Post Top Ad

23 août 2017

La fourmi rouge

Résumé :

Vania Strudel a 15 ans et :
- Un père taxidermiste qui l'emmène au collège à bord de sa "ouafture"
- Une ennemie jurée, qui est aussi la fille la plus populaire du lycée
- Un oeil qui part en vrille, et une vie qui prend à peu près la même direction 
Bref, son existence est une succession de vacheries.
Mais un soir, elle reçoit un mail anonyme qui lui explique qu'elle n'est pas une banale "fourmi noire" sans ambition.  Elle serait plutôt du genre
"Fourmi rouge".

Mon opinion :

‌J’ai refermé La fourmi rouge il y a moins d’une demi-heure, j’ai encore sur mes lèvres l’inévitable sourire que vous promet la personnalité décoiffante de la narratrice, et je trouve qu’il n’y a pas meilleures conditions pour vous chroniquer cette petite pépite de la rentrée littéraire jeunesse.

Oh, je pourrais vous faire une chronique très courte, en vous disant que le simple fait d’avoir été validé par l’œil passionné et averti de Tibo Bérard, directeur de la collection Exprim’ chez Sarbacane, est gage de grande qualité. Mais bon, ce serait un peu trop facile, non ?
La fourmi rouge, c’est une histoire d’amour avant tout. Oh, non, pas une romance simplette qui baigne dans l’eau de rose, mais plutôt une histoire de famille, une histoire d’amitiés. Que de l’amour, donc.

Nous, petits lecteurs curieux, entrons dans l’intimité de Vania, une adolescente parfois peu gâtée par la vie, mais dont la vivacité d’esprit, la maladresse, le naturel et le franc-parler parviennent à vous faire sourire comme un benêt 254 pages durant. On ne s’ennuie pas, avec Vania. On en voit de toutes les couleurs, et c’est là que réside l’authenticité précieuse de ce roman. La vie n’est jamais toute rose ou toute noire, la vie, c’est du rose et du noir, du bleu et du rouge, c’est un arc-en-ciel. Il y a des choses qui vont, d’autres qui ne vont pas, parfois on rit, parfois on pleure. Et c’est exactement ce que cette histoire reflète : La réalité d’une vie qui pourrait être celle de n’importe qui. Combien de fois se retrouve-t-on dans les pensées ou dans les gestes des personnages ? Un nombre incalculable.
Ce livre fait du bien, parce que même si parfois, les thématiques qu’il aborde ne donnent pas grande envie de sourire, l’auteure parvient toujours à vous relever la tête de petits mots pleins d’espoir. Son écriture vous transporte, vous peint un tableau plus vrai que nature sans jamais s’imposer une quelconque retenue. Et vous vous retrouvez embarqué dans une aventure au grain de folie absolument exquis. Les pages défilent sous vos yeux comme par magie, et c’est presque terrible, car votre lecture vous semble beaucoup trop rapide. Seul votre voisin, lassé de vos gloussements intempestifs mais incontrôlables face à un tel phénomène littéraire, appréciera la rapidité avec laquelle vous vous délecterez de cette brillante fourmi.
En bref, ce livre, c’est tout simplement un petit bonbon acidulé, qui fond beaucoup trop vite, mais qui vous laisse en bouche une explosion de saveurs toutes plus délicieuses et pétillantes les unes que les autres. Pour passer un excellent moment de lecture et oublier un instant l’ombre menaçante de la rentrée qui s’approche dangereusement, il est parfait, alors, n’hésitez pas !
Livre envoyé par les éditions Sarbacane, merci à eux.

♫ En fond d'écriture de chronique, Believer, Imagine Dragons
Le 23 août 2017 à 10:30 / Par / 8 Commentaire(s)

8 commentaires:

  1. Oh la la, c'est vrai qu'il a l'air absolument génial ! J'ai très envie de le lire mais je n'ai pas osé le demander en SP de peur de ne pas avoir assez de temps pour lire... :')

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors ça, c'est une situation que je connais très bien ! Mais perso je craque toujours quand il est question d'un Exprim', il devient ma priorité :')

      Supprimer
  2. Ah, j'oubliais : le format de ta chronique est vraiment sympa! C'est toujours agréable de pouvoir découvrir quelques citations, ça donne encore plus envie de se plonger dans le roman !
    (mais si tu veux un petit conseil, au lieu d'intégrer les citations comme des images, installe la police d'écriture sur ton blog, je pense que ça rendra quelque chose d'un peu plus clair... mais tu fais comme tu veux hein c'est juste une idée! )
    ps: désolée de t'envoyer des commentaires à des heures si différentes, je travaille en même temps et les appels défilent, c'est fou ! :')

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis contente que cela te plaise !
      Pour les citations, je suis obligée de les passer en images car les guillemets ne sont pas dans la police, ce sont elles-mêmes des images...
      Et pas de souci pour les commentaires, ça m'a fait rire ! ;)

      Supprimer
  3. Ah cette histoire, une petite merveille n'est-ce pas ? J'ai eu un beau coup de coeur, de l'humour et des émotions pour un personnage atypique, j'ai adoré :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as parfaitement résumé mon ressenti ! Un livre à faire découvrir, vraiment !

      Supprimer
  4. Je n'ai pas encore découvert ce livre mais je l'ai déjà en ma possession. Il me tarde vraiment de le découvrir surtout que tous les avis sont très bons :)

    RépondreSupprimer

Petite explication pour mettre un commentaire :

- Ecrivez dans le cadre dédié à cet usage.
- Choisissez votre profil. Je vous recommande "Anonyme", "Compte Google" ou "Nom/URL".
- Cliquer sur "Publier".

Et le tour est joué ! Merci !

Post Top Ad