Post Top Ad

10 octobre 2015

La porte de la salle de bain

La porte de la salle de bain

Titre : La porte de la salle de bain
Auteure : Sandrine Beau
Editions : Talents Hauts (Ego)
Année de parution : 2015
Pages : 95 pages
Prix : 7 €

Résumé :

"J'attendais mes seins avec impatience. C'est à partir des p'tits oeufs au plat que tout s'est déglingué. Comme s'ils s'étaient passé le mot pour gâcher ma joie toute nouvelle. Ca a commencé dans le bus. C'est là que j'ai vu le regard des hommes changer. Enfin de certains hommes... Ceux-là, ils ne se gênaient pas pour me regarder. Ou plutôt pour me regarder directement dans les seins. Pas gênés ! Tranquilles. Je détestais ça."

Mon opinion personnelle :

Je commence par remercier Gabriel et les éditions Talents Hauts pour ce bel envoi !

Ce petit roman m'intriguait énormément. Il faut dire que le principal sujet qu'il aborde, la pédophilie, est loin d'être le plus facile à traiter... Je l'ai dévoré d'une traite, et ne regrette absolument pas cette très belle lecture marquante.

Les personnages sont très intéressants, et surtout très approfondis, malgré le peu de pages que contient l'ouvrage. La narratrice, Mia, est une jeune fille qui évolue beaucoup dans le texte. D'une adolescente naïve, insouciante et souriante, elle devient petit à petit plus sombre, poursuivie par des démons qui la rendent sans cesse apeurée, inquiète. On s'attache aisément à cette petite, qu'on a envie de protéger, d'aider, tout en se sentant impuissant... Il y a aussi Lloyd, son beau-père, son cauchemar. Un homme à la personnalité complexe, sans pitié, dont le naturel et la fausseté sont déconcertants, voire même effrayants. Mais également Maminette, la grand-mère de l'héroïne, une femme brave, douce, mais forte, qui fait ici office de corde pour empêcher Mia de plonger. Je pourrais encore vous parler de nombreuses personnes, mais j'ai envie de vous ménager un peu quelques surprises... Car en réalité, ce sont les caractères de ce petit monde qui font tout le charme de ce récit. (Enfin, pas que non plus, mais vous comprenez ce que je veux dire, you know)

Le style de l'auteure est très agréable à lire. Il est accessible et captivant, et la lecture se fait en deux temps trois mouvements. J'ai trouvé qu'il y avait beaucoup de simplicité dans les mots choisis, ce qui offrait plus d'authenticité au texte. Malgré la difficulté du sujet, l'auteure parvient à narrer son histoire avec beaucoup de pudeur, ce qui est une très bonne chose. Par conséquent, on parvient à trouver entre les lignes une certaine douceur, qui facilite la lecture pour des plus jeunes. Dans ce livre, tout est mis en oeuvre pour sensibiliser, sans pour autant choquer, et pour intéresser le plus possible chaque lecteur, et cela fonctionne très bien. Inévitablement, on se sent concerné par l'histoire de Mia, et chaque phrase nous donne encore plus envie de nous investir, de nous mettre en garde.

Il est assez difficile de vous parler d'une intrigue si délicate. Le résumé ci-dessus explicite moins la trame que les autres qu'on peut trouver sur le Web ou dans les communiqués de presse que j'ai reçus. Cette histoire, c'est celle de Mia. Lorsque son corps commence à changer, la porte de la salle de bain devient sa pire crainte. Ou plutôt, voir son beau-père ouvrir, chaque jour, la porte de la salle de bain, devient sa pire angoisse. Je commence par saluer le risque pris par l'auteure, car s'il est fondamental d'être averti, d'avoir connaissance de ce genre de situations, je crois pouvoir dire que les auteurs, et surtout les auteurs jeunesses, qui osent écrire à ce propos sont rares, bien trop rares. Cette originalité est un des gros points forts de ce livre. Car l'auteure ne se contente pas de prendre se risque : Elle le fait à merveille. En moins de 100 pages, elle parvient à créer une véritable évolution dans l'ambiance du bouquin. La tension est palpable, les changements moraux de Mia et de son entourage aussi. Sans pour autant bâcler son travail, Sandrine Beau enchaîne les évolutions, de manière à garder son lecteur en haleine. On se pose mille et unes questions, on s'indigne. Un franc sentiment d'impuissance nous envahit alors. Le lecteur finit par ne faire plus qu'un avec la narratrice, craignant à chaque instant de voir Lloyd arriver, hurlant en silence sa haine. Mais ce qui m'a le plus frappée dans cette lecture, c'est l'injustice qu'il dégage. Voir ainsi Mia souffrir, sans pouvoir en parler... Dans trop de situations difficiles, pédophilie ou non d'ailleurs, les jeunes ne parviennent pas à se confier, et préfèrent se murer dans un silence, de peur de représailles, ou par simple souci de ne pas gêner les autres avec leurs ennuis. Avec ce livre, on prend conscience de ce qui se passe dans la tête d'une jeune fille, d'une victime. Et cela fait froid dans le dos. C'est pour ça que nous nous devons de lire ce genre d'ouvrages, car ce n'est pas en nous cloîtrant dans notre confort égoïste que nous allons aider des personnes qui, comme Mia et tant d'autres, souffrent. Les sentiments divergents que ressent l'héroïne sont très bien décrits, et ne peuvent que vous prendre aux tripes. Ici, pas un seul instant on ne peut être agacer par le comportement de la jeune fille. Pourtant, en apparence, c'est bien l'ado type que j'aurais souhaitée claquer dans un autre roman. Mais pas là. Pas là, parce que l'auteure va plus loin, et nous pousse à ne pas seulement voir Mia, mais plutôt à la comprendre. Je ne sais pas si je suis très claire, toutefois, ce que j'essaye maladroitement de vous dire, c'est que ce tout petit roman vous apprend à voir au-delà des apparences, car parfois, un air maussade cache bien plus qu'un caractère de cochon. (Expression-la-plus-glamour-du-monde-oh-yeah)

J'ai beaucoup, beaucoup aimé la fin. Je l'ai trouvée... Poétique. Je ne peux, veux pas trop vous en dire non plus. Mais elle est parvenue à trouver l'équilibre parfait, alliant douleur, espoir, et encore de nombreux sentiments à découvrir. Elle conclut très bien cet ouvrage, de manière à faire résonner son contenu dans nos esprits. J'espère que cela le cas pour vous, lecteurs. J'espère aussi que cela incitera peut-être des gens, des auteurs, des victimes, à en parler. Ce n'est pas par hasard ou par plaisir qu'on écrit ce genre de bouquins, et ce n'est pas par hasard qu'on les lit. Il doit y avoir une certaine forme de réflexion derrière. C'est pour cela que je vous invite vivement à découvrir ce petit livre, que nous devrions tous dévorer, pour connaître, comprendre, aider.

J'aime beaucoup le titre, qui représente très bien le récit, de façon symbolique, discrète, pudique. La couverture correspond elle aussi très bien au texte, et intrigue incontestablement. Le livre-objet est donc lui aussi tout aussi tentant et réussi que le contenu, alors, qu'attendez-vous ?

Voilà donc la fin de la chronique d'une excellente lecture. J'espère vous avoir intrigué, car ce roman mérite votre attention. Son originalité, sa douceur et sa force font de lui une vraie réussite. Je ne risque pas d'oublier de si tôt ces quelques pages si puissantes... A lire de toute urgence, pour vous, pour eux !

J'ai adoré !

Livre se trouvant dans ma propre bibliothèque.



Livre reçu des éditions Talents Hauts. Merci à eux !
Le 10 octobre 2015 à 15:44 / Par / 20 Commentaire(s)

20 commentaires:

  1. Je pense me l'offrir ! Il a l'air génial !

    RépondreSupprimer
  2. Très belle chronique qui donne envie de découvrir ce roman ! Je connais très peu (voir pas du tout :') de livres traitant ce sujet et j'aimerais beaucoup découvrir l'histoire ^-^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'étais exactement comme toi avant la lecture, et ne la regrette absolument pas, alors n'hésite pas ! :)

      Supprimer
  3. Un sujet très difficile, j'ai souvent du mal à lire des intrigues si dramatiques, même si ce sont des histoires qui marquent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela s'entend, néanmoins je trouve qu'il est important de les lire pour avoir conscience de ce qui se passe autour de nous :)

      Supprimer
  4. Ce livre m'intrigue beaucoup, il a l'air très intéressant et mérite d'être lu. Ta chronique est très bien construite et je pense le reflète bien ! :)
    Bisous ! <3
    Pauline

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te souhaite vraiment de le lire, je pense qu'il te plairait. Merci pour ma chronique ! ♥

      Supprimer
  5. Merci pour ton avis, je pense qu'il est nécessaire de lire ce genre de livre qui permettent de nous ouvrir les yeux face à certaines situations taboues de ce genre. Du coup, c'est presque certain que je le lirai :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis tout à fait d'accord avec toi, et j'espère sincèrement que tu pourras lire cette petite merveille :)

      Supprimer
  6. Le thème à l'air dur mais ce petit livre à l'air intéressant. *Marie*

    RépondreSupprimer
  7. Ce roman me tente beaucoup ! Le résumé, la couverture, le titre et surtout le thème. Maintenant que je lis ton avis de lecture, je suis convaincu pour valider mon achat. J'avais peur que ce soit provocant, choquant.. je suis presque rassurée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis ravie de t'avoir convaincue, et rassurée... Car c'est vraiment un livre qui mérite son public !

      Supprimer
  8. Ta chronique est magnifique! Ce petit roman me tente malgré le sujet très dur! Peu de roman jeunesse le traite!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est tout à fait cela, et c'est ce qui le rend si poignant !
      Merci pour ma chronique !

      Supprimer
  9. Réponses
    1. Je veux bien le comprendre, c'est un magnifique ouvrage !

      Supprimer
  10. Réponses
    1. Il a vraiment quelque chose de particulier...

      Supprimer

Petite explication pour mettre un commentaire :

- Ecrivez dans le cadre dédié à cet usage.
- Choisissez votre profil. Je vous recommande "Anonyme", "Compte Google" ou "Nom/URL".
- Cliquer sur "Publier".

Et le tour est joué ! Merci !

Post Top Ad