Post Top Ad

20 septembre 2015

Quelqu'un qu'on aime

Couverture Quelqu'un qu'on aimeQuelqu'un qu'on aime

Titre : Quelqu'un qu'on aime
Auteure : Séverine Vidal
Editions : Sarbacane
Année de parution : 2015
Pages : 288 pages
Prix : 15,50 €

Résumé :

Matt et son grand-père Gary partent à la poursuite des souvenirs sur les routes de l'Ouest américain.
Embarquez dans un road trip pour partager les destins d'une véritable "famille de route".
Des histoires atypiques, des personnages terriblement attachants, des générations qui se croisent...
... pour un roman bouleversant.

Mon opinion personnelle :

Je commence par remercier Charlène et les éditions Sarbacane pour ce magnifique envoi !

La couverture, le résumé, bref, l'ambiance générale de ce roman m'ont de suite charmée. Je n'avais pas besoin de réfléchir et de tergiverser, il me fallait cet ouvrage. Je me suis plongée dedans dès sa réception, et j'ai tardé à vous le chroniquer, malheureusement. Mais je répare dès à présent cette erreur, et m'éclipse un petit moment de mes révisions d'Histoire pour, je l'espère, vous convaincre...

Les personnages sont... Exceptionnels ? Oui, c'est le mot. Ils sont plutôt atypiques, divergent les uns des autres, mais se complètent merveilleusement bien. On ne peut que s'attacher, s'identifier à cette joyeuse petite troupe. Les générations s'entremêlent pour une épopée haute en couleurs, qu'on déguste plus qu'on ne la lit. Il y a d'abord Matt. Jeune, déterminé, débordant d'amour pour son grand-père et sa fille, il a la tête sur les épaules, et nous étonne. Il y a aussi Gary. Atteint de la maladie d'Alzheimer, c'est un personnage sensible, touchant, qui nous fait aussi bien rire que pleurer. Et puis, Luke. Mystérieux adolescent, brave, mais mal dans sa peau, il se révèle petit à petit pour nous surprendre lui aussi, et nous émouvoir. Parlons également d'Antonia. Elle apporte un peu de douceur au récit, de maturité, aussi. C'est probablement le personnage que j'ai préféré, car c'est celui qui évolue le plus au fur et à mesure de la lecture. Enfin, il y a Amber, la très jeune fille de Matt. Sans forcément être très présente dans l'histoire, elle y souffle un vent de fraîcheur, et d'innocence. Le lien qui unit tout ce petit monde est fascinante, bouleversant. Mais nous aurons l'occasion d'en reparler plus bas...

Comment vous dire que la plume de l'auteure est tout simplement parfaite ? Dès les premières lignes, le lecteur est happé par l'histoire, et ne parvient plus à s'en détacher. Il se dégage de ce récit quelque chose de fort, de prenant. Une certaine délicatesse, une certaine fragilité, qui se muent petit à petit en une détermination farouche et une délicieuse audace. On rit, on pleure, on voyage. Pas seulement à travers les USA. A travers la vie, à travers nous. On apprend à se découvrir, à changer notre regard sur certaines choses. Il y a énormément de poésie, de tendresse dans cette écriture. Les mots sonnent juste, avec une simplicité et une authenticité déconcertantes. On se sent tellement bien dans cet ouvrage, qu'on finit par avoir l'impression d'en faire partie. C'est une drôle de sensation, mais surtout une merveilleuse sensation.

L'intrigue est une pure réussite. Je ne vous apprends rien : Il s'agit d'un road-trip. Mais quel road-trip ! Une sorte de Little Miss Sunshine, mais en bien plus profond. L'histoire se met assez rapidement en place. La petite bande inter-générationnelle se forme de façon très surprenante, très naturelle. C'est comme un petit grain de folie qui nous annonce un peu la couleur de ce qui va suivre. Oui, parce qu'il faut bien le découvrir. Ce roman est fou, voire même ivre. Ivre de bonheur, ivre de fraternité, ivre d'amour, ivre de vie, tout simplement. Mais c'est ce qui fait sa force. Pour être honnête, on ne sait pas vraiment dans quoi on s'embarque. A l'image des personnages, on avance au hasard, simplement animé par un désir d'en savoir plus, de s'amuser, de vivre une expérience unique. On va de surprise en surprise, il est impossible de s'ennuyer. A chaque page tournée, une nouvelle découverte, un nouveau sentiment. Les péripéties imaginées par l'auteure sont comme des petits cailloux blancs qu'elle sème un peu partout, et qu'on suit avec amusement. Toutefois, je dirais qu'au-delà des actes, ce qui est le plus impressionnant dans cet ouvrage, c'est son état d'esprit. L'évolution des personnages, mais aussi de leurs relations, est palpable. On les voit grandir, et devenir, plus que de simples, une véritable famille. Présenté comme cela, ça peut paraître niais, exagéré. Mais je vous assure que c'est en réalité magique. Assister ainsi à la naissance de quelque chose d'aussi beau, c'est un privilège, car les personnages nous ouvrent une partie de leur intimité, pour nous toucher en plein coeur. Ce livre, c'est une superbe leçon d'humanité. Il nous apprend à aller au-delà des apparences, et nous ouvre les yeux sur ce qu'est réellement le bonheur. Il aborde alors des sujets délicats, comme la mort, la grossesse précoce, la maladie d'Alzheimer, la pression conjugale, et bien d'autres choses encore. Il s'agit d'un roman qui ose, qui se moque des principes et du qu'en dira-t-on. L'humour est très présent dans ce récit, ce qui permet un bon équilibre entre le drama et la comédie. Sur fond musical, sur les pas d'un grand crooner américain, on part à l'aventure. Ce voyage est le prétexte idéal pour, loin de tout, prendre le temps de réfléchir. Chaque personnage a quelque chose à fuir. Le lecteur aussi. Durant deux centaines de pages, on oublie tout. Ce bouquin est comme une grande bulle, qui nous coupe du monde, et qui nous porte. Ce roman n'est pas un recueil de grandes joies, mais un recueil de petits bonheurs. Je veux vous dire par là qu'il n'est pas là pour étaler vulgairement des ondes positives, mais plutôt pour pailleter un peu un quotidien un peu trop terne, de façon simple, mais efficace. (Non, je vous assure, je n'ai pas consommé de produits illicites avant l'écriture de cet article. Simplement, cet ouvrage, et bien...) C'est une petite perle qui vous met du baume au coeur. Et je n'arrive pas à m'exprimer clairement sur ce qu'il vous fait ressentir. Mais en tous cas, c'est quelque chose de très, très beau.

Il faut parler de la fin. Et il ne faut pas être dupe. Pratiquement dès le début, on se doute ce qu'il va advenir. Pendant, entre les dix premières pages et les dix dernières, c'est comme le reste : On l'oublie. Occulter totalement ce qu'on ne veut pas voir, ça peut paraître lâche. Mais c'est surtout un excellent moyen de profiter pleinement de la lecture. Vivre au jour le jour, c'est ce que nous enseigne ce récit éblouissant. Il est bourré d'espoir, et c'est une grande bouffée d'oxygène qu'il nous insuffle. Alors, quand les dernières lignes arrivent... Forcément, c'est une grande claque en pleine figure. Même si l'intuition est là, la voir prendre forme, c'est une toute autre chose. Ce bouquin n'est pas toujours très gai, et cette chute n'est, je ne vais pas vous mentir, malheureusement pas une partie de plaisir. Cependant, elle est conduite avec tellement de douceur, de poésie... Il n'y a rien à redire. Lorsqu'on referme l'ouvrage, on se rend compte qu'elle sonne bel et bien comme une évidence. Mais une très belle évidence, qui fait beaucoup de bien. Alors, on sourit. Malgré ce pincement au coeur de quitter tout ce petit monde qui nous ressemble tant, de quitter cette bulle dans laquelle on était si bien... On sourit. Tout simplement.

Le titre et la couverture sont très bien choisis. Ils sont très symboliques, mais aussi très attrayants. A l'image du récit, tous deux restent simples, et sincères. Noire et blanche, avec une légère touche de couleurs et ce sentiment qu'avec ce roman, tout sera possible : C'est ce qui, personnellement, me vient à l'esprit lorsque je vois l'image. Et je crois que cela lui correspond bien. Non ?

Peut-être qu'à la lecture de cette chronique, vous penserez que je fais fleur bleue, que je fais de mon avis une hyperbole. Mais je vous assure que ce n'est pas cela. A vrai dire, ce roman, c'est tout simplement tout ce que vous n'avez jamais lu, et tout ce que vous ne lirez qu'une fois dans votre vie. Il est unique. Je ne suis pas du genre à m'émouvoir pour un rien, et si vous êtes un habitué du blog, vous savez même que la sensibilité n'est pas mon point fort. Mais, croyez-moi ou non, ce livre a réussi à provoquer une étincelle en moi. Alors, je peux vous assurer qu'il en sera de même pour vous. Prenez le temps de vous attarder sur cet ouvrage, car vous ne serez pas déçus. Il est différent. Et vous rendra, vous aussi, différent. A lire !

J'ai adoré !

Livre se trouvant dans ma propre bibliothèque.

Partenaires

Livre reçu grâce aux éditions Sarbacane. Merci à eux !
Le 20 septembre 2015 à 19:46 / Par / 14 Commentaire(s)

14 commentaires:

  1. Un très beau road trip ♥ J'ai adoré les personnages, et voir les liens se créer entre eux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai vu cela, et suis totalement d'accord avec toi ! :)

      Supprimer
  2. Ce livre me fait tellement envie ! *-*
    Pauline

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut vraiment que tu le découvres, je suis sûre que tu adorerais !

      Supprimer
  3. Je l'ai fini hier et j'ai vraiment adoré :D ce livre a une ambiance super particulière !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Particulière, oui, mais tellement agréable... ;)

      Supprimer
  4. Comme toi j'ai adoré ce roman qui m'a touché ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que les avis sont unanimes pour ce petit bijou... :)

      Supprimer
  5. Réponses
    1. Nous sommes tout à fait d'accord ! ♥

      Supprimer
  6. Ce livre me fait tellement envie, après les bonnes chroniques que j'en ai vu.
    Ta chronique renforce mon envie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu succomberas vite à cette envie :)

      Supprimer

Petite explication pour mettre un commentaire :

- Ecrivez dans le cadre dédié à cet usage.
- Choisissez votre profil. Je vous recommande "Anonyme", "Compte Google" ou "Nom/URL".
- Cliquer sur "Publier".

Et le tour est joué ! Merci !

Post Top Ad