Post Top Ad

18 avril 2016

D.R.A.M. Mémoire vive

Couverture D.R.A.M. Mémoire viveD.R.A.M. Mémoire vive

Titre : D.R.A.M. Mémoire vive
Auteur : Antony Altman
Editions : Auto-édition
Année de parution : 2015
Pages : 188 pages
Prix : 8,70 €

Résumé :

Paris, 1992. Gabriel est un jeune homme de 23 ans, lunaire et romantique, qui nourrit une passion détonante pour une héroïne de série télévisée des années 1970 mondialement connue. À ses yeux, l’actrice qui incarne le rôle représente l’idéal féminin. Aussi croit-il rêver lorsqu’un soir il fait la connaissance de Marzi, sa nouvelle voisine de palier, qui ressemble en tous points à son égérie.
Gabriel ne tarde pas à déclarer sa flamme à la jeune femme, qui de son côté ne reste pas insensible à ce garçon osant porter ses émotions et ses sentiments à fleur de peau. Mais voilà que le meilleur ami de Gabriel fait son apparition au beau milieu de cette romance naissante. Il s’appelle Sacha, possède le physique d’un apollon, le cerveau d’un docteur en mathématiques – ce qu’il s’apprête à devenir dès la fin de ses examens universitaires – et un charme ravageur. Bref, de quoi semer une belle pagaille...
Dans la réalité, tout se termine-t-il aussi bien qu'à la télé ?

Mon opinion personnelle :

Je commence par remercier Antony Altman pour l'envoi de son étonnant roman !

J'avais vu cet ouvrage passer entre les mains de certaines de mes camarades blogueuses, et avais été très intriguée par la couverture et le résumé. Aussi, lorsque l'auteur m'a proposé de découvrir son livre, j'ai de suite accepté, très intriguée. Le moins que l'on puisse dire, c'est que côté surprises, j'ai été servie.

Les personnages sont, en apparence, assez classiques. Le narrateur, Gabriel, est un homme qui se dévoile énormément tout au long de la lecture. Ce personnage, qui évolue beaucoup, nous en fait voir de toutes couleurs. Même s'il est en réalité incernable, on s'attache à lui. Il nous rend curieux. On a presque pitié de lui, de l'aliénation qui le torture. Les personnages secondaires sont eux aussi très intéressants. Je pense notamment à l'intrigante Irina, qui, venant du corps médical, incarne tout le contraire du protagoniste, apportant ainsi une sorte d'équilibre entre les personnages. Seule petite déception, j'aurais aimé en savoir davantage sur la fameuse Marzi. En effet, c'est d'elle que tout découle, en quelque sorte, et j'ai été un petit peu déçue de ne pas mieux connaître la source du drame.

Le style de l'auteur est agréable, fluide à la lecture, et surtout, captivant. C'est bien simple : J'ai lu ce roman d'une traite. Sans aller chercher compliqué, il parvient à être très efficace, et à séduire le lecteur. Mieux, il s'introduit dans notre esprit, pour nous fasciner, et nous torturer un peu, aussi. C'est typiquement le genre d'ouvrages qui vous racontent des choses un peu compliquées, mais avec beaucoup de simplicité. J'ai adoré me perdre dans les pensées et tourments de Gabriel. Car c'est réellement le sentiment que vous avez : Faire partie intégrante de son esprit.

L'intrigue m'a beaucoup, beaucoup étonnée. Au premier regard, on voit une romance, qui tourne mal. Mais en réalité, c'est bien plus que cela. Ce livre est délicieux cyclone psychologique, qui vous rend fou, vous aussi. Comme précisé sur la quatrième de couverture, avec cette histoire, l'expression "fou d'amour" prend tout son sens. C'est exactement cela. L'auteur décortique et envenime le sentiment amoureux comme je ne l'avais jamais vu auparavant. C'est à la fois envoûtant, et terrorisant. Mais commençons par le commencement. Tout part d'une fascination, d'une obsession, pour un personnage de fiction, Super Jaimie. (Je ne connaissais absolument pas cette série avant -1998 oblige-, mais je me suis renseignée au début de ma lecture) J'avoue qu'au début, j'étais assez sceptique, et me demandais sérieusement comment il était possible d'articuler correctement la chose, sans tomber dans un délire incompréhensible. Toutefois, mes doutes se sont révélés infondés, et c'est une histoire tout à fait cohérente qui s'est déroulée devant mes yeux. J'en reviens un peu de nouveau à Marzi, néanmoins, j'ai juste été un peu frustrée de ne pas avoir davantage de pages sur la relation entre Gabriel et Marzi. J'entends bien que ce n'était pas le coeur-même de l'intrigue, mais c'est cependant l'élément perturbateur, et pour encore mieux comprendre la réaction du narrateur, j'aurais aimé avoir mieux perçu son état d'esprit au cours de ce passage. Ensuite, tout va très vite. On tombe dans une sorte de spirale infernale, qui étouffe le protagoniste. Le lecteur, quant à lui, alterne sadisme et souffrance, puisqu'il vit les tourments de Gabriel aussi bien qu'il les observe. C'est très étrange comme sensation, c'est même délicieusement malsain. L'auteur a une imagination débordante, et va toujours plus loin. Il ne semble avoir aucune limite, aucune censure, et c'est ce qui me plaît. Il parvient alors à nous retourner le cerveau, à torturer aussi bien ses personnages que son lecteur. Grisant, ce bouquin vous propose quelque chose de différent, un brin machiavélique, et surtout ensorcelant. La mise en page suit le rythme de l'ouvrage, ce qui, en quelque sorte, met en forme le ressenti du lecteur, et rend la lecture encore plus agréable. En réalité, ce livre vous fait réfléchir sur l'amour, mais aussi sur d'autres sujets que je tairai pour vous ménager le suspense. En dehors d'une forme toute en réussite, il y a un véritable fond, et ça, c'est un très bon point.

Vous vous en doutez sûrement, mais la fin est elle aussi très surprenante.  Je ne savais pas trop à quoi m'attendre, ou plutôt, je m'attendais à tout. L'idée de chute pour laquelle l'auteur a opté est très intéressante, pertinente. Elle part dans tous les sens, tout en gardant le cap. Oui, c'est assez contradictoire, mais avec ce livre, il ne faut pas chercher à tout comprendre, et se laisser porter. Il vous contrôle, et vous suivez la danse, c'est tout. Je ne vous cache pas que l'ultime choix de l'auteur est un parti pris, même un risque. Je ne sais pas si c'est l'option idéale, mais en tous cas, c'est une option qui fonctionne. Le lecteur sent, tout au long de la lecture, la pression et la folie qui monte. Il considère ainsi les dernières pages comme l'apothéose de cette démence. Ainsi, vous achevez cet ouvrage avec l'esprit totalement embrumé, mille remises en question en tête, et une nouvelle obsession pour cette histoire loin d'être banale. C'est très bien joué.

Je suis absolument fan de la couverture. Elle a un petit côté moderne que j'aime beaucoup, tout en restant simple. Mais surtout, elle représente très très bien l'intrigue. Il en est de même pour le titre, assez intrigant, et parfaitement symbolique. C'est, pour moi, un livre-objet qui donne envie, et ce à juste titre.

Pour un premier roman, le résultat est donc, à mon avis, très encourageant. Le style est bon, les idées sont là... Je suis très curieuse de découvrir la prochaine proposition de l'auteur. En attendant, je vous recommande cet étonnant roman, qui, en plus de vous faire passer un bon moment, vous laissera pantois...

J'ai adoré !

Livre se trouvant dans ma propre bibliothèque.

Livre reçu de la part de l'auteur, Antony Altman. Merci à lui !
Le 18 avril 2016 à 03:29 / Par / 14 Commentaire(s)

14 commentaires:

  1. Déjà, ta chronique m'a pas mal intriguée mais quand j'ai lu le résumé, j'ai vraiment été intéressé ! Merci pour la découverte :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec grand plaisir, je te le recommande !

      Supprimer
  2. C'est la première fois que je vois ce roman ! J'avoue que la couverture, le résumé et ta chronique le rendent très intrigants :o

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En plus d'être intrigant, il est fascinant, alors fonce ! :)

      Supprimer
  3. Je ne connaissais pas du tout, contente de voir que tu as aimé en tout cas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une très belle découverte à faire :)

      Supprimer
  4. Je ne connaissais pas mais ce livre à l'air pas mal. Je note, merci pour la découverte :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien, j'espère que tu le liras ! ;)

      Supprimer
  5. En lisant le résumé je me suis dit que ça devait être un peu "cliché, déjà vu", mais ta chronique donne envie de le lire :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce roman est bien plus profond et singulier qu'il n'y paraît, c'est vraiment à tester !

      Supprimer
  6. aaaaaah, je ne connaissais pas, mais il me tente énormément maintenant ♥ je note! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà qui me fait très plaisir ! :D ♥

      Supprimer
  7. Très belle chronique!
    En lisant le résumé, je me suis dit "encore un énième triangle amoureux!". Pourtant, votre avis me donne hyper envie de découvrir ce roman. J'espère en avoir un jour l'occasion!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vraiment un livre qui sort de l'ordinaire, et le triangle amoureux est quasiment inexistant, seulement mentionné ! J'espère que tu pourras le lire ! :)

      Supprimer

Petite explication pour mettre un commentaire :

- Ecrivez dans le cadre dédié à cet usage.
- Choisissez votre profil. Je vous recommande "Anonyme", "Compte Google" ou "Nom/URL".
- Cliquer sur "Publier".

Et le tour est joué ! Merci !

Post Top Ad