Post Top Ad

7 août 2015

Moi, Simon, 16 ans, Homo Sapiens

Lecture en cours...Moi, Simon, 16 ans, Homo Sapiens

Titre : Moi, Simon, 16 ans, Homo Sapiens
Auteur : Becky Albertalli
Editions : Hachette
Année de parution : 2015
Pages : 315 pages
Prix : 16,90 €

Résumé :

Simon Spier, 16 ans, est gay. Personne n’est au courant. Les seuls moments où il est vraiment lui-même, c’est bien à l’abri derrière l’écran de son ordinateur. C’est sur un chat qu’il a « rencontré » Blue. Il ne sait pas grand-chose de lui. Simplement :
1/ Ils fréquentent le même lycée.
2/ Blue est irrésistible.
3/ Il l’apprécie énormément. (Pour être tout à fait honnête, Simon commence même à être un peu accro.)
Simon commet alors une erreur monumentale : il oublie de fermer sa session sur l’ordi du lycée. Résultat ? Martin, un de ses camarades de classe, sait désormais que Simon est gay. Soit Simon lui arrange un coup avec sa meilleure amie, soit Marin révèle son secret à la terre entière. Problème réglé ? Pas si sûr…

Mon opinion personnelle :

Je commence par remercier Betty et les éditions Hachette pour cette perle !

Ce livre m'a immédiatement tapé dans l'oeil dès que je l'ai vu. Une romance adolescente basée sur l'homosexualité, je n'avais encore jamais eu l'occasion d'en lire. Avec les excellents avis qui fleurissaient sur la toile, je me suis donc jetée dessus confiante. Et j'ai bien fait, car c'est un énorme coup de coeur.

Les personnages sont tout simplement irrésistibles. Il y a bien entendu le narrateur, Simon. Plein d'humour, il est très spontané. Parfois un brin immature, il a cependant beaucoup de charme, et une authenticité à laquelle on s'attache de suite. Avec beaucoup de courage, et de détermination, il affronte la vie telle qu'elle vient. Il y a également Blue. Plus mystérieux, ce jeune garçon est plus posé, peut-être moins extravertie, mais tout aussi séduisant. Lui aussi fait preuve d'énormément de réalité dans ses propos, ce que j'ai sincèrement apprécié. Le résumé vous parle également de Martin, qui est un adolescent intéressant. Pas très à l'aise avec lui-même, il cache donc une certaine fragilité derrière des attitudes de gros dur, ce que j'ai beaucoup aimé. Quant à toute la petite bande d'amis de Simon, ils sont tout aussi agréables, différents, mais loyaux, et pétillants. Un des gros points forts de cet ouvrage est d'ailleurs la profondeur de ses personnages, qui sont étonnement réalistes et charismatiques : On sent de fait un important travail de la part de l'auteure.

Le style de l'auteure est tout simplement unique. Captivant dès les premiers mots, il ne s'essouffle jamais, et rend l'ouvrage toujours plus prenant. On se sent entièrement investi dans l'enquête de Simon, il devient impossible de lâcher l'ouvrage. En plus de faire preuve de beaucoup de justesse dans ses mots, elle amuse, émeut, révolte. On passe par mille et unes émotions, c'est juste magnifique. En plus de cela, l'auteure parvient toujours à nous surprendre un peu plus, et donc à donner à son histoire un rythme irrémédiablement entraînant. L'écriture est simple, mais on ne peut plus efficace, car elle est parfaitement adaptée à des adolescents. Vous n'avez aucune excuse pour ne pas le lire, franchement !

L'intrigue est toute aussi belle que le reste. Bon, pas taper moi, mais il faut que je vous avoue mon côté fleur bleue, et donc ma passion inavouable (Mais avouée, remarquez-le) pour les romances. Le problème avec la "littérature sentimentale" (Je mets des guillemets car pour cet ouvrage, le terme est presque une insulte), c'est qu'elle répète toujours la même chose. Mais là, non. Dès le début, l'auteure tape dans l'original. Il faut dire ce qui est, les romances gay ne courent pas les rues, et en jeunesse, elles ne courent carrément pas du tout. Grave erreur. Ou non, d'ailleurs, si l'on considère que cette "erreur" rend ce roman encore plus unique et parfait. Le côté amoureux de ce récit est splendide. Les sentiments sont tellement sincères, tellement bien décrits, qu'on ne peut que fondre. L'amour est puissant, et l'anonymat qui persiste entre les deux garçons le rend encore plus fort. Leurs mails sont d'autant plus vibrants, et touchants. D'emblée, j'ai été séduit par les sentiments grandissants qu'ils entretenaient, tant ils sont envoûtants. Cependant, la romance n'est pas pour autant dégoulinante et irréelle. L'auteure parvient à trouver l'équilibre parfait entre mesure et passion, et on ne peut que s'incline devant ce tour de maître. Bref, sur ce point, rien à redire. Mais ce bouquin, ce n'est pas seulement une histoire d'amour. C'est surtout une histoire de vie. Les messages passés sont tellement nombreux et sincères qu'on en sort époustouflé. Il ne faut pas voir que l'aspect romantique de ce livre vous refroidisse, car c'est bien plus que cela. Les sujets traités sont délicats, mais abordés de façon très pertinente. L'homosexualité, l'homophobie, le coming-out, certes. Mais aussi l'amitié, les dangers du Web, la peur de l'inconnu... Tant d'éléments qui, combinés, forment la meilleure mixture possible. Hétéro, gay, chacun s'y retrouve dans cet ouvrage. Car (presque) tout ce qu'il véhicule est universel, et reflète la vie de milliers d'adolescents. Ce texte nous grandit, il nous apprend tellement de choses sur nous-même, sur le monde qui nous entoure. En s'appuyant sur l'humour, l'auteure parvient à rendre les choses plus douces, et plus marquantes. C'est un pur délice. De plus, le suspense est là, et les rebondissements nombreux, donc, impossible de s'ennuyer une seule seconde tant il y a de choses à apprendre. N'omettons pas non plus la modernité de l'ouvrage. En effet, il est en partie composé des mails échangés par Blue et Simon, et ce petit renouvellement de façade de l'épistolaire ne fait pas de mal, car il est d'autant plus parlant et agréable à lire.

Le charme de la fin a également opéré sur moi. Vous dire que j'ai été stupéfaite serait vous mentir. L'identité de Blue nous est donc révélée, et je dois admettre que j'avais déjà quelques soupçons qui se sont révélés être bons. Fort heureusement, les indices sont trop peu nombreux ou implicites pour être correctement interprétés et rendre la vérité limpide. L'assurance ne gagne pas sur le doute. Et la chute est tellement belle... Elle vous met des papillons dans le ventre, vous bouleverse totalement. Pleine d'espoir, elle est légèrement ouverte, ce que j'ai apprécié. Elle n'est pas trop happy end, sans pour autant vous plomber le moral. Tout est parfaitement calculé. Votre unique déception est de ne pas avoir cent pages de plus. Après la lecture, vous avez un sourire de benêt collé au visage, et vous vous sentez mûri. Le coeur gonflé de bonheur, on adhère totalement.

La couverture me plaît beaucoup. Ce n'est pas mon genre habituel, mais les couleurs sont attirantes, les détails amusants, bref, elle fait plutôt moderne. Il en est de même pour le titre, assez inhabituel, humoristique, symbolique. Je suis persuadée que le livre-objet attirera aisément les jeunes, et les moins jeunes, et ce pour le meilleur !

Je vous ordonne donc de dévorer ce roman. Simple mais étonnant, touchant et délirant, tout est fait pour vous plaire. Sans vous prendre la tête, vous grandirez. Vous découvrirez autre chose que les romances basiques, et passerez un excellent moment plein de bon sens. Alors, qu'attendez-vous pour vous jeter dessus ?

Coup de coeur !

Livre se trouvant dans ma propre bibliothèque.

  

Livre reçu grâce au site Lecture Academy et aux éditions Hachette. Merci à eux !
Le 7 août 2015 à 01:49 / Par / 15 Commentaire(s)

15 commentaires:

  1. Je vais suivre ton ordre, et dévorer ce roman... Une fois qu'il sera en ma possession ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai enfin lu ce livre... Il était temps ^^
      Simon est top et j'ai beaucoup aimé le ton choisi pour parler du coming-out.

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Alors il ne faut pas hésiter, c'est une perle !

      Supprimer
  3. C'est un coup de cœur pour moi également ! :D

    RépondreSupprimer
  4. D'accord, d'accord, je vais le lire, tu m'as convaincue :p

    RépondreSupprimer
  5. Ce n'est pas le genre de lecture dont j'ai envie en ce moment mais je le note pour plus tard; *Marie*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il faut ABSOLUMENT le noter pour plus tard, car passer à côté de cette perle serait une grossière erreur... :)

      Supprimer
  6. Une lecture qui ne me tentait pas tellement, mais ta chronique donne (trop !) envie *-* =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Franchement Léna, je suis sûre qu'il pourrait te plaire... Tente donc ! :)

      Supprimer
  7. Réponses
    1. Alors il ne faut pas hésiter une seule seconde, dès que l'envie est là, car la qualité l'est aussi ! :)

      Supprimer

Petite explication pour mettre un commentaire :

- Ecrivez dans le cadre dédié à cet usage.
- Choisissez votre profil. Je vous recommande "Anonyme", "Compte Google" ou "Nom/URL".
- Cliquer sur "Publier".

Et le tour est joué ! Merci !

Post Top Ad