Post Top Ad

25 janvier 2015

Sans prévenir

Couverture Sans PrévenirSans prévenir

Titre : Sans prévenir
Auteur : Matthew Crow
Editions : Gallimard (Scripto)
Pages : 307 pages
Prix : 11,90 €

Résumé :

A quinze ans, Francis Wootton est passionné de vieux films, de musique rock et de lectures romantiques. Mais avant tout, il ne se prend pas au sérieux. Pas plus que les excentricités de sa mère et la désinvolture de son adulte de frère.
Lorsqu'on lui diagnostique une leucémie, ses priorités changent. Il y a l'horreur d'être retardé d'une année au lycée, la menace d'une calvitie imminente, la nécessite de retrouver sa plus belle chemise au cas ou une pop star lui rendrait visite pour une photo...
Mais il n'imaginait pas rencontrer Ambre, son caractère de chien son humour féroce, sa vulnérabilité désarmante et irrésistible.

Mon opinion personnelle :

Je commence par remercier les éditions Gallimard Jeunesse pour ce très bel envoi !

Dès que j'ai ouvert l'enveloppe, et découvert le titre, le résumé, la couverture, et la lettre de l'auteur, qui accompagnait le livre, j'ai su que j'allais adorer ce roman. Un drame, un brin de romance, ça semblait fait pour moi. Et, sans surprise, cette lecture s'est avérée excellente.

Les personnages sont très attachants, en dépit de leur jeune âge. Francis, le narrateur, est très étonnant. Très mature, assez cynique, il est touchant sous ses airs d'adulte. Au fur et à mesure, il évolue beaucoup, se montre plus sérieux, plus posé. Même malade, il parvient à rester amusant. Parfois, on le sent plus faible, fragile, mais rapidement, il parvient à effacer cette partie de lui au profit d'une autre plus battante. La jeune Ambre est elle aussi, à sa façon, émouvante. Elle cache toute sa sensibilité, se la joue blasée. On a d'abord du mal à la cerner, à l'apprécier. Mais, petit à petit, elle se dévoile, et devient une jeune fille blessée, en mal d'amour et de réconfort. Ces deux adolescents se complétaient donc très bien. Leurs familles respectives m'ont beaucoup étonnée. En effet, que ce soit d'un côté ou de l'autre, on a affaire à des personnes surprenantes, limite un brin dérangées. Toutefois, elles sont, avant tout, très attendrissantes.

L'auteur a un très bon style. Captivant, il vous met à l'aise dès le début de l'histoire. Grâce à une bonne dose d'humour, il parvient à rendre son texte moins dur, plus accessible. Néanmoins, il ne délaisse pas pour autant l'émotion. Il arrive à trouver les mots justes pour les passages plus délicats, à amener beaucoup de douceur lorsqu'elle est nécessaire. L'histoire défile à une vitesse folle, sans jamais devenir fastidieuse ; même si une maladie comme le cancer est forcément longue et pénible, cet aspect ne déteint jamais dans l'écriture. On reste dans un bon rythme, on ne se perd pas dans des paraphrases inutiles, bref, c'est clair, net et concis, et ça fonctionne. Je préfère largement ce genre de petit roman à un gros pavé redondant !

Bon, il n'a pas inventé l'eau chaude, clairement. Ce n'est pas un bouquin des plus originaux, ça fait penser à des gros titres que je ne citerai pas. C'est une recette qui a déjà fait ses preuves qui est ici reprise. Mais le principal est quand même d'avoir un bon ouvrage, non ? On aborde donc ici les thèmes de la leucémie, et de l'amour. Le mélange des deux fait bon effet, rajoute une touche encore plus dramatique au récit. Mais ce bouquin est aussi et surtout très concentré sur l'évolution des relations entre les personnages. La maladie n'est en réalité qu'un prétexte à tout ce qui s'ensuit. On assiste à la naissance d'amours, d'amitiés, de tensions, de craintes... Une véritable réflexion s'installe, sur la vie, sur les rapports aux autres. Ce livre nous apprend à profiter de la vie, à voir la couleur derrière le sombre horizon. C'est parfaitement bien orchestré, réfléchi. De temps à autres, on parvient même à oublier le cancer. En effet, l'aspect médical est relativement effacé, tout ce qui touche aux soins ou aux visites étant très succinct. Le lecteur est ainsi majoritairement amené à se concentrer sur le côté plus positif du livre. Celui-ci véhicule un message d'espoir, de confiance. Inévitablement, on se doute que tout ne peut pas rester rose. Cependant on se surprend à essaye d'y croire, parce que tout tourne si bien, c'est comme une douce valse qu'on n'ose interrompre. Certaines scènes sont particulièrement belles, comme le réveillon de Noël, par exemple. Tant de magie s'échappe des phrases.. C'est l'occasion d'oublier comme jamais la dure vérité. Bien souvent, dans ce roman, le temps est suspendu. On profite de l'instant présent avec les protagonistes, on rit. Les retours à la réalité sont difficiles, mais délicatement menés. Les pages défilent, et l'histoire prend de l'assurance. L'équilibre entre les personnages, au début assez fragile, se renforce, jusqu'à devenir inébranlable. On sent qu'il s'affirme, on ne veut plus le quitter. C'est vrai, on se sent si bien avec eux, l'ambiance est tellement bonne... Et, juste avant que le texte ne commence à devenir un peu platonique, tout s'accélère, et les choses prennent une tournure nouvelle.

La fin est dure. La chute n'est évidemment pas très gaie, pas du tout même. C'est attendu, mais ce n'est pas pour autant plus facile. Néanmoins, c'est ce qui fait la beauté de la vie et de cette histoire : Son caractère éphémère. Mais quand ça se termine, ça fait mal. En revanche, je suis plus ou moins partagée vis-à-vis de ce dénouement. J'ai eu un peu l'impression qu'il manquait quelque chose, je suis un peu restée sur ma faim. Je ne sais pas quoi, je ne sais pas pourquoi, mais... Quelques détails en plus et c'était parfait. Peut-être aurait-il fallu un épilogue plus long ? Parce que lui, en tous cas, était réussi. L'idée était bonne, elle ravivait la flamme qui s'éteignait doucement. Elle permettait d'apporter un peu de réconfort, de foi en la vie. C'est juste dommage qu'on n'en sache pas un peu plus...

J'adore le livre-objet. Le titre est très bien choisi, en harmonie avec le texte. Il représente tout à fait cette notion de brièveté que l'ouvrage met en avant. La couverture est assez sobre, mais plaisante, intrigante. Elle s'associe très bien à son contenu, bref, rien à redire.

Je vous recommande donc très vivement cette histoire, qui parle de vie, d'amour, de rock et de maladie. Vous en apprendrez beaucoup, et passerez un très bon moment. Certes, ce bouquin est triste, mais seulement. Il est aussi drôle, poignant. Il redéfinit l'existence, et ne vous laisse assurément pas indifférent. A lire !
J'ai adoré !
Livre se trouvant dans ma propre bibliothèque.

Et...

Livre reçu dans le cadre du partenariat avec les éditions Gallimard Jeunesse. Merci à eux !
Le 25 janvier 2015 à 16:10 / Par / 22 Commentaire(s)

22 commentaires:

  1. Bel avis !!! Je me laisserais bien tenter ^^

    RépondreSupprimer
  2. Ce livre a l'air vraiment bien, mais j'ai peur qu'il ressemble trop à "Nos étoiles contraires", comme tu le sous-entendais... Même la couverture y fait penser... Mais comme il paraît être un bon roman, alors je le lirais sûrement bientôt ! ;D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il y a reprise des thèmes de TFIOS. Mais non, ce n'est vraiment pas traité de la même façon. La maladie est vraiment moins approfondie ici, le narrateur est un garçon plus jeune, l'humour est très différent, l'histoire est plus coupée du monde... Laisse-toi tenter, tu comprendras ;)

      Supprimer
  3. Salut Mathilde !
    J'avais déjà entendu parler de ce livre mais je n'avais pas vraiment envie de lire ce genre d'histoires etc etc. Sauf que là, je suis en train de lire TFIOS (oui, j'insiste comme toi sur le fait que je le lis en VO) et j'en veux PLUS ! J'ai envie de retrouver les mêmes ingrédients, les mêmes émotions et ainsi de suite, et ta chronique m'aide bien dans ce sens là.
    Enfin, tout ça pour te dire, que je vais très certainement lire bientôt ce livre !
    A plus :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello !

      Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaah, très très bien ça de le lire en VO ! Je suis ravie de voir que tu partages mon avis. N'hésite pas à lire cet ouvrage, si on le compare à Nos étoiles contraires, il est selon moi meilleur. Comparé à TFIOS, il reste (presque évidemment) en dessous, mais tout en étant excellent !

      Bonnes lectures !

      Supprimer
  4. Il a vraiment l'air trop génial *^*

    RépondreSupprimer
  5. Il me fait très très envie... C'est vrai qu'il y a déjà pléthore de romans sur le cancer, mais malgré tout, j'aime toujours découvrir des romans sur ce thème ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pour cette raison qu'il y en a de plus en plus, parce que ça plaît, et parce que c'est généralement réussi, comme ici !

      Supprimer
  6. Oooh je pense que je vais craquer!! ;)

    RépondreSupprimer
  7. Un très bel avis qui donne envie de se plonger dans cette lecture... J'hésitais franchement a cause du résumé qui ressemble à Nos etoiles contraires mais je pense que je le lirai quand même :) <3
    Bisoussss *-*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci :3 Vraiment, il y a moins de ressemblances que de divergences, alors laisse-lui sa chance ! Bisous à toi Léna !

      Supprimer
  8. Tu me donnes très envie de le lire :D

    RépondreSupprimer
  9. craquerai-je, craquerai-je pas?.... Je ne sais pas...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La première option me semble être la meilleure... O:)

      Supprimer
  10. J'avais peur que ça ressemble trop à Nos étoiles contraires, mais ta chronique m'a convaincue, je vais me laisser tenter.

    RépondreSupprimer

Petite explication pour mettre un commentaire :

- Ecrivez dans le cadre dédié à cet usage.
- Choisissez votre profil. Je vous recommande "Anonyme", "Compte Google" ou "Nom/URL".
- Cliquer sur "Publier".

Et le tour est joué ! Merci !

Post Top Ad