19 février 2017

Dans le silence de ton coeur

Couverture Dans le silence de ton coeurDans le silence de ton coeur

Titre : Dans le silence de ton coeur
Auteure : Alice Ranucci
Editions : Hachette
Pages : 234 pages
Prix : 16 €

Résumé :

A seize ans, Claudia est belle, populaire, et obtient tout ce qu'elle désire. Aller en cours ? Obéir à ses parents ? A d'autres ! Elle préfère retrouver ses amis dans les rues de Rome et attirer l'attention de Rodrigo, le plus séduisant garçon du lycée. Sa mère lui reproche son comportement immature et l'oblige même à travailler bénévolement dans un centre pour jeunes immigrés. Claudia s'en moque. Elle la défie toujours plus, se préparant, chaque fois, à subir de nouvelles remontrances. Mais un soir, tout s'arrête. Il n'y a pas de dispute. Il n'y en aura plus jamais. Claudia se retrouve seule, face à sa conscience.

Mon opinion personnelle :

Je commence par remercier les éditions Hachette pour ce bel envoi !

Ce roman m'intriguait. Sa couverture, son résumé, le jeune âge de son auteure... En apparence, il me semblait banal, mais j'avais le sentiment qu'il pouvait proposer quelque chose de différent, qui allait me séduire. Et je suis sincèrement ravie de pouvoir vous confirmer que cet ouvrage est effectivement bien plus que ce qu'il ne semble être...

Les personnages que nous rencontrons sont aussi surprenants qu'attachants. La narratrice, Claudia, est une jeune fille à première vue égoïste, provocatrice, irresponsable, à qui vous avez simplement envie de mettre deux claques. Et puis, petit à petit, elle se dévoile, elle devient celle qu'elle est vraiment, et nous apparaît bien plus sympathique. J'ai été sincèrement touchée par son histoire, sa douleur, évolution ; c'est une héroïne très marquante, qui dégage quelque chose d'extrêmement fort. Les parents de cette dernière sont eux aussi particulièrement touchants ; leur souffrance, leur combat, leur amour pour leur fille malgré toute la haine dont elle fait preuve à leur égard... On ne peut qu'être bouleversé par l'histoire de cette famille aussi déchirée qu'unie. En ce qui concerne les autres personnages secondaires, notamment les amis de Claudia, ainsi que ses nouvelles rencontres, je n'ai pas envie de trop vous en dire, car plus grande sera la surprise, plus beau le livre vous semblera. Sachez simplement que là encore, vous serez saisi...

Le style de l'auteure m'a beaucoup plu. Rappelons que cette dernière n'était qu'une adolescente lors de l'écriture de ce roman, ce qui nous prouve une nouvelle fois que le talent n'a pas d'âge. Il y a une réelle fluidité dans sa plume, qui happe le lecteur dès les premières lignes, et rend la lecture captivante et très aisée. L'auteure a parfaitement rythmé son intrigue ; le lecteur n'a jamais l'occasion de s'ennuyer. Toutefois, au début, l'écriture est relativement classique, sans pour autant que cela n'atteigne à son efficacité. Et puis, progressivement, on finit par percevoir, entre les lignes, une force naissante, une puissance qu'on essayait au début de contenir, mais qui finit par réussir à s'imposer davantage. Ce texte explose alors, et révèle toute son intelligence, toute son émotion. Un conseil : Savourez.

Comme je vous le disais un peu plus haut, l'intrigue va bien au-delà des idées plutôt banales présentées dans le résumé, renfermant en effet une leçon de vie inoubliable. Le bouquin débute avec les plus gros stéréotypes adolescents possibles : Une jeune fille capricieuse, imbue d'elle-même, révoltée, inconsciente, et à la recherche de tous les regards. Il y a les cris, il y a les sanctions, il y a la rancœur, il y a les mots durs. Cette partie de la vie de Claudia est relatée avec une magnifique authenticité, et surtout, dans des mesures parfaites : Nous en savons juste assez sur la personne qu'elle était avant pour comprendre et soutenir celle qu'elle va, qu'elle doit devenir. Lorsque la vie de notre jeune narratrice bascule, le lecteur est presque aussi dépaysé qu'elle. Il va donc apprendre à connaître une nouvelle Claudia, en même temps que celle-ci apprend à vraiment se connaître, à se trouver. Ce roman aborde donc de nombreux sujets sensibles, qui sont traités avec une poigne impressionnante, et une justesse renversante. La mort, le deuil, sont des éléments clés du texte, qui lui permettent de revêtir son si bel habit. En effet, toute la richesse et l'originalité de cet ouvrage partent d'une fin. Là où quelque chose trépasse, autre chose renaît de ses cendres. Bien entendu, ce livre s'attarde beaucoup sur la quête d'identité, que l'on sent ici très dure, presque violente, mais pourtant, absolument nécessaire. C'est d'ailleurs une des plus belles réussites de ce récit ; cette représentation de la recherche de soi, probablement aussi sincère grâce à l'âge de l'auteure. Mais ce qui m'a le plus emballée dans cette lecture, c'est un des autres thèmes qu'il met en scène : L'immigration. Ou plus exactement, le rapport d'une adolescente européenne aisée avec l'immigration. Je pense qu'à travers ce roman, bon nombre de jeunes pourront s'identifier dans la situation de Claudia, et ainsi prendre conscience, de la même façon que la protagoniste, des réalités de notre globe. Il y a dans ce livre beaucoup de naturel, ce que j'ai beaucoup apprécié. Par ailleurs, cet ouvrage est moral, il véhicule un message fort, mais pas moralisateur pour autant. Il ne critique pas, il ne dénonce pas, il fait un constat, un constat empli d'espoir et de foi. A mon sens, il est honorable, à l'âge de l'auteure, de prendre le temps d'écrire un texte aussi "engagé", sur un sujet que beaucoup d'entre nous, pourtant souvent plus âgés, ont tendance à fuir. Et puis, c'est tellement bien fait, tellement réaliste, que c'est encore mieux à lire. Toute la positivité qui émerge de l'expérience de Claudia, de son engagement, est très touchante, et surtout, très sensée. Vraiment, ce livre est une pépite.

La fin est totalement à la hauteur du reste, voire même un cran au-dessus, si cela est possible. Lorsqu'arrivent les réponses aux principales questions de ce texte, on se trouve sonné. C'est difficile à encaisser, mais accompagné par la détermination de Claudia, on parvient à se relever. Puis, nous nous dirigeons vers la toute fin de l'ouvrage, qui va encore plus loin. Il y a une telle émotion, mêlée à une certaine logique, qu'on ne peut qu'être saisi par l'intensité de la chute. On se sent grandi par ce livre. Quelque chose change, pour du bon. J'ai été puissamment marquée par les dernières pages, qui sont à la fois très simples, et chargées de sentiments vibrants. Ce qu'on retient de cette lecture n'a pas de prix. Il est unique. Je vous le recommande très vivement, et peux vous assurer que vous en sortirez différent, plus mûr, sans aucun doute. J'ai très honnêtement adoré ma lecture, et suis impressionnée par la qualité de ce travail de prodige. Je suis persuadée qu'à votre tour, vous pourrez l'être, si vous vous laissez tenter...

J'aime beaucoup les couleurs de la couverture, mélange ingénieux de chaud et de froid, d'avant et d'après, d'Italie et de mer glaciale, de joie et de peine... Cette image reflète tout à fait l'état d'esprit du contenu du roman. Et pour ce qui est du titre, il peut être interprété de plusieurs façons, ce qui me plaît beaucoup. Bref, le livre-objet est lui aussi une réussite, alors, pourquoi attendre ?!

En conclusion, vous vous doutez bien que je vais une nouvelle fois vous intimer de découvrir ce très beau texte. A la fois émouvant et utile, il mérite toute votre attention, et je suis sûre qu'il ne vous décevra pas. Grâce à des sujets sensibles mais importants, ainsi qu'à un style authentique et fort, cette aventure est marquante, et surtout, très pertinente. Alors n'hésitez plus : Foncez !

♥♥♥♥
J'ai adoré !

Livre se trouvant dans ma propre bibliothèque.

      

Livre reçu grâce aux éditions Hachette. Merci à eux !

9 février 2017

Happy-End

Afficher l'image d'origineHappy-End

Titre : Happy-End
Auteure : Anne Loyer
Editions : Alice (Le Chapelier Fou)
Année de parution : 2016
Pages : 60 pages
Prix : 11 €

Résumé :

Lui, c'est Tom, un esprit d'enfant dans un corps d'adulte. Elle, c'est Béa, la nouvelle voisine. Tom vit avec sa maman. Le soir, elle lui lit des contes de fée pour que ses rêves soient peuplés de chevaliers. Béa vit avec son père et semble très malheureuse. Elle est encore plus belle que les princesses des contes de fée. Alors Tom se doit d'être encore plus brave que les chevaliers. Il sera là pour Béa, pour l'écouter, pour l'aimer, pour la secourir même, s'il faut.

Mon opinion personnelle :

Je commence par remercier les éditions Alice pour ce très bel envoi !

Vous le savez si vous êtes un habitué du blog ; Anne Loyer est une auteure jeunesse que j'apprécie énormément, tant pour son écriture que pour sa personnalité solaire. C'est toujours un grand plaisir pour moi de découvrir ses nouveautés littéraires, et ce tout petit roman n'a pas fait exception à la règle.

Les personnages sont terriblement attachants. Le narrateur, Tom, est un grand adolescent atteint d'une forme de handicap mental qui fait de son esprit un esprit d'enfant. Ce jeune garçon est d'une pureté et d'une simplicité déconcertantes, sa naïveté est touchante. Il fait preuve d'une détermination, d'un courage et d'une authenticité admirable, qui font de lui un protagoniste marquant, et profondément humain. A côté, il y a Béa, qui elle, au premier abord, dégage davantage de noirceur, de mystère, d'austérité. A l'image de Tom, il nous faut apprendre à la connaître pour l'apprécier, et comprendre le fond de sa personne. Cette jeune fille est étonnante, et dégage elle aussi quelque chose de prenant, saisissant. Autre personne que j'ai beaucoup apprécié, la mère de Tom, une femme pleine de douceur, qui déborde d'amour, qu'on admire sincèrement pour sa patience, son courage, sa compréhension. Bref, vous avez ici des personnages forts,

Le style de l'auteure est fidèle à lui-même : Il vous emporte dès les premières lignes, pour ne plus vous lâcher. Avec des mots simples mais efficaces, saupoudrés d'une pincée de poésie, Anne Loyer parvient à créer un charme littéraire irrésistible. La narration de son protagoniste sonne parfaitement juste, dégageant une authenticité très forte, qui séduira chacun d'entre vous. C'est ce qui fait de cet ouvrage un roman marquant ; sa capacité à être si sincère qu'il vous bouleverse avec un naturel remarquable. Cette voix aussi naïve que réaliste comme voix narrative aurait pu être un pari risqué, mais ici, il ne s'agit que d'un pari réussi.

J'ai beaucoup apprécié l'intrigue. Ce roman aborde en effet le sujet du handicap mental, mais aussi et surtout de la différence, du regard des autres. Cet ouvrage sonne un cri d'appel, presque un cri d'alerte, même, pour l'urgent besoin de considération et de normalité dont les personnes atteintes de troubles pathologiques ont besoin. Cette immersion dans l'esprit de Tom est poignante pour le lecteur, elle vous permet de prendre conscience de la cruauté du regard des autres, de l'entrave qu'elle peut représenter pour certaines personnes. Cependant, il ne s'agit pas là du seul sujet sensible évoqué au travers de ces pages ; d'autres thèmes de société, relativement difficiles, prennent également part au récit, de manière à saisir encore plus le lecteur. L'histoire est très simple, très humaine, puisqu'elle nous parle de l'amour platonique et pourtant bouleversant que porte le jeune Tom à sa voisine Béa. Il s'agit pour lui d'une véritable découverte du sentiment amoureux, relatée avec des mots si purs qu'on ne peut qu'admirer son attachement pour la jeune fille. J'ai énormément aimé la perception de l'amour de Tom, très belle par son côté à la fois chevaleresque et onirique. La relation entre les deux personnages évolue avec beaucoup de douceur, d'humilité, et surtout, de confiance. Ils sont extrêmement différents l'un de l'autre, mais cela ne les empêche pas de construire un lien singulier, troublant. La dévotion dont Tom fait preuve à l'égard de sa belle est un élément clé du récit, qui m'a vraiment plu, car il reflétait parfaitement la richesse de ce personnage. L'imaginaire du narrateur est très vaste, et le lecteur a la chance d'être convié à rentrer dans sa tête pour mieux le découvrir, l'honneur d'entrer dans son intimité, et de pouvoir cerner tout ce sur quoi il ne parvient habituellement pas à mettre des mots. On comprend alors que ce petit roman représente bien plus qu'une histoire d'amour. En effet, c'est plutôt une histoire de vie, une histoire d'humanité. Les relations humaines sont traduites sous différents angles au fil de ce récit, amour maternel, amour adolescent, désamour, certes, mais aussi tout simplement le contact avec autrui, la simple notion de société. Vous voyez ce que je veux dire ? En gros, le relationnel a une place fondamentale dans cet ouvrage, à travers l'emménagement de Béa, le handicap de Tom, les familles des deux adolescents... Et pour moi, ceci est un très bon point. Ce texte n'a pas besoin d'artifice pour briller, au contraire, c'est dans sa simplicité que réside sa beauté. Il vous donne de l'espoir, il vous ouvre les yeux sur le non-sens de la différence ; en plus d'être un beau roman, il est un roman utile, et c'est pour cela que vous vous devez de l'approcher de très près.

En ce qui concerne la chute de l'histoire, j'avoue que je n'avais absolument aucune idée de ce qui allait se passer. Je ne m'attendais à rien en particulier, mais ce dont j'étais sûre, c'est qu'elle allait être très forte, et j'avais bien raison. Effectivement, le message que fait passer la fin choisie par l'auteure est encore plus poignant que celui véhiculé par tout le reste du bouquin. Là, vous ne pouvez plus nier qu'il s'agit d'un roman plein de courage, d'un roman plein de force. Au premier abord, sans pour autant ne pas l'aimer, j'ai été un peu surprise par l'idée d'Anne Loyer, mais avec le recul, je me rends compte que c'est un parti pris parfait, puisqu'il permet de vraiment dégager un apogée pour la puissance de cette histoire. Les sentiments de Tom prennent encore plus de sens, il nous apparaît comme un garçon encore plus touchant, et vous vous trouvez encore plus marqué par ce que vous découvrez, si cela est possible. C'est une magnifique conclusion pour une superbe aventure, un important et merveilleux message de tolérance, de paix, d'amour, sans pour autant tomber dans la niaiserie. Bref, c'est grand, très, très grand.

Si j'ai été d'abord un peu dubitative en prenant connaissance du titre, après lecture, je peux vous garantir qu'il est idéal, et qu'il n'y avait pas meilleur moyen de nommer une telle histoire. La couverture, classique en apparence, renferme elle aussi un symbole fort, en totale harmonie avec le contenu de ses pages...

Vous l'aurez compris, je vous recommande très vivement cette lecture, que j'ai sincèrement beaucoup appréciée. Courte, mais efficace, je peux vous assurer que vous vous en souviendrez un certain temps, et qu'elle changera quelque chose en vous. Il s'agit d'un roman aussi touchant que nécessaire, alors, n'hésitez pas, et laissez vous tenter ; je suis sûre que vous ne le regretterez pas...

♥♥♥♥
J'ai adoré !

Livre se trouvant dans ma propre bibliothèque.

Résultat de recherche d'images pour "éditions alice"

Livre reçu grâce aux éditions Alice. Merci à eux !