Post Top Ad

24 avril 2017

Duchesses Rebelles Tome 2 : La dangereuse amie de la Reine


Résumé :

À la cour de France, Marie-Aimée de Rohan est amie de la reine d'Espagne, Anne. Cette existence de plaisirs et de fêtes aurait pu la satisfaire, mais la duchesse de Chevreuse a un tempérament de feu! Marie-Aimée ne se sent vivre que si elle anime des complots, si elle colporte des secrets et joue les espionnes... Et elle ne va pas s’en priver! Voici son histoire…

Mon opinion personnelle :

Je commence par remercier les éditions Flammarion pour cet envoi !

Le  premier tome avait été une déception, mais je restais cependant confiante quant à une possible amélioration par la suite. J'étais donc ravie et très curieuse de recevoir ce second tome, que j'ai lu en lecture commune avec la jolie Kaecilia. Au final, ce second tome, même s'il n'est pas parfait, a bel et bien largement remonté le niveau de la série.

Les personnages m'ont semblé ici plus attachants, plus mûrs. La narratrice, Marie-Aimée, commence le livre enfant, et le finit quarantenaire. Il est donc difficile de bien suivre un personnage qui évolue autant, mais globalement, tout est mis en oeuvre pour que le lecteur soit le moins perdu possible. L'héroïne est très singulière : Audacieuse, manipulatrice, calculatrice, elle ferait presque peur. J'ai beaucoup aimé ce curieux personnage, très original, et surprenant. Elle provoque, elle renverse tous les clichés que nous pouvons avoir sur les femmes de l'époque, et c'est très intéressant. Les personnages secondaires, comme la Reine, par exemple, sont eux, un peu moins atypiques, mais tout aussi pertinents, car bien approfondis et faisant preuve d'une évolution très intéressante tout au long du roman.

J'ai retrouvé la plume que j'aime tant, fluide, délicate, dynamique, celle qui a bercé mon enfance avec les Colombes, et ce pour mon plus grand plaisir. Anne-Marie Desplat-Duc a un véritable don pour happer son lecteur, et ne plus lui permettre de penser à autre chose tant qu'il n'a pas le fin mot de l'histoire. Comme à son 'habitude, l'auteure veille à apporter à son récit une réelle précision historique, à la fois instructive et immersive. On a vraiment l'impression de vivre l'intrigue plus que de la lire, et c'est un très bon point. Le rythme du récit est cependant peut-être parfois un peu bancal, mais nous aurons l'occasion d'en reparler par la suite.

D'une manière générale, j'ai vraiment accroché avec l'intrigue. Comparé au premier opus, il y a ici beaucoup plus d'actions, et beaucoup moins de lamentations. Certes, la question du mariage arrangé est encore très présente, mais c'est en accord avec les préoccupations de l'époque. Néanmoins, dans cette suite, cette omniprésence n'est pas gênante, car elle n'est pas vraiment sentimentale, mais plutôt, comment dirais-je, utile à l'avancée de l'intrigue. La narratrice est si obsédée par sa progression sociale, par le besoin de comploter, qu'elle en devient fascinante, et qu'elle apporte énormément d'énergie au texte. Les péripéties sont donc très nombreuses, puisque les revirements de situation semblent ne jamais vouloir s'arrêter. Je tiens à rappeler que l'intérêt de cette nouvelle série est justement d'avoir une volonté presque biographique : Les personnages ont réellement existé, et, des recherches que j'ai pu faire après ma lecture, leurs aventures sont très fidèles à la vérité historique. A mes yeux, cela rend l'ouvrage encore plus riche. J'ai été fascinée de voir jusqu'où une femme était prête à aller pour tenter d'influencer la vie politique de l'époque, de constater que la détermination des comploteurs était sans faille. Néanmoins, quelques éléments m'ont tout de même un peu perturbée à la lecture. Les relations entre les personnages sont extrêmement particulières ; ici, pas d'amour, ni dans les couples, ni dans les familles. Tous semblent très éloignés des uns des autres, et ne se sociabiliser que dans l'espoir de voir son statut social reluire. On se trouve donc face à une atmosphère très particulière, avec une forme de nonchalance relationnelle qui hante les pages. Personnellement, j'ai eu beaucoup de mal à m'y faire, surtout que plus la lecture avance, moins les personnages semblent s'apprécier ou tenir les uns aux autres. Il y a un tel contraste avec notre époque actuelle, que c'est vraiment déstabilisant. En outre, parfois, comme j'ai commencé à vous le dire un peu plus haut, j'ai été un peu chiffonnée par certains "dosages" des péripéties. En effet, certaines fois, on pouvait rester sur un même événement plusieurs chapitres durant, et d'autres fois, seulement quelques lignes, pour une situation de la même importance. J'imagine que cela est dû aux sources dont disposait l'auteure, complètes pour certains points, et très laconiques pour d'autres. Si c'est bien le cas, c'est tout à l'honneur de l'auteure et de son engagement historique, mais, du point de vue du lecteur, c'est un peu gênant, il faut l'avouer. Néanmoins, on pardonne bien vite ce petit défaut face à l'aura captivante que dégage avant tout ce récit qui, on peut le dire, vous envoûte vraiment.

Toutefois, je dois admettre que je suis un peu trop restée sur ma faim. Tout au long de ce roman, j'ai pensé qu'il relevait vraiment le niveau du premier tome. Et puis, la chute m'a beaucoup déçue. Historiquement, elle est intéressante. Mais à mon sens, elle est beaucoup trop rapide, puisqu'elle ne s'étend que sur les toutes toutes dernières pages du livre. Le lecteur a à peine le temps de comprendre que déjà, il n'y a plus rien à lire. D'une part, c'est gênant, mais d'autre part, c'est frustrant. En effet, les derniers éléments de l'intrigue sont intéressants et surprenants, justement, alors, on s'attend à pouvoir les savourer, les ressentir vraiment. Cependant ici, c'est impossible, puisque tout est condensé, et relaté avec une distance assez désagréable. C'est vraiment dommage, car pour tout le reste, le niveau est là ! J'admets ne pas avoir compris ce choix de narration, et en être déçue. Je reste curieuse de voir la suite, car je me dis qu'au bout d'un moment, on finira bien par avoir un ouvrage réussi de A à Z ! De plus, je pense que nous avons encore bien des secrets à découvrir à propos de la Fronde, et suis impatiente d'en savoir davantage...

Le titre me perturbe un petit peu, car il est assez ambigu. Oui, dans un sens, il représente bien l'histoire, mais dans l'autre, il donne une image peu positive de la narratrice, qui, pourtant, est loin d'être désagréable à rencontrer en tant que lecteur. Ca me pose un peu question. Quant à la couverture, elle correspond parfaitement à l'état d'esprit du livre, et sa couleur flashy évoque bien l'audace de ses aventures, tout en offrant une touche de modernité à l'ouvrage.

Au final, j'ai largement préféré cette suite au premier tome, grâce à sa narratrice plus attachante et dynamique, ainsi qu'à l'énergie que dégage cet ouvrage. Même si la fin a un peu terni ma lecture, je reste confiante pour ce qui sera du prochain tome, que j'ai déjà hâte de découvrir !

J'ai bien aimé !

Livre se trouvant dans ma propre bibliothèque.

Résultat de recherche d'images pour "flammarion jeunesse"

Livre reçu grâce aux éditions Flammarion. Merci à eux !


Résultat de recherche d'images pour "kaecilia blog"
Livre lu en lecture commune avec Kaecilia.


Lien de sa chronique : A venir !


Vous pouvez retrouver son avis, globalement similaire au mien quoi que peut-être encore plus enthousiaste vis-à-vis des trois premiers quarts du livre.
Le 24 avril 2017 à 20:56 / Par / 2 Commentaire(s)

2 commentaires:

  1. Ce n'est pas une saga qui me tente énormément car les points négatifs sont un peu dommage. J'aime beaucoup l'historique mais bon ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends, et je suis sûre que tu en trouveras d'autres qui correspondront mieux à tes attentes ;)

      Supprimer

Petite explication pour mettre un commentaire :

- Ecrivez dans le cadre dédié à cet usage.
- Choisissez votre profil. Je vous recommande "Anonyme", "Compte Google" ou "Nom/URL".
- Cliquer sur "Publier".

Et le tour est joué ! Merci !

Post Top Ad