Post Top Ad

3 janvier 2018

Méthodologie du corpus, comment c'est-y donc qu'on fait ?

Avé la compagnie,

Certains d'entre vous le savent, j'ai pendant très longtemps souhaité être professeur de Lettres, de Lettres Modernes, plus précisément. J'ai toujours eu une très grande estime pour le métier d'enseignant, et j'ai toujours aimé expliquer, apprendre quelque chose à quelqu'un. J'avais d'ailleurs entamé des études universitaires dans cette idée d'enseigner un jour, à mon tour, les Lettres. Et puis, l'édition est arrivée dans ma vie, il y a eu le blog, il y a eu tous les projets qui en ont découlé, il y a eu mon rôle de directrice éditoriale pour les éditions du Petit Mardi... J'ai finalement abandonné l'idée de faire de l'enseignement mon futur emploi, mais j'ai toujours conservé cette envie d'aider les autres à apprendre. Alors il m'arrive, quand je le peux, de donner un coup de main à gauche à droite en Français.

Mon petit frère (Hey, Jean), actuellement en 1ère L, avait un sérieux désaccord avec la méthodologie du corpus. Depuis mon terrier parisien, je lui ai donc rédigé une fiche explicative du procédé méthodologique que j'ai personnellement toujours appliqué lorsque je travaillais sur des corpus, avec des mots simples, beaucoup de détails, bref, avec tout le parcours analytique que j'effectuais.

Je ne pensais pas faire de miracle, mais il se trouve qu'après avoir lu cette fiche, et s'être entraîné avec, mon frère a vu ses notes de corpus multipliées par deux. Alors ce n'est sans aucun doute toujours pas un miracle, car il a travaillé, comme je viens de vous l'écrire, mais j'en ai tout de même déduit que ma fiche devait l'avoir un peu aidé, et c'est la raison pour laquelle j'ai décidé de la partager avec vous dans un article.

Petit disclaimer avant tout, je rappelle que je ne suis pas enseignante, que je ne le serai probablement jamais, et que je n'ai pas la science infuse, il n'y a de toute manière pas de formule magique en corpus, et je n'ai jamais tenu entre mes mains les critères d'évaluation précis pour un corpus. Je me contente seulement ici de mettre à plat ma manière de travailler, qui fonctionnait dans mon cas, au vue de mes notes, et de ma copie de bac de Français annotée par ma correctrice, que j'ai récupérée suite aux résultats du bac. A vous de l'adapter au fur et à mesure, de la remettre à votre sauce !

******

MÉTHODOLOGIE DE CORPUS

Pour cette fiche explicative, nous nous baserons sur le sujet du Bac L 2015, qui est le sujet sur lequel j'ai travaillé lors de mon propre passage du baccalauréat. Le sujet est consultable juste ici.

Je mettrai parfois ce que j'appelerai des "Bonus plus", utiles pour les élèves qui souhaiteraient donner un peu plus de cachet à leur copie, et ne pas se contenter du strict minimum. Mais je n'ai rien contre le strict minimum, c'est déjà très bien. 

Et on se tutoiera, parce qu'ici je parle d'expérience en tant qu'élève, une fois de plus, je ne suis absolument pas prof !

I. Introduction 

Pour l’intro, tu dois présenter :

1. Le thème général des textes, avec une petite phrase bateau mais claire, qui associe le thème des textes et le genre des textes (Ici la poésie)
Exemple : « Le voyage est un thème qui a inspiré de nombreux poètes. »

/ ! \ Si tous les textes ne sont pas du même genre (Ex : Une pièce de théâtre et deux romans), tu généralises avec quelque chose comme « Le voyage est un thème qui a inspiré de nombreux auteurs » ou « Un thème très fréquent en Littérature » / ! \

Bonus plus : Glisser à la place de cette phrase bateau une petite citation, ou bien une anecdote sur le genre littéraire, ou encore sur l'époque des textes s'il est possible de les lier... Faire preuve de culture générale, c'est toujours utile dans une épreuve.  


2. Les deux ou trois ou quatre textes, (Ou image, pour les petits fourbes qui imaginent des sujets avec des images) (Oui, sachez que c'est tout à fait possible d'avoir une photographie, une peinture, etc...) avec titre, auteur, date si tu l’as, enfin presque toutes les infos que tu as sur la première page du sujet. Bon, en hiérarchisant tout de même, l'édition par exemple, c'est généralement pas nécessaire. Tu fais attention à bien relier ces infos à ta phrase précédente.
Exemple : « Ce corpus en est la preuve, puisqu’il comporte quatre poèmes (Tu remplaces par « extraits de textes » si ce sont des genres différents) reprenant ce sujet : Le Voyage, de Jean-Pierre Claris de Florian, rédigé en 1792, Les Voiles, d’Alphonse de Lamartine, publié en 1873, ainsi qu’un extrait de L’horizon chimérique de Jean de La Ville de Mirmont publié en 1920 et un extrait de L’instinct de ciel, écrit en 2000 par Jean-Michel Maulpoix. »

3. La notion de différence entre les textes, avec une phrase simple
Exemple : « Cependant, les différents auteurs n’abordent pas toujours la notion de voyage de la même façon. »

4. La problématique. Tu dois reprendre la phrase à l’impératif et la transformer en question. Ce n'est pas comme un commentaire, il n'y a pas quinze mille pistes de travail possibles, on se doute que tu vas comparer les textes, tu peux donc avoir une problématique assez basique. Introduis ta problématique par « Ainsi », ça fait mieux.
Exemple : « Ainsi, quelles sont les diverses conceptions du voyage exprimées par ces textes ? »

Bonus plus : Si tu parviens à reformuler la phrase à l'impératif avec tes propres mots plutôt que de la copier-coller, tout en la mettant à l'interrogatif et en conservant bien sûr le même sens, c'est encore mieux.


II. Plan
  • Si on te dit trois parties, tu fais trois. Si on te dit deux, tu fais deux. Si on te dit deux ou trois, ou qu'on ne te dit rien, et que tu ne te sens pas très à l'aise, contente-toi de deux. Et si tu te sens à l'aise, tente les trois ! Mais généralement, deux peuvent suffire. Au bac, j'avais une peur bleue de manquer de temps, alors je n'ai fait que deux parties, et cela a suffit. Le corpus doit rester concis, surtout pas plus d'une copie double, un peu moins, c'est même mieux. De toute manière, on ne va pas se mentir : Le corpus n'est noté que sur 4 points...
  • Ne JAMAIS faire un paragraphe avec un seul texte cité dedans : Tu ne peux pas faire Partie 1, textes A + C et Partie 2, texte B tout seul. Ce n’est pas grave si tu ne parles qu’une seule fois d’un texte dans ton corpus, mais chaque texte doit être utilisé au moins une fois et surtout jamais tout seul dans une même partie, le but est de comparer les textes, ne l'oublie surtout pas.
  • Si tu peux faire deux parties, fais idéalement une partie avec un point commun (Entre deux, trois ou quatre textes) et une partie avec une différence entre les (deux, trois ou quatre) textes.
Dans un paragraphe de point commun, tu : 

1.       Énonces ton idée (Exemple : « Le voyage peut, en premier lieu, être représenté comme un accomplissement périlleux. »)
2.       Dis dans quels textes tu trouves ce point commun (Exemple : « C’est d’ailleurs ce que font Claris de Florian et Maulpoix dans leurs textes »)
3.       Donnes un exemple (Minimum, plus, c'est encore mieux) pour le premier « En effet, le premier décrit le voyage en utilisant… » (Là tu mets par exemple une figure de style, ou un champ lexical, ou tout autre exemple type ponctuation, majuscules, etc... Tu cites, tu mets la ligne (Le vers si c’est un poème) et tu analyses : Ce que c’est (Exemple : « Champ lexical du climat) et ce que ça apporte (Suite de l'exemple : « Représentation du voyage plutôt péjorative, difficulté, aléatoire, aléas, notion de risque, pas de maîtrise ») (En faisant une phrase, bien sûr, là je te donne juste des éléments de réponse possibles).
4.       Tu fais pareil pour le deuxième, et le troisième, et le quatrième s’il y en a. Pense à utiliser des mots qui montrent bien qu'il y a un point commun, type  « De la même manière », « De la même façon », « Lui aussi », etc...

Dans un paragraphe de différence, tu :
  1. Énonces l’idée du premier texte que tu vas présenter, ou la manière dont ce premier texte aborde une certaine idée (Exemple : « Mais le voyage peut également être synonyme de regret d'avoir entrepris une épopée, comme dans "Les Voiles". »)
  2. Tu donnes le ou les exemple(s) et tu détailles de la même manière que précédemment (Analyse, etc)
  3. Tu montres qu’un autre auteur pense complètement autrement (Exemple : « A l'inverse, le regret peint dans "L'horizon chimérique" est celui de ne jamais avoir goûté à la liberté promise par le voyage. »)
  4. Tu donnes un exemple, et tu analyses de la même façon. Idem si tu as d’autres textes encore différents sur cette idée, avec des contraires dans les idées ou dans la forme.
III. Conclusion 

Pour la conclusion, tu fais une ou deux petite(s) phrase(s) qui rappelle(nt) les points communs et différences. « Ainsi, le voyage est donc, à travers ces quatre poèmes et ces quatre siècles, représenté de façon majoritairement négative. Les divergences résident alors dans les raisons de ce blâme : Dominance des risques ou éternel regret, l'aventure effraie sur bien des fronts. Ceux qui la tentent en sont bien souvent déçus. » Et si tu as une idée, tu essayes de trouver un autre texte que tu connais qui parle du même sujet, afin de faire une ouverture, et tu la relies comme tu le peux au corpus, en mettant en avant un point commun ou une différence. (Exemple : « Et ce n'est pas Joachim du Bellay et son mélancolique "Heureux qui comme Ulysse" qui diront le contraire. »)

Global :

Tu penses à souligner tous les titres, ou à mettre des guillemets dans le cas des poèmes, et à ne jamais appeler les textes « A », « B », etc.

Prépare ton plan au brouillon, surligne les exemples que tu vas utiliser dans le texte, une couleur par sous-partie (= Par morceau exemple-analyse) et répertorie les couleurs dans ton plan préparé au brouillon. C'est très visuel, et donc pratique pour s'y retrouver.

Mais si tu as ta propre technique pour organiser ton brouillon et qu'elle fonctionne, tu la gardes, évidemment ! Ce ne sont que des pistes de travail et de conseils ce que je te présente ici, absolument pas l'unique ou la meilleure façon de faire.

Voilà, j'espère t'avoir aidé avec cette fiche comme j'ai pu aider mon frère, ou du moins, t'avoir un peu éclairé sur le sujet. Une fois de plus, je répète que je ne suis pas prof, et que je ne partage ici que le résultat d'une expérience, je ne garantis en aucun cas que tes notes seront révolutionnées, et je ne prétends pas non plus avoir le saint Graal des méthodes !

Si question(s) tu es, les commentaires sont ouverts, et ma boîte mail l'est aussi (contact[at]mamalleauxlivres.com) (Et je le précise tout de même, car on me le demande parfois : Je réponds aux questions, mais je ne fais pas le sujet à ta place) (Et je rappelle que je n'ai toujours pas la science infuse) au besoin. Et si tu n'es pas d'accord avec ma façon de faire, je suis toute aussi ouverte à l'échange, avec plaisir !

Bon courage, and may the force be with you,

Mathilde

♫ En fond d'écriture d'article, Starlight, Muse
Le 3 janvier 2018 à 20:02 / Par / 1 Commentaire(s)

1 commentaire:

  1. Bon, du coup, j'en aurai plus l'utilité (quoi que ça sert toujours pour les dissert, le schéma se ressemblant beaucoup), mais je trouve que c'est une bonne idée. Ton frère a du être content :)

    RépondreSupprimer

Petite explication pour mettre un commentaire :

- Ecrivez dans le cadre dédié à cet usage.
- Choisissez votre profil. Je vous recommande "Anonyme", "Compte Google" ou "Nom/URL".
- Cliquer sur "Publier".

Et le tour est joué ! Merci !

Post Top Ad