29 janvier 2014

Sous le signe du Scorpion

Lecture(s) en cours...Sous le signe du Scorpion

Titre : Sous le signe du Scorpion
Auteure : Maggie Stiefvater
Editions : Le Livre de Poche
Année de parution : 2014
Pages : 478 pages
Prix : 7,90 €

Résumé :

Chaque année au mois de novembre se déroulent les courses du Scorpion. Les cavaliers doivent tenir le plus longtemps possible sur leurs dangereuses montures, des chevaux de mer cannibales. Assez longtemps pour avoir une chance d’atteindre la ligne d’arrivée… et survivre. Sean Kendrick, 19 ans, tente de nouveau sa chance cette année, bien décidé à arriver le premier. Puck Connolly, quant à elle, n’aurait jamais imaginé participer un jour à la course. Mais le sort en a décidé autrement.

Mon opinion personnelle :

 Je souhaite d'abord remercier les éditions Hachette et surtout Svetlana Dobrosavljevic pour ce bel envoi !

J'ai voulu découvrir ce roman après avoir lu des avis très emballés sur la toile, et car son idée de base m'intriguait. Si le début a été un peu tumultueux, j'ai en fin de compte vraiment adoré cette merveilleuse histoire.

Je me suis beaucoup attachée aux personnages. Puck (J'ai vraiment eu du mal à me dire que c'était une fille, je pensais toujours au Puck de Glee...) m'a vraiment beaucoup touchée. J'ai trouvé son histoire vraiment incroyable, son amour pour son cheval si beau, son humilité déstabilisante... Mais en même temps, elle était pleine d'orgueil, d'énergie et d'assurance. Le lecteur la sentait fragile mais débrouillarde. Son combat était très bien pensé et narré. Sean m'a également beaucoup plu. En effet, ce jeune homme, pourtant à l'aise et doué, était assez mystérieux et émouvant. Débrouillard et froid, on sentait qu'il y avait en lui une véritable sensibilité, ce qui par la suite se révèle vrai par rapport à Corr. D'ailleurs, je dois admettre que dans ce texte, les équidés m'ont époustouflée, ils avaient vraiment un comportement presque humain. Petite dédicace aussi au jeune frère de Puck, Finn, qui m'a souvent fait sourire. Et je proclame haut et fort ma hantise envers Mutt, grossier personnage cruel !

L'auteure avait un style très agréable, qui coulait tout seul. C'était simple et efficace, mais les descriptions étaient suffisamment détaillées pour très bien se représenter l'univers atypique de l'auteure. Même si au début, on a du mal à partir, par la suite, la très belle plume nous embarque dans son aventure, et aucun ennui n'est possible. D'ailleurs, le lecteur va de surprise en surprise, et bien que la Course mette beaucoup de temps à démarrer, il est occupé par d'autres idées tout aussi bonnes. Autrement, j'ai apprécié l'émotion qui se dégageait des phrases du livre. C'était doux et puissant à la fois, un paradoxe très intéressant à découvrir.

Me voilà donc à vous parler de l'intrigue. Alors, oui, j'avoue, au début, je galérais. Il ne se passait pas grand chose, l'univers m'était totalement étranger, l'alternance entre les deux narrateurs me perdait... J'ai mis du temps à m'y faire, peut-être environ 50 pages. Il faut du temps pour que le cadre s'installe, et au commencement, il est important de s'accrocher. Car même si ces première pages sont assez lentes et fastidieuses, qu'on cherche la Course, la suite vaut largement la peine d'être lue. Effectivement, on entre dans un monde totalement nouveau et incroyable. L'attachement aux personnages vient très vite, car chacun a un passé et une motivation touchants. Je préfère cependant vous prévenir que contre toute attente, la Course met vraiment beaucoup de temps à être vraiment présente. Peut-être un peu trop d'ailleurs. C'est ce qui a fait perdre quelques "points" à cet excellent ouvrage. Mais j'ai beaucoup aimé suivre les différentes quêtes des personnages, les voir évoluer... Bien que le contexte ne soit pas très gai, on parvenait tout de même à rire de temps à autre pendant la lecture, ce qui était très agréable. Sinon, j'ai remarqué que malgré un cadre plus penché sur le fantastique/fantasy, on parvenait tout de même à trouver du suspense, des rebondissements... Ca donnait un peu de rythme et de souffle au roman. Car celui-ci était tout de même un peu long proportionnellement à la durée de la Course.

Je dois admettre que la chute m'a laissée... Pantoise. Oui, car je ne sais pas si je m'attendais vraiment à ça, et j'ai été à la fois déçue et surprise. Déjà, j'ai trouvé le geste de Sean vraiment très fort, beau, touchant, surprenant... C'était assez inattendu, le lecteur était pris de court, car toute l'histoire allait dans le sens contraire. Néanmoins, ça fonctionnait très bien, car on restait dans l'aspect un peu mystérieux-sombre du livre. Quand on y réfléchit, c'était en totale harmonie avec l'histoire. Mais je suis tout de même un peu restée sur ma faim... J'attendais notamment une pointe de romance, et selon moi, elle n'a pas assez été exploitée dans l'histoire, par rapport à ce qu'on pouvait présager. Autrement, la chute était assez frustrante, et je pense qu'il nous manque encore quelques informations. Et je dois avouer qu'après tant de misères, j'aurais apprécié d'avoir un peu de gaieté dans ce monde de brutes, peut-être un peu d'espoir. Cependant, j'admets totalement que l'issue était bien choisie.

Passons à l'objet-livre. J'ai remarqué une très belle couverture, assez simple, mais efficace. Je ne sais pas si tout le monde accrocherait, mais le mélange de noir, de sang, le jeu d'ombres, tout cela est vraiment un pur reflet du scénario, qui met tout de suite dans le bain. Je suis en revanche moins convaincue par le titre, peut-être accrocheur et intéressant, original, mais selon moi, le rapport avec l'histoire est vraiment trop négligé. Certes, le symbolisme est présent, mais pas assez.

Voilà, une chronique qui peut paraître aiguisée, mais j'attendais beaucoup de ce livre. Même s'il n'est pas un coup de coeur, il restera une très belle lecture très touchante, qui sort de l'ordinaire, avec des personnages poignants. Je vous la recommande très vivement, et vous encourage à poursuivre votre lecture si vous n'êtes pas emballé par les premières pages, car un véritable trésor, un diamant brut se cache juste derrière. Bravo !
J'ai adoré !

Livre se trouvant dans ma propre bibliothèque.

Livre reçu dans le cadre du partenariat avec les éditions Hachette, merci à eux !

26 janvier 2014

Come back !

Coucou !

Oui, je sais, c'est pas bien, j'ai un peu déserté la blogo ces derniers temps... La faute aux dossiers à rendre, au moral, au frangin qui se découvre une passion pour les Sims, au manque de temps, au travail, aux diverses sorties et visites, aux lectures pas génialissimes...

Mais ça c'est fini, je signe avec ce post mon grand retour !

A venir :

Bilan 2013
Chroniques de Wonder, Les fausses bonnes questions de Lemony Snicket, WARP, Sous le signe du scorpion...
IMM 

Et probablement d'autres choses.... J'ai d'l'idée dans la tête !

Je vous retrouve très vite !

Mathilde ♥

15 janvier 2014

Mon plus grand combat

Mon plus grand combat

Titre : Mon plus grand combat
Auteure : Flo Jallier
Editions : Sarbacane (Exprim')
Année de parution : 2014
Pages : 238 pages
Prix : 14,90 €

Résumé :

Il n'y a pas qu'une seule façon de venir au monde. Moi, je suis née deux fois. La première, en petit enfant
malade, victime d'un asthme violent découvert à la naissance, qui m'a valu un avis médical interdisant toute activité sportive, et même toute sortie prolongée. Et la suivante, lorsque mon poing a percuté le front de
Jacky, mon futur entraîneur, sept ans plus tard.

Mon opinion personnelle :

Je remercie d'abord Claire Stacino, et les éditions Sarbacane pour ce livre !

J'ai voulu lire ce roman en espérant y trouver un aspect très intéressant sur les rêves, la volonté, les sentiments, les dilemmes... Et en croisant les doigts pour que la boxe ne soit pas omniprésente. Au final, c'est plutôt l'inverse qui s'est produit, mais curieusement, cela ne m'a pas trop dérangée, et j'ai plutôt bien apprécié ma lecture.

J'ai plutôt bien accroché avec les personnages. Tara, jeune femme passionnée de boxe mais qui n'a pas vraiment trouvé le bonheur, m'a touchée. Sous ses allures très rebelles, dures, violentes et banlieusardes, elle cachait une sensibilité incroyable. Son entraîneur, Jacky, m'a beaucoup surprise dans le bon sens, je l'ai trouvé très juste. J'ai en revanche détesté le père de Tara, égoïste, aveugle, fou et injuste. Mais mon personnage favori a été Franck, si doux, gentil, attentif, protecteur, et réfléchi. J'admire la façon dont tous les personnages ont été présentés...

L'auteure avait un bon style. Pas phénoménal, pas marquant, mais intéressant, qui coulait tout seul. Bon, parfois, j'avais un peu de mal avec la vulgarité, certaines remarques, ou comportements décrits... Mais ça restait dans le contexte. On ne peut pas lui reprocher d'être hors-sujet ! De plus, on sentait qu'il y avait de la documentation au niveau de la boxe. Très appréciable !

J'en viens donc enfin à l'histoire. Effectivement, la thématique de la boxe est très présente. J'avais peur d'être dérangée, n'étant pas une grande sportive, et encore moins une boxeuse. Mais agréable surprise, ça passait tout seul. Parce que c'était intéressant, et bien mené. En effet, j'ai trouvé qu'on avait quand même de beaux sentiments amenés. Parfois, ça partait un peu dans tous les sens, mais ça finissait toujours par se rejoindre. Le point qui m'a particulièrement plu a été l'évolution dans le comportement de Tara. C'était très fort, très justement écrit. De plus, j'ai remarqué que peu à peu, la boxe s'évanouissait, ce qui était franchement agréable. Autrement, l'histoire avait un bon fond moral, bien développé. J'ai préféré la seconde partie à la première, car je dois avouer qu'au début, j'étais un peu choquée par certaines actions. Cet ouvrage a également été très riche d'un point de vue documentation, car j'en ai appris beaucoup en sport. J'ai d'ailleurs vraiment aimé tous les passages plein d'adrénaline, avant ou pendant les combats... Ce livre regorgeait de petites surprises qu'on attendait pas, mais qui rendaient très bien dans le cadre crée. Et ça, c'était un gros point positif : La surprise.

Encore une surprise, avec l'apparition d'un élément que je n'attendais pas du tout dans ce genre de bouquin : La romance. Très bonne idée, bien appropriée, qui rendait la fin vraiment sympa. De ce fait, on avait un véritable contraste entre le commencement du livre, et son final. Impressionnant, mais très plaisant. Cela fonctionnait bien, car le roman devenait beaucoup plus sentimental, et correspondait à mes attentes premières. Donc voilà, franchement quelque chose que j'ai apprécié et qui faisait pétiller le livre.

En revanche, je ne vais pas mentir, je n'aime vraiment pas la couverture. Les couleurs, le visage qui fait peur... Ce n'est pas ce qui m'a donnée envie. Le titre m'a un peu intriguée, mais pas flashée. néanmoins, tous deux correspondent bien à l'ambiance du roman.

C'est donc une lecture qui n'a pas été ce à quoi je m'attendais, mais qui m'a plu tout de même. Sans qu'il soit incroyable ou révélateur, son intrigue sonne juste et est très plaisante. Je vous recommande cette lecture, plus pour les sportifs, mais aussi pour les autres, car une belle leçon de sensibilité y est donnée.
J'ai bien aimé !
Livre reçu dans le cadre du partenariat avec les éditions Sarbacane, merci à eux !

Partenaires

Livre se trouvant dans ma propre bibliothèque.

6 janvier 2014

In My MailBox Spécial Noël

Coucou !

On se retrouve pour un IMM un peu particulier... Celui de mes cadeaux de Noël !


Au total, 16 livres présentés dans la vidéo suivante, avec toutes mes excuses pour la longueur et la luminosité pourrie à cause du mauvais temps... M'enfin :



Et en images :

              

              

               

              

              


Merci à tous ceux qui ont pu contribuer à ce bond dans ma PAL ♥

Bonnes lectures !

Mathilde ♥

3 janvier 2014

#8PM

#8PM

Titre : #8PM
Auteur : Jeff Sampson
Editions : Milan (Macadam)
Année de parution : 2013
Pages : 284 pages
Prix : 12,50 €

Résumé :

Emily est une fille banale. Timide, discrète. Pas du genre à faire le mur ou à flirter avec des garçons. Jusqu'à cette fameuse nuit, 8 heures du soir. 8PM. La nuit où une des filles de sa classe a été tuée.

Mon opinion personnelle :

Je me suis trouvée à lire ce livre pour le comité de lecture jeunesse. J'étais ravie, car je l'avais repérée avec beaucoup d'entrain. Je remercie Damien grâce à qui j'ai pu le lire, mais malheureusement, je n'ai vraiment pas aimé ce bouquin.

En premier, les personnages m'ont vraiment tapée sur les nerfs. Emily la vivante, naïve, faible, irréfléchie... On avait vraiment envie de la secouer, de lui ouvrir les yeux sur la vérité. Elle ralentissait vraiment le rythme de lecture. Sa meilleure amie, Megan, était un peu moins pénible, mais souvent méprisante et égoïste. Elle m'énervait aussi... A l'image de tous les personnages secondaires qui rendaient l'histoire encore plus lourde.

Je suis assez partagée pour le style de l'auteur. J'ai trouvé que c'était bien écrit, avec de belles phrases et un vocabulaire riche, mais que néanmoins, on s'ennuyait beaucoup. Impossible d'être captivée, beaucoup de longueurs... C'est vraiment dommage, car initialement, on partait avec une excellente base qui aurait pu apporter beaucoup de charme au livre.

J'en viens donc à l'intrigue. Pour ma part, je n'avais pas du tout compris qu'il s'agissait de fantastique. Je pense que c'est ce qui a pas mal contribué à ma déception. Autrement, j'ai trouvé que c'était tout de même une histoire assez brouillon, qui partait dans tous les sens. Je dois aussi noter qu'il était très frustrant de ne jamais savoir où on allait, on manquait vraiment d'indices. L'énorme point négatif de ce roman est en fait son sujet principal. Les créatures mises en scène sont très complexes, peu présentes dans la littérature, et surtout très délicates à traiter. Le risque est de vite tourner au ridicule. Malheureusement, ici, pour moi, c'est ce qui s'est passé. C'était franchement agaçant. De plus, la plupart des passages étaient inutiles et incohérents. Je salue tout de même l'originalité et la prise de risque, mais ça ne suffit pas. Parfois, j'avais de l'espoir, car le scénario repartait bien, mais ça finissait toujours par couler. De plus, les passages de dialogues entre deux "créatures" m'ont beaucoup dérangée, ça coupait vraiment trop de l'histoire, et c'était incompréhensible. Il y avait également trop de répétitions dans cette intrigue, c'était sans cesse le même principe. Fastidieux.

La fin ne m'a pas non plus convaincue. Assez simple, peu détaillée, sans intérêt, totalement décrochée de l'ambiance du reste de l'ouvrage... On se croirait dans un autre livre ! Et puis, il y avait vraiment encore une fois très peu de réponses aux nombreuses questions qui arrivent pendant la lecture. C'était également assez brutal, on n'avait pas vraiment quelque chose ensuite, il y avait vraiment cette impression de pages manquantes.

J'ai en revanche adoré le titre. Très symbolique, mystérieux, moderne, surprenant, et tentant. Quand j'ai compris où était le lien avec le roman, j'étais ravie ! La couverture m'a également beaucoup plu, des nuances sombres qui se mariaient à merveille. Fort malheureusement, l'habit ne fait pas le moine, c'est prouvé...

Vous l'aurez compris, énorme déception pour cet ouvrage que je ne recommande pas du tout. Personnages déplaisants, scénario lent et répétitif, sujet mal traité, fin incomplète... Beaucoup de déceptions pour un seul livre ! Je suis peut-être passée à côté du livre, mais pour moi, c'est un raté. Dommage, car il me tentait vraiment beaucoup !
Je suis déçue...
Et...
Je n'ai pas aimé...
Merci à Damien et le CLJ pour cet ouvrage !