7 mars 2017

L'échappée

Couverture L'échappéeL'échappée

Titre : L'échappée
Auteur : Allan Stratton
Edition : Milan (Pages Turners)
Année de parution : 2016
Pages : 252 pages
Prix : 13,90 €

Résumé :

"Comment peut-on ne pas vouloir sortir avec Jason ? il est ultra cool. [...] Jason, pour moi, c'est un rêve qui se réalise."
Hélas pour Leslie, son rêve va vite tourner au cauchemar...
Jason, le nouveau qui attire tous les regards, n'est pas le garçon bien qu'il paraît être. Lentement, il tisse sa toile autour d'elle.
Pour qu'elle ne puisse plus s'échapper. Pour qu'elle lui appartienne.
Corps et âme.

Mon opinion personnelle :

Je commence par remercier Céleste et les éditions Milan pour cet envoi percutant !

Ce roman m'a immédiatement intriguée, compte tenu de son résumé sombre et pourtant séduisant. Je sentais qu'il y avait quelque chose de très intéressant à exploiter entre ses pages, et j'ai eu raison sur ce point. Toutefois, je dois admettre avoir tout de même été assez déçue par la façon dont cela a été mis en scène...

J'ai eu du mal à m'attacher aux personnages. La narratrice, Leslie, est une adolescente qu'on pourrait simplement qualifier de détestable. Capricieuse, prétentieuse, provocatrice, elle possède en plus un côté peste qu'il est difficile d'occulter. Du coup, par la suite, lorsqu'elle se révèle en danger, mais aveuglée et naïve, on ne parvient pas à s'émouvoir de sa situation ; au contraire, on est plus agacé par son stoïcisme, ce qui altère la qualité du message qu'on souhaite faire passer. En ce qui concerne le personnage de Jason, là encore, j'ai été déçue : Je l'ai trouvé plus grossier que crédible, presque trop caricaturé pour être vraiment inquiétant. Et c'est un problème récurrent, avec les personnages secondaires de ce roman. Pour moi, tous les personnages manquent cruellement de profondeur, ce qui est en quelque sorte du gâchis, quand on voit l'importance du sujet traité... Dommage, vraiment.

Le style de l'auteur est bon, mais là encore, je ne suis pas totalement satisfaite. Certes, il est fluide, il est efficace, il se lit bien, mais une nouvelle fois, j'insiste : Pour un sujet comme celui-ci, j'aurais aimé davantage. Je ne voulais pas simplement être intéressée, je voulais être bouleversée. A mon sens, l'auteur n'est pas parvenu à nous rapprocher suffisamment de ses personnages ; on se sent trop spectateur de l'intrigue, et pas assez acteur. Je dois admettre que j'avais du mal à me sentir concernée, à être touchée. L'écriture reste selon moi trop en surface, s'éloignant de la gravité du thème abordé pour proposer un résultat manquant d'authenticité et de réalisme. Toutefois, mon côté féministe tient à relever le fait que l'auteur soit un homme. Je ne sais pas pour vous, mais qu'un homme prenne le temps d'écrire un roman sur le viol et la perversité adolescents, je trouve ça très bien, car pas forcément fréquent.

Venons-en à l'intrigue. Une énième fois, je vais vous dire que mon ressenti est assez mitigé. Cependant, je tiens à préciser que là, bien que divisé, mon avis tend davantage vers le positif que le négatif. En effet, il est déjà très pertinent de mettre en scène pareille intrigue. Et puis, je ne peux pas dire que c'est vraiment mal fait. On aurait pu avoir mieux, mais on aurait aussi pu avoir bien pire. Il faut une certaine forme de courage pour se lancer dans un ouvrage pareil, qui représente certains risques. Il faut aussi parvenir à ne pas tomber dans le ridicule, dans le trop glauque, dans le drama... Bref, tout est question d'équilibre, et celui-ci est difficile à trouver, j'en conviens. Ce qui excuse probablement la déception que représente principalement cette lecture. En terme de rythme, j'ai trouvé qu'on était plutôt face à quelque chose de bien, qui prend le temps d'instaurer les choses, sans les brusquer, qui n'ennuie pas le lecteur, à aucun moment. Donc, globalement, l'histoire en elle-même bien réussie. Bien sûr, des choses auraient pu être améliorées : Les relations entre les personnages, notamment, auraient pu être approfondies, qu'elles soient amoureuses, amicales, ou familiales. C'est un peu le problème général de ce bouquin : Il fait bien les choses, alors que je suis persuadée qu'il aurait largement le potentiel pour très bien les faire. Un autre pilier de ma déception que je souhaite mentionner : Du début jusqu'à la fin, dans un livre sur le viol, l'auteur reste dans la suggestion. Oui, il est important de préserver une certaine pudeur, oui, il ne faut pas tomber dans l'archi-cru pour ne pas trop choquer. Mais à mes yeux, cela n'empêche pas d'appeler un chat un chat, du moins, un peu plus que ce qui est ici fait. L'atout de la fiction, c'est justement qu'elle n'existe pas, ou en tout cas pas avec ces noms, ces lieux, ces gestes précis. De ce fait, je pense qu'elle permet d'oser un peu plus, d'aller plus loin pour frapper, bouleverser, sans craindre de tomber dans le voyeurisme. Ici, j'ai trouvé que l'auteur restait trop en retrait, qu'il y avait trop de retenue pour un livre qui aurait au contraire besoin de quelque chose de cinglant, sans être vulgaire évidemment. Le message aurait pu être encore plus retentissant si l'auteur était allé encore plus loin dans la "provocation" au sein de la littérature jeunesse. Il en est de même pour l'aspect psychologique de l'ouvrage ; tout ce qui concerne l'emprise et la pression qu'exerce Jason sur Leslie. De nouveau, on aurait pu aller encore plus loin, pousser le vice jusqu'à ce que le lecteur lui-même perde ses repères, et ne sache plus à qui faire confiance. J'aurais aimé que l'auteur se joue de moi comme Jason se joue de Leslie, que la perversité soit menée encore plus loin. Bref, j'étais prête à être totalement torturée par ce livre, et malheureusement, ça n'a pas été le cas.

Sans surprise, la chute m'a à moitié convaincue. Il y a de bons éléments, c'est certain, mais il y a aussi et surtout beaucoup trop de facilité dans la résolution des divers problèmes du récit. Tout s'accélère et tout est miraculeusement arrangé. Dans un sens, ça m'arrangeait, car j'avais, je l'avoue, hâte de terminer, mais dans un autre, c'est vraiment dommage, car une nouvelle fois, nous avons la preuve que l'auteur reste trop en surface pour cette histoire qui mériterait davantage de profondeur. Mais ce qui m'a surtout gênée, c'est Leslie : L'auteur ne s'attarde pratiquement pas sur les séquelles d'un tel traumatisme, d'un piège si glaçant. On a presque l'impression qu'elle s'est simplement foulée la cheville. La reconstruction de l'adolescente aurait mérité quelques pages, voire chapitres, en plus. Pour moi, c'est aussi important à mettre en scène que le-dit traumatisme. Cependant, certains points de cette fin sont très pertinents, et offrent au lecteur une belle morale à retenir, tout en lui insufflant une précieuse bouffée d'espoir, ce qui me permet de vous dire qu'il s'agit tout de même d'une lecture nécessaire.

En conclusion, vous l'aurez saisi, c'est évidemment principalement un amer goût de déception que je retiens de cette lecture. Néanmoins, je salue l'initiative de l'auteur, qui reste, elle, importante. Peut-être en attendais-je beaucoup trop de la part de ce roman, c'est loin d'être impossible. Peut-être que vous, vous ne serez pas déçu, si vous êtes prévenu. Car malgré tout, il reste un livre fort, pertinent, assez réussi, et surtout, un livre qui a quelque chose d'important à vous dire. Alors, si le résumé vous tentait, donnez-lui sa chance, peut-être serez vous touché !

♥♥
Déception...

Livre se trouvant dans ma propre bibliothèque.

Résultat de recherche d'images pour "milan éditions"

Livre reçu grâce aux éditions Milan. Merci à eux !

4 commentaires:

  1. Bon, je vais passer mon tour je crois ^^ le résumé ne m'attirait pas plus que ça de toute façon. Désolée que tu aies été déçue :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends totalement ;)
      Pas grave pour la déception, j'ai quand même eu l'occasion de découvrir un message fort !

      Supprimer
  2. J'ai déjà lu un livre de l'auteur, qui n'avait rien avoir, mais que j'avais beaucoup aimé :)
    Ici, en effet, le sujet est très important et intéressant ! Malheureusement, il y a un peu trop de points négatifs pour que je puisse vouloir le lire ... :-/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il paraît qu'il a déjà écrit un livre qui a fait un carton, oui !
      Je comprends ton ressenti cependant, j'aurais eu la même attitude.

      Supprimer

Petite explication pour mettre un commentaire :

- Ecrivez dans le cadre dédié à cet usage.
- Choisissez votre profil. Je vous recommande "Anonyme", "Compte Google" ou "Nom/URL".
- Cliquer sur "Publier".

Et le tour est joué ! Merci !