Post Top Ad

23 septembre 2014

Tant que nous sommes vivants

Tant que nous sommes vivants

Titre : Tant que nous sommes vivants
Auteure : Anne-Laure Bondoux
Editions : Gallimard (Jeunesse)
Année de parution : 2014
Pages : 298 pages
Prix : 15 €

Résumé :

"Nous avions connu des siècles de grandeur, de fortune et de pouvoir. Des temps héroïques où nos usines produisaient à plein régime, et où nos richesses débordaient de nos maisons.
Mais un jour, les vents tournèrent, emportant avec eux nos anciennes gloires. Une époque nouvelle commença. Sans rêve, sans désir.
Nous ne vivions plus qu'à moitié, lorsque Bo entra, un matin d'hiver, dans la salle des machines."

Folle amoureuse de Bo, l'étranger, Hama est contrainte de fuir avec lui. Commence alors pour eux un fabuleux périple à travers des territoires inconnus. Leur amour survivra-t-il à cette épreuve ? Parviendront-ils un jour à trouver leur place dans ce monde ?

Mon opinion personnelle :

Je commence par remercier les éditions Gallimard Jeunesse pour cet envoi !

Lorsque j'ai reçu ce livre, j'avoue, je n'étais absolument emballée. J'avais beau avoir eu un énorme coup de coeur pour un autre roman de l'auteure, Les Larmes de l'Assassin, celui-ci ne me tentait vraiment pas. Fort heureusement, j'avais tort. Vraiment tort.

Les personnages étaient juste incroyables. Tous, sans exception, avaient des personnalités très poussées, riches et originales, qui vous prenaient aux tripes. Le couple Hama/Bo était notamment totalement fascinant. Hama est une jeune fille au coeur d'or, touchante, que j'ai vraiment adorée. Son fort caractère et sa douceur étaient contradictoires, mais faisaient d'elle une protagoniste attachante. Bo était lui plus discret, mais pas moins intéressant. Ce grand ours déterminé et fort m'a touchée, on sentait en lui des sentiments profonds qu'il avait du mal à extérioriser. J'ai peut-être un peu moins eu le feeling avec le troisième personnage principal, dont je tairai le nom pour ménager le suspense. Peut-être que je l'ai senti moins sincère, je ne sais pas, toujours est-il est qu'il était trop différent.

Le style de l'auteure m'a, une fois de plus, totalement charmée. Elle parvient à imaginer un univers incroyable, fascinant et complexe, tout en étant claire dans ses intentions. Les sentiments et émotions sont tellement réels que ça en devient effrayant, la façon dont l'auteure met en évidence la vérité est tout simplement fantastique. Notre coeur bat si fort pendant cette lecture qu'on ne peut plus la lâcher, on vit juste l'aventure avec Bo et Hama, comme si nous étions l'un d'eux. Il n'y a aucune barrière entre les protagonistes et le lecteur, et c'est ce qui est éblouissant.

L'intrigue est relativement originale, mais fonctionne très bien. Nous suivons une sorte de road-trip, aussi bien physique que moral. Cette histoire est loin d'être banale, et allie avec brio amour, espoir, tristesse, peur, et bien d'autres choses encore. A vrai dire, comme je vous le disais, je ne sentais pas du tout cette lecture. Et pourtant dès les premières lignes, il y a eu un déclic, je me suis sentie bien dans l'histoire et j'ai immédiatement su que j'allais kiffer grave. Ma deuxième intuition a été la bonne : Ce roman est tellement prenant et surprenant qu'il défile sans que vous ne vous en rendiez compte, impossible de le lâcher. L'histoire se déroule sur un laps de temps très long (18 ans), mais n'en devient pas moins passionnante. Au contraire. Je n'ai rien à reprocher à ce bouquin hors du commun, qui sort de l'ordinaire. Il y a une telle justesse dans chaque mot, c'est une superbe ode à la vie, à l'amour. C'est un OVNI de la littérature jeunesse, et pourtant, il fait largement ses preuves. Le lecteur va de surprise en surprise, le récit ne s'essouffle jamais. Impossible de s'ennuyer, car ce livre est plein de petits détails qui complètent merveilleusement bien l'intrigue de base. Beaucoup de poésie se dégage de cet ouvrage, c'est magique, les mots nous ensorcellent. Petit à petit, l'histoire se développe, jusqu'à devenir un chef d'oeuvre des plus réussis. Suivre la quête d'Hama et Bo a été un moment de lecture divin. Pas seulement leur quête d'un nouvel habitat, non. C'est bien plus que cela. C'est une renaissance pour nos deux amoureux, la quête d'une nouvelle identité, plus puissante que jamais. Je suis sortie totalement changée de ce bouquin, et je peux vous garantir que vous ne serez pas prêt de l'oublier.

A l'image du reste, la fin est atypique. Sur le coup, je suis un peu restée sur ma faim, mais très rapidement, on comprend le choix de l'auteure. Ce n'est pas un roman joyeux, c'est un roman merveilleux. C'est toute la nuance de cette issue, qui colle parfaitement au roman. Certes, c'est déroutant et affligeant, mais en même tant, c'est clairement le début d'une nouvelle vie qui est marqué par cette chute. Le renouveau est là, la boucle est bouclée. Les forts symboles choisis par l'auteure sont vraiment notables, et renforcent encore plus la splendeur de ce bouquin inimitable. Il fallait oser, Anne-Laure Bondoux l'a fait, et elle a même fait mieux qu'oser : Elle a réussi.

Le titre est très symbolique, très vrai. Il représente vraiment bien le livre, et interpelle, comme tout le reste du texte. Quant à la couverture, avant la lecture, elle n'intéresse pas plus que cela, et, selon moi, rebute un peu. Néanmoins, après lecture, votre avis change totalement. Dorénavant, je la trouve superbe et très riche, et on reconnait assez facilement probablement l'un des plus gros symboles de l'histoire d'amour d'Hama et Bob.

Ma chronique s'achève, j'espère avoir réussi à vous convaincre de débuter ce roman. Dans deux jours, il sera en librairie, alors n'attendez pas plus longtemps. Ne vous fiez pas aux apparences, car il y a derrière tout ça une histoire originale, touchante et captivante. C'est une pépite de l'année 2014, sans aucun doute. Bravo !
J'ai adoré !
Livre se trouvant dans ma propre bibliothèque.

Et...

Livre reçu dans le cadre du partenariat avec Gallimard Jeunesse, merci à eux !
Le 23 septembre 2014 à 00:26 / Par / 8 Commentaire(s)

8 commentaires:

  1. Je me suis faite la même réflexion sur la couverture ^^ Par contre je ne me suis pas sentie proche de Bo et d'Hama. En tout cas, très jolie chronique et si je ne l'avais pas déjà lu, tu m'aurais donné envie :p

    RépondreSupprimer
  2. Rah, je ne vois que des avis comme ça depuis quelques jours (mois), il me le faut ù_ù

    RépondreSupprimer
  3. Ta chronique donne vraiment envie !

    RépondreSupprimer
  4. Ce livre a l'air pas mal du tout, j'espère trouver un peu de temps pour le lire bientôt :)
    Jennifer

    RépondreSupprimer
  5. À chaque chronique que je lis à propos de ce roman, ça commence par Je n'avais pas tellement envie de le lire... Blabla... Mais, grâce à ta chronique, la mienne, quand j'aurai lu ce livre, pourra commencer par J'avais vraiment envie de le lire ;) Merci pour ton avis !

    RépondreSupprimer
  6. Je ne l'ai pas lu mais j'ai vraiment envie de le lire après avoir lu ta chronique ! Pourquoi est-ce que je traîne à le lire ?!!!

    RépondreSupprimer

Petite explication pour mettre un commentaire :

- Ecrivez dans le cadre dédié à cet usage.
- Choisissez votre profil. Je vous recommande "Anonyme", "Compte Google" ou "Nom/URL".
- Cliquer sur "Publier".

Et le tour est joué ! Merci !

Post Top Ad