Post Top Ad

5 novembre 2015

King's Game Tome 3 : Origin

Couverture King's Game (roman) : OriginKing's Game Tome 3 : Origin

Titre de la série : King's Game
Titre du tome : 3. Origin
Auteur : Noabuaki Kanazawa
Editions : Lumen
Année de parution : 2015
Pages : 408 pages
Prix : 15 €

Résumé :

Été 1977, village de Yonaki. Les adolescents de ce petit hameau de montagne ont enfin trouvé de quoi pimenter leurs longues journées de vacances : Yûji, le meilleur ami du jeune Kazunari Honda, a reçu dans sa boîte aux lettres une étrange enveloppe noire qui contient un message… plutôt effrayant. Les jeunes gens décident de se prêter au jeu de son mystérieux expéditeur, le roi, et de relever le macabre défi : ils doivent toucher avant la fin du jour un cadavre humain…
Mais ce que Kazunari et ses amis prenaient au départ pour un canular vire en un rien de temps au cauchemar. D’autres missives leur parviennent – des challenges de plus en plus insurmontables –, et les habitants de Yonaki succombent un à un aux châtiments attribués par le roi, sous les yeux de la police impuissante. Pour les 32 villageois, c’est le début d’une partie d’échecs mortelle contre un ennemi invisible et tout-puissant ! Combien survivront au carnage ?

Mon opinion personnelle :

Je commence par remercier Emily et les éditions Lumen pour l'envoi de cette pépite !

Est-ce-que je vous ai déjà dit combien j'étais dingue de la série King's Game ? Le premier tome avait été incroyable, le deuxième tome exceptionnel, et ce troisième est sensationnel. Même s'il ne s'agit pas d'une suite à proprement parler, mais ça, nous y reviendrons plus bas. En attendant, je ne peux que vous confirmer que cette série se place assurément dans mon Top 3....

Les personnages de ce nouveau volet sont totalement différents, puisqu'il se déroule des années avant les tomes 1 et 2. Le narrateur n'est autre que Kanuzari, un jeune garçon brave et mature, qui nous fait fortement penser à Nobuaki. Il fait preuve, tout au long de l'histoire, d'un admirable self-control, et d'un attachement à sa petite amie, mais aussi à son village tout entier. En effet, il est assez impressionnant de constater que l'adolescent tient sincèrement à chaque membre de Yonaki. Pour cela, on ne peut que le respecter. Je pourrais aussi vous parler longtemps des nombreux personnages secondaires. Mais je ne trouve pas cela nécessaire. Pourquoi ? Car bien qu'ils soient travaillés, le but avec King's Game, ce n'est pas de s'attacher aux personnages. Ils ne sont que des pions. Moins on en sait sur eux, moins on se sent proche d'eux, et meilleure est cette lecture...

Je suis toujours aussi séduite par l'écriture simple mais efficace de l'auteur. Il possède toujours cette sorte de magnétisme, qui, des premiers mots jusqu'aux derniers, vous envoûtent et vous tiennent en haleine, insensibles à votre besoin de respirer et de reprendre vos esprits. Le style est si fluide, si réel, que malgré la violence de l'histoire, on se sent bien dans le roman. En terme d'effroi, l'auteur monte encore d'un cran. Vous vivez l'aventure à fond, ne pouvez vous empêcher de trembler et d'avoir des sueurs froides. Nobuaki Kanzawa maîtrise à merveille son suspense, et étend son emprise jusqu'au lecteur lui-même...

Quant à l'intrigue, elle est largement à la hauteur des deux autres. Que je vous explique un peu : Cette histoire est donc une préquelle, et se déroule en 1977. Ainsi, elle reprend les origines du jeu du Roi. (Bravo Mathilde, fine analyse du titre) Néanmoins, je vous conseille très vivement de considérer cet opus comme étant un tome 3, et non pas un tome 0. Sinon, vous perdez tout le suspense des tomes précédents, qui perdent de leur intérêt, et de leur côté mystique... A vous de voir. Je vous avoue que si j'étais extrêmement impatiente de découvrir ce nouvel épisode, j'étais également un peu inquiète. Comment l'auteur allait-il parvenir à se renouveler ? Allais-je m'ennuyer ? Je viens donc balayer vos craintes, car honnêtement, vous n'avez pas à en avoir. Si les grandes lignes sont les mêmes, ce n'est pas pour autant que la lecture nous laisse un goût de déjà-vu, bien au contraire. Premièrement, le fait de changer de siècle est un bon point. Les enveloppes ont remplacé les SMS, ce qui donne à l'ouvrage une autre dimension, dans laquelle les personnages ne savent jamais où ils vont trouver les messages du Roi. De fait, j'ai trouvé que le suspense augmentait toujours plus. Parlons du suspense, justement. Au bout de trois livres, on se dit qu'on connait les trucs et astuces, qu'on connait sur le bout des doigts les "moyens de décès", qu'on y va tranquille et que rien ne peut nous surprendre. On est persuadé qu'on va pouvoir deviner les ordres, même les plus ambigus. Que nenni. J'ai un exemple bien précis en tête, que je ne développerai pas ici pour éviter de spoiler. Alors que j'étais convaincue d'avoir deviné les choses... L'auteur est parvenu à imaginer un dérivé de ses stratagèmes habituels, et en lisant cela, je me suis inclinée très, très bas. Le rythme de cet ouvrage est impressionnant, haletant, déconcertant. Il se passe, ou se trame toujours quelque chose. Le lecteur n'a pas d'instant de répit, mais c'est délicieux. Je n'ai pas de mot assez fort pour décrire le magnétisme stupéfiant qui vous accapare sur ces quelques 400 pages. J'imagine que les époustouflantes descriptions de l'auteur y sont pour quelque chose. Alors oui, quand je dis époustouflantes, c'est à prendre avec des pincettes, bien sûr. Comme ces prédécesseurs, ce livre est extrêmement cru, gore. Le sang coule, et pas de la façon la plus propre qui soit. Autant vous prévenir qu'il faut avoir le coeur bien accroché ! Toutefois, curieusement, au lieu de nous rebuter, ceci nous fascine. C'est toute la magie de Nobuaki Kanazawa. Il se dégage tant de réalisme de son texte, c'est saisissant. De fait, il parvient à faire naître chez le lecteur un certain sentiment de peur, un nœud qui nous prend au ventre sans qu'on s'en rende vraiment compte. Et sincèrement, pour que le mur que je suis vous le dise, c'est que c'est vrai ! On ne ressort pas indemne d'une lecture comme celle-ci...

La fin est plutôt intéressante à découvrir. Pour être tout à fait honnête avec vous, l'identité du Roi n'est pas LA grande révélation. Avec notre intuition de lecteur, on s'en doute un peu. Néanmoins, ce n'est pas pour autant que nous ne sommes pas du tout étonnés, bien au contraire. L'auteur propose en réalité une chute davantage concentrée sur les réponses aux grandes questions du Jeu du Roi en général, que sur cette partie en particulier. Tout est savamment expliqué, détaillé, de manière à ne rien laisser en suspens. Même pour une chipoteuse comme moi, tout est clair, tout est crédible. Jusqu'aux tous derniers mots, les surprises continuent à se déclarer. Et lorsqu'on achève bel et bien sa lecture, on ne peut s'empêcher de repenser aux tomes précédents, et de les considérer sous un angle totalement différent. J'ai cherché un peu sur le Web si un quatrième tome pouvait arriver, et apparemment, ce n'est pas le cas. Cependant, ce n'est selon moi pas une mauvaise chose. Même avec le talent de l'auteur, je pense que la série aurait fini par s'essouffler assez rapidement, en tournant en rond. Il s'agit donc d'une excellente conclusion à la série, enrichissante et déroutante.

L'ouvrage porte bien son nom, vous l'aurez compris. Pour ce qui est de la couverture, je la trouve assez différente des deux précédentes. Mais justement, elle permet de noter la nuance qui existe entre le 1&2, et le 3. J'aime toujours autant les couleurs sombres et agressives, sans oublier ce couteau lourd de sens...

Ainsi donc s'achève ma chronique d'une suite que j'ai réellement adorée. Une fois de plus, je suis restée coite face à la technique infaillible de l'auteur pour s'amuser avec son pauvre lecteur. Dans un univers sanglant et impitoyable, les révélations d'un jeu sans merci se font enfin grâce à ce brillant opus. Si vous cherchez quelque chose de terrifiant, et que vous n'êtes pas phobique de l'hémoglobine... Cette saga est faite pour vous ! En attendant, je signe cette ultime chronique d'un coup de coeur, tant pour ce tome que pour la série en général. Voilà ce que j'appelle une intrigue palpitante. Voilà ce que je ne me lasse pas de lire. Voilà ce que je vous conseille.

Coup de coeur !

Livre se trouvant dans ma propre bibliothèque.



Merci aux éditions Lumen pour cet envoi !
Le 5 novembre 2015 à 09:00 / Par / 6 Commentaire(s)

6 commentaires:

  1. Je ne connais pas cette saga... mais tu as éveillé ma curiosité!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle est très particulière, c'est vraiment on adore ou on déteste, mais si tu adores... Tu vas devenir addict à cet univers ! :)

      Supprimer
  2. J'ai aimé avoir enfin des réponses, il est très addictif mais le schéma reste le même que les précédents. J'attends la suite :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a une suite ? J'ai lu ailleurs que c'était le dernier tome...
      A suivre ! :)

      Supprimer
  3. Il faut vraiment que je lise cette saga :D

    RépondreSupprimer

Petite explication pour mettre un commentaire :

- Ecrivez dans le cadre dédié à cet usage.
- Choisissez votre profil. Je vous recommande "Anonyme", "Compte Google" ou "Nom/URL".
- Cliquer sur "Publier".

Et le tour est joué ! Merci !

Post Top Ad