Post Top Ad

13 janvier 2015

Les brumes d'Avallach Tome 1

Couverture Les brumes d'Avallach, tome 1Les brumes d'Avallach Tome 1

Titre de la série : Les brumes d'Avallach
Numéro du tome : 1
Auteure : Marah Woolf
Editions : Michel Lafon
Année de parution : 2014
Pages : 345 pages
Prix : 14,95 €

Résumé :

Après le décès de sa mère, Emma, dix-sept ans, quitte les États-Unis pour rejoindre la seule famille qui lui reste sur la petite île de Skye en Écosse. Là-bas, elle rencontre Calum, un étrange jeune homme. Tour à tour prévenant et glacial, il semble cacher un secret inavouable. Ce que l’adolescente ignore, c’est qu’en se rapprochant de lui elle les met tous les deux en danger de mort.
Emma découvrira que les légendes des brumeux Highlands sont plus réelles et dangereuses qu’elle ne l’aurait imaginé. Et qu’avec Calum ils sont peut-être le dernier espoir de deux mondes que tout oppose.

Mon opinion personnelle :

Je commence par remercier très vivement Marah Woolf pour l'envoi de son roman !

J'avais déjà repéré cet ouvrage à sa sortie, en voyant les chroniques fleurir sur la blogosphère. Quelle ne fut pas ma surprise lorsque l'auteure me contacta pour chroniquer son ouvrage ! J'ai été très touchée par cette prise de contact, et me suis empressée d'accepter. Je me plongeais donc dans ce livre impatiente et curieuse, après avoir lu des avis très divergents. Finalement, je suis ravie d'annoncer que je rejoins le clan des convaincus.

J'ai en effet été séduite par les personnages. La narratrice, Emma, est, il est vrai, un peu le cliché de l'ado tourmentée : Fragile, hésitante, amoureuse et naïve, elle a su me toucher. Tout au long de l'histoire, elle se cherche, elle évolue. Elle n'est pas dans une situation facile, et pourtant, parvient à toujours s'en relever et affronter les choses telles qu'elles le sont. Son compagnon, Calum, m'a également bien plu. Mystérieux, un brin lunatique, il affole les esprits et les cœurs tout en restant modeste. Charmeur sans le vouloir, il impose au lecteur comme une attirance magnétique envers lui, c'est plutôt impressionnant. Les personnages secondaires sont eux aussi remarquables. La famille adoptive d'Emma m'a particulièrement touchée, avec une mention spéciale pour sa tante, Bree. Je ne m'attendais pas du tout à une femme comme elle en la découvrant, et sa bonté m'a très agréablement surprise.

Le style de l'auteure est vraiment très addictif. Dès les premières pages, je me suis sentie à l'aise dans l'histoire. Riche sans être trop complexe, celle-ci devient vite addictive, et très accessible : On peut facilement lire cet ouvrage lorsqu'on ne souhaite pas se prendre la tête. Le rythme du récit est plaisant, suffisamment harmonisé pour ne jamais devenir ennuyant ou redondant. Les idées sont bonnes, clairement explicitées (Je pense notamment aux légendes, qui auraient pu mal finir si elles avaient été mal exploitées !) et intéressants. Le schéma de base n'est pas des plus originaux, néanmoins, grâce à des détails un peu plus innovants, on parvient à une lecture nouvelle, audacieuse sans l'être.

L'intrigue est selon moi une très belle réussite. On commence avec une petite touche de dramatique qui n'est pas pour me déplaire (Vous savez comme j'aime le drame !) et qui permet d'accorder un peu plus de "crédibilité" à l'histoire. Ce n'est peut-être pas la manière la plus atypique de débuter un roman de YA, mais pourquoi changer une formule gagnante ?! La romance se met assez rapidement en place, ce qui a eu pour effet de m'étonner. On comprend par la suite sa promptitude, mais j'ai trouvé ceci assez osé : Si l'histoire d'amouuuur arrive aussi vite et "facilement", que va-t-il advenir dans les prochaines pages ?... Et c'est là qu'on se rend compte que ce bouquin est loin d'être, à mon sens, une banale love story impossible. Il y a plus. Se met ainsi en place un magnifique travail autour du fantastique et des légendes sur fond écossais. Au passage, je souhaite saluer la richesse des descriptions. Avec seulement des mots, le lecteur parvient tout à fait à se représenter les eaux tumultueuses et les forêts verdoyantes. (Notez l'inutilité de ma précision ; qui a déjà vu une forêt bleue ?) Je reviens donc à mon fantastique. On commence à avoir fait un peu le tour des créatures imaginaires, mais là, l'auteure parvient à mettre le doigt sur quelque chose d'un peu plus effacé : Les créatures marines. Ceci apporte du pep's au roman, et lui offre mille et une possibilités. C'est d'ailleurs l'occasion pour nos jeunes héros de s'instruire un peu, et de nous instruire par la même occasion. Je trouve que ces romans, qui mettent en lumière des légendes peu connues du grand public, sont très appréciables. Ah, et aussi, un très bon point : Les livres sont capitales dans cette histoire. On les retrouve un peu partout, notamment dans la librairie de Sophie, mère adoptive de Callum. En réalité, j'ai énormément aimé ces passages plus intimes et confortables... Néanmoins, c'est bien beau ce que je vous décris là, mais n'oubliez pas que ce livre n'est pas qu'un mélange d'amour et d'eau fraîche. Par divers rebondissements et ennuis, le danger n'est jamais loin, jusqu'à oppresser totalement la lecture. On passe donc d'un cadre presque idyllique à un véritable cauchemar romantique. Cette transition est réussie, et permet à l'ouvrage de s'affirmer un peu plus. Ce dernier mûrit sans cesse, jusqu'à devenir on ne peut plus sérieux. Petit à petit, plus question de batifoler ou de ricaner : La mythologie mise en place occupe tout l'espace, le tonnerre gronde, et les terribles dernières pages éclatent...

Oui, parce que clairement, la fin est comme une explosion. Personnellement, je l'ai ressentie ainsi. Une énorme tension se modèle tout au long du récit, jusqu'à atteindre son paroxysme, durant lequel on n'attend qu'une chose : L'acte fatidique. Et quand les derniers mots arrivent, là, on est clairement dégoûté. On s'arrête à un moment crucial du bouquin, on en veut plus, c'est terrible ! C'est traumatisant de rester dans l'ombre ainsi. On ne réalise pas, on a envie de se dire qu'il y a erreur, on s'énerve, puis on finit par se résigner et chercher partout sur le Web la date de sortie du prochain tome, que, bien évidemment, on ne trouve pas. Donc on s'énerve encore plus, et... Bref, tout ça pour dire que cette chute est totalement à la hauteur du reste, très frustrante, mais qui vous programme d'office votre rendez-vous pour la suite !

Le livre-objet est très appréciable. Le titre est mystérieux, mystique, intrigant : A l'image du roman. La couverture est sublime, dans des couleurs parfaitement accordées au bouquin, avec des effets pétillants. A l'intérieur, une graphie superbe à chaque chapitre. C'est top, vraiment.

Alors voilà, même si ce premier tome n'invente rien, il n'en reste pas moins charmant. Captivant, émouvant, effrayant : Il vous fera passer un très bon moment. Attention tout de même, si les histoires je t'aime moi non plus nous vous plaisent pas, passez votre chemin... Les autres, arrêtez-vous plutôt deux fois qu'une, et laissez-vous porter par la formidable plume de Marah, vous ne le regretterez pas...
J'ai adoré !
Livre se trouvant dans ma propre bibliothèque.

Livre reçu grâce à l'auteure Marah Woolf. Merci à elle pour cet envoi adorable !
Le 13 janvier 2015 à 00:01 / Par / 12 Commentaire(s)

12 commentaires:

  1. Réponses
    1. N'hésite pas, il vaut vraiment le détour !

      Supprimer
  2. Hey!
    Ce livre a l'air génial, il me tarde de le lire. Je n'en avais jamais entendu parler avant que tu ne le chroniques, et c'est bien dommage !
    La couverture est très belle, et le contenu a l'air génial.
    Belle chronique, hyper bien menée comme d'habitude.
    Bonne continuation :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou !
      Effectivement, ce livre n'a pas toujours fait un tapage monstre... Il était très mis en avant au SLPJ et dans certaines librairies, mais c'est dommage de ne pas le voir plus souvent, en effet ! Je t'encourage vivement à le découvrir.
      Un grand merci pour ma chronique, (comme d'habitude), ainsi que pour ta fidélité ! ;)

      A bientôt j'espère !

      Supprimer
  3. Coucou :)
    Je suis contente d'avoir ce livre dans ma pal alors, car avec une chronique pareille ! :D ♥
    En tout cas, c'est super que tu ais aimé...
    Bisousss♥ *-*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Léna !

      J'ai à présent hâte de voir ta chronique, que j'espère aussi positive que la mienne, voire plus !

      Bizz et bonne lecture !

      Supprimer
  4. Il est dans ma PAL... ton avis me donne très très envie de l'en sortir ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai qu'un mot : Fooooooooooooooooooooooooooonce !!

      Supprimer
  5. J'aimerais bien le lire !! Je ne connaissais pas mais il a l'air génial !

    RépondreSupprimer
  6. une intrigue peu originale dans sa forme mais un univers intriguant! et puis, ça se passe en Ecosse ;)
    j'ai bien aimé mais sans plus!

    RépondreSupprimer
  7. J'ai eu ce livre gratuitement à l'achat de deux autres livres. Enfin bref il m'a fallut du temps avant de me décider à le commencer, dès les premières pages je suis tomber amoureuse de cette histoire et de l'écriture de l'auteur. Même si le sujet reste simple j'aime la simplicité de cette oeuvre. En lisant le résumé j'étais sur que Calum serait un vampire, un loup garou ou autre mais pas du tout et je n'avais encore jamais lu d'histoire que concernait le peuple de la mer ^^

    J'ai également fais une chronique sur mon blog tellement j'ai été fan. Malheureusement j'ai correspondu avec Marah et elle m'a annoncé que les autres tomes ne seront pas traduit en français et moi qui suis plus que nulle en anglais ça me rend triste :(

    Enfin voilà ta chronique m'a bien plu :)

    Gaëlle Lee
    http://lapassiondesmotsleblog.blogspot.be/

    RépondreSupprimer

Petite explication pour mettre un commentaire :

- Ecrivez dans le cadre dédié à cet usage.
- Choisissez votre profil. Je vous recommande "Anonyme", "Compte Google" ou "Nom/URL".
- Cliquer sur "Publier".

Et le tour est joué ! Merci !

Post Top Ad