Post Top Ad

8 octobre 2014

La Lettre oubliée

Couverture La Lettre oubliéeLa Lettre oubliée

Titre : La Lettre oubliée
Auteure : Nina George
Editions : Charleston
Année de parution : 2014
Pages : 397 pages
Prix : 21 €

Résumé :

Il a toujours un livre en tête pour soulager les maux de l’âme : dans sa « Pharmacie littéraire » installée sur une péniche, le libraire Jean Perdu vend des romans comme on vendrait des remèdes pour vivre mieux. Il sait soigner tout le monde – à l’exception de lui-même.
Cela fait vingt-et-un an, déjà, que Manon, la belle Provençale, s’est éclipsée pendant qu’il dormait en lui laissant pour tout adieu une lettre qu’il n’a jamais osé ouvrir. Mais voilà qu’arrive l’été, un été pas comme les autres qui verra Jean Perdu s’échapper de la rue Montagnard pour s’engager dans un voyage au pays des souvenirs, en plein cœur de la Provence, avant de revenir à la vie.

Mon opinion personnelle :

Je commence par remercier Elise Iwasinta et les éditions Charleston pour ce magnifique envoi !

Lorsque j'ai eu vent de cette histoire, mon sang n'a fait qu'un tour, il me la fallait absolument ! Amour et bouquins, que demande le peuple ?! J'ai donc eu la chance de pouvoir le recevoir en partenariat avec les éditions Charleston, et j'en suis ravie. Car ce roman a été, comme je m'y attendais, une superbe découverte.

Les personnages étaient formidables. Je ne vais m'attarder que sur trois d'entre eux, mais sachez que tous, les secondaires comme les principaux, avaient des personnalités variées, mais construites et attachantes. Personne n'était laissé en rade, et ça c'était bin chouette. Bref. Jean Perdu, le personnage principal, m'a terriblement plu. Cet homme brisé par la vie et par l'amour m'a beaucoup touchée, et son amour pour les livres le rend encore plus sympathique, héhé. C'est un homme très agréable, parfois complexe et complexé, mais auquel on s'attache très facilement. D'une page à l'autre, il nous fait rire, il nous fait pitié, il nous fait honte, mais à chaque phrase, il nous plait. Max, le p'tit jeunot, est lui aussi irrésistible. Sa maladresse et son petit côté un peu coincé font craquer, le rendant pataud et touchant. Enfin rassurez-vous, il est hésitant, mais loin d'être stupide ! Dernier personnage dont je vais vous parler ; Cuneo. J'ai eu un tout petit peu moins de feeling avec ce dernier, néanmoins, son dynamisme apportait un bon plus au trio. Certes un peu en retrait par rapport aux autres, il a une personnalité très forte, permettant de l'apprécier même sans trop le connaître.

J'ai réellement apprécié le style de l'auteur. Il est extrêmement fin, et délicat, c'est superbe à lire. La plume est très poétique, et la lecture en devient magique. On passe un très bon moment très émouvant, et le bouquin se dévore, ce qui est plutôt appréciable. On sent vraiment que l'auteure souhaite faire passer les émotions avant l'action, c'est ce qui se passe, et ça coule tout seul. En fait, l'écriture de l'auteure dégage une sorte de zénitude, je ne sais pas trop comment expliquer, mais on se sentait bien, on pensait, on dégustait. Brefouille, patatouille.

Pour l'intrigue, une fois de plus, j'ai été charmée. Comme je vous l'ai déjà dit, ce n'est pas l'action qui est ici mise en avant, mais les sentiments. Ce pari peut sembler risqué pour un roman si épais, néanmoins, je peux vous garantir qu'il est réussi : Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde. La narration est plus ou moins à deux voix, je n'en dis pas plus. Si ce choix m'a un peu surprise au début, j'ai finalement trouvé que l'idée était bonne, et intéressante, elle permettait d'approcher plus facilement le passé. Au commencement, le bouquin est plutôt vague, on ne sait pas trop dans quoi on va plonger. Et je dois admettre que quand les choses se sont précisées, je ne m'attendais absolument pas à ce genre de choix. Toutefois, ça apportait un peu de pep's à l'histoire. L'univers, très poétique, fait voyager, permettant vraiment au lecteur de s'évader. La place des bouquins est fondamentale au sein de cette histoire, sans pour autant être redondante, ou trop lourde. Parfois, je me sentais un peu larguée dans le récit, j'avais du mal à cerner tout ce qui se passait. Heureusement, à chaque fois, le droit chemin est vite indiqué. Globalement, cette lecture à su, tour à tour, me surprendre, me toucher, m'impressionner. C'était ce que je lui demandais, et c'est une mission parfaitement remplie. L'étonnante épopée dans laquelle Jean Perdu nous entraîne est une bouffée d'air frais. Quelques fois, des événements totalement atypiques se produisaient. Je pense notamment à une certaine biche... Vus de loin, ces passages vous semblent étranges ou déplacés. Mais de près, c'est juste stupéfiant. Il y a une véritable réflexion dans ces moments, une philosophie douce-amère et terriblement saisissante. Cet ouvrage nous apprend à croire en la vie. Ce ne sont pas seulement les confidences d'un homme brisé que nous avons là. C'est aussi une magnifique leçon de vie. Je ne trouve pas les bons mots pour vous parler de ce que cet ouvrage représente. C'est une sorte de pèlerinage. Oui, c'est ça, exactement. Un pèlerinage de Jean Perdu. Et c'est génialissime.

La fin m'a surprise, mais pas que. Effectivement, je m'étais plus ou moins attendue à certaines choses, parce que ce sont des idées que j'adore retrouver dans des bouquins de ce genre, et qui sont reprises ici. En revanche, certains partis pris de l'auteure m'en ont vraiment bouché un coin. C'était hyper ingénieux, et ça permettait d'achever l'histoire comme elle avait commencé : Dans le flou. Je sais, dit comme ça, ça fait pas vraiment envie. Mais je peux vous garantir qu'en fin de compte, c'est génial, de retrouver cette sensation après une telle lecture. J'ai vraiment eu la même sensation que Jean Perdu : Celle d'avoir enfin trouvé la paix. C'est drôle, mais dès que j'ai lu les derniers mots, j'ai immédiatement été mieux. Délivrée d'un poids, quoi. (Mais pas le poids du livre, bien entendu.)

Je trouve la couverture superbe. Les couleurs évoquent superbement bien la Provence et ses senteurs. C'est très symbolique, et ça attire bien l'oeil. De même pour le titre, qui représente également à merveille l'histoire. Bref, ce livre-objet est parfait !

En conclusion, je n'ai qu'une chose à vous dire : Foncez ! Vous l'aurez compris, j'ai adoré cet ouvrage. Ce livre a frôlé le coup de coeur, il vaut vraiment le détour. Simple dans la forme mais grandiose dans le contenu, il vous fera passer un excellent moment. Loin d'être niais, il n'a qu'un défaut : On ne peut plus le lâcher !
J'ai adoré !
Livre se trouvant dans ma propre bibliothèque.



Livre reçu grâce aux éditions Charleston, merci à eux !
Le 8 octobre 2014 à 19:58 / Par / 5 Commentaire(s)

5 commentaires:

  1. C'est vrai qu'il a l'air génial ! J'aimerais beaucoup le lire ! :D

    RépondreSupprimer
  2. Ce livre a vraiment l'air bien ! :)
    ~Maya~

    RépondreSupprimer
  3. Argh je le veux tellement, ton avis s'ajoute à tous les bons que j'ai déjà pu lire ! :P

    RépondreSupprimer
  4. Quelle belle critique ! Maintenant je n'hésiterai plus lorsque je le verrai en librairie, il me le faut :)

    RépondreSupprimer
  5. Ce livre vous fera voyager vrai de vrai ! et Jean, le personnage principal que l'on accompagne dans son périple, nous donne une leçon de vie, nous apprend à profiter de la vie, du présent, tout en gardant notre passé à l'esprit. Très beau livre, Je n'ai qu'une envie désormais, découvrir Sanary ! Ceux qui ont lu le livre comprendront !

    RépondreSupprimer

Petite explication pour mettre un commentaire :

- Ecrivez dans le cadre dédié à cet usage.
- Choisissez votre profil. Je vous recommande "Anonyme", "Compte Google" ou "Nom/URL".
- Cliquer sur "Publier".

Et le tour est joué ! Merci !

Post Top Ad