25 juin 2014

Trois (Ou quatre) amies Tome 1

Trois (Ou quatre) amies Tome 1
Couverture Trois (ou quatre) amies
Titre de la série : Trois (Ou quatre) amies
Numéro du tome : 1
Auteures : Laurence Schaack & Françoise de Guibert
Editions : Nathan
Année de parution : 2014
Pages : 295 pages
Prix : 14,90 €

Résumé :

Sol, Mar et Sand, bien que très différentes, sont amies depuis toujours. Elles vivent à des kilomètres les unes des autres et ne se voient que l'été à Cherbourg. Toute l'année, elles restent ''connectées'' grâce à une page privée qu'elles se sont créées sur un réseau social, où elle partagent leurs coups de cœurs, déboires, rêves et tranches d'ennui quotidien. Mais cette année, avec l'arrivée d'une nouvelle venue, la timide Ange, quelque chose a changé... Les amies ne se comprennent plus et leur tendre complicité fait place à des tensions. Il se pourrait que les retrouvailles de l'été suivant soient compromises...

Mon opinion personnelle :

Je commence par remercier les éditions Nathan et plus particulièrement Samia Chauvin pour cet envoi !

Lorsque je l'ai reçu, j'étais plutôt emballée par ce roman. A première vue. Puis je l'ai lu. Et là, je me suis tout de suite calmée.

J'ai été très agacée par les personnages, par les quatre minettes qu'on suit dans cet ouvrage. Elles étaient toutes sans exception très immatures. Ces gamines n'avaient aucune personnalité, elles étaient fades, sans couleur, et se ressemblaient beaucoup trop malgré les vagues tentatives des auteures de les personnifier. Non, franchement, je ne me suis absolument pas attachée à elles, elles m'ennuyaient et m'indisposaient plus qu'autre chose. Aucune d'entre elles n'a su obtenir mon attention. Pourtant, je ne suis pas bien plus âgée qu'elles... Mais elles me désolaient plus qu'autre chose. Franchement, je ne sais pas, il y a du potentiel au fond, on le sent, mais là... Trois (Ou quatre) claques et on en parle plus !

Que dire du style des auteures ?... Je pense qu'initialement, il y a du bon, et qu'elles ont du talent, parce qu'au fond, elles ont de bonnes idées. Mais là, le côté "kikou-lol" omniprésent, c'est pas trop ma tasse de thé, et ça m'a très vite gonflée. Ça cassait pas mal  le rythme de lecture, ça créait des longueurs... Au lieu de me détendre, ça m'énervait et m'endormait. C'était donc plutôt paradoxal, car ça faisait un peu comme un super cadeau dans un papier d'emballage dégueulasse. Oh mon Dieu je suis trop méchante. Non mais franchement, à partir de 10 ans, ce livre vous semblera être un gros cliché. Après, j'ai bien aimé le fait que la plupart du texte soit en épistolaire, mais ça ne fait pas tout.

L'intrigue, c'est le même schéma. De très bonnes idées, mais très mal exploitées. C'est vraiment du gâchis. Au début, j'étais vraiment à la limite de l'abandon. Parce qu'on rentrait terriblement dans les stéréotypes, dans la guimauve, dans la puérilité, bref, tout ce que je déteste en littérature. Il ne se passait rien, et les rares actions imaginées sonnaient fausses. C'était très peu entraînant, et plutôt rebutant. Bon, on avait le petit côté dramatique que j'adore d'habitude, mais il était vraiment mal mis en avant, ça en devenait plutôt presque comique... Après, l'élément perturbateur le plus important est arrivé, et c'est vrai que ça a eu tendance à améliorer le récit. J'ai trouvé l'idée vraiment excellente, car elle a apporté un peu de suspense et d'angoisse. Mais bon, une fois de plus, ça manquait de souplesse... J'ai senti des efforts pour relancer l'histoire, mais ça n'a eu que très peu d'effet. Ceci m'a permis d'aller jusqu'au bout de ma lecture, mais sans franchement l'apprécier, à ma grande déception.

La chute choisie était plutôt intéressante, certes très happy end, mais au moins, elle donnait envie de lire la suite. J'ai trouvé qu'elle relevait le niveau de façon plutôt agréable, même si on conservait un esprit très girly. Elle n'est pas spécialement très marquante, mais, à mon plus grand plaisir, elle contient une morale qui je pense saura toucher les jeunes lectrices. Mais bon, c'est frais, c'est facile à lire (Quand on aime !) et ça sent les vacances, alors, pour des plus jeunes, ça fonctionnera.

Au niveau du titre, bon, ce n'est pas super originale, pas super recherché, mais au moins, ça attire. C'est tout à fait en raccord avec l'histoire. De même pour la couverture, que j'apprécie en revanche beaucoup, avec ses couleurs pleines de pep's, sa vitalité... Elle représente très bien l'ambiance estivale du roman.

Il s'agit donc d'un roman qui ne m'a pas vraiment plu, trop immature et pas assez intéressant. Je pense néanmoins qu'il plaira à des pré-pré-ados, et que pour des vacances ou des gens qui n'aiment pas trop lire habituellement. Mais si vous aimez les histoires constructives et complètes, passez votre chemin... A voir cependant le tome 2 étant donné que la fin relève un peu le niveau... Mais bon, je reste quand même déçue de ma lecture !
Je suis déçue...

Et...
Je n'ai pas aimé...
Livre se trouvant dans ma propre bibliothèque.


Puis...
 
Livre reçu dans le cadre du partenariat avec les éditions Nathan. Merci à eux !

23 juin 2014

Au bois dormant

Couverture Au bois dormantAu bois dormant

Titre : Au bois dormant
Auteure : Christine Féret-Fleury
Editions : Hachette (Black Moon)
Année de parution : 2014
Pages : 333 pages
Prix : 16 €

Résumé :

On l'appelle le Rouet. En référence au « rouet » sur la pointe duquel la Belle au Bois Dormant se pique le doigt dans le conte de Perrault. Car le Rouet est un tueur en série, un criminel qui traque ses victimes dès leur naissance, promettant à leurs parents qu'il leur dérobera la vie le jour de leur seizième anniversaire.

Ariane aura seize ans dans quelques mois. Elle décide de s'enfuir plutôt que d'attendre cette mort annoncée. En chemin, elle rencontre Lara, une jeune fille qui lui ressemble comme une sœur. Mais un terrible accident emporte Lara. Elle aurait eu ses seize ans quelques jours plus tard. Dans la précipitation des événements, on confond Ariane et Lara. Et si changer d'identité était la solution pour échapper au tueur ? Ariane décide de se faire passer pour la défunte et continue sa fuite. Mais le tueur est bien plus proche qu'elle ne le croit...

Mon opinion personnelle :

Je remercie d'abord William Bastel et les éditions Hachette pour cet ouvrage décoiffant !

Au tout début, j'étais contre les réécritures de contes. Et maintenant, j'en raffole. Je me suis donc jetée sur cette nouveauté. Et j'en suis tombée amoureuse.

Les personnages étaient vraiment attachants. J'ai juste eu un peu de mal avec le côté rébellion de Lara. Mais je vais uniquement vous parler des trois protagonistes qu'on suit vraiment à travers l'histoire. On a d'abord Ariane. Cette jeune fille très courageuse, passionnante, pleine de ressources. J'ai vraiment aimé la détermination qu'elle avait, ainsi que son grand cœur. Ensuite, il y avait le flic Jude, frère de la première victime. Je l'ai trouvé plutôt neutre, bien que touchant. Il se dégageait tout de même de lui beaucoup de tourments, et j'avais vraiment envie de l'aider. Le dernier personnage que nous suivions était le fameux Rouet. J'ai trouvé le choix de suivre l'assassin très judicieux. Ceci permettait de peut-être mieux "comprendre" ses actes, et ça apportait encore plus de noirceur au livre. C'était un personnage très complexe qui m'a beaucoup intriguée. Donc au final, on peut dire que les protagonistes de ce livre sont réellement bien imaginés.

Le style de l'auteure est vraiment très agréable. Elle parvient à nous plonger dans un univers très sombre, très complexe, mais captivant. Dès les premières pages, on se sent investi dans l'histoire. Elle a de très bonnes idées, qui mettent très bien en valeur le récit. Le suspense est vraiment bien préservé, on passe un excellent moment. Le rythme de lecture est parfait, impossible de s'ennuyer, on se sent totalement envoûté. Il y a vraiment un déclic qui se fait dès le début de la lecture, et qui ne vous lâche plus. 

Au niveau de l'intrigue, c'est juste le top. Il s'agit en fait véritablement d'un thriller. Mais d'une qualité incroyable ! Déjà, on a l'aspect de la reprise du conte. Les allusions à la version classique sont là, très fines et pertinentes. On se retrouve embarqué dans un road-trip incroyable. On vit chaque péripétie avec les héroïnes, on a le cœur qui bat super vite, c'est incroyable tout ce que l'auteure nous fait ressentir. Et puis, on a aussi une enquête policière incroyable. Pas un seul instant je me suis doutée de l'identité du Rouet, c'est fou. L'intrigue conçue est très complexe, mais régalente. Autrement, j'ai beaucoup aimé le principe des crimes du Rouet. J'ai trouvé ça super original, bien construit, et très effrayant, à mon grand plaisir. Il se dégage de cet ouvrage un truc stupéfiant, une adrénaline fantastique, et beaucoup de noirceur, mais qui est juste délicieuse. C'est très pervers quelque part, on est à la limite de la psychopathie... Mais c'est justement tout le génie de ce bouquin ! De plus, il y a énormément de revirements de situation, de surprises... Ce qui fait que l'histoire prend toujours une dimension nouvelle, et semble ne jamais s'achever.

Pourtant, elle finit bel et bien par se conclure, de façon très surprenante et inventive. La chute et les réponses choisies sont vraiment totalement en décalé avec ce qu'on pouvait s'imaginer. C'est donc un très bon point pour ce roman. Bon, ça se passe plutôt rapidement, mais justement, le feu de l'action permet de choquer encore plus. Comme à son habitude, l'auteure opte pour l'originalité, avec brio. Quelques détails m'ont semblé un peu... Bizarres, mais bon, c'est en harmonie avec le reste du livre. En tous cas, son récit est vraiment une belle réussite, avec tous les meilleurs éléments nécessaires pour façonner un excellent thriller.

En ce qui concerne le livre objet, j'aime bien le titre. Il est très représentatif, peut-être pas forcément très explicite, mais ceci permet de conserver le suspense encore plus longtemps. J'aime en revanche beaucoup la couverture, sombre mais très symbolique. Avant et après la lecture, on ne voit pas du tout de la même façon la jeune fille représentée... Un bon point !

Il s'agit donc d'une belle découverte. Tout dans ce livre est passionnant, le style, les personnages, l'intrigue... Aucun ennui possible. Je vous conseille donc vraiment ce bouquin, qui vous fera passer un superbe moment... Frissonnant !
J'ai adoré !
Livre se trouvant dans ma propre bibliothèque.

Livre reçu dans le cadre du partenariat avec les éditions Hachette, merci à eux !

22 juin 2014

King's Game

King's Game
Couverture King's Game (roman), tome 1
Titre : King's Game
Auteur : Nobuaki Kanazawa
Editions : Lumen
Année de parution : 2014
Pages : 374 pages
Prix : 15 €

Résumé :

Nobuaki est réveillé en pleine nuit par un étrange message qui met au défi deux de ses camarades de lycée de s’embrasser. À en croire le mystérieux expéditeur du mail, la classe entière participe à un "King’s Game", un jeu du Roi auquel elle ne peut se soustraire. Jour après jour, à minuit pile, un nouveau défi s’affiche sur le téléphone portable des lycéens, qui finissent par découvrir la cruelle vérité : ils ont 24 heures pour exécuter les ordres du Roi, et la sanction en cas de désobéissance est la mort.

Suicides ou meurtres ? Puissance occulte ou criminel de chair et de sang ? La mort s’abat inéluctablement sur ses jeunes victimes, où qu’elles se trouvent et quoi qu’elles tentent pour s’échapper. Le couperet se rapproche dangereusement de nos héros... Parviendront-ils à démasquer le Roi avant qu’il ne soit trop tard ?

Mon opinion personnelle :

Je remercie d'abord les éditions Lumen et plus particulièrement à Emily Vaquié pour cet envoi décoiffant !

C'est face à l'enthousiasme de Chloé de LivresandCie que j'ai eu envie de découvrir la série de mangas. Toutefois, je ne lis pas de mangas, et lorsque j'ai découvert l'existence du roman, je me suis jetée dessus. Et je peux vous dire que j'en suis encore toute retournée et que j'ai adoré. Littéralement.

Les personnages étaient géniaux. Alors oui, il y en a beaucoup, oui, ils ont des noms japonais donc compliqués, mais je peux vous garantir qu'on s'y fait très vite. J'ai trouvé le héros, Nobuaki, vraiment sympathique. J'ai apprécié sa bravoure, son sang froid et sa générosité. C'est un adolescent vraiment très attachant qui a su prouver plus qu'une fois qu'il avait un caractère incroyable. J'ai eu un peu plus mal avec sa petite amie, Chiemi. Je la trouvais un peu distante, j'avais du mal à la cerner. J'ai en revanche adoré le meilleur ami de notre personnage principal, Naoya. Il avait vraiment un cœur en or, c'était incroyable à quel point il se mettait au service des autres. Bon, je ne peux pas vous parler de tous les élèves de la classe, mais je peux vous garantir qu'ils étaient très bien imaginés et possédaient tous une identité différente et intéressante.

La plume de l'auteure était clairement addictive. J'ai pris mon livre à 22h30, en sachant que je n'avais lu que 20 pages avant, et j'ai lu sans m'arrêter jusqu'à la fin. Il se dégage de l'histoire une atmosphère très sombre, qui prend possession de vous jusqu'aux tripes, c'est impressionnant. J'étais vraiment à fond dedans, on vit l'action, on passe du cœur battant aux sueurs froides. L'auteur parvient à concevoir un univers fantastique et effrayant, avec une ambiance très pesante et étouffante qui vous prend facilement au piège. C'est juste dément quoi, on ne peut plus s'arrêter, on a l'impression que notre vie, et celles des personnages, en dépendent. Ca faisait longtemps que je n'avais pas ressenti ça pour un roman.

J'ai trouvé l'intrigue extrêmement atypique et plaisante. C'est d'ailleurs l'originalité de cet ouvrage qui le rend si exceptionnel. On a d'abord un aspect moral, puisque quelque part, dans ce récit, le téléphone portable est l'assassin. Ainsi, on avait en quelque sorte une petite alerte de la part de l'auteur sur les dangers qu'apporte les nouvelles technologies. De plus, on avait un parfait portrait dressé d'une classe de secondes actuelle. Ceci permettait vraiment de s'identifier à l'histoire. Autrement, pour ma part, j'ai vraiment adoré les défis proposés, et les ai trouvés pertinents. Je m'explique. Les défis proposés correspondaient totalement à ce que des ados pourraient se lancer à notre époque. C'est vraiment très bien représenté, car en tant que lycéenne de seconde, c'est exactement ce qu'on pourrait voir dans notre classe. Ainsi, il y avait une véritable cohérence entre l'âge des protagonistes et les défis. A part ça, j'ai beaucoup aimé l'aspect thriller qui se dégageait de l'histoire, c'était, comme je l'ai dit très addictif, et très bien pensé. Il y avait beaucoup de modernité dans le récit, ce qui apportait encore plus d'aisance lors de la lecture. Le schéma de l'intrigue était top. En fait, on avait un squelette, le SMS, avec des variantes qui s'ajoutaient au fur et à mesure. De cette manière, l'histoire était toujours relancée et ne s'essoufflait pas. Vraiment, j'ai passé un très bon moment. On ne s'ennuie pas avec ce livre, au contraire ! 

Par contre, lorsque la fin est arrivée, j'étais totalement perplexe. J'avoue que je n'ai pas tout compris. Jusqu'à l'épilogue, tout se passait bien. J'étais plutôt surprise de l'issue choisie. Tous les mystères n'étaient pas résolus, ce qui rendait la fin un peu ouverte. Il y avait beaucoup d'action, pas mal de sang (Ah oui, je voulais vous dire qu'âmes sensibles, s'abstenir, parce que le sang, ça y va !) enfin bref, j'étais à fond dedans. Et puis après est arrivée une histoire de commode (Non, aucun spoil, juré !) à laquelle je n'ai rien compris. D'autant plus que d'après ce que j'ai compris, aucune suite n'est prévue, étant donné que tous les tomes de mangas sont rassemblés en un seul roman. Du coup, j'étais un peu déçue, et je me pose encore des questions. En fait, je vous conseille tout simplement de ne pas lire l'épilogue. C'est mieux comme ça.

En ce qui concerne le titre, on ne peut pas trouver plus symbolique. Je le trouve plutôt intrigant, toujours aussi moderne grâce à la langue anglaise. J'avoue que je ne suis pas forcément fan de la couverture, qui se marie bien avec le roman, mais qui n'est pas spécialement ma tasse de thé. 

Voilà donc pour moi une lecture qui en vaut largement la peine, qui saura se jouer de vous et vous hanter. Vraiment à lire ! Vous ne pourrez plus le lâcher. Il est vraiment hors du commun ce bouquin. Et puis, même si certains sont déçus vis-à-vis du manga, je trouve pour ma part qu'il nous offre des détails et du temps de lecture supplémentaire. Alors, foncez dans cette noirceur, vous n'en ressortirez pas indemne... 
J'ai adoré !
Livre se trouvant dans ma propre bibliothèque.


Livre reçu dans le cadre du partenariat avec les éditions Lumen.

Ici et maintenant

Couverture Ici et maintenantIci et maintenant

Titre : Ici et maintenant
Auteure : Ann Brasheres
Editions : Gallimard Jeunesse
Année de parution : 2014
Pages : 273 pages
Prix : 16,50 €

Résumé :

Voici l'histoire de Prenna James, une jeune fille de dix-sept ans qui a immigré aux Etats-Unis, à New York, à l'âge de douze ans. Mais Prenna ne venait pas d'un autre pays. Elle venait... d'une autre époque, du futur. Prenna et ceux qui ont fui avec elle jusqu'au temps présent, doivent suivre un ensemble de règles strictes pour assurer la survie du genre humain : ne jamais révéler d'où ils viennent, ne jamais interférer dans le cours de l'Histoire, et ne jamais développer de relations intimes avec quiconque en dehors de leur communauté. Mais Prenna rencontre Ethan Jarves...

Mon opinion personnelle :

Je remercie tout d'abord les éditions Gallimard pour cet envoi !

Quand j'ai reçu ce livre, j'étais vraiment toute contente. Sauf que voilà, les premiers avis sont tombés, et deux clans se sont vite formés : Les déçus et les fans. J'avais donc un peu peur de commencer cet ouvrage... Verdict ? Je me range du côté des fans.

J'ai apprécié les personnages, même si je n'ai pas eu une grande complicité avec eux. Prenna était une jeune fille très intéressante, touchante, qu'on avait envie de protéger. Malgré tout, sa détermination et son sens du devoir la rendaient plus forte. Ethan était lui aussi plutôt intrigant, peut-être moins attendrissant, mais tout aussi plaisant. J'ai vraiment apprécié son courage et son dévouement. Je dirais en fait qu'un des rares points négatifs de ce roman est le fait qu'on avait vraiment du mal à ne faire qu'un avec les personnages. Certes, ils avaient du charisme, mais il me manquait quelque chose. D'ailleurs, je ne parlerai pas des personnages secondaires car ils ne m'ont pas du tout marquée. C'est peut-être ce qui a manqué à certains. Pour ma part, ça m'a un peu déçue, mais presque pas.

Le style de l'auteure était toujours aussi génial. Elle sait trouver les mots, elle sait charmer et captiver le lecteur dès les premières pages. Même dans un nouveau genre, elle trouve le truc qui rend un bouquin dément. Et une fois de plus, derrière des allures de romans plutôt guillerets, elle parvient à délivrer un magnifique message qui touche à des sujets sensibles. Rien que pour ça, ça en vaut le détour. La plume d'Ann possède beaucoup de minutie et de poésie, ce qui rend les choses tout de suite plus prenantes et attirantes. Bref, on n'en sort pas indemne. 

J'ai vraiment adoré l'intrigue. Même si je ne suis pas très fan de la science-fiction, là, j'étais à fond dedans. Déjà, le petit côté apocalyptique m'a bien plu, car j'aime beaucoup tout ce qui est dramatique, et ici, c'était très bien représenté. J'ai trouvé l'idée de l'auteure très appréciable, car le futur qu'elle met en scène change totalement de ce qu'on peut envisager à l'heure actuelle. Rien qu'avec cette originalité, elle sait envoûter. Bien entendu, comme on peut le présager, il y a une romance. Mais, bien qu'efficace, elle est plutôt discrète, ce qui permet de mettre en valeur le message de l'auteure. Elle souhaite en effet réellement nous sensibiliser à la beauté du monde, à sa richesse, et surtout au fait qu'on l’appauvrit de jour en jour. Ce pari, quoiqu'un peu risqué car déjà exploité, est parfaitement réussi. On se sent différent après cette lecture. Sans jamais nous lasser, Ann nous entraîne dans une aventure palpitante, où suivre les péripéties de Prenna et Ethan devient presque vital pour le lecteur. J'avais un très bon feeling avec l'histoire. Les pages défilent très rapidement, on est très vite pris dans le truc. Là où j'admire encore plus l'auteure, c'est pour son génie. Avec une enveloppe toute douce, toute facile, elle parvient à toucher les jeunes, et ça, c'est super fort.

La fin ne m'a pas spécialement marquée. Néanmoins, elle m'a plu. J'ai aimé sa subtilité, et la forte présence d'action. C'était surprenant, mais efficace. J'ai trouvé qu'elle complétait bien l'intrigue, que ça restait dans le même ordre d'idées. Il fallait un peu de concentration optimale pour tout comprendre, mais chaque chose reprenait sa place, à mon grand plaisir. Toutefois, elle n'est ni le meilleur point du récit, ni le pire. Mais elle rendait très bien justice au passé, au présent, et au futur. On la savourait donc avec autant de plaisir que le reste du roman.

Je trouve le titre plutôt intéressant, parlant, intrigant. Je suis cependant davantage emballée par la couverture, j'adore le jeu de couleurs et les détails qu'on saisit après lecture. Il y avait un très beau travail qui mettait cette merveille en valeur. 

Au final, j'ai donc passé un excellent moment de lecture. On apprend plein de choses, on redécouvre notre planète. L'auteure vous offre une chance de renaître, à vous de la saisir ! Je vous recommande très vivement ce livre qui ne vous laissera pas indifférent. Bravo !
J'ai adoré !
Livre se trouvant dans ma propre bibliothèque.
Et...
Livre reçu dans le cadre du partenariat avec les éditions Gallimard. Merci à eux !

8 juin 2014

Coeur de Flammes Tome 1 : Le visage de l'ombre

Couverture Coeur de flammes, tome 1 : Le visage de l'ombreCoeur de Flammes Tome 1 : Le visage de l'ombre

Titre de la série : Coeur de Flammes
Titre du tome : Le visage de l'ombre
Auteure : Iman Eyitayo
Editions : Iman Eyitayo (Auto-édition)
Année de parution : 2013
Pages : 321 pages
Prix : 15 €

Résumé :

En condamnant la magie il y a de cela un millénaire, les Anciens pensaient avoir réussi à protéger les terres d’Iriah des horreurs de la guerre. En faisant appel à des pouvoirs inconnus, un être tyrannique, le Régisseur, arrive toutefois à s’y imposer en maître et ordonne l’assassinat de tous les enfants naissant par paire.
Une jeune femme échappe à cette fatalité. Jumelle, Aluna se sait condamnée à vivre dans l’ombre, sous la coupe d’un druide fou qui la force à être le cobaye d’étranges expériences magiques. Mais lorsque l’une d’entre elles tourne mal et qu’elle est projetée dans une rivière aux eaux interdites, le cours de sa vie change à jamais. Dès lors, Aluna va être entraînée dans une aventure mêlant magie, complots, rébellion, et qui va lui permettre d’entrevoir un des secrets les mieux gardés de son monde…

Mon opinion personnelle :

Merci d'abord à l'auteure Iman Eyitayo pour cet envoi !

Lorsque j'ai reçu le mail d'Iman me proposant la lecture du premier tome de sa saga, j'avoue que j'ai hésité un peu. Ma dernière expérience avec le fantasy avait été catastrophique (Evenerness) et j'avais donc depuis déserté ce genre... Finalement, la curiosité a pris le dessus, et j'ai accepté. Et oh mon Dieu, j'ai tellement bien fait.

Les personnages m'ont beaucoup plu. Je me suis vraiment attachée à l'héroïne, Aluna. Sa fragilité, son innocence, contrastaient terriblement avec sa force, la rendant spéciale, attrayante. Son histoire est incroyable, et la rendait d'autant plus captivante. J'ai beaucoup apprécié sa réserve, et sa maturité. C'est vraiment une jeune fille impressionnante, qui me manque déjà, et qui possède une forte personnalité pleine de charme. Autre personnage auquel je me suis beaucoup attachée, c'est Willan. Au début, je ne savais pas trop quoi penser de lui, et puis en fait, il est or. J'ai adoré sa gentillesse, sa générosité, sa bravoure... Bon, j'aurais peut-être apprécié qu'il s'impose un peu plus dès le début, mais il l'a fait petit à petit, alors ça compense. Mais franchement, il dégageait quelque chose de génial, on avait envie de l'aimer. J'ai eu un peu plus de mal avec son père, plutôt "ramollo", mais bon, je l'excuse avec ce qu'il a vécu. Dès l'apparition de Siruth, je ne l'ai pas apprécié. Bon, apparemment, il n'a pas un si mauvais fond que ça, mais je me méfie tout de même de sa réserve... Et puis, un personnage dont je ne veux pas trop vous parler pour ne pas spoiler, mais il faut que je dise un mot sur elle, sur Elena. Juste la haine. C'est ce qu'elle m'a inspiré. Je n'oublie bien entendu pas les autres personnages secondaires, nombreux, mais possédant chacun une personnalité bien distincte et à chaque fois très intéressante.

L'auteure a, en plus d'une grande imagination, une très belle plume. Dès les premières lignes, on se sent incroyablement bien dans son histoire, on est captivé, on veut en savoir plus. Jamais on ne s'ennuie, le rythme est excellent, toujours relancé dès que l'histoire commence un peu à s’essouffler. L'univers mis en place est dément, parfaitement bien détaillé, original. La lecture est fluide, les pages défilent à une vitesse incroyable, bref, tout va pour le mieux, les mots de l'auteure sonnent comme une mélodie. Chapeau, vraiment, parce qu'il y avait une qualité d'écriture véritable, et des idées qui sortaient totalement de l'ordinaire, pour notre plus grand plaisir.

Un des gros points forts de ce début de saga est bien entendu l'intrigue. Déjà, elle est totalement atypique, improbable, mais vraiment très intéressante. De façon très astucieuse, la magie, la romance, le danger et le policier se mélangent, pour former un délicieux cocktail. Ici, on évolue en même temps que les personnages, on découvre les mêmes choses, et c'est vraiment très agréable de pour une fois ne pas être la seule personne à ignorer tout ce que les personnages savent (Pas hyper français, vous me comprenez quand même ?!)  J'ai beaucoup aimé la façon dont la romance est développée, toute en douceur, mais qui vous prend aux tripes quand même. En ce qui concerne le fantastique, ce n'est pas extrêmement mis en avant dans ce tome, puisqu'il pose les bases, mais je sens déjà que ça va me plaire. Tout au long du récit, on reste plongé dans un certain suspense, on va de surprise en surprise... C'est génial, les revirements de situation sont nombreux, le lecteur est tenu en haleine. J'avais des sueurs froides, le cœur qui battait, je n'en revenais pas ! Tout est fait dans le souci du détail pour nous plonger dans une aventure aussi folle qu'obscure. Les péripéties qu'Aluna "subit" sont fantastiques. Surprenantes, recherchées, chaque étape de son épopée a su me transporter. Je peux vous dire que l'auteure n'y va pas de main morte, mais qu'elle fait ça avec beaucoup de génie ! Avec ce livre, personne n'est ménagé, ni le personnage, ni le lecteur. Mais c'est justement l'aura ensorcelante qui s'en dégage qui rend ce bouquin inoubliable et si merveilleux. Je ne sais pas comment expliquer ça, mais il fait juste partie de ces romans qui possèdent une force attractive intense.

En découvrant la fin, j'ai appris que l'auteure était très sadique. (Si, Iman !) Quand j'ai découvert les dernières lignes, j'avais envie de crier et me précipiter sur le tome 2, chose impossible malheureusement. Il se passe une tonne de choses incroyables, des tonnes de questions se bousculent dans votre tête, vous n'en revenez pas. Les horribles événements qui s'enchaînent sont juste... Inouïs. C'est un coup de maître que l'auteure nous fait là, je ne voulais plus tourner les pages de peur de voir encore quelque chose d'effroyable se produire... Néanmoins, rassurez-vous, on voit la lumière au bout du tunnel hein ! Mais là, franchement, c'était un final grandiose. Mon cœur a raté de nombreux battements, mais c'était juste divin. Sauf que maintenant, je veux la suite, parce que là, c'est juste sadique ! L'épilogue m'a un peu calmée, mais m'a aussi beaucoup intriguée, alors j'ai doublement envie d'avoir le second volet... Argh !

En ce qui concerne le livre-objet, j'aime beaucoup le titre de la saga, qui correspond tout à fait à l'étrange histoire d'Aluna. De même pour le titre du tome, c'est en parfaire adéquation avec ce qui advient de nos personnages dans le livre... Je n'en dis pas plus ! Par contre, j'avoue avoir un peu de mal avec la couverture, et je crois qu'elle ne m'aurait pas vraiment interpellée dans un rayon, par exemple. Mais heureusement, je suis une des rares à le penser, et en plus, l'habit ne fait pas le moine ! Mais j'adoooore le toucher velouté du bouquin, c'est un super beau travail pour de l'auto-édition !

Voilà donc une magnifique lecture, qui m'a réconciliée avec le fantasy. Je suis tellement heureuse de l'avoir lu ! Tout ici respire le talent, des idées incroyables, une plume fantastique, des personnages adorables, bref, c'est juste un livre passionnant. Je sais que l'auto-édition peut vous rebuter, moi-même parfois je suis sceptique, mais là, faites-moi confiance. J'ai vraiment envie de me battre pour que cette auteure se fasse plus connaître ! Il en vaut vraiment la peine, pour le prix et la qualité. Lancez-vous dans la saga, je veux vous en convaincre, elle en vaut totalement le détour. A lire de toute urgence !
J'ai adoré !
Livre se trouvant dans ma propre bibliothèque.

Livre reçu grâce à Iman Eyitayo, un énorme merci à toi !!

Acheter le livre en numérique ou papier :

7 juin 2014

Soeurs Sorcières Tome 2

Couverture Sœurs sorcières, tome 2Soeurs Sorcières Tome 2

Titre de la série : Soeurs Sorcières
Numéro du tome : 2
Auteure : Jessica Spotswood
Editions : Nathan
Année de parution : 2014
Pages : 436 pages
Prix : 15,90 €

Résumé :

Pour protéger ses sœurs, Cate a dû quitter son fiancé et rejoindre l'ordre des Sœurs. Le cœur déchiré, elle commence une nouvelle vie, entourée de sorcières qui voient en elle l’Élue de la prophétie, la sorcière la plus puissante de tous les temps. Certaines lui demandent même de prendre la tête d'une guerre ouverte contre les Frères. Cate résiste, refusant de recourir à la violence. Mais sa sœur Maura arrive bientôt au couvent et semble, elle, prête à tout pour renverser l'ordre des Frères...

Mon opinion personnelle :

Je commence par remercier les éditions Nathan pour cet envoi génial !

J'adore vraiment la saga Soeurs Sorcières, le tome 1 avait été fantastique et j'avais terriblement hâte d'avoir la suite. Quand je l'ai reçu, j'ai sauté au plafond. Malheureusement, j'ai été un peu déçue...

J'ai été ravie de retrouver mes personnages adorés, mais j'avoue que certains m'ont déçue. Pas Cate, déjà. Je l'ai trouvée forte, courageuse, intéressante. Bon, elle avait un peu de mal à prendre des décisions, mais on lui pardonne. Elle a su me surprendre, même je n'approuvais pas tous ses choix. Je l'ai beaucoup admirée de par sa dignité et sa puissance. Je suis toujours raide dingue de Finn, et dans ce volet, il s'est montré à la hauteur de mes attentes, soucieux mais généreux. Il a plus d'une fois prouvé qu'il était en or. Rien à redire non plus à propos de Tess, qui, même si elle a bien évolué, reste toujours aussi adorable. J'ai apprécié le fait de retrouver un peu Paul, même pour un court instant, j'espère le revoir un peu plus dans le prochain épisode. Mais alors, qui m'a déçue ? Maura. Terriblement. Ici, elle devient arrogante, insolente, méchante. J'ai été très déçue de son comportement, de plus en plus même, à chaque page tournée. Parfois, j'étais tellement choquée par sa cruauté que j'aurais pu moi-même la tuer. Je n'aurais jamais cru détester un personnage ainsi, et voir cœur pur devenir si noir.

Le style de l'auteure était toujours fantastique. J'ai eu besoin d'un peu de temps pour me remettre dans l'histoire, mais après, impossible de lâcher le bouquin. Le côté mythique de l'intrigue est toujours aussi bien mis en avant, avec toujours autant de mystère et d'aventure. Le lecteur va de surprise en surprise, tout n'est pas rose, loin de là, mais on se prend facilement au jeu, on vit l'aventure avec les personnages. C'est très fluide, captivant, le suspense est bien préservé, les revirements de situation très intéressants, bref, tout va pour le mieux.

Ma déception vient donc plutôt de l'intrigue. Ou non, en fait, plutôt de la fin, donc nous en parlerons plus tard. Dans cette suite, Cate est une Sœur, et décide de tout faire pour sauver ses sœurs biologiques. Dans ce tome, l'action prend de la profondeur et s'obscurcit. Petit à petit s'installe une quête machiavélique, presque malsaine. J'ai beaucoup aimé l'évolution de l'histoire, la montée de la rébellion. Le combat contre les Frères s'affirme de plus en plus, j'ai adoré pouvoir suivre l'évolution du plan d'attaque. La romance prend une belle place dans l'histoire, c'est vraiment mon point préféré dans le récit, car je la trouve juste magnifique. Bien entendu, dans ce tome, la quête de Sibylle est réellement mise en avant. J'avoue que j'ai été plutôt surprise, car je ne m'attendais pas tellement à ça, mais d'un côté, je suis rassurée par le destin de la fameuse Sibylle. J'ai également beaucoup apprécié l'apparition de personnages pour le moment un peu mis de côté, tels que Zara. Ainsi, le rythme était agréablement relancé. J'aurais peut-être aimé avoir un peu plus de tours de magie dans ce volet, car c'est vrai que là, les filles usent très peu de leurs pouvoirs, et ça m'a un peu manqué. Mais à part ça, j'étais rassasiée, et la tendance plutôt dramatique des choses me plaisait encore plus, rendant l'histoire pleine d'adrénaline.

Et puis, la fin est arrivée. C'est là que prend place ma déception. J'étais à fond dedans, tout me plaisait, j'étais ravie du déroulement des choses. Et là, l'auteure prend un virage à 180° dans l'histoire. La mâchoire m'en est tombée. Je suis à la fois déçue et énervée. En une ligne, elle fait disparaître ce qui a selon moi le plus de valeur dans l'histoire, et j'ai beaucoup de mal à l'entendre. Il y a assurément une raison derrière ce choix, mais je suis perplexe. J'attends donc le tome 3 au tournant. Il tranchera la qualité de la série à mes yeux. Pour le moment, je suis juste déchirée.

Je dois aussi admettre que la couverture me fait peur. Autant la première je l'adore, et là ça semblait bien parti, mais je sais pas, le regard de la fille du milieu m'angoisse. J'espère que pour la troisième, elle sera plus agréable !

Bon, je m'excuse mille fois pour cette courte chronique, mais je l'ai lu il y a un petit temps déjà... Et ma déception est tellement amère que je n'avais pas envie d'y repenser. M'enfin ! Vivement la suite pour pouvoir trancher. Et soyez sans crainte, je vous recommande tout de même cette saga !
Je suis déçue...
Mais...
J'ai bien aimé !
Livre reçu dans le cadre du partenariat avec les éditions Nathan. Merci à eux !

Puis...
Livre se trouvant dans ma propre bibliothèque.

4 juin 2014

Effacée Tome 1

Couverture Effacée, tome 1Effacée Tome 1

Titre de la série : Effacée
Numéro du tome : 1
Auteure :  Teri Terry
Editions : La Martinière Jeunesse
Année de parution : 2013
Pages : 378 pages
Prix : 15€

Résumé :

2054. Les criminels de moins de 16 ans sont hospitalisés, leur mémoire effacée, leur agressivité gommée et leur béatitude renforcée. Ils doivent repartir de zéro, contrôlés par un appareil greffé sur leur bras.
Kyla, 16 ans, a ainsi été «réinitialisée» et doit tout réapprendre sous le contrôle sévère de ses nouveaux parents adoptifs. Malgré son effacement, elle fait d'étranges cauchemars et se découvre des aptitudes qu'elle ne devrait plus avoir. Comme si son passé s'obstinait à remonter à la surface...
Contrairement à la plupart des Effacés, Kyla est moins encline à l'obéissance, semble être capable de supporter des situations violentes et lorsque des lycéens commencent à disparaître, elle s'interroge...
Avec l'aide de Ben, effacé, lui aussi, elle décide de tenter de comprendre mais cela s'avère plus difficile que prévu. Et Kyla n'est pas certaine de vouloir assumer ce passé qu'elle sent progressivement revenir à elle...

Mon opinion personnelle :

J'ai souhaité lire ce livre face à l'enthousiasme de Kyeira de Croque les mots. Lorsque je l'ai trouvé au CDI de mon lycée, je n'ai donc pas hésité et me suis jetée dessus. Verdict ? J'ai bien fait.

Les personnages étaient déments. L'héroïne, Kyla, m'a vraiment beaucoup plu. Il y avait certes ce côté mystérieux qui s'émanait d'elle, et qui la rendait passionnante. Mais aussi son innocence, très touchante, car elle avait les connaissances d'un petit enfant. Et j'ai aussi adoré son courage et sa détermination sans limite. Autre personnage captivant, Ben. Il était bien sûr adorable, gentil généreux, serviable et romantique, mais tout comme Kyla, il avait également une bonne dose de mystères en lui. Néanmoins, plus l'histoire avançait, moins je l'appréciais... Je me suis également prise d'affection pour la mère de Kyla et Amy, ainsi que le copain de cette dernière. J'ai hâte de mieux les connaître... En tous cas, dans cette série, les protagonistes sont très bien imaginés.

Le style de l'auteure était génial. Il y avait une fluidité de lecture très impressionnante. Effectivement, les idées de base étaient excellentes, et regroupaient de très bons éléments tels que la romance, le futuriste, le danger, le suspense... De plus, l'univers créé m'a beaucoup plu : Pas si improbable que ça, et très bien détaillé. Le rythme était soutenu, on ne s'ennuyait pas, bref, on passait un super moment de lecture qu'on ne pouvait plus délaissé.

Comme je vous l'ai déjà plus ou moins dit, l'intrigue était au top. Immédiatement, le lecteur se trouvait plongé dans l'histoire. On s'attache directement au principe de la "renaissance". J'ai été très amusée de découvrir de grands ados ne pas savoir qu'un couteau coupe, par exemple ! Mais ce qui rend cette histoire encore plus captivante, c'est son mystère total. A égalité avec le lecteur, les personnages ne savent rien de leurs passés, ce qui créé une atmosphère très intrigante. Irrémédiablement, on a envie d'aider les Effacés à se souvenir. Les idées sont excellentes et suscitent la curiosité, l'horrible soif de savoir. En fait, cet ouvrage tourne majoritairement autour d'un suspense des plus intenables. A mon goût, la romance n'est pas assez insistée, mais au moins, elle a le mérité d'exister. Toutes les diverses petites anecdotes à propos des personnages narrées m'ont beaucoup enthousiasmée, j'ai trouvé qu'elles apportaient de la profondeur au récit. De plus, la façon dont elles étaient progressivement dévoilées apportait toujours un peu plus d'énigmes, et ça, c'était très intéressant, voire original. La lecture se passait tellement vite qu'on ne voyait pas les pages défiler, l'auteure parvient à nous faire tout oublier dans le but de se concentrer uniquement sur les mystérieux passés des jeunes gens. Il y a vraiment une sorte de bulle qui se forme autour de cette intrigue qui sort nettement du lot.

Ce qui empêche ce premier tome d'être un coup de cœur, c'est sa chute. J'avoue être très dubitative par rapport à ce qui s'est produit et ce qui va se produire. Je ne sais pas si je suis totalement d'accord avec ce qu'a fait l'auteure, car franchement, pour moi, ça vire presque au ridicule. Là, clairement, je n'ai pas compris où elle voulait en venir, ce côté mélo-dramatique ne colle pas du tout avec le reste. Bon, elle parvient à se rattraper en suscitant une fois de plus le suspense, mais c'est limite. Je me pose à présent une tonne de questions pour la suite ! J'espère que le niveau sera relevé et qu'on ne tombera pas dans le cliché... Ca serait vraiment du gâchis. Attention, je ne dis pas que tout était mauvais dans la fin, loin de là, il y avait du very good. Mais j'ai trouvé ça un brin décevant vis à vis de ce que l'auteure nous a offert précédemment. C'est donc une affaire à suivre !

Concernant l'objet livre, je n'ai rien à redire. Le titre n'est pas forcément très recherché, mais il est totalement en adéquation avec l'histoire. La couverture est plutôt sympa et attirante, l'idée est vraiment bonne, reprenant avec goût le principe du mystère.

Il s'agit donc d'un très bon début de série, qui j'espère se poursuivra tout aussi bien. Je vous la recommande pour son originalité, et l'addiction qu'elle vous administre. Ne passez pas à côté d'elle, elle en vaut le détour ! Elle saura vous conquérir, et vous rendre fou...

J'ai adoré !