30 mars 2016

Naufragés Tome 1

Afficher l'image d'origineNaufragés Tome 1

Titre de la série : Naufragés
Numéro du tome : 1
Auteure : Siobhan Curham
Editions : Bayard
Année de parution : 2016
Pages : 412 pages
Prix : 15,90 €

Résumé :

Grace Delaney et quelques élèves d'une troupe de danse doivent animer une croisière pendant deux mois. Yago, un marin ténébreux, est chargé de les emmener jusqu'au paquebot en voilier. Mais, pris dans une tornade, ils s'échouent sur une île sauvage. En attendant les secours, ils établissent un campement sur la plage. Peu à peu, les rancoeurs se font jour. Jenna, la meilleure amie de Grace, se rapproche de Cariss, une insupportable capricieuse, tandis que Grace, attirée par Yago, supporte de moins en moins Todd, son petit ami. Alors que la tension monte entre les jeunes gens, des phénomènes étranges se produisent. L'île n'est peut-être pas si déserte qu'elle en a l'air...

Mon opinion personnelle :

Je commence par remercier les éditions Bayard pour cet étonnant envoi !

Connaissant Siobhan Curham dans un genre totalement autre que celui proposé ici, j'étais extrêmement curieuse de découvrir ce qu'elle pouvait produire en faisant appel à un univers très différent. Au final, ce fût une très bonne surprise.

Les personnages sont, dans l'ensemble, plutôt sympathiques. La narratrice, Grace, est une adolescente très simple, à laquelle lecteur n'a aucun mal à s'identifier. Tout au long de la l'histoire, elle se transforme, gagne en maturité et en confiance, ce qui n'a pas été pour me déplaire. Le charmant Yago est un personnage que j'ai énormément apprécié, pour son côté un peu divergent, ainsi que pour sa générosité incroyable. L'étonnant duo composé de Jimmy et Belle est quant à lui plutôt touchant, car ces deux jeunes gens, bien que marginalisés, sont très forts, et possèdent de très belles personnalités. Bien entendu, vous avez également des personnages moins charmants, notamment de fortes têtes, comme Todd et son caractère égocentrique, ou encore Cariss et sa méchanceté gratuite. Mais nous découvrons aussi des adolescents plus transparents, comme Jenna, qui ne sait plus sur quel pied danser, ou bien Dan, guère plus décidé. Mon seul regret a été de constater que tout ce petit monde restait tout de même très stéréotypé, et donc un peu plus vite lassant.

J'ai été littéralement envoûtée par la superbe écriture de l'auteure. En effet, elle est relativement accessible, car simple, mais délicieusement chargée de mille et une émotions. Le lecteur se trouve totalement captivé par les aventures qui se déroulent sous ses yeux, et ne parvient plus à reposer le bouquin. Il y a une fluidité très appréciable dans le style, avec tout de même beaucoup de reliefs, ainsi qu'une progression intéressante. En fait, je crois qu'on peut presque ici parler de magnétisme, c'est assez impressionnant. La capacité qu'a Siobhan Curham à mettre des mots sur les émotions les plus intenses est remarquable, et offre au roman une dimension étonnamment riche. J'ai adoré !

Ce qui m'a le plus surprise dans ce livre a sans aucun doute été l'intrigue. Sous ses airs de récit aventurier mignonnet, c'est en réalité une histoire bien plus sombre et complexe qui s'éveille peu à peu. Le thème premier de cet ouvrage, celui dont tout découle, c'est donc, vous l'aurez compris, la danse. Il s'agit selon moi d'une bonne initiative, mais qui aurait toutefois pu être un peu plus développée au cours du récit. L'auteure ne perd pas de temps au début de son texte : Les choses sont claires, nettes et concises, cela va vite, et c'est tout à son honneur. Effectivement, l'intérêt et le charme de ce livre résident dans la partie qui se déroule sur l'île, et même si une sorte de prologue est nécessaire, il a été parfaitement jaugée, afin d'expliquer sans agacer. Comme je vous le disais, dans les premiers chapitres, le livre a l'air assez banal, gentil. Et puis, petit à petit, dans un excellent équilibre, les choses vont crescendo, et l'atmosphère se fait plus sombre, plus pesante, jusqu'à tomber sur un résultat époustouflant. En effet, j'étais tellement absorbée par ma lecture, que je l'ai pratiquement lue d'une traite en une nuit. Et croyez-moi, il ne s'agit pas d'un bouquin à lire la nuit. Cela faisait bien longtemps que ça ne m'était pas arrivé, mais cette histoire m'a sincèrement fait peur. Le lecteur sent son coeur s'accélérer, et une sourde angoisse lui dévorer lentement la poitrine. J'admire totalement le travail stupéfiant qu'a fourni l'auteure pour rendre son récit le plus vivant possible, car c'est une brillante réussite. Croyez-moi, elle parvient sans aucun problème à vous faire trembler ! Ceci est donc un des plus atouts majeurs de ce livre décidément séduisant. (Vous ne trouvez pas ?) En outre, j'ai énormément aimé l'approfondissement des relations entre les personnages. Pour un récit comme celui-ci, en huis-clos, avec des adolescents, il était fondamental de ne pas délaisser le côté plus "social" du naufrage. Entre amours et amitiés, rapprochements et ruptures, vous allez être servis ! Il s'en dégageait d'ailleurs une certaine authenticité, malgré la tendance "clichée" des personnages. L'univers imaginé par l'auteure est lui aussi une magnifique réussite. Il est très riche, et donc relativement complexe, mais toujours bien expliqué, détaillé. Et tout ça, en parvenant à conserver un certain suspense autour des vérités de l'île. A ne pas en douter, il s'agit ici d'une histoire très mûre ! Au fur et à mesure de votre lecture, vous êtes toujours plus surpris, les pistes se multiplient, se faussent, se croisent... Et le tout en restant claires et organisées. En réalité, ce roman me fait un peu penser à une toile d'araignée : Complexe de loin, mais savamment tissée de près.

La fin vous met la tête à l'envers. Oui oui, rien que ça. Tout s'accélère, et le récit s'obscurcit encore un peu plus. L'action fuse, la peur s'intensifie... L'histoire prend des virages absolument inattendus, et ce, pour notre plus grand plaisir. Beaucoup d'informations nous sont données, mais surtout, beaucoup de questions sont soulevées. Cette chute explosive vous tient en haleine, et vous donne une irrésistible envie d'en savoir plus, de lire le prochain tome. J'avoue qu'initialement, je ne voyais pas l'intérêt d'écrire une série plutôt qu'un one-shot. Je ne suis pas encore convaincue à 100% (Mon prof d'Histoire vous dirait que je suis bornée), j'attends donc de voir comment l'auteure peut prolonger cette délicieuse angoisse et innover encore un peu plus. Je pense qu'il y a du potentiel, mais j'espère simplement qu'il va être correctement traité, car au vue de ce qui reste "en attente", à l'issue de ce premier opus... On peut faire quelque chose d'encore plus chouette par la suite.

Le livre-objet est beau, avec une couverture travaillée et symbolique, ainsi qu'un titre qui reflète très bien le coeur de l'intrigue. Néanmoins, à mon sens, l'ensemble peut rapidement induire en erreur un éventuel lecteur. On s'attend davantage à un récit de survie, alors qu'ici, l'auteure va bien plus loin, pour un meilleur résultat que celui escompté... Je reste donc dubitative.

Au final, vous aurez bien compris qu'il s'agit d'une lecture très marquante, terrifiante, et riche. Captivant, ce roman vous assure un excellent moment, que vous n'êtes pas prêts d'oublier... A ne pas lire la nuit, mais à dévorer en journée, sans aucune hésitation !

J'ai adoré !

Livre se trouvant dans ma propre bibliothèque.



Livre reçu grâce aux éditions Bayard. Merci à eux pour cet envoi !

28 mars 2016

La fille quelques heures avant l'impact

Couverture La fille quelques heures avant l'impactLa fille quelques heures avant l'impact

Titre : La fille quelques heures avant l'impact
Auteur : Hubert Ben Kemoun
Editions : Flammarion
Année de parution : 2016
Pages : 250 pages
Prix : 13€

Résumé :

Ce soir.
Tous ou presque ont prévu d'assister au concert du groupe de Marion. Mais tous n'iront pas pour les mêmes raisons. Certains sont venus avec joie et envie, d'autres avec rage et dégoût. Ici des comptes vont se régler, des vies basculer en quelques instants. Celle d'Annabelle, tout particulièrement. Dans le noir, la tension monte. Annabelle veut croire que l'espoir va l'emporter mais la haine peut triompher...

Mon opinion personnelle :

Je commence par remercier Brigitte et les éditions Flammarion pour cet envoi poignant !

Tout m'intriguait dans cet ouvrage, le titre, la couverture, le résumé... Et, ayant lu La fille seule dans le vestiaire des garçons, j'étais curieuse de découvrir ce nouveau roman d'un auteur percutant... Et je n'ai absolument pas été déçue par cette lecture, que j'ai dévorée en un rien de temps.

Les personnages sont extrêmement intéressants. Le point de vue est alterné entre les divers chapitres, ce qu nous offre l'occasion de mieux cerner chaque personnalité. Car ces dernières sont très travaillées, très complexes, et très pertinentes. Annabelle, adolescente blessée, animée par une flamme de détermination impressionnante, m'a bien plu. Elle n'a rien de ces héroïnes stéréotypées que vous voyez partout, elle est plus forte qu'elle, plus étonnante. Il y a aussi Isabelle, jeune prof de Lettres, qui m'a bouleversée. Parce qu'elle aime, elle donne, et... On ne peut pas vraiment dire qu'elle soit gâtée en retour. Et étant une grande admiratrice du métier d'enseignant, j'étais... Touchée, par son histoire, son caractère. Mokhtar est un garçon qu'on ne sait pas par quel bout prendre, à la fois généreux et ignoble, à la fois émouvant et révoltant. Il y a aussi Sébastien, qui n'a pas vraiment compris le sens de la vie, Thierry, dont on a pitié et qu'on aimerait aider, Fabien, qui... Vous met hors de vous, vous fait réaliser qu'il existe réellement des gens, pire, des adolescents, comme ça, dans le monde. Des personnages fascinants donc, et qui sont loin de vous laisser indifférents, croyez-moi.

Le style de l'auteur est lui aussi très prenant. Dès les premières lignes, et jusqu'aux dernières, vous êtes happés par l'histoire, dans un étrange sentiment, une sorte de confort qui vous met mal à l'aise... L'écriture vous permet de vous sentir bien, mais en même temps, vous sentez une sorte de pression, d'ambiance très lourde qui pèse et tente de vous étouffer... C'est délicieux. Il se dégage de ce travail beaucoup d'authenticité, qui vous permet de ressentir de véritables émotions, sans rien de superficiel. C'est à la fois pur et impur. Pur par le talent, impur par l'intrigue. Ce roman est un éternel jeu de contradictions, très bien amené, très surprenant, et surtout très puissant. J'ai adoré ne plus pouvoir le lâcher.

L'intrigue est... Stupéfiante. J'ai eu envie de lire ce livre parce que je ne savais pas de quoi il parlait. D'ailleurs, pendant ma lecture, au tout début, un ami (Hey Damien !) m'a demandé de quoi cette histoire parlait. Je lui ai répondu que je ne savais pas. C'était vrai. La seule chose qui me guidait un peu, c'était le mot "Colère", en haut de la couverture. Et jamais je n'aurais imaginé qu'un simple terme pouvait si bien définir un bouquin. Parce que la colère, c'est exactement ce qui animent les personnages du roman. Mais c'est aussi ce qui se forme dans le coeur du lecteur, au fur et à mesure de la lecture. Rarement, un livre m'a mise en colère. C'est ici une très, très belle réussite. L'auteur ose beaucoup, avec une audace qui fonctionne à merveille. Il emploie des mots vrais, des mots qui claquent et qui résonnent. Je n'ai pas trop envie de vous en dire sur cette histoire. Son charme réside en partie dans son mystère. Ce récit se déroule sur un labs de temps assez court, ce qui vous permet d'apprécier chaque instant, et surtout, de comprendre avec minutie chaque élément de l'intrigue. Car en lisant ce roman, il faut prendre chaque détail en compte, tout observer, tout guetter. Le danger est de se laisser aveugler par cette colère qui monte inévitablement en vous. Il faut garder la tête froide. C'est étrange, dit comme cela, ça peut sembler exagéré, mais je vous assure que c'est la réalité. Le message que véhicule ces mots est très fort, très juste, mais nécessite de la concentration pour réellement en comprendre l'ensemble. Dans ce récit, plusieurs destins intergénérationnels s'entremêlent, brûlent et se déchirent ensemble. C'est magnifique, à vous en faire perdre vos mots. Ce livre aborde de nombreux thèmes de société, avec beaucoup de justesse, et de réalisme. Les stéréotypes sont pulvérisés, et cela fait tellement de bien. Les tourments de l'adolescence sont merveilleusement bien compris, illustrés, on sent que l'auteur vit ce qu'il écrit. Je pense que vous l'avez compris, ce n'est pas un livre bien joyeux, c'est même très dur. Mais c'est comme du marbre. Lourd, dur, et pourtant splendide et majestueux. Majestueux, parce qu'il impose un certain respect, un certain silence. Ce roman vous met à l'envers, et cela pour un certain temps. C'est le genre d'histoires qu'on devrait tous lire au moins une fois dans sa vie, pour prendre conscience de la connerie humaine, du monde qui nous entoure. C'est un coup de poing qui fait mal, mais qui fait aussi du bien.

La fin est très, très, très haute. Si les trois premiers quarts du livre étirent le temps, la dernière partie l'accélère, dans un enchaînement d'actions impressionnantes. Quelque part, je me doutais de ce qui allait se passer, car il n'y a pas un suspense incroyable. Mais en fait, on refuse tout simplement d'y croire, on se dit qu'on a trop d'imagination, et que la nature humaine ne pourrait pas aller jusque là. Et pourtant... Wouah. C'est impressionnant. Je vous avoue qu'on a du mal à s'en remettre, et qu'on suffoque un peu. Mais cette chute est parfaitement bien amenée, avec un talent certain, et une justesse infaillible. J'ai tout simplement été soufflée. Les derniers mots sont très bien choisis, parce qu'ils ont une véritable portée, qui propulse encore une dernière fois cette histoire déjà loin, hors du commun. C'est inévitable, vous sortez de cette lecture marqué, choqué, ébranlé.

Le titre est très intrigant, et correspond très bien à l'histoire. De même pour la couverture, qui annonce clairement la couleur de l'intrigue, et qui pose réellement question. Le livre-objet correspond on ne peut mieux au récit en lui-même, et attire l'oeil, ce qui est donc le combo parfait.

Pour conclure, ce roman est donc saisissant, et je vous le recommande très vivement. Il veut dire tellement de choses en si peu de pages, grâce à une écriture honorable, des personnages attachants et des choix étonnants. Ce n'est pas un livre comme vous en voyez souvent, c'est autre chose, de plus fort, de plus beau. Il faut le lire pour le comprendre, et surtout, pour comprendre.

J'ai adoré !

Livre se trouvant dans ma propre bibliothèque.

Description : Description : Description : C:\Users\bgautrand\AppData\Local\Microsoft\Windows\Temporary Internet Files\Content.Word\Logo_FlamJeunesse_PC.JPG

Livre reçu grâce aux éditions Flammarion. Merci à eux !

23 mars 2016

Prix Ouest France du Festival Etonnants Voyageurs 2016 : Je suis de la partie !

Chers tous,

Quelques semaines que je trépigne d'impatience à l'idée de vous annoncer la grande nouvelle dont je vous parle à mots couverts...

Le titre parle de lui-même : J'ai la chance extraordinaire de faire partie du Jury du Prix Ouest France du Festival Étonnants Voyageurs, qui se déroulera à Saint-Malo du 14 au 16 Mai 2016.

Afficher l'image d'origine

Pour cela, je dois lire, avant le 23 Avril, la sélection de 10 livres suivante :

Afficher l'image d'origine   Afficher l'image d'origine   Afficher l'image d'origine   Afficher l'image d'origine

Afficher l'image d'origine   Afficher l'image d'origine   Afficher l'image d'origine   Afficher l'image d'origine   

Afficher l'image d'origine   Afficher l'image d'origine

Divers et variés, vous l'aurez constaté...

Vous aurez également constaté et compris que je dois mettre de côté, pour un mois, mes lectures personnelles, et mes services presse habituels. J'essaye d'alterner un peu pour ne pas vous abandonner totalement non plus, mais si je vois que le rythme devient trop limite, je ne lirai que les ouvrages de la sélection.

Car oui, pour des raisons de confidentialité, les chroniques des romans présentés ci-dessus ne seront publiées qu'après la révélation du grand vainqueur. Nous nous réunissons le 23 Avril à Rennes pour décider des 5 finalistes, puis à Saint-Malo le 15 Mai pour délibérer une dernière fois, dans des conditions assez impressionnantes. Une expérience formidable donc, pleine de rencontres et d'échanges, que j'ai sincèrement hâte de vivre. 

Merci de me suivre, et merci de votre patience pour ce mois à venir,

Bonnes lectures à tous,

Mathilde ♥

20 mars 2016

Girl Online Tome 2 : Girl Online en tournée

Couverture Girl Online, tome 2Girl Online Tome 2 : Girl Online en tournée

Titre de la série : Girl Online
Titre du tome : 2. Girl Online en tournée
Auteure : Zoe Sugg
Editions : La Martinière (J Fiction)
Année de parution : 2016
Pages : 410 pages
Prix : 14,50 €

Résumé :

Invitée par Noah à l'accompagner sur sa tournée européenne, Penny, fille de joie, court le rejoindre ! Mais entre le planning ultra-chargé de son petit ami, ses copains pas très accueillants et les messages de menace des fans jalouses, Penny se sent perdue. Loin de chez elle, tout lui manque : Sa famille, son meilleur ami Elliot et... Son blog, Girl Online. Penny est-elle vraiment faite pour vivre avec une rock-star ?

Mon opinion personnelle :

Je commence par remercier les éditions La Martinière J Fiction pour ce très chouette envoi !

Après avoir beaucoup apprécié le premier tome de cette série pétillante, j’étais à la fois curieuse et impatiente de découvrir la suite des aventures de Penny. Et, pour ma part, je n’ai absolument pas été déçue du résultat.

Cela m’a fait sincèrement plaisir de retrouver les personnages, qui sont restés fidèles à eux-mêmes, et donc toujours aussi attachants. Penny et sa maladresse légendaire sont toujours au rendez-vous pour nous faire sourire, et permet au lecteur de s’identifier à elle. J’ai trouvé qu’elle a cependant bien évolué depuis la dernière fois, gagnant en affirmation et en confiance. Bon, elle reste toujours une jeune fille un brin naïve, mais c’est ce qui fait partie de son charme. Noah a, quant à lui, encore plus évolué dans ce nouvel opus. Même si son comportement m’a un peu déçue ici, il est tout de même toujours sympathique, et pas trop trop con, pour une rock star. Pour ce qui est des personnages secondaires, comme l’énergique Elliot, que j’avais tant aimé, ou encore la jeune prof attentionnée de Penny, ils font eux aussi, chacun à leur façon, pétiller ce roman très frais, pour notre plus grand bonheur.

De nouveau, je ne reviendrai pas sur les éternels débats portant sur la véritable identité de l’auteure, entre Zoella ou ghostwriter, puisque de nouveau, je n’ai pas lu ce bouquin pour qui l’avait écrit, mais pour son contenu. J'ai beaucoup apprécié le style, simple, moderne et frais, il se lit très bien, pour un parfait moment de détente. Nous avons de délicieuses petites touches d'humour, avec toujours les fameux billets de blog, qui rendent la lecture encore plus vivante. On sent que l'écriture n'est pas particulièrement recherchée, mais avec ce genre d'ouvrages, nous ne sommes pas là pour nous prendre la tête, simplement pour passer un bon moment. Et honnêtement, c'est plus qu'addictif, alors, pourquoi s'en plaindre ?!

L'intrigue de ce second tome est tout à fait à la hauteur de la précédente. Pour se renouveler, l'auteure décide de faire voyager ses personnages à travers l'Europe. Ce n'est pas forcément original, mais cela fonctionne très bien. En effet, le lecteur a l'occasion de découvrir différents paysages et diverses cultures. Bon, on reste tout de même dans les clichés purs, Tour Eiffel pour la France, glaces pour l'Italie et paysages sombres pour l'Allemagne... Mais cela reste agréable à suivre. Bien entendu, on retrouve ici la romance, qui, vous vous en douter, va devenir un peu plus houleuse... Ce n'est pas forcément ce que je préfère, le "je t'aime-moi non plus", mais, j'avoue qu'ici, c'était bien amené. Parce qu'il y avait une réelle explication à ces hésitations et incompréhensions. Et puis aussi car l'auteure y va franchement, quand il y a besoin de tout faire péter, elle fait tout péter. J'ai trouvé qu'en réalité, elle avait gagné de l'assurance depuis le dernier tome : Il n'est plus question de ménager qui que ce soit ou de faire des petites tentatives hésitantes, tout est plus tranché, pour mon plus grand plaisir. Fidèle à  elle-même, cette série aborde, sous des airs guillerets, des sujets plus délicats, comme l'homosexualité ou le cyberharcèlement. Attendez-vous également à avoir un bel aperçu des aléas de la célébrité, qui permet de cerner l'univers impitoyable du star-system... Nous avons aussi le droit à de jolis moments coquets, avec de longs passages bien amenés à coups de riches descriptions et de sympathiques idées vestimentaires. Ce bouquin est typiquement une lecture de plage, certes, mais pas que, il a quand même un véritable intérêt, au-delà de nous divertir. Et puis, il y a une sorte de feeling très chouette qui s'installe. Ce n'est pas vraiment explicable, mais vous vous sentez bien, avec cette lecture, tout vous semble naturel. Il n'y a pas que des passages joyeux, on a des moments moins drôles, même si cela reste soft, compte tenu du genre du livre. Mais nous avons le droit à de petites péripéties bien trouvées, qui font pétiller vos yeux, de rire, d'émotion... Il ne s'agit pas d'un récit linéaire, loin de là, nous en voyons de toutes les couleurs ! C'est simple et efficace, tout ce qu'il vous faut quand vous avez besoin de souffler un peu. Et surtout, totalement dans la continuité du premier !

Néanmoins, la fin est un peu en-dessous du reste. Effectivement, elle est chouette, mais elle va très, très vite. Un peu comme si l'auteure avait un timing à respecter pour écrire, et qu'elle était en retard... C'est dommage, car cela crée un petit fossé avec les trois premiers quarts du roman. J'aurais aimé soit un peu plus de pages, soit un peu moins de problèmes résolus. Malgré cela, elle reste agréable à lire, et bien dans l'état de l'esprit de l'histoire, ce qui rattrape un peu le coup ! Toutefois, il m'a manqué quelque chose pour finir ma lecture pleinement satisfaite. Je ne sais pas si un tome 3 est prévu, j'en ai bien l'impression, je l'espère en tous cas. Si c'est le cas, je l'attendrai au tournant... Mais je ne suis pas trop inquiète, car il y a encore plein de pistes pertinentes à exploiter, et du potentiel à venir, j'en suis convaincue !

Je suis toujours aussi fan du style de la couverture, qui est pétillante, et qui attire bien l’œil. Elle reflète parfaitement bien l'ambiance du récit, avec des couleurs festives et un design moderne. Le titre est relativement basique, mais correspond à l'histoire, pour un livre-objet aussi sympathique que son contenu.

Au final, il s'agit d'une série que je vous recommande totalement si vous voulez passer un doux moment de détente, plein de bonne humeur et de simplicité. Je suis très contente de cette suite, et en redemande encore ! Sans prise de tête, parfait pour les beaux jours qui arrivent. Si vous avez aimé le premier tome, n'hésitez pas face à ce second ! Ça ne se lit pas, ça se dévore, et ça fait vraiment du bien !

J'ai adoré !

Livre se trouvant dans ma propre bibliothèque.

Afficher l'image d'origine

Livre reçu grâce aux éditions La Martinière J Fiction. Merci à eux !