Post Top Ad

21 avril 2014

La dégustation

Couverture La DégustationLa dégustation

Titre : La dégustation
Auteur : Yann Queffélec
Editions : Le Livre de Poche
Année de parution : 2008
Pages : 149 pages
Prix : 5,10 €

Résumé :

Bernard épouse Muriel contre la volonté de la mère de sa fiancée qui le soupçonne d'avoir collaboré pendant la guerre. Pour le quinquagénaire, conquérir la toute jeune femme est à la fois un défi et une nécessité : Vigneron, l'un des "nez" les plus fins, Bernard fait de l'hyper-tension et ne peut plus boire une goutte. Muriel, dotée d'un nez tout aussi sensible, remplacera ses facultés perdues. Mais elle, qu'est-ce-que qui la pousse dans les bras de celui qui pourrait être son père ? Est-ce l'amour pour cet homme cultivé et séduisant qui lui promet une vie princière à ses côtés ? Ou Muriel a-t-elle des raisons plus secrètes, inavouables, de le suivre dans sa villa luxueuse qui, dit-on, a été le cadre de faits indicibles pendant l'Occupation ? Imperceptiblement, la noce de rêve tourne au règlement de comptes...

Mon opinion personnelle :

J'avais beaucoup entendu parler de Yann Queffélec, mais n'avais jamais tenté l'expérience. C'est la mère d'une amie qui m'a prêtée un de ses livres, et je m'y suis plongée avec curiosité. Et franchement, je n'ai pas apprécié ma lecture.

J'ai eu beaucoup de mal avec les deux personnages principaux. Déjà, Bernard. J'ai eu du mal à le cerner. Je l'ai trouvé assez profiteur, suspect. Je n'ai pas apprécié le fait qu'il ne s'assume pas, qu'il se cache. Je ne l'ai pas trouvé spécialement charmant, au contraire, plutôt rebutant en fait. Son côté suspect ne m'a pas vraiment donnée confiance... Je lui ai trouvé un petit aspect louche, pas net, ce qui ne m'a pas du tout donnée envie de m'attacher à lui. Même chose pour Muriel. Elle était décidément très mystérieuse, je ne savais jamais sur quel bord elle se trouvait. Elle était plutôt agaçante, voire à claquer. On sentait très bien son manque de maturité, elle était plutôt puérile et égoïste. Et puis, l'atmosphère qui régnait entre ces deux-là n'arrangeait pas les choses, au contraire...

J'ai également eu du mal avec le style de l'auteur. J'ai trouvé que c'était plutôt lourd, et difficile. Et puis, il y avait une distance trop importante entre le lecteur et le texte. Les pages défilaient très lentement, et je me suis beaucoup ennuyée, je ne me sentais pas du tout concernée par ce qui se passait. J'ai trouvé ça plutôt frustrant... Les idées étaient bonnes, mais j'ai vraiment remarqué dans cette histoire un profond manque d'humanité, selon moi.

J'en viens donc à l'intrigue. Il y avait de très bons éléments originaux, initialement. Travail dans l'édition, œnologie, mariage avec différence d'âges, guerre... Mais ensemble, le mélange n'était pas très bon. Dès le début, j'ai senti que j'aurais grande difficulté à entrer dans l'univers de l'auteur. Effectivement, c'était très brouillon, peu détaillé, on se perdait dans les anecdotes racontées, on confondait le passé et le présent... C'était extrêmement difficile de suivre le fil de l'histoire, je ne savais que penser, qui croire... La plupart du temps, je m'ennuyais beaucoup, parce que j'avais trop l'impression de déranger par ma lecture. La trame était bien trop implicite, et selon moi, ne tenait pas debout. J'aurais vraiment souhaité plus d'authenticité pour un tel ouvrage. Pour ma part, ça ne me donnait pas réellement envie de poursuivre ma lecture, et j'ai manqué de l'abandonner. La plupart du temps, l'auteur parlait pour ne rien dire, et c'était très dérangeant. Bref, je pèse mes mots en disant que j'ai clairement trouvé que ce roman ne servait à rien et ne m'apportait aucune richesse, tant tout était confondu et brouillé.

La fin ne m'a fait ni chaud ni froid. Je suppose qu'elle devait être magnifique et surprenante, mais en ce qui me concerne, j'étais juste soulagée d'avoir tourné la dernière page. Une fois de plus, il y avait un important manque de profondeur dans ces lignes. Et puis, il faut admettre que le choix de l'auteur était encore plus déprimant et inintéressant. Fort dommage, si vous voulez mon avis.

Pas d'intérêt particulier ni pour le titre, symbolique mais pas forcément incroyable, ni pour la couverture, jolie mais sans plus, pas assez percutante à mes yeux.

Tout ça pour dire que je n'ai vraiment pas apprécié ma lecture. Je suis très déçue, mais pense retenter un Queffélec, car il ne faut jamais s'arrêter à un ouvrage pour juger l'auteur. Si vous avez des conseils, je suis preneuse. Mais celui-ci, malgré son résumé prometteur, ne m'a pas du tout emballée et m'a réellement ennuyée. Passer votre chemin à moins de vouloir vous plomber le moral !

Je suis déçue...
Et...
Je n'ai pas aimé...

Merci à Marie-France pour le prêt de cet ouvrage !
Le 21 avril 2014 à 17:55 / Par / 0 Commentaire(s)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Petite explication pour mettre un commentaire :

- Ecrivez dans le cadre dédié à cet usage.
- Choisissez votre profil. Je vous recommande "Anonyme", "Compte Google" ou "Nom/URL".
- Cliquer sur "Publier".

Et le tour est joué ! Merci !

Post Top Ad