Post Top Ad

20 avril 2015

Le mystère de Lucy Lost

Couverture Le mystère de Lucy LostLe mystère de Lucy Lost

Titre : Le mystère de Lucy Lost
Auteur : Michael Morpugo
Editions : Gallimard (Jeunesse)
Année de parution : 2015
Pages : 448 pages
Prix : 15,50 €

Résumé :

Mai 1915... Sur une île de l'archipel des Scilly, un pêcheur et son fils découvrent une jeune fille blessée et hagarde, à moitié morte de faim et de soif. Elle ne parvient à prononcer qu'un seul mot : Lucy. D'où vient-elle ? Est-elle une sirène ou plutôt, comme le laisse entendre la rumeur, une espionne au service des allemands ? De l'autre côté de l'Atlantique, le Lusitania, l'un des plus rapides et splendides paquebots de son temps, quitte le port de New-York. A son bord, la jeune Merry, accompagnée de sa mère, s'apprête à rejoindre son père blessé sur le front et hospitalisé en Angleterre...

Mon opinion personnelle :

Je commence par remercier les éditions Gallimard Jeunesse pour ce merveilleux envoi !

Lorsque j’ai reçu cet ouvrage, je ne savais pas trop à quoi m’attendre, et j’étais assez partagée : D’un côté, c’était une brique, de l’autre, le sujet et l’époque étaient tentants. Je me suis donc plongée dans ma lecture un peu au hasard, et j’ai bien fait, car je l’ai dégustée, et j’ai adoré.

Les personnages sont fantastiques. Il y a Alfie, jeune garçon téméraire, touchant, généreux, d’une grande maturité pour son âge. On s’attache de suite à lui, car il dégage un certain charme vraiment plaisant. Il y a aussi Lucy, jeune fille dont on ne sait rien, presque muette, courage, qui évolue énormément au fil de l’histoire. Elle touche immédiatement le lecteur, car elle est si douce, si blessée qu’elle ne peut laisser indifférent. Il y a Jim et Mary, les parents d’Alfie, un couple merveilleux, au cœur d’or, et à l’aplomb honorable. Il y a le Dr Crow, un homme brillant, altruiste, patient et au cœur immense, qui impose de suite le respect. Il y a les enseignants, Mr Beagley & Mlle Nightingale, lui aussi tyrannique et détestable qu’elle est adorable et ouverte d’esprit. Il y a l’Oncle Billy, curieux personnage au lourd passé. Il y a tellement de personnages à apprécier dans cet ouvrage, ils sont tellement riches, intéressants, et vous en apprennent tellement sur vous-même… C’est remarquable.

Le style est tout aussi époustouflant. Dès les premières pages, on se sent bien dans le livre, il devient difficile de le délaisser tant il est captivant. Les plus de 400 pages défilent très rapidement, très facilement. Les mots de l’auteur sont bien choisis, coulants. Les descriptions sont excellentes, et permettent de très bien se représenter les paysages insulaires. Le texte est bourré d’émotions vibrantes, qu’on prend le temps d’apprécier. Je dois vous avouer que, parfois, je suis restée un certain temps avant de tourner une page, appréhendant ce que je savais trouver derrière. Cet ouvrage fait donc très réel, on vit l’histoire plus qu’on ne la lit.

L’intrigue est tout simplement épatante. Elle n’est pas bien gaie, mais elle est sublime. Elle aborde un passage de l’Histoire, le bombardement du Lusitania, trop souvent délaissé au profit de son semblable bien plus connu, le Titanic. J’avoue que, moi-même, grande passionnée de l’histoire du Titanic, j’ignorais presque tout de cet autre naufrage. D’un point de vue uniquement culturel, ce roman est donc très enrichissant. Mais il n’est pas qu’un bouquin historique, il est plus que cela. Ce texte parle de la vie, de l’enfance, de la reconstruction. Au tout début, le mystère plane sur la jeune Lucy, et le lecteur a l’impression d’avancer à tâtons dans un épais brouillard dont il ne saisi pas le sens et la provenance. Mais très rapidement, la narration du roman passe à deux voix ; et cette deuxième voix nous fait vite comprendre une grande partie de la clé de l’intrigue. J’ai vu de nombreuses chroniques se dire déçues de ce manque de suspense, de cette évidence trop promptement dévoilée. Je ne suis pas d’accord avec ce point : Certes, cet ouvrage ne joue (presque) pas avec l’effet de surprise. Mais je suis persuadée que ce n’était pas son but initial. Avec ce roman, il ne faut pas s’attendre à une aventure mystérieuse, à enquêter pour percer le secret de Lucy. Tout ceci n’est qu’un prétexte pour donner l’occasion aux personnages de grandir, ou de se reconstruire. Ce livre est plus centré sur la psychologie que le suspense. En mettant implicitement le lecteur dans la confidence, il lui offre la possibilité de mesurer l’étendue des efforts de Lucy. Voir ainsi la jeune enfant réapprendre à vivre n’a de sens que lorsque l'on sait ce qu’elle a véritablement vécu. Les émotions n’en sont que décuplées. On progresse avec elle, on a le sentiment d’être à ses côtés, de l’aider à se relever. Ce roman est magique, car il ne prétend pas être ce qu’il n’est pas. Entre ses pages, on pleure, on rit, on a le cœur qui se serre. Toutes ces émotions rendent alors le livre encore plus authentique. Vous dire que cet ouvrage n’est absolument pas romancé serait vous mentir : Certains hasards ou passages semblent moins crédibles, et s’apparentent davantage à une création qu’à la réalité. Mais franchement, en comparaison du reste, on oublie vite ce point. Ce récit vous prend aux tripes, il ne vous lâche plus, il vous apprend beaucoup, sur l’Histoire, sur la chance, sur la vie.

Peut-être est-ce la fin qui a empêché cet ouvrage d’être un coup de cœur. Elle était magnifique, pas de problème là-dessus. Elle se montre sans aucune hésitation à la hauteur des trois premiers quarts du texte, et est elle aussi très touchante. Elle correspond globalement à mes attentes de lectrice critique et affamée. Simplement, elle fait partie de ces quelques passages assez romancés. Oui, ce n’est, dans l’ensemble, pas un drame, d’avoir des extraits de ce genre. Mais le fait d’achever ma lecture sur un de ces moments m’a un peu refroidie, car je n’ai pas fini sur la meilleure touche du livre. Attention, je ne dis pas que cette chute n’est pas intéressante. Au contraire, elle est très pertinente,  et très bien dosée entre drame et happy end. Elle n’est juste pas ultra réaliste, ce qui est un peu dommage. Elle est de très bonne qualité, mais avec un roman comme celui-ci, on pourrait s’attendre à une issue parfaite, et ce n’est pas tout à fait le cas, malheureusement. Cependant, je ne ressors absolument pas déçue de cette lecture, au contraire ! J’en garderai un excellent souvenir.

Le titre est simple, clair, et symbolique. Il ne met peut-être pas avant la partie la plus importante de l’histoire, mais il en reflète un certain aspect. Pour ce qui est de la couverture, j’ai personnellement celle des Epreuves Non Corrigées, qui est superbe, très épurée, et pourtant, très représentative du bouquin. La version définitive est jolie, totalement en harmonie avec le texte, mais un peu trop chargé à mon goût. Enfin, ce n’est qu’une opinion très personnelle, car j’admets qu’elle est réussie !

Au final, ce livre est donc une excellente surprise, que je ne suis pas prête d’oublier. N’ayez pas peur de ses nombreuses pages, vous ne les verrez même pas passer ! Je vous recommande de toute évidence cet ouvrage, qui en vaut vraiment la peine. En fonction de l’âge du lecteur, il se comprendra à différentes échelles, mais ce qui est universel, c’est qu’il plaira. Ne passez pas à côté d’une si belle pépite, par un auteur de renom, qui vous embarquera pour un inoubliable voyage à travers les îles anglo-saxonnes et la Première Guerre Mondiale…
J'ai adoré !
Livre se trouvant dans la propre bibliothèque.

Et...

Livre reçu dans le cadre du partenariat avec les éditions Gallimard Jeunesse. Merci à eux !
Le 20 avril 2015 à 11:00 / Par / 6 Commentaire(s)

6 commentaires:

  1. Waouh, il me donne vraiment trop envie, je dois absolument le lire !! *-*
    L'intrigue a l'air très intéressante et je me demande ce qui arrivera à Merry, entre le résumé et ta chronique... je dois le lire ! En plus, les livres qui parlent de la première moitié du XXe s. sont toujours passionnants ! ;D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, il te le faut ! Bien d'accord, ces bouquins sont généralement fantastiques !

      Supprimer
  2. Quand j'étais petite, je dévorais tous les livres de cet auteur. J'ai relu mon préféré cette année(Seul sur la mer immense cette année) et j'aime toujours autant l'univers souvent historique de cet auteur. Ta chronique me donne donc très envie de découvrir ce nouveau livre :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'en ai lu aucun autre de lui, mais il faut vraiment que je le fasse !!

      Supprimer
    2. Tu n'as même pas lu "Cheval de Guerre" ?! Il a aussi été adapté en film et il est très très bien ! :)

      Supprimer
    3. Non, je n'ai jamais été attirée par cette histoire, va savoir pourquoi ^^ Mais bon, si tu me le recommandes si vivement, je vais m'y intéresser ! :D

      Supprimer

Petite explication pour mettre un commentaire :

- Ecrivez dans le cadre dédié à cet usage.
- Choisissez votre profil. Je vous recommande "Anonyme", "Compte Google" ou "Nom/URL".
- Cliquer sur "Publier".

Et le tour est joué ! Merci !

Post Top Ad