Post Top Ad

3 novembre 2015

Revanche

Couverture RevancheRevanche

Titre : Revanche
Auteure : Cat Clarke
Editions : Robert Laffont (R)
Année de parution : 2013
Pages : 491 pages
Prix : 18,50 €

Résumé :

La vie est injuste.
Jem Halliday est amoureuse de Kai, son meilleur ami, qui est gay. Pas vraiment l'idéal, mais Jem s'est faite à l'idée.

La vie est cruelle.
Une vidéo de Kai en compagnie d'un garçon a été postée sur Internet. Il ne l'a pas supporté et s'est suicidé.

Sa vie ne sera que vengeance.
Quoi qu'il lui en coûte, Jem a décidé de découvrir qui sont les responsables et de les faire payer, un à un, jusqu'au dernier...

Mon opinion personnelle :

Ah, ce livre... Combien de fois l'ai-je dévoré du regard, impatiente de me le procurer, puis surtout, de le lire ? C'était probablement THE roman, celui qui vous appelle de manière irrésistible, mais vous fait peur à la fois. Lors du SLPJ 2014, j'ai rencontré Cat Clarke, et ai enfin pu acheter un exemplaire dédicacé de ce bouquin. Il m'a fallu presque un an pour m'y mettre, et ce grâce à une lecture commune avec Pauline, du blog Les Petites Lectrices. Cependant, ai-je été aussi charmée que je ne l'espérais ? Apparemment, j'en attendais trop, car ce ne fut pas le cas...

Les personnages sont aussi attachants qu'étonnants. La narratrice, Jem, est une jeune fille marginalisée, anticonformiste, mais surtout mal à l'aise dans la société qui la juge. Sous des airs farouches, on sent chez elle une certaine fragilité, qu'elle dissimule du mieux qu'elle peut sous une détermination incroyable. Elle évolue beaucoup tout au long de la lecture, et passe par diverses étapes qui révèlent plusieurs facettes de sa personnalité. C'est surtout une héroïne qui m'a impressionnée, tant par son imagination, son sang-froid, son amour pour Kai... On ne sait jamais si on doit être touché par son histoire, ou la détester pour les plans machiavéliques qu'elle met en place. C'est ça, ce que j'ai aimé chez elle. Ce côté un peu bipolaire sans l'être non plus totalement. Sans trop vous en dire, on a également la possibilité de connaître un peu mieux son meilleur ami, Kai. Ce dernier est assez différent de Jem, plus "sociable" et pétillant. Cependant, j'ai trouvé ce personnage moins travaillé que celui de sa comparse, même si cela est probablement dû au fait qu'il reste très peu présent dans le texte. J'ai donc moins accroché avec ce jeune homme, même si je dois avouer qu'il a beaucoup de charisme et d'humour. Quant aux personnages secondaires... Ils sont nombreux, mais extrêmement intéressants, et diversifiés. Il y a beaucoup à apprendre d'eux, de leurs personnalités, de leurs erreurs... Chacun d'entre eux a su m'intriguer. Alors, au niveau des personnages, honnêtement, aucune déception, au contraire.

Pour ce qui est du style, cela se gâte un peu. Il s'agissait de mon second Cat Clarke, juste après Cruelles. J'avais adoré ce dernier, et, de mémoire, le style ne m'avait pas plus interloquée que cela. Pourtant, ici, j'avoue avoir eu vraiment du mal. En effet, l'écriture est très, très familière, voire souvent vulgaire. Alors oui, je sais qu'à l'inverse, j'ai tendance à abuser du langage soutenu, pompeux quoi. Mais habituellement, je ne suis pas gênée par des romans écrits en langage courant, et même familier. Simplement, là, c'était trop, la lecture devenait, selon moi, presque désagréable. A par cela, je reconnais que l'auteure a un don pour captiver rapidement son lecteur, et s'amuser avec lui. Le rythme de l'intrigue est excellent, le bouquin se lit facilement et rapidement. Toutefois, je n'ai pas réussi à apprécier ma lecture à sa juste valeur à cause du langage employé, et c'est vraiment dommage.

Il faut en venir à l'intrigue. Dans l'ensemble, je l'ai beaucoup aimée. Bien entendu, ce n'est pas très joyeux, comme histoire. Mais de base, j'adore les récits dramatiques, ce n'était donc pas un problème pour moi. L'idée m'a beaucoup plu. Dès les premières lignes, le lecteur est mis au parfum : Ce livre est terriblement machiavélique. Les thèmes qu'il aborde sont variés, mais prenants. Il y a, tout d'abord, l'homosexualité, mêlée à l'homophobie. Il s'agit d'un sujet qui se banalise de plus en plus dans la littérature jeunesse, ce qui est une très bonne chose. Pourtant, ici, le jeune Kai est conduit au suicide. C'est là qu'intervient un second thème sensible présent dans l'ouvrage : Le cyber-harcèlement, les dangers d'Internet. Le fait de lier les deux points est très intéressant, car il permet de prouver que la souffrance n'a pas de limite. Il s'agit d'une histoire moderne, mais qui pourrait tout à fait être universelle, par son combat. Je pourrais encore épiloguer longtemps sur tous les poignants sujets présents dans cette histoire, mais je crois que cela serait un brin ennuyeux pour vous. Parlons un peu d'action. Je ne sais sincèrement pas si je peux vous dire que ce livre en contient beaucoup. Je crois qu'il est plus juste de vous parler d'évolution. Cette intrigue connait mille et une facettes. Que ce soit par les personnages, par l'ambiance, par les événements... J'ai rarement vu un ouvrage si "lunatique". Et honnêtement, cela est génial. On ne peut pas s'ennuyer, car il y a toujours un rebondissement qui va relancer toute l'histoire. On se laisse porter par le fil de choses, c'est ensorcelant. Pourtant, ce n'est pas comme si le récit était relaxant, ou quelque chose comme cela. Simplement, Jem et son plan de vengeance dégagent un magnétisme perturbant. En fait, ce roman dérange. Il pointe du doigt des comportements, des actes, qui sont devenus banaux dans notre société, mais qui n'ont rien de normal. Et c'est là toute sa force. Un autre bon point de ce roman : L'utilisation passagère du genre épistolaire. Ménageons un peu le suspense, je ne vous dirai pas comment ni pourquoi. Sachez cependant que le rendu est juste dément, et sert très bien l'intrigue. Egalement, j'ai énormément apprécié les relations qui liaient les personnages entre eux. Il y avait vraiment de tout. De très beaux sentiments, de ceux qui vous prennent aux tripes et vous bouleversent. Mais aussi des liens malsains, qu'on sent dangereux, qui dégagent une certaine aura qui vous met mal à l'aise. On sent qu'il y a beaucoup d'approfondissement derrière tout cela, et le lecteur se sent inévitablement pris par ce qu'il lit. Ce roman est sombre, délicieusement sombre. Et cette partie-là de lui, je l'ai adorée.

Mais alors, qu'est-ce-qui a cloché, me direz-vous ? Nous y venons, puisqu'il s'agit de la fin. On m'avait promis énormément de choses à son propos. Connaissant un peu Cat, j'imaginais une chute énormissime. J'en attendais peut-être trop, justement. Toujours est-il que lorsque les grandes révélations ont eu lieu... J'ai été déçue, sincèrement. Oui, c'est une grosse surprise, car oui, l'auteure maîtrise avec brio son suspense. Mais en réalité, je n'ai pas été convaincue par ces révélations. De mon point de vue, elles étaient assez déséquilibrées : Soit trop rocambolesques, soit trop légères. Il m'a manqué à la fois de la crédibilité, et de l'imagination. Je ne sais pas réellement vous l'expliquer, mais les réponses aux énigmes qui composent cette aventure n'étaient, selon moi, pas vraiment appropriées pour une telle épopée. Toutefois, j'ai trouvé la toute fin vraiment très intéressante. Je ne saurais vous dire si je m'y attendais ou non, car le tout est assez ambigu. Mais la façon dont les choses sont amenées est très, très bien vue. Cependant... Il y a un Mais : Pourquoi ce dernier chapitre ? Il est en trop... J'ai trouvé qu'il brisait le charme de la fin, et qu'il faisait d'une idée de génie une frustration peu agréable... Du coup, je suis vraiment déçue, car alors que ma lecture commençait à devenir excellente, la chute a tout gâché. Mais est-ce-vraiment la chute, ou le tapage médiatique autour de ce livre, qui a tout gâché ?...

La couverture est superbe. On la perçoit de deux façons différentes, avant et après la lecture. Elle signifie beaucoup de choses, et ce jusque dans ses moindres détails. Les couleurs sont bien choisies, les petits symboles aussi. Il en est de même pour le titre, qui, d'un seul mot, exprime tellement de sentiments contradictoires... Il n'y a pas à dire, ce bouquin donne envie.

Bon, en réalité, j'exagère : J'ai quand même réellement apprécié ma lecture. Les personnages et les bases de l'intrigue sont brillants. Seuls le style et la fin m'ont, vous l'aurez compris, dérangée. A vrai dire, je crois surtout qu'on peut dire qu'avec moi, dès qu'un roman fait trop de bruit et gonfle de promesses, je vais être déçue... Il s'agit donc d'un ouvrage que je vous recommande, car au fond, il a quand même un très grand intérêt. Mais simplement, n'en attendez pas trop, au risque de ne pas en avoir assez...

J'ai été déçue...

Mais !
J'ai bien aimé !

Livre se trouvant dans ma propre bibliothèque.

Les Petites LectricesLivre lu en lecture commune avec Pauline, des Petites Lectrices.

L'avis de cette dernière rejoint en partie le mien, avec avec certaines divergences. Pour le lire en entier, cliquez sur la bannière !
Le 3 novembre 2015 à 17:41 / Par / 18 Commentaire(s)

18 commentaires:

  1. J'aime beaucoup ta chronique ! *_* Tu as réussi à vraiment faire ressortir ce qui était intéressant et important dans le livre, j'étais ravie de faire cette LC avec toi ! <3
    Bisous <3
    PAuline

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De même, ça m'a fait très plaisir, à refaire, une fois que j'aurai fait celle avec Camille ! ;)
      Bises ♥

      Supprimer
  2. Dommage que tu sois déçue quand même d'un côté, même si c'est une bonne lecture, mais je comprends :)
    Plus je croise ce roman et plus il m'intrigue, j'aimerai assez le découvrir moi aussi :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu l'apprécieras davantage que moi si tu le lis...
      Un conseil en revanche, ne pars pas avec trop d'attentes ;)

      Supprimer
  3. Il fut mon premier roman de l'auteure, j'ai beaucoup beaucoup aimé. C'est souvent le risque avec les livres dont on parle beaucoup: on peut avoir tendance à mettre la barre assez haute!
    Très jolie chronique en tout cas :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exactement, c'est ce qui se produit souvent avec moi en tous cas...
      Merci beaucoup ! :)

      Supprimer
  4. Je comprends que tu aies été un peu déçue même si en même temps satisfaite, ça avait été aussi mon cas sauf que je n'avais pas réussi à mettre le doigt sur ce qui n'allait pas ^^ malgré tout les romans de Cat Clarke me plaisent beaucoup, j'espère pouvoir lire bientôt perdue et retrouvée qui est dans ma pal !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous sommes d'accord alors :( La déception est bien dommage !
      Perdue et retrouvée me tente énormément, j'ai hâte de lire ta chronique !
      Personnellement, j'ai Confusion dans ma PAL, il faudra que je le lise bientôt ! ;)

      Supprimer
  5. Dommage que ton ressenti soit mitigé... mais il m'intrigue quand même depuis que je le vois sur la blogosphère.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te comprends, j'étais dans le même cas que toi... Mais un conseil, ne place pas trop trop d'espoirs en lui !

      Supprimer
  6. Cela fait longtemps que j'entends parler de Cat Clarke, il serait peut-être temps que je saute le pas! Ce roman me donne bien envie mais j'ai peur de mettre la barre trop haute!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, mieux vaut partir en s'attendant à une déception, ainsi, on sera presque assuré de finalement apprécier le livre ! :)

      Supprimer
  7. Ah moi j'ai bien aimé, et je ne me souviens pas d'avoir été gênée par le langage. Peut être parce que la narratrice est une ado (faut avouer que la majorité des ado ne s'expriment pas aussi bien que toi...hélas). La traduction peut également être en cause, parfois quand on lit les avis des bilingues, on se rend compte que les traductions ne sont pas toujours très heureuses.
    Perdue et retrouvée, j'ai bien aimé aussi, j'avais deviné une partie de la fin longtemps avant, mais le reste avait été une surprise.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai en effet pensé à ce problème de traduction... Peut-être que cela expliquerait les "Ne pas" qui deviennent simplement "Pas", ou les "Tu as" qui font "T'as"...
      Perdue et retrouvée me tente beaucoup, il va falloir que j'y songe sérieusement !

      Supprimer
    2. Bon en même temps, y'a longtemps que je suis plus une ado et simplement "pas" et "t'as", je le dis à tout bout de champ ^^

      Supprimer
    3. Je suis tout à fait d'accord, je suis la première à parler comme ça aussi, mais entre le dire et le lire/l'écrire... J'ai plus de mal, dialogues mis à part :)

      Supprimer
    4. Oui mais quand un livre est écrit à la première personne, est ce qu'on a pas un long monologue? ^^

      Supprimer

Petite explication pour mettre un commentaire :

- Ecrivez dans le cadre dédié à cet usage.
- Choisissez votre profil. Je vous recommande "Anonyme", "Compte Google" ou "Nom/URL".
- Cliquer sur "Publier".

Et le tour est joué ! Merci !

Post Top Ad