Post Top Ad

25 décembre 2015

Sword Art Online Tome 2 : Fairy Dance

Couverture Sword art Online (roman), tome 2 : Fairy danceSword Art Online Tome 2 : Fairy Dance

Titre de la série : Sword Art Online
Titre du tome : 2. Fairy Dance
Auteur : Reki Kawahara
Editions : Ofelbe
Année de parution : 2015
Pages : 447 pages
Prix : 19,90 €

Résumé :

Kazuto Kirigaya, plus connu sous le pseudonyme de Kirito, revient sain et sauf de sa quête de la forteresse d’Aincrad, alors qu’Asuna « l’Éclair Fulgurant », la fille dont il est tombé éperdument amoureux à l’intérieur de SAO ne se réveille malheureusement pas de son long coma...
Kazuto se rend à l’hôpital autant qu’il le peut pour veiller sur elle, soutenu par sa soeur Suguha. C’est lors d’une de ces visites que Kazuto apprend de la bouche même de Nobuyuki Sugô, un ingénieur-programmeur, que ce dernier est sur le point de se marier avec Asuna sans attendre son réveil.
Au même moment, Agil, un ancien compagnon de lutte de Kazuto, lui signale qu’un avatar ressemblant étrangement à Asuna, serait retenu prisonnier dans un nouveau VRMMO qui fait fureur : « ALfheim Online » !

Mon opinion personnelle :

Je commence par remercier Guillaume et les éditions Ofelbe pour cet envoi !

J'avais passé un excellent moment avec le premier tome de cette série, et il me tardait donc sincèrement d'en découvrir encore plus. Malheureusement, je dois avouer que cette suite m'a cruellement déçue...

Le personnage de Kirito est toujours aussi attachant. A présent, on le connaît bien, son côté mystérieux s'amoindrit donc, mais cela ne l'empêche pas d'être égal à lui-même : Brave, fidèle, honnête, doué. J'ai été ravie de retrouver d'autres personnages, comme Asuna ou Yui, qui m'avait tant marquée lors du premier volet. Je dois cependant admettre que j'aurais aimé les voir encore plus... Car au final, j'ai eu beaucoup de mal avec les nouveaux personnages. Je pense notamment à Leafa, qui m'a plus ou moins tapée sur le système. Néanmoins, j'ai adoré la façon dont l'auteur a agencé les différentes relations et nuances entre les personnages. Il faut être bien impliqué dans sa lecture pour ne pas se perdre entre pseudonymes et véritables noms, mais si c'est chose faite, je vous assure qu'on est épaté par la délicatesse avec laquelle l'auteur articule amours et amitiés...

Si l'écriture m'avait charmée lors du premier ouvrage, je suis davantage partagée pour cette suite. Au début, j'ai retrouvé cette plume si captivante et fluide qui m'avait séduite, et ma lecture s'effectuait avec plaisir, sans encombre. Le vocabulaire est toujours aussi précis et intelligemment construit. Cependant, petit à petit, j'ai eu de plus en plus de mal à apprécier ma lecture. Cela a, en partie, été dû à l'intrigue, mais pas que. Je crois qu'en réalité, l'écriture de l'auteur est si droite et parfaite, que j'en ai fait une indigestion. Je sais, c'est brinquebalant comme justification, mais c'est la seule que j'ai trouvée. Autrement, je ne m'explique pas ce trop-plein de cette écriture que j'aimais pourtant beaucoup.

Il faut donc en venir à l'intrigue. A l'image du style, lors des premiers chapitres, j'appréciais énormément ce que je lisais. On retrouve l'histoire pratiquement là où on l'avait laissée à la fin du premier tome, ce qui est un très bon point, car cela est bien trop rare dans les séries. Ainsi, le lecteur n'a pas vraiment besoin d'un temps d'adaptation, et est immédiatement plongée au coeur de l'intrigue. J'ai réellement aimé le début de ce roman, pour la simple et bonne raison qu'il nous met directement au parfum : L'un des principaux nœuds de cette histoire ressort dès les premières pages. On sent qu'il va y avoir des déchirements, des quiproquos, et c'est ce qu'il y a de meilleur. Jusqu'à l'entrée de Kirito dans le nouveau jeu ALfheim Online, tout va donc pour le mieux. Personnellement, j'ai trouvé cet univers plus sombre, plus machiavélique, et peut-être même plus mature que le précédent. Et ceci n'est initialement pas pour me déplaire. Mais alors, que s'est-il passé pour que je sois si déçue ? Pour être tout à fait honnête, je me suis ennuyée. Oui, il y a des péripéties, des bonnes idées, des revirements de situations, bref, tous les ingrédients utiles à un bon bouquin. Sauf que j'avais un peu l'impression de voir toujours la même chose... Et que vraiment, les nouveaux personnages, ça ne va pas du tout. Pourtant, là encore, l'auteur a fait le pari de mixer les narrations, entre première et troisième personne. Généralement, cela permet d'apporter toujours un vent de renouveau sur les livres. Mais pas cette fois, à ma grande frustration.... Même quand il advenait des événements extraordinaires, j'avais le sentiment qu'il ne se passait rien, que les vagues tentatives de changements sonnaient creuses. Peut-être que mes ambitions étaient trop grandes, je ne sais pas. Toujours est-il que pour ne rien vous cacher, j'ai eu beaucoup de mal à aller jusqu'au bout. Toutefois, l'auteur a, dans cette suite, amené quelque chose que j'ai beaucoup aimé : L'alternance entre passages dans le jeu-vidéo et passages dans la vie réelle. Selon moi, cela permet de davantage s'identifier aux personnages, et apporte de la profondeur à ce récit. Car s'il y a quelque chose qu'on ne peut enlever à cette série, c'est son approfondissement. Il y a un véritable travail de fond, que l'on sent à la lecture, qu'on apprécie ou non d'ailleurs. C'est un ouvrage qui a du sens, des valeurs, et ça, je dois le reconnaître.

En ce qui concerne la fin, je dirais qu'elle m'a laissée de marbre. On ne peut pas dire que j'étais vraiment à fond dedans, et j'avais en réalité perdu tout intérêt pour l'histoire. Je ne pense cependant pas avoir un regard objectif (Si l'on veut vraiment dire que l'Homme peut être une fois objectif dans sa vie, ce qui est, de mon point de vue, impossible) sur cette chute, car je crois qu'il aurait pu se passer n'importe quoi, le goût de la déception étant tellement amer, je n'aurais pas réagi. Toutefois, je ne reste pas totalement fermée quant à la possible lecture du tome trois. Je suis curieuse, alors, peut-être que j'y jetterai un oeil. Mais j'ai été assez refroidie par ce second opus... Même si les illustrations d'abec, dont j'ai failli oublier de vous parler, me manqueraient, tant elles sont superbes et précieuses à la représentation des personnages !

En revanche, je dois admettre que le livre-objet est superbe. La couverture, aux couleurs froides et chaudes à la fois (Donc tièdes ? Je me pose sérieusement la question.) est magnifique, avec un trait très fin. Le titre me plaît également beaucoup, j'aime ce petit côté anglo-saxon qui fait moderne. C'est fait avec goût, et cela se voit !

En résumé, pour ma part, il s'agit d'une cruelle déception. Peut-être n'étais-je pas dans un bon moment pour lire cette suite, je ne sais pas... En tous cas, malgré de bons éléments et de bonnes prises de risques, je n'ai pas réussi à être transportée, et ai fini par m'ennuyer. C'est dommage, et sincèrement frustrant, je m'en veux de ne pas avoir davantage apprécié, car cela n'est jamais une partie de plaisir. Cependant, n'hésitez pas à vous pencher sur cette série, car le premier tome est génial. Et, qui sait, peut-être que vous, vous apprécierez cette suite !

J'ai été déçue...

Livre se trouvant dans ma propre bibliothèque.



Livre reçu grâce aux éditions Ofelbe. Merci à eux !
Le 25 décembre 2015 à 02:44 / Par / 0 Commentaire(s)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Petite explication pour mettre un commentaire :

- Ecrivez dans le cadre dédié à cet usage.
- Choisissez votre profil. Je vous recommande "Anonyme", "Compte Google" ou "Nom/URL".
- Cliquer sur "Publier".

Et le tour est joué ! Merci !

Post Top Ad