Post Top Ad

3 juin 2015

L'enfant du séisme

Couverture L'enfant du séismeL'enfant du séisme

Titre : L'enfant du séisme
Auteure : Sophie Noël
Editions : Oskar
Année de parution : 2015
Pages : 44 pages
Prix : 6,95 €

Résumé :

Flore, fillette adoptée en Haïti, vit en France avec ses parents. Elle attend avec impatience l'arrivée de sa petite sœur Alexandra née à Port-au-Prince, comme elle. Mais le dossier d'Alexandra, comme celui des autres enfants de son orphelinat, se perd dans le séisme du 12 Janvier 2010. Devant le blocage de l'administration, les parents de Flore passent à l'action...

Mon opinion personnelle :

Je commence par remercier Angélique et les éditions Oskar pour cet envoi !

Ce tout petit livre m'a presque immédiatement tapé dans l'oeil lorsque je l'ai découvert. Ses principaux thèmes me tentaient énormément, et la couverture m'attirait. Je me suis donc lancée, assez confiante, et ai bien fait, je vous l'assure.

Les personnages sont plutôt agréables. Il s'agit d'un roman pour jeunes enfants, ils ne sont donc pas énormément travaillés et approfondis. On les découvre majoritairement en surface, sans vraiment avoir le temps de s'attacher concrètement à eux. Mais leurs personnalités sont chaleureuses et plaisantes, ce qui permet tout de même une certaine accroche. La narratrice, Flore, est adorable, emplie de cette innocence enfantine si attendrissante, mais aussi, peu à peu, consciente de la dureté de ce monde. Son point de vue apporte énormément de douceur au récit, ce que j'ai beaucoup apprécié. Ses parents sont aussi très intéressants. Déterminés et touchants, on ne peut qu'être charmé par ce couple si généreux et brave.

Le style de l'auteure m'a sincèrement plu. Bien sûr, il est très jeunesse, mais ça, je le savais, car ce bouquin s'adresse avant tout à des petits d'environ 7 ans. Mais cela ne l'empêche pas d'être captivante, très fluide et accessible. On est totalement embarqué par l'émotion et les tracas de Flore, on ne peut plus la lâcher. Sophie Noël parvient également à jouer avec les émotions, et à saisir son lecteur aux tripes, avec des mots simples, mais criant de vérité.

Avant toute chose, il faut savoir que l'intrigue est largement inspiré de l'histoire qu'a vécu l'auteure-elle même en 2010. Honnêtement, cela se sent dans le ton employé, d'autant plus réaliste et prenant. Ce petit livre aborde donc deux sujets principaux : L'adoption, et le séisme qui a secoué Haïti en 2010. Je trouve, personnellement, que ces idées sont excellentes. Ce ne sont certes pas des choses simples à aborder, et donc peu souvent traitées, mais ce n'est pour autant qu'elles ne sont pas importantes et pertinentes. Cette petite prise de risques fonctionne donc à merveille, car elle propose quelque chose de différent, mais d'efficace. Au cours de cette lecture, on apprend notamment à découvrir la complexité des démarches d'adoption. Il ne faut pas s'attendre à un aperçu du ressenti que Flore en tant qu'adoptée, mais plus à une histoire centrée sur les difficultés rencontrées par les futurs parents. Le tremblement de terre de 2010 est présenté à travers un regard "européen", mais impliqué. En effet, on sent, même par des mots, à quel point Flore et sa famille sont concernés et investis. Leur combat est sans relâche, plein d'amour. Il est une magnifique leçon de courage, mais aussi d'humanité. D'ailleurs, cet ouvrage est également une très belle réflexion sur l'enfance. La pureté naïve de la jeune héroïne est prétexte à remettre en cause ce qui, jusqu'alors, nous semblait évident. Au fur et à mesure, notre regard parvient à se transformer, à devenir plus objectif, comme celui de ces enfants, pas encore pollués par toutes ces opinions et haines véhiculées par la société qui les attend, démoniaque. Je suis persuadée que les jeunes lecteurs parviendront sans aucun problème à accrocher avec l'histoire, ainsi qu'à s'identifier dans le comportement de Flore. En fonction de l'âge du lecteur, les choses seront comprises différemment, mais resteront toujours aussi vraies et saisissantes.

La fin est très bien agencée, et m'a beaucoup plu. Elle à la fois douce, et piquante. L'équilibre entre la happy end et la tragic end est parfait, et permet de quitter l'histoire dans les conditions les plus optimales. Le jeune lecteur conserve alors un excellent souvenir de cette lecture très bénéfique, et voit la boucle bouclée, il peut bien cerner la délicatesse des événements. Vraiment, rien à redire ! De plus, le live s'achève sur un petit dossier très pertinent et instructif sur les séismes et Haïti. Tout est fait pour mettre l'enfant à l'aise, alors, comment ne pas vous le recommander ?

La couverture est plutôt chouette, pleine de couleurs, forte en symboles. Je suis persuadée qu'elle parlera facilement à des enfants. Quant au titre, on peut dire qu'il est assez éloquent. Bon, pas forcément simple à comprendre pour un jeune lecteur, mais bon... J'imagine que l'intérêt est aussi d'enrichir la personne.

Vous l'aurez donc compris, je vous recommande vivement ce bouquin. Il vous séduira assurément, vous ou votre enfant, par son originalité, et sa justesse. Facile à lire et touchant, vous n'avez plus qu'à le dévorer ! Courte chronique, j'en ai conscience, mais je ne peux pas épiloguer des heures sur 44 pages... Alors, retenez l'essentiel : Il vous le faut !

J'ai adoré !

Livre se trouvant dans ma propre bibliothèque.



Livre reçu dans le cadre du partenariat avec les éditions Oskar. Merci à eux !
Le 3 juin 2015 à 20:21 / Par / 2 Commentaire(s)

2 commentaires:

  1. Ohoh je note je note, tu as su me convaincre :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu auras l'occasion de le lire alors ! :)

      Supprimer

Petite explication pour mettre un commentaire :

- Ecrivez dans le cadre dédié à cet usage.
- Choisissez votre profil. Je vous recommande "Anonyme", "Compte Google" ou "Nom/URL".
- Cliquer sur "Publier".

Et le tour est joué ! Merci !

Post Top Ad