Post Top Ad

14 janvier 2016

Arrêtez-moi là !

Couverture Arrêtez-moi là !Arrêtez-moi là !

Titre : Arrêtez-moi là !
Auteur : Iain Levison
Editions : Liana Levi (Piccolo)
Année de parution : 2012
Pages : 245 pages
Prix : 9,50 €

Résumé :

Charger un passager à l'aéroport, quoi de plus juteux pour un chauffeur de taxi ? Une bonne course vous assure une soirée tranquille. Ce soir-là, pourtant, c'est le début des emmerdes... Tout d'abord la cliente n'a pas assez d'argent sur elle et, pour être réglé, il vous faut entrer dans sa maison pourvue d'amples fenêtres (ne touchez jamais aux fenêtres des gens !). Plus tard, deux jeunes femmes passablement éméchées font du stop. Seulement, une fois dépannées, l'une d'elles déverse sur la banquette son trop-plein d'alcool. La corvée de nettoyage s'avère nécessaire (ne nettoyez jamais votre taxi à la vapeur après avoir touché les fenêtres d'une inconnue !). Après tous ces faux pas, comment s'étonner que deux policiers se pointent en vous demandant des comptes ? Un dernier conseil : ne sous-estimez jamais la capacité de la police à se fourvoyer !

Mon opinion personnelle :

Je commence par remercier Stéphanie et l'agence Cartel pour ce très bel envoi !

Je ne connaissais pas du tout cet ouvrage avant qu'on ne me propose de le lire, à l'occasion de la sortie de l'adaptation cinématographique, le 6 Janvier. Le sujet m'a immédiatement emballée, et je me suis plongée avec grande curiosité dans ce roman qui m'a totalement charmée.

Les personnages m'ont beaucoup plu. Le narrateur est donc Jeff, chauffeur de taxi passionné par son métier, au grand coeur et auquel on s'attache très rapidement. Il est simple et naturel, avec un délicieux ton sarcastique. Cependant, malgré ce petit côté humoristique qui le suit, il est également un homme très touchant, qui nous prend aux tripes. Autre personnage marquant, Randall. Bon, lui, c'est plutôt dans l'autre sens qu'il nous marque. Cet avocat est si grossier et ridicule qu'il en devient hilarant. Et les commentaires de Jeff n'aident pas à rester sérieux face à son attitude... Mais cet homme ne nous fait pas que rire, il nous fait aussi nous révolter, par sa honteuse passivité. Mais ça, nous y reviendrons plus tard, car il s'agit du propre de ce roman. En réalité, il y a un très grand nombre de personnages divers et variés dans ce récit, qui, chacun à leur manière, apportent leur pierre à l'édifice. Plus ou moins plaisants, tous aussi approfondis, de véritables personnalités bien définies se dégagent de ce petit monde, permettant ainsi au lecteur de les sentir vivre.

Le style de l'auteur est très intéressant. Dès les premières lignes, on se trouve envoûté, interpellé. Le langage est courant, voire plutôt familier, il n'y a donc aucune barrière possible. Car précisons tout de même qu'il n'y a aucun abus de vulgarité, l'équilibre est le bon. Le choix de la première personne du singulier est extrêmement judicieux, car il offre une lecture "de l'intérieur", qui laisse réellement entendre et comprendre le message porté par ce texte. Les mots sonnent justes, ils résonnent en nous, nous permettent de nous sentir concernés par cette histoire si particulière. Impossible de lâcher ce bouquin, la curiosité vous pousse à toujours aller plus loin, pour le meilleur, et pour le p.... Non, uniquement pour le meilleur, en fait.

L'intrigue est... Sensationnelle. L'année dernière, en cours d'Anglais, j'ai travaillé sur les conditions de vie des prisonniers dans les centres pénitenciers américains. Croyez-moi, ce sont le genre d'images qui vous marquent. Alors, retrouver ce thème ici, et ce accompagné d'un autre sujet qui me plaît énormément... C'était le combo gagnant assuré. L'auteur prend, d'abord d'un point de vue purement littéraire, plusieurs risques. En effet, il prend le parti de mettre le lecteur dans la confidence. Dès le début, nous savons que Jeff est innocent, car nous en avons la preuve. Je veux au passage souligner la créativité et le détail apportés aux premières pages, celles qui nous projettent brutalement dans la vérité. De ce côté-là, il évince donc un éventuel suspense. Choix qui, au premier abord, peut sembler curieux. Cependant, c'est justement tout l'intérêt de ce récit. Ce livre est l'histoire de la Justice, ou plutôt, de l'injustice. Celle qui extrapole et qui ne veut pas perdre la face devant ses citoyens, en se donnant des airs inatteignables et parfaits. Des airs, seulement. Par ce livre, l'auteur dénonce, avec brio, la subjectivité, et la facilité de la justice américaine. Néanmoins, il ne s'arrête pas là, et va même jusqu'à une superbe critique de la société aveuglée et aveuglante, celle qui condamne avant de juger. J'ai trouvé cet engagement admirable, et partage totalement le point de vue qu'il nous livre. Nous avons donc ici une nouvelle audace de la part de l'auteur, qui ose désapprouver un système qui se veut efficace. De plus, il prend un parti très intéressant : Orchestrer une grande partie de son intrigue dans une prison. Quoi de plus ennuyeux, en temps normal, qu'un huis-clos aussi présent ? Pourtant, ici, c'est tout le contraire. L'auteur parvient à nous fasciner avec un espace fermé, limité. Il parvient à toujours apporter du souffle à son histoire, à la rendre cinglante de réalisme et bouleversante. Car bien entendu, si l'on rit beaucoup, on est surtout ici pour prendre conscience de faits graves. C'est au final un humour très noir, que j'ai adoré, et qui sert parfaitement bien l'idée directrice de cet ouvrage. J'ai également trouvé extraordinaire la simplicité avec laquelle son auteur met en scène des criminels, des violeurs. Il arrive à les faire paraître humains, banaux. Bien entendu, avec une telle lecture, on ne peut que se révolter. On finit par se trouver pantois face au ridicule de la situation, mais surtout par s'emporter face à cette Justice qu'on prétend rendre. C'est grandiose, sincèrement. On en apprend beaucoup, en tant qu'être cultivé certes, mais aussi en tant qu'être sensible. En autres termes, ce bouquin est un vrai coup de poing. Mais un coup de poing qui fait du bien.

La fin est... Très particulière, mais très réussie. Honnêtement, je ne savais pas vraiment à quoi m'attendre. Je savais simplement que j'allais être surprise. Les derniers chapitres sont très bien organisés, très bien pensés. Là encore, les choix de l'auteur sont pertinents. On sent que chaque détail est prévu de manière à apporter encore plus d'authenticité au texte, ce que j'ai réellement admiré. La chute est assez ouverte, mais surtout explosive. D'un côté, elle est simple. De l'autre... Les mots m'ont particulièrement frappée. Le plus gros de la prise de conscience se trouve là, coincée entre quelques phrases de talent. On finit donc sur un point on ne peut plus positif, qui fait écho en nous. Il nous invite à aller plus loin, à imaginer plus loin, mais n'a rien besoin de dire pour nous guider. Ce n'est pas un roman écrit par hasard, c'est un roman dont la volonté est de fer. Je peux vous garantir que vous n'êtes pas prêt d'oublier un tel ouvrage, vraiment.

La couverture représente très bien l'histoire, et son état d'esprit. Avec des symboles intéressants, je l'ai trouvée, elle aussi, pertinente. Le titre est un formidable jeu de mots, qui veut tout dire. Bref, ce livre a tout pour lui, et vous n'avez donc aucune excuse pour ne pas vous y intéresser.

Pour conclure, je vous recommande très vivement cette lecture, qui vous fera l'effet d'une claque. Glaçant de réalisme, brillant de talent, c'est un livre atypique, qui réussit tout ce qu'il entreprend. Il vous fait réfléchir, et vous fait passer un excellent moment. Alors, qu'attendez-vous ?! Pour ma part, je m'en vais de ce pas me mettre en quête d'une séance pour le film du même nom, en salles depuis le 6 Janvier, je vous le rappelle. Je ne sais pas pourquoi, mais là aussi, je le sens bien. A lire, à voir, à déguster, à aimer !

J'ai adoré !

Livre se trouvant dans ma propre bibliothèque.



Livre reçu grâce à Stéphanie et à l'agence de communication Cartel : Dealer de com. Merci à eux !
Le 14 janvier 2016 à 01:26 / Par / 4 Commentaire(s)

4 commentaires:

  1. Mamamia je devrais arrêter de circuler sur les blogs, ma wish-list est plus longue que la liste au Père Noël d'une enfant pourrie-gâtée *o*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai adoré ton commentaire :')
      Mais lui, il mérité bien d'être dans ta WL, assurément !

      Supprimer
  2. Ta chronique me donne bien envie de découvrir ce livre que je ne connais absolument pas :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il renverse tout : Le lecteur, les codes, la littérature. Je te le conseille vivement !

      Supprimer

Petite explication pour mettre un commentaire :

- Ecrivez dans le cadre dédié à cet usage.
- Choisissez votre profil. Je vous recommande "Anonyme", "Compte Google" ou "Nom/URL".
- Cliquer sur "Publier".

Et le tour est joué ! Merci !

Post Top Ad