien. C'est original, et attrayant. Ensuite, on a plusieurs thèmes différents abordés, tous très intéressants. On avait une véritable évolution dans l'intrigue, dans le comportement des personnages. Même avec un thème sensible comme celui-ci, l'humour était présent, les gaffes, les bonheurs, et c'était primordial. Le livre ne comportait pas énormément d'action, mais surtout beaucoup de réflexion. En effet, le lecteur était souvent amené à songer à la réalité, et c'était très intéressant. D'ailleurs, j'ai depuis très envie d'apprendre la langue des signes par vidéos, à suivre... J'ai trouvé qu'il y avait beaucoup de morale dans ce roman, sur le handicap, l'amour, l'amitié, la différence... Ce fût un très bon voyage instructif. C'était déguisé sous un aspect très moderne, ce qui a fait que le livre coulait très bien. De plus, ce bouquin comportait un scénario très doux, qui s'écoulait lentement mais sûrement, ce qui rendait la lecture encore plus agréable et prenante.

La fin était vraiment très romantique, mignonne. Elle m'a beaucoup plu, c'était ce que je voulais. C'était amené de façon simple, mais efficace. J'ai juste été un peu frustrée de ne pas en savoir un peu plus sur le futur de Mika, Sandra et Léa... Mais globalement, ça fonctionnait plutôt bien, c'était cohérent, et ça concluait le livre en conservant ces aspects humoristiques, touchants, moraux et romantiques. Donc, un bon cocktail.

Le titre et la couverture formait un bon ensemble. C'était vif, coloré, moderne, et ça attire l'oeil. Le coup de l'anglais dans le titre était une bonne idée, ça donnait de la vitalité à l'histoire. Un duo qui fonctionnait très bien. J'ai adoré l'idée de la bulle autour du visage de Léa qui symbolisait sa surdité, c'était très doux, bien pensé, et représentatif.

Alors mes chers lecteurs, je ne peux que vous conseiller ce livre, qui vous fera passer un excellent moment. Vous trouverez tous les ingrédients pour faire un bon roman, et vous ne vous ennuierez pas. Au contraire, vous apprendrez des choses et ressortirez changé. Vous m'avez comprise, il faut foncer ! Je suis ravie de cette opération dans ma médiathèque secondaire qui m'a permise de découvrir cette petite beauté par simple hasard...
J'ai adoré !

9 octobre 2013

Et puis, Paulette...

Et puis, Paulette...

Titre : Et puis, Paulette...
Auteur : Barbara Constantine
Editions : Le Livre de Poche (Jeunesse)
Année de parution : 2013
Pages : 286 pages
Prix : 6,60 €

Résumé :

Ferdinand vit seul dans sa grande ferme vide. Et cela ne le rend pas particulièrement heureux. Un jour, après un violent orage, il propose l'hospitalité à sa voisine dont le toit de la maison a été détruit pendant la tempête. De fil en aiguille, le ferme se remplit : un ami d'enfance devenu veuf, deux très vieilles dames affolées, des étudiants un peu paumés, un amour naissant, des animaux. Et puis, Paulette...

Mon opinion personnelle :

Je commence par remercier les éditions Hachette et surtout Svetlana Dobrosavljevic pour l'envoi de ce titre fantastique !

Barbara Constantine est l'auteur favorite de ma mère, et j'ai entendu autour de moi beaucoup de bien de cette auteure. J'ai donc voulu tenter l'expérience en commençant grâce à Hachette par ce livre. Je peux vous dire que j'ai totalement approuvé !

J'ai vraiment adoré les personnages. De toutes les générations, de tous les styles, mais terriblement attachants. Ferdinand et son grand coeur, sa voisine avec ses petites manies, Guy et ses bougoneries, Muriel et sa détresse, Ludo et Lucien avec leur innocence... Vraiment, tous étaient géniaux, très bien inventés, très vivants. J'ai beaucoup aimé l'idée de mélanger tous les âges : Enfants, adolescents, jeunes, seniors... C'était très agréable et frais. Si je dois retenir un seul personnage, je choisirais Muriel. Son histoire m'a bouleversé...

Le style de l'auteure était vraiment très doux à lire. Ses phrases étaient riches, avec beaucoup d'émotion et de sensibilité. Pendant ma lecture, j'étais totalement captivée, happée. C'était très fluide, ça coulait vraiment très bien. On ne s'ennuyait jamais, on avait de belles surprises... Avec quelques délicieuses touches d'humour, son roman défilait bien trop vite !

Je passe maintenant à l'intrigue. C'était très simple, mais très efficace et plaisant. On part sur une découverte des relations intergénérationnelles, et c'est super original et innovant. Je me suis éclatée. On retrouvait une touche d'un de mes romans coup de coeur, Ensemble c'est tout d'Anna Gavalda, et ça m'a vraiment plu. L'histoire de ces éclopés de la vie était très touchante, et attrayante. J'ai beaucoup apprécié tous les petits secrets révélés pendant la lecture, c'étaient de bonnes idées. Nous avions un excellent cocktail qui regroupait de très bonnes anecdotes de toutes les couleurs. J'ai pris beaucoup de plaisir à vivre cette aventure hors du commun avec tout ce petit monde franchement sympathique. Parce qu'il faut avouer que l'idée d'inviter plein de monde, parfois des inconnus à vivre dans une ferme, c'est dément ! Et ça marche du tonnerre... D'ailleurs, il faut noter que tout le charme du roman repose justement sur cette ferme, cet arche de Noé en dérive... Que nos chers personnages vont tenter de sauver !

J'ai un tout petit point noir dans l'histoire : J'ai été très frustrée par la fin. On part sur un thème qui me passionne, on en aperçoit l'ombre... Mais la lumière s'éteint, et on ne voit plus rien. C'est dommage, et ça m'a un peu déçu, j'aurais voulu en savoir plus. Cependant, j'ai trouvé que cette chute avait quelque chose de mignon, qui rappelait bien le titre. C'était plutôt bien trouvé, même si ça m'a laissé un léger goût d'inachevé. Toutefois, je pense que ça correspond bien à l'auteure d'inventer un final comme celui-ci, et que certains lecteurs ont dû la trouver assez magique. Car c'est bien vrai, elle est toute mignonne.

Je dois dire que le titre est vraiment bien trouvé, et que le fait qu'il soit en réalité un gros renvoi à la fin est assez surprenant, mais bien pensé. J'ai également apprécié la couverture, vive, colorée, décalée, avec un jeu sur les motifs de fond (Un plus ancien et un plus jeune) très bien imaginé. Un bel ensemble !

Vous avez donc compris que j'ai adoré ma lecture, malgré ma frustration de la fin. Il s'agit d'un superbe voyage à travers les âges, très touchant, avec de bonnes idées et un style captivant. Je vous recommande très vivement cet ouvrage, et ai terriblement hâte de me plonger dans un nouveau Constantine ! Une excellente découverte qui mérite le détour.
J'ai adoré !
Livre lu dans le cadre d'un partenariat avec les éditions Hachette. Merci à eux !


Livre se trouvant dans ma propre bibliothèque.